Suivez-nous

Économie

Québec – Afrique : Vers la création de ponts entrepreneurials autour du numérique

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Crédit photo: Ilias Benjelloun / Montréal NewTech

« L’Afrique Numérique : de l’Opportunité à l’Action ». Tel était le thème du 5 à 7 organisé par Montréal NewTech et Afrique Numérique, le jeudi 5 avril, au Desjardins Lab. En toile de fond : un ‘’Founder Lounge’’ avec un entrepreneur africain à succès et un panel d’experts pour échanger sur les défis, opportunités et actions, visant à connecter les Québécois et la diaspora africaine à travers des projets numériques.

« On est passé du mythe à la réalité en Afrique » selon Destiny Tchéhouali. Ouvrant la série des échanges, ce consultant international en matière de stratégie numérique et gouvernance numérique a rappelé qu’en 2005, le débit de l’Internet en Europe était 20 fois plus supérieur au débit de la bande passante qu’on pouvait y avoir dans les pays africains. Mais aujourd’hui, dit-il, la donne a changé en passant à 16 fois moins supérieur. « On est passé à une proportion de quatre fois supérieure au lieu de 20 fois. Cela montre qu’il y a eu des progrès en matière d’infrastructures numériques sur le continent », a souligné M. Tchéhouali.

Un « saut technologique » sur le continent !

Destiny Tchéhouali vante l’expertise locale en Afrique. Crédit photo: MTL Newtech

Béninois d’origine, Destiny est en ce moment chercheur associé au Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), où il mène des recherches sur l’impact de l’innovation et de l’économie numérique sur la transformation des sociétés et des cultures. De ses nombreuses années d’expérience, il estime que l’exemple de l’Afrique peut être inspirant pour certaines régions des pays du Nord où la fracture numérique existe encore en termes de connectivité.

D’après lui, le continent a fait un « saut technologique » au point où, indépendamment des contraintes liées au déploiement des infrastructures Internet, des écosystèmes sont devenus le fer de lance dans l’innovation dans les services. D’ailleurs, fait valoir Destiny Tchéhouali, cet élan pour combler la fracture numérique est tiré par les entrepreneurs qui poussent l’innovation à son extrême.

« La technologie du Nord, les usages de l’Afrique »

L’Afrique, un continent d’opportunité numerique. Crédit photo: Montréal NewTech

Mariam Sy Diawara, promotrice de Africa Web Festival abonde dans le même sens : « les États africains n’ont pas raté le virage numérique ». Selon elle, le livre Le digital en Afrique, co-écrit par Jean-Michel Huet et Stéphane Richard, donne une idée du progrès numérique sur le continent africain. D’autant plus que les auteurs de cet ouvrage le disent clairement : « la technologie vient des pays du Nord, mais les usages les plus avancés viennent de l’Afrique ».

Surnommée ambassadrice 3.0 de l’Afrique, en plus d’être la fondatrice de la Maison de l’Afrique Montréal, et de Passerelle Afrique Canada Transactions et Échanges (PACTE), Mme Sy Diawara se veut depuis quelques années comme un pont entre le Nord et le Sud à travers les structures qu’elle a mises en place.

Quand le fondateur d’Arche Innovation, Noah Redler, pense qu’au-delà des contacts et du carnet d’adresse, « la meilleure façon de créer des ponts, c’est de se déplacer ». Ce serait d’aller sur le terrain, pour apprendre à se connaître et à se familiariser avec l’environnement local.

« Pour créer des ponts, il faut se déplacer »

Mariam Sy Diawara ou l’ambassadrice 3.0 de l’Afrique. Crédit photo: Ilias Benjelloun

Pour Noah, « on n’a pas besoin d’une plateforme pour créer des ponts entre le Québec et l’Afrique ». Un argument botté en touche par la fondatrice de AskPam. Pamela Alfred estime que « l’Afrique, c’est grand. Ce n’est pas aussi simple que ça de créer des ponts ».

À son avis, le premier challenge serait d’arriver à interconnecter les différentes communautés africaines francophones, anglophones etc…, déjà sur place à Montréal. Un travail qu’elle essaye de faire en créant des évènements afin de regrouper des communautés, des gens qui ont des intérêts en commun pour le digital et pour l’Afrique.

Pamela reconnaît tout de même qu’il y a beaucoup d’opportunités en Afrique, parce qu’il y a beaucoup de personnes qui ne sont pas encore connectées, et surtout que « tout est à réinventer ». Parlant d’opportunité, le fondateur de la Voix du Juriste, Clément Ganemtore, révèle pour sa part que malgré les contraintes liées au développement du numérique en Afrique, le secteur est en plein essor.

En 2017, selon Clément, on prévoyait déjà 350 millions d’appareils connectés en Afrique. Alors que les projections pour 2020 annoncent environ 113 millions de nouveaux abonnés. Pour lui, « c’est un marché qui est en pleine croissance » et cela, représente à ses yeux une opportunité pour le Québec en particulier, et le Canada en général.

« On pense partir avec des solutions miracles »

Le Africa Web Festival 2018 a annoncé ses couleurs. Crédit photo: Montréal NewTech

Si Destiny Tchéhouali approuve la création de ponts entre entrepreneurs africains, québécois et canadiens. Cependant, il conseille qu’il faut « sortir des approches descendantes Nord-Sud », en prenant en compte les compétences qui existent au niveau local. « On pense partir en Afrique avec des solutions miracles. On ne peut pas transposer des savoirs ou des expertises sans forcément tenir compte de toute l’ingéniosité qu’il y a déjà sur place », a prévenu M. Tchéhouali qui assure, en ce moment, la présidence du Conseil d’administration de la Société Internet du Québec.

Notons que cette rencontre a été l’occasion de faire un « bilan positif » du Africa Web Festival depuis la première édition en 2014 à celle de 2017. Les organisateurs de l’événement, considéré comme le plus grand rendez-vous du numérique d’Afrique francophone [7000 participants chaque année], ont également annoncé les couleurs de la 5è édition qui se tiendra entre le 29 novembre et le 1er décembre 2018, à Abidjan. Les thématiques de la prochaine édition seront entre autres : Les Technologies au service de la paix et la sécurité en Afrique; Écosystème Numérique pour l’Afrique ; créer des synergies entre StartUp et Grandes Entreprises; Contribution des TIC et Nouvelles Technologies aux liens intergénérationnels et interculturels en Afrique.

Crédit photo:
Crédit photo: Ilias Benjelloun / Montréal NewTech

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Transports

Région de Montréal : les principales entraves sur le réseau routier, ce soir et la fin de semaine

Avatar

Publié

le

Les usagers de la route vont devoir affronter des entraves sur le réseau routier ce vendredi soir et cette fin de semaine dans la région métropolitaine . Exceptionnellement, selon le ministère des Transports du Québec, ces travaux peuvent être annulés ou reportés en raison de conditions météorologiques défavorables ou de contraintes opérationnelles.

ENTRAVES DE FIN DE SEMAINE / LONGUE DURÉE

CORRIDOR R-136/A-20 OUEST

R-136 (A-720) ET A-20 (DU SOUVENIR)
Montréal
Direction OUEST
Entre l’échangeur Turcot et l’entrée du boulevard de Sainte-Anne-de-Bellevue

  • Fermeture COMPLÈTE, de vendredi 23 h 59 à lundi 5 h

Détour : via la bretelle pour A-15 NORD, continuer jusqu’à l’échangeur Décarie, ensuite A-520 OUEST, A-13 SUD et A-20 EST (vers Lachine, pont Honoré-Mercier) ou A-20 OUEST (vers Dorval).

A-15 DANS L’ÉCHANGEUR TURCOT

BRETELLE A-15 SUD (DÉCARIE) POUR A-15 SUD
BRETELLE A-20 EST (DU SOUVENIR) POUR A-15 SUD
Montréal
Les bretelles vers Verdun, l’Île des Sœurs et le pont Champlain

  • Fermeture COMPLÈTE, de vendredi 23 h 59 à lundi 5 h

Détour : via la bretelle pour la R-136/A-720 EST, sortie 4 (rue de la Montagne), rue Saint-Jacques, continuer jusqu’au boulevard Robert-Bourassa et A-10 EST (Bonaventure).
Autos seulement : via la sortie 2 (avenue Atwater), rue Saint-Jacques, avenue Atwater sud et entrée pour A-15 SUD.
Arrondissements Verdun et Le Sud-Ouest : sur l’A-10 EST, via la sortie 4 pour l’A-15 NORD et sortie 62 (boulevard De La Vérendrye, rue Saint-Patrick).
Matières dangereuses : via la sortie 3 (rue Guy), boulevard René-Lévesque, rue Peel et rue Wellington.

BRETELLE A-15 SUD (DÉCARIE) POUR A-20 OUEST (LACHINE, DORVAL)
Montréal
Dans l’échangeur, sortie 68-O

  • Fermeture COMPLÈTE, de vendredi 23 h 59 à lundi 5 h

Détour : via la bretelle pour la R-136/A-720 EST, sortie 2 (avenue Atwater), rue Saint-Jacques, avenue Atwater, rue Saint-Antoine Ouest, entrée pour A-720/R-136 OUEST à la hauteur de la rue Rose-de-Lima, ensuite bretelle pour A-15 NORD, continuer jusqu’à l’échangeur Décarie, A-520 OUEST, A-13 SUD et A-20 EST (vers Lachine, pont Honoré-Mercier) ou A-20 OUEST (vers Dorval).

Note : les usagers en provenance de l’A-40 OUEST et de Laval / A-15 SUD (des Laurentides) et qui sont en direction de l’A-20 OUEST (vers Lachine, pont Honoré-Mercier ou Dorval) peuvent continuer jusqu’à la sortie 65 et accéder directement à l’A-520 OUEST et ainsi raccourcir leur détour.

BRETELLE A-15 NORD (EN PROVENANCE DU PONT CHAMPLAIN) POUR A-20 OUEST
Montréal
Dans l’échangeur, la sortie 63-O

  • Fermeture COMPLÈTE, de vendredi 23 h 59 à lundi 5 h

Détour : via la bretelle pour A-15 NORD, continuer jusqu’à l’échangeur Décarie, ensuite A-520 OUEST, A-13 SUD et A-20 EST (vers Lachine) ou A-20 OUEST (vers Dorval).

BRETELLE A-20 EST POUR A-15 NORD (DÉCARIE)
Montréal
Dans l’échangeur, la sortie 68-N

  • Fermeture COMPLÈTE, de vendredi 23 h 59 à lundi 5 h

Détour : via la bretelle A-720 EST, sortie 3 (rue Guy), boulevard René-Lévesque, rue de la Montagne, rue Saint-Antoine Ouest, entrée pour A-720/R-136 OUEST à la hauteur de la rue Rose-de-Lima et bretelle pour A-15 NORD (Décarie).

RÉSEAU LOCAL, PROJET TURCOT

RUE SAINT-JACQUES
Montréal
Dans les DEUX directions
Entre le boulevard Décarie et le chemin Glen/rue De Courcelle

  • Fermeture COMPLÈTE, de vendredi 22 h à lundi 5 h

Détour, direction est : boulevard De Maisonneuve, rue Sainte-Catherine, chemin Glen et rue Saint-Jacques.
Détour, direction ouest, venant de :

  • rue De Courcelle (nord) et rue Saint-Antoine Ouest : chemin Glen, rue Sainte-Catherine et boulevard De Maisonneuve.
  • chemin Glen (sud) : rue Saint-Jacques, rue Bel-Air et suivre le détour précédent.

Note : fermeture du boulevard Décarie, entre le boulevard De Maisonneuve et la rue Saint-Jacques. Circulation locale permise pour accéder au CUSM et aux commerces.

PONTS DE L’ÎLE DE MONTRÉAL

A-25
Entre Longueuil et Montréal
Dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine
Direction NORD (vers Montréal)

  • Fermeture partielle de 2 voies sur 3, de dimanche 23 h à lundi 5 h

Note : début des travaux de modernisation des caméras du tunnel jusqu’à la mi-mai. Pour consulter le communiqué.

ÎLE DE MONTRÉAL

A-10  |  AUTOROUTE BONAVENTURE
Montréal
Direction EST (vers le pont Champlain)
Entre la sortie 4 (boulevard Gaétan-Laberge, A-15, Verdun) et l’Île des Sœurs (A-15)

  • Fermeture COMPLÈTE, dimanche de 6 h à 20 h

Détour : via le boulevard Gaétan-Laberge, nouvelle sortie pour A-15 SUD et sortie 57-S
Fermeture par défaut :

  • La sortie 5 pour l’Île des Sœurs
  • Le boulevard de l’Île-des-Sœurs, sous les structures de l’A-15, sur l’Île des Sœurs

Note : travaux sous la responsabilité du Groupe Signature sur le Saint-Laurent (SSL).

A-15 
Montréal
Direction SUD
La sortie 57-S (chemin de la Pointe-Nord, Île des Sœurs)

  • Fermeture COMPLÈTE de la sortie, dimanche de 6 h à 20 h

Détour : continuer sur le pont Champlain, faire demi-tour à la sortie 53 (R-132) à Brossard, revenir sur le pont, sortie 60 pour le boulevard Gaétan-Laberge, A-15 SUD et sortie 57-S.
Conseil : les usagers peuvent prendre la sortie 57-S (boulevard de l’Île-des-Sœurs), par contre située AVANT la 57-N et ainsi éviter le demi-tour à Brossard.
Note : travaux sous la responsabilité du Groupe Signature sur le Saint-Laurent (SSL).

A-720  |  AUTOROUTE VILLE-MARIE
Montréal
Direction EST
Dans le tunnel Viger, entre la sortie 6 (rue Berri) et l’entrée de la rue Amherst

  • Fermeture COMPLÈTE, de dimanche 21 h à lundi 5 h

Détour : via la rue Saint-Antoine.

A-720  |  AUTOROUTE VILLE-MARIE
Montréal
Direction OUEST
Dans le tunnel Ville-Marie, la sortie 4 (avenue Atwater)
Fermeture de la sortie :

  • de vendredi 22 h à samedi 7 h
  • de samedi 22 h à dimanche 8 h
  • de dimanche 22 h à lundi 5 h

Détour : continuer A-720 OUEST, bretelle pour A-15 NORD (Décarie), faire demi-tour à la sortie 66 (chemin de la Côte-Saint-Luc), bretelle A-15 SUD pour A-720/R-136 EST et sortie 2 pour avenue Atwater.

RUE NOTRE-DAME
Montréal
Dans les DEUX directions
Entre l’avenue de Carillon et le boulevard Monk

  • Fermeture COMPLÈTE, de vendredi 21 h à samedi 5 h

Détour : via le chemin de la Côte-Saint-Paul.

OUEST DE LA MONTÉRÉGIE

A-30  |  AUTOROUTE DE L’ACIER
Vaudreuil-Dorion
La sortie 2 (boulevard de la Cité-des-Jeunes, Saint-Lazare) et l’entrée du boulevard (R-340)
Direction EST

  • Fermeture de la sortie et de l’entrée, de samedi 23 h à dimanche 6 h

Détour, sortie : continuer A-30 EST jusqu’à la sortie 5, bretelle pour A-20 EST et R-342 (Route Harwood).
Détour, entrée : via chemin de la Petite-Rivière et Route Harwood jusqu’à l’A-20.

Direction OUEST

  • Fermeture de la sortie et de l’entrée, de dimanche 22 h à lundi 5 h

Détour, sortie : continuer A-30 OUEST, bretelle pour A-40 EST, sortie 35 (avenue Saint-Charles), boulevard de la Cité-des-Jeunes et boulevard de la Gare.
Détour, entrée : via boulevard de la Cité-des-Jeunes (direction est) ou boulevard de la Gare (direction ouest) et A-40.Afin de planifier adéquatement vos déplacements, informez-vous sur les entraves en cours et à venir en consultant le Québec 511 ou encore la section Mobilité Montréal. Vous pouvez également suivre le compte Twitter @Qc511_Mtl.

À lire aussi : Infrastructures routières : Environ 1 milliard dollars seront investis à Montréal d’ici 2021

Lire la suite

Économie numérique

Intelligence artificielle, transition vers l’Industrie 4.0 : l’usage du numérique s’intensifie au Québec

Avatar

Publié

le

Le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO) salue le budget 2019 du Québec notamment sur les mesures liées à la transformation numérique qui y sont mis de l’avant. Un investissement de 330 millions de dollars est prévu sur cinq ans pour favoriser le développement de l’intelligence artificielle (IA) dans la Belle Province.

Les engagements pris par Québec devraient permettre de soutenir les PME dans l’accélération de leur transformation numérique, particulièrement au niveau de l’adoption de l’intelligence artificielle (IA) par les PME et la transition vers l’Industrie 4.0, ainsi que l’amélioration de la performance de la livraison des services aux citoyens, selon le CEFRIO.

Le Québec, « leader mondial » en intelligence artificielle?

De plus, le gouvernement envisage entre autres de débourser 38 millions pour attirer des chercheurs spécialisés en IA, afin de renforcer la position de « leader mondial » du Québec dans ce domaine de la technologie de pointe. « L’émergence de nouvelles pratiques innovantes liées à l’intelligence artificielle (IA), aux données massives ou aux objets connectés, représente une riche opportunité à saisir », a souligné Michel Langelier, président-directeur général du CEFRIO, partenaire d’une initiative pilotée par un groupe d’industriels visant l’adoption de l’IA par les entreprises d’ici.

À lire : Les Québécois, de plus en plus connectés sur les réseaux sociaux!

Les données des mesures et enquêtes du CEFRIO sont claires : les Québécois ont très largement adopté le numérique. Plus de 92 % des foyers sont connectés à Internet et son utilisation est désormais profondément ancrée pour une multitude d’usages et comportements, de la recherche d’information au commerce électronique et aux transactions bancaires, en passant par la communication, la formation ainsi que le maintien à domicile des aînés par les technologies.

Pour l’atteinte de la réussite numérique du Québec…

Au dire de l’organisme de recherche et d’innovation, l’impact du numérique est perceptible « dans toutes les sphères de notre société » et « ses effets transformateurs » exigent des investissements importants de la part des gouvernements afin de créer une réelle impulsion. « Les mesures comprises au budget 2019 du gouvernement du Québec pourront nous permettre, collectivement, de libérer tout le potentiel que le numérique peut nous offrir », fait valoir M. Langelier, ajoutant que « dans ce contexte, le CEFRIO est bien placé pour agir comme partenaire expert dans l’atteinte de la réussite numérique du Québec ».

À lire : Montréal, vers l’industrie 4.0

En plus de 6 ans, ce sont près de 750 PME que le CEFRIO a accompagné ou mobilisé dans leur transformation numérique, incluant plus de 50 PME industrielles dans leur progression vers l’Industrie 4.0 (automatisation, robotisation, Internet des objet (IoT), exploitation des données massives (Big Data). « Ces investissements du gouvernement du Québec seront clé afin d’accroître la productivité et la rentabilité des PME manufacturières du Québec et de bâtir sur les effets des programmes mis en place ces dernières années », note le CEFRIO.

À lire aussi :Numérique : la transition des OBNL vers l’économie sociale 2.0 au Québec

Lire la suite

Actualités

Canada : le nombre d’emplois a augmenté de 36 200 en février 2019

Avatar

Publié

le

Selon l’Institut de recherche ADP, le nombre d’emplois salariés non agricoles au Canada a augmenté de 36 200 de janvier à février 2019, par à 35 400 de décembre 2018 à janvier 2019. Cette croissance serait principalement attribuable aux postes de soutien administratif, qui auraient entraîné la diminution globale des rôles de gestion.

Le Rapport national sur l’emploi, élaboré à partir des données de paie réelles d’ADP Canada, mesure chaque mois, sur une base désaisonnalisée, la variation totale du taux d’emploi salarié non agricole. « Nous avons observé une forte croissance continue de l’emploi ce mois-ci », a affirmé Ahu Yildirmaz, vice-présidente et codirectrice de l’Institut de recherche d’ADP.

Mme Yildirmaz souligne qu’il y a eu des augmentations significatives dans de nombreuses industries. Cependant, note-t-elle, le secteur des services professionnels a créé le plus grand nombre d’emplois en février, après avoir enregistré des pertes au cours des quatre derniers mois.

APERÇU DES INDUSTRIES :

* Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des éléments en raison des arrondissements.

Secteur de la production de biens

– Fabrication : 5 900  
– Construction : 5 700
– Ressources naturelles et exploitation minière : -3 500

Secteur des services : 

– Commerce, transport et services publics : 5 500
– Information : 500
– Activités financières et services immobiliers : 4 500 
– Services professionnels et commerciaux : 7 000 

  • Services professionnels et techniques : 4 600 
  • Gestion d’entreprises : -4 300
  • Services administratifs et de soutien : 6 700                       

– Éducation et soins de santé : 1 300 

  • Éducation : 5 800 
  • Soins de santé : -4 500

– Loisirs et hébergement : 6 200           

– Autres services : 3 000           

D’après ADP Canada, le nombre total de nouveaux emplois en janvier a été révisé à la baisse, de 35 400 à 32 900. Le prochain Rapport national sur l’emploi de mars 2019 sera publié à 8 h 30 HE le 18 avril 2019.

À lire aussi : L’emploi au Canada a augmenté de 35 400 en janvier 2019

Le rapport, qui porte sur plus de deux millions de travailleurs au Canada, est produit par l’Institut de recherche ADP®, un groupe spécialisé au sein de l’entreprise qui fournit de l’information sur les tendances en matière d’emploi et la stratégie en matière de main-d’œuvre.

Pour une description des données sous-jacentes et du modèle statistique utilisé pour créer ce rapport, veuillez consulter le « Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada : Méthodologie d’élaboration ».

Lire la suite

en-avant