Suivez-nous

Transports

Air Transat : une offre exceptionnelle pour l’été 2020

Avatar

Publié

le

Nommée meilleure compagnie aérienne vacances au monde en 2019 par Skytrax, Air Transat en mettra plein la vue à l’été 2020 en desservant davantage de destinations au départ de ses plaques tournantes de Montréal et de Toronto. 

Au total, Air Transat offrira 150 vols par semaine vers 27 villes européennes. Le transporteur augmentera par ailleurs son offre vers les destinations Sud et les États-Unis, en plus de proposer de nombreux vols intérieurs et de correspondance, donnant ainsi de multiples options de vacances aux voyageurs de tout le pays. 

« Nous entrons dans une nouvelle ère avec l’arrivée de nos Airbus A321neoLR. Combinés à notre flotte de gros porteurs, ils augmentent considérablement notre flexibilité en multipliant les possibilités de liaisons vers l’Europe et de correspondances au départ des grands aéroports canadiens. Les voyageurs en ressortent gagnants, avec davantage d’options de vacances et des fréquences accrues vers les destinations de leur choix », a déclaré Annick Guérard, chef de l’exploitation de Transat.

Les nouveautés d’Air Transat pour la saison estivale 2020 sont Copenhague, au Danemark, et Faro, au Portugal, ainsi que San Diego et La Nouvelle-Orléans, aux États-Unis.

Fort de son succès en 2019, le service TGV AIR sera toujours offert aux voyageurs à l’été 2020. En partenariat avec la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), Air Transat offre à ses clients un guichet unique permettant de rattacher leur vol à un billet de train au départ de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Ainsi, les voyageurs peuvent facilement accéder à 18 villes françaises de même qu’à Bruxelles, en Belgique. « Notre priorité, c’est de donner du choix aux touristes, et nombreux sont ceux qui en ont profité cette année », a ajouté Mme Guérard.

Les destinations européennes d’Air Transat

Air Transat offrira 17 vols par semaine vers Paris au départ de Montréal, soit trois de plus qu’en 2019, et mettra encore une fois de l’avant une offre exceptionnelle vers les villes de province de Bordeaux, Lyon, Marseille, Nice, Nantes, Toulouse et Bâle-Mulhouse.

La plupart de ces destinations françaises seront également accessibles en partance de Québec, de Toronto, de Calgary et de Vancouver grâce à des vols de correspondance. Au total, Air Transat offrira des vols directs vers 20 villes européennes au départ de Montréal. Elle desservira aussi Paris à partir de Toronto, à raison de cinq fois par semaine.

Air Transat offrira 24 vols par semaine vers le Royaume-Uni au départ de Toronto, soit cinq de plus qu’en 2019. En direction de Londres, elle proposera deux vols par jour au plus fort de la saison. Chaque semaine, le transporteur offrira cinq vols vers Manchester, en Angleterre, et cinq vols vers Glasgow, en Écosse. La plupart de ces destinations seront également accessibles aux voyageurs en partance de Montréal, de Calgary et de Vancouver grâce à des vols de correspondance. Au total, Air Transat desservira 15 villes européennes en vol direct au départ de Toronto. Elle assurera également la liaison Montréal-Londres à raison de cinq fois par semaine.

Air Transat A321neo LR (Groupe CNW/Transat A.T. Inc.)

Au départ de Vancouver, Air Transat offrira trois vols par semaine vers Amsterdam (Pays-Bas), Manchester et Londres, de même que douze vols par semaine vers Toronto et sept vols par semaine vers Montréal, facilitant ainsi l’accès à la majorité des destinations européennes qu’elle proposera l’été prochain.

Au départ de Québec, Air Transat offrira quatre vols directs par semaine vers Paris, soit un de plus qu’en 2019. Le transporteur maintient aussi ses vols entre Québec et Montréal, permettant ainsi une correspondance vers 16 villes européennes.

Mariant culture et soleil, les grandes destinations touristiques que sont la Grèce, l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la Croatie continuent d’exercer un grand attrait auprès des voyageurs. Au départ de Toronto et de Montréal, Air Transat proposera 58 vols par semaine vers ces pays méditerranéens, dont un vol vers Faro, au Portugal — une primeur en été.

Vols intérieurs et de correspondance

Air Transat continue d’optimiser son offre de vols intérieurs afin d’accommoder ses clients qui souhaitent s’envoler vers une destination européenne par le biais d’une correspondance. Elle proposera douze vols par semaine de Vancouver vers Toronto, et un vol par jour de Vancouver vers Montréal. Au départ de Calgary, elle desservira Toronto et Montréal à raison de quatre fois par semaine, respectivement. De plus, le transporteur offrira 14 vols Toronto‑Montréal et quatre vols Québec-Montréal par semaine.

Nombre de vols hebdomadaires, directs ou avec correspondance, prévus vers l’Europe au plus fort de la saison

  • Les chiffres indiquent le nombre de vols directs
  • Les points (-) indiquent les destinations desservies avec vol de correspondance

Au départ deMontréalAu départ deTorontoAu départ deVancouverAu départ de CalgaryAu départ de Québec
AMSTERDAM – Pays-Bas43
ATHÈNES – Grèce33

BÂLE-MULHOUSE – Suisse2
BARCELONE – Espagne43
BRUXELLES – Belgique3
BORDEAUX – France4
COPENHAGUE – Danemark2
DUBLIN – Irlande5
FARO – Portugal1


GLASGOW – Écosse5
LAMEZIA – Italie1

LISBONNE – Portugal54
LONDRES – Angleterre5143
LYON – France5
MADRID – Espagne3
MALAGA – Espagne3

MANCHESTER – Angleterre
53
MARSEILLE – France5
NANTES – France4

NICE- France2
PARIS – France1753
PORTO – Portugal33
PRAGUE – République tchèque2
ROME – Italie66
TOULOUSE – France5
VENISE – Italie32
ZAGREB – Croatie
3


Destinations Sud

Les vacances au soleil demeurent populaires même l’été. En 2020, Air Transat offrira 50 vols par semaine au départ de Montréal vers 16 destinations au Mexique, dans les Caraïbes et aux États-Unis, incluant Fort Lauderdale et Orlando, en Floride, San Diego, en Californie, et La Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Le transporteur offrira 30 vols par semaine au départ de Toronto vers 10 destinations Sud. Enfin, Air Transat proposera des vols vers Punta Cana (République dominicaine), Cancun (Mexique) et Fort Lauderdale (Floride) au départ de Québec.

Nombre de vols hebdomadaires directs prévus vers le Sud et les États-Unis, au plus fort de la saison


Au départ deMontréalAu départ deTorontoAu départ deVancouverAu départ deQuébec
DESTINATIONS SUD
CANCUN – Mexique56
1
CAYO COCO – Cuba43

CAYO LARGO – Cuba1


HOLGUIN – Cuba22

LA ROMANA – République dominicaine



MONTEGO BAY – Jamaïque22

PORT-AU-PRINCE – Haïti2


PUERTO PLATA – République dominicaine21

PUERTO VALLARTA – Mexique

3
PUNTA CANA – République dominicaine75
1
ROATAN – Honduras1


SAMANA – République dominicaine1


SANTA CLARA – Cuba43

VARADERO – Cuba54

LES ÉTATS-UNIS
FORT LAUDERDALE – Floride52
1
LA NOUVELLE-ORLÉANS – Louisiane2


ORLANDO – Floride42

SAN DIEGO – Californie3


À propos d’Air Transat

Air Transat est le transporteur vacances numéro un au Canada. Elle offre une soixantaine de destinations internationales dans plus de 25 pays en Amérique et en Europe, ainsi que des vols intérieurs et de correspondance au Canada. Chaque année, la compagnie aérienne transporte quelque 5 millions de passagers. Air Transat est une filiale de Transat A.T. inc., une grande entreprise de tourisme international intégrée spécialisée dans le voyage vacances qui propose des forfaits, des séjours hôteliers et des liaisons aériennes. Transat a obtenu la certification Travelife en 2018 au titre de son engagement en faveur du développement durable. Elle compte 5 000 employés, et son siège social est situé à Montréal.

Distinctions et prix récents 

  • Meilleure compagnie aérienne au monde dans la catégorie Loisirs aux World Airline Awards de Skytrax 
  • Meilleur voyagiste et meilleur fournisseur global aux Agents’ Choice Awards de Baxter Travel Media 
  • Meilleure compagnie aérienne et meilleur voyagiste à la remise des trophées Uni‑Vers de l’Association des agents de voyages du Québec 
  • Parmi les meilleurs employeurs au Canada et première compagnie aérienne au palmarès de Forbes

Source : Transat A.T. Inc.

À lire : Air Transat, meilleur transporteur canadien dans le palmarès des meilleures compagnies aériennes

Transports

Permis de taxi : Québec propose de nouvelles mesures aux propriétaires

Avatar

Publié

le

À la suite de discussions avec des représentants de l’industrie du taxi traditionnel, le ministre des Transports a annoncé lundi 7 octobre qu’il proposera des mesures additionnelles pour les propriétaires de permis de taxi. 

Ces nouvelles initiatives répondent à des demandes de l’industrie du taxi, mais se feront à coût nul pour le gouvernement du Québec, les contribuables et les usagers. « Depuis le dépôt du projet de loi no 17, j’ai toujours mentionné notre ouverture à collaborer avec les représentants de l’industrie afin d’y apporter des améliorations », a indiqué François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

Certaines de ces nouvelles propositions seront sous réserve de l’adoption d’amendements au projet de loi no 17 par l’Assemblée nationale. 

« Aujourd’hui, [lundi 7 octobre, NDLR], je suis heureux de confirmer que le gouvernement du Québec propose d’aller de l’avant avec des propositions qui font consensus dans l’industrie », s’est réjoui M. Bonnardel. Il a rappelé qu’au cours des dernières semaines le gouvernement a tenu des “discussions constructives” avec différents représentants de l’industrie du taxi traditionnel, notamment l’Association des taxis des régions du Québec, dont-il a salué l’ouverture. 

Faits saillants des propositions sur les permis de taxi

  • Devancement rapide du paiement des compensations plutôt que leur étalement sur une période de cinq à six ans.
  • Mise en place d’un mécanisme antidumping afin d’éviter qu’un répondant puisse rémunérer un chauffeur à un montant supérieur à celui de la course effectuée.
  • Création d’une table nationale de concertation de l’industrie du transport rémunéré de personnes par automobile. Cette table aura comme mandat de conseiller le gouvernement du Québec relativement aux enjeux découlant de l’adoption du projet de loi no 17.
  • Bonification de 10 à 40 millions de dollars du programme d’aide pour des besoins particuliers de propriétaires de permis de taxi provenant de sommes actuellement disponibles dans le Fonds de modernisation de l’industrie du taxi.
  • Pour l’industrie du taxi traditionnel, exclusivité des contrats de transport adapté conclus avec les organismes de transport tout en préservant ce service essentiel pour les personnes handicapées.
  • Maintien des privilèges suivants de l’industrie du taxi :
    • la possibilité d’équiper un véhicule d’un lanternon et d’un taximètre;
    • l’exclusivité des courses demandées oralement par téléphone, à un poste d’attente ou hélées dans la rue.

À lire : Contre le projet de loi 17, les chauffeurs de taxi ont déserté la circulation au Québec

Lire la suite

Actualités

Panorama : portrait statistique des régions et des municipalités du Québec

Avatar

Publié

le

S’appuyant sur les plus récentes données disponibles à l’échelle régionale, l’Institut de la statistique du Québec a publié lundi 30 septembre sur son site Web l’édition 2019 du Panorama des régions du Québec.

Cette publication illustre, compare et analyse l’évolution des 17 régions administratives selon une panoplie de thèmes (11) : démographie, conditions de vie, éducation, marché du travail, activité économique, investissements, valeur foncière, secteur minier, tourisme, culture et communications ainsi que transport électrique. Une section spéciale est consacrée aux statistiques par municipalités régionales de comté (MRC).

Voici quelques faits saillants qui se dégagent de cette publication :

La population augmente dans presque toutes les régions administratives

Entre 2016 et 2018, selon les estimations provisoires, 14 des 17 régions administratives ont vu leur population augmenter. Les plus fortes croissances sont observées à Montréal, dans Lanaudière et dans les Laurentides.

À l’inverse, durant cette période, trois régions affichent une diminution de leur population : la diminution est légère en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et au Bas-Saint-Laurent, mais nettement plus marquée dans la région de la Côte-Nord. Cette région est la seule où toutes les MRC comptent moins d’habitants en 2018 qu’en 2016.

Selon les perspectives démographiques de l’Institut de la statistique du Québec, si les tendances actuelles se maintiennent, 11 régions continueraient de voir leur population croître jusqu’en 2041. Laval et les Laurentides connaîtraient les augmentations les plus marquées.

Quatre régions contribuent de façon importante à la croissance économique du Québec

L’analyse du produit intérieur brut (PIB) révèle que les régions de Montréal, de la Montérégie, de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont contribué à hauteur de 60 % à la croissance économique du Québec en 2017. D’autres régions, telles que l’Abitibi-Témiscamingue, le Nord-du-Québec et Lanaudière, ont eu, pour une deuxième année consécutive, des croissances plus élevées que celle de l’ensemble du Québec. Seule la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine voit son PIB reculer en 2017 en raison de la fin d’activités liées à de grands projets de construction.

Augmentation de l’emploi dans 10 des 17 régions

L’emploi a augmenté dans 10 régions administratives entre 2008 et 2018. Les plus fortes hausses sont observées dans les régions de Montréal et de sa périphérie, soit Laval, les Laurentides et Lanaudière. Dans sept autres régions, la plupart éloignées des grands centres urbains, l’emploi n’a pas varié de façon significative au cours de cette période.

Taux élevé de diplômés universitaires à Montréal

Montréal se distingue des autres régions par la proportion élevée de sa population de 25 à 64 ans qui détient un diplôme universitaire, soit 50,6 % en 2018. Parmi les facteurs qui contribuent à ce résultat, on compte la forte présence de personnes immigrantes dont le profil est plus scolarisé que la moyenne de la population.

Le Nord-du-Québec est en tête du secteur minier en 2017

En plus d’être le plus important fournisseur d’emplois liés au secteur minier en 2017, le Nord-du-Québec arrive au premier rang, tant sur le plan des investissements miniers que sur celui des livraisons minérales. D’ailleurs, l’emploi dans le secteur minier y a augmenté de 7,8 % par rapport à 2016.

Hausse marquée du nombre de véhicules électriques dans trois régions

Entre 2018 et 2019, le nombre de véhicules électriques a augmenté de 75 % dans l’ensemble du Québec, passant de 24 694 à 43 222. La hausse est observée dans toutes les régions, mais elle est plus prononcée au Saguenay-Lac-Saint-Jean, à Laval et en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. La région qui compte le plus grand nombre de véhicules électriques par habitant en 2019 est Lanaudière.

Croissance du taux de travailleurs et du revenu disponible dans les MRC : la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine se démarque

Le taux de travailleurs a augmenté de 4,1 points de pourcentage entre 2013 et 2017 dans la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, de loin la plus forte croissance des 104 MRC du Québec. L’augmentation annuelle moyenne du revenu disponible par habitant pour cette période y atteint 5,7 %, l’une des plus importantes augmentations de toutes les MRC. 

Pour la première fois depuis que ces données sont compilées, le revenu disponible par habitant dans cette MRC se situe au-dessus de la moyenne provinciale.

Source : ISQ

À lire : Croissance économique : Ces trois régions du Québec, les superstar de 2016

Lire la suite

Transports

Ottawa octroie 18,5 m pour optimiser le trafic du Port de Montréal

Avatar

Publié

le

Ottawa a annoncé ce lundi, 12 août, un nouvel investissement de 18,5 millions de dollars pour le Port de Montréal.

La somme octroyée au Port de Montréal servira à financer un projet d’optimisation du trafic terrestre. Ce dernier a pour but d’augmenter l’efficacité, la capacité et la sûreté du transport en réduisant les temps d’attente et les goulots d’étranglement en ce qui concerne le transport des conteneurs au port de Montréal.

« L’investissement accordé au port aidera à réduire la congestion et la circulation des camions aux différents terminaux et aux abords de ces derniers », a précisé Marc Garneau, ministre des Transports.

Pour ce faire, un système informatique pour la logistique des camions sera mis en place. Il permettra aux camionneurs de s’enregistrer pour avoir accès aux terminaux du port, ce qui augmentera la fluidité de la circulation.

De plus, un pont ferroviaire sera érigé à la sortie du portail d’entrée des camions pour améliorer leur circulation dans le port. Les camions pourront notamment s’informer sur le trafic grâce à une nouvelle série de panneaux électroniques.

Activité portuaire et environnement

En outre, M. Garneau a annoncé un financement de 600 000 $ accordé à l’Université de Montréal. Les chercheurs de l’université ont pour mission d’évaluer les répercussions des changements climatiques sur l’infrastructure du port de Montréal et de déterminer la résistance de celle-ci aux effets des changements climatiques.

Lire aussi : Évaluations d’impact : De « meilleures règles » entrent en vigueur au Canada pour protéger l’environnement

Lire la suite

Nous suivre sur Facebook

Publicité

en-avant