Suivez-nous

Actualités

Au Canada, la guerre des civilités « Monsieur-Madame » n’aura pas lieu !

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Photo libre de droit

Le gouvernement canadien qui, dans l’intention de jouer la carte de la neutralité au niveau du genre, avait envoyé une directive à ses fonctionnaires afin de ne plus utiliser les appellations « Monsieur » et « Madame », lors d’une première interaction avec une clientèle compte revoir sa copie.

C’est Radio-Canada qui a levé le voile, mercredi 21 mars, sur la directive émise par Ottawa en janvier 2018. Les formules de civilité devraient être remplacées par un « langage neutre » en employant par exemple les termes « parent » à la place de « mère » et « père » afin d’éviter de donner l’impression que les fonctionnaires fédéraux entretiennent un biais « envers un genre ou un sexe ». Ces derniers devaient s’adresser aux clients par leur nom complet ou leur demander de « quelle façon ils préfèrent que l’on s’adresse à eux ».

« C’est le contraire du respect »

Comme il fallait s’y attendre, les internautes n’ont pas attendu la fin de la journée pour « cracher » sur la « soupe ». Tout comme du côté de l’opposition, les conservateurs ont qualifié la directive « d’erreur » à la Chambre des communes à Ottawa. « Soyons clairs, Monsieur/Madame continuera à être utilisé par Service Canada. Nous vérifions simplement comment les gens souhaitent qu’on s’adresse à eux. C’est une question de respect », avait précisé le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, sur son compte Twitter.

Malgré cette sortie du ministre responsable de Service Canada, certains Twittos estimaient que la fin des formules « Mademoiselle », « Madame » et « Monsieur » étaient tout sauf du « respect ». « Je trouve que c’est le contraire du respect. C’est insultant de se faire poser la question. Je suis une femme et je m’attends à ce qu’on me respecte de prime abord dans mon identité sexuelle de femme, quand on s’adresse à moi », a tweeté France Laurent, ajoutant que « cette politique est risible ».

Victoire pour les couples du même sexe ?

Finalement, M. Duclos a reconnu en entrevue à l’émission 24/60 mercredi soir, que la note qui a été envoyée aux fonctionnaires et qui leur demandait d’employer des termes neutres lors d’une première interaction avec un client devrait être corrigée. « Service Canada va continuer d’utiliser la salutation « monsieur » et « madame ». En cas de doute, les agents vont poliment et respectueusement demander à la personne de quelle manière elle souhaite être saluée », a tenu à clarifier M. Duclos.

De son côté, le gouvernement du Québec a laissé entendre par la voix de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, qu’il n’a pas l’intention de demander à ses fonctionnaires en contact avec les citoyens d’éviter l’utilisation des termes « non neutres » comme « monsieur » et « madame ».

Le moins que l’on puisse dire, ce vent de changement qui souffle sur la neutralité au niveau du genre, à travers les appellations, sur les passeports et documents administratifs est une sorte de “victoire” pour les couples du même sexe, qui ont du mal [très souvent] à définir qui d’entre eux est soit « le père » ou « la mère » de famille.

En tout état de cause, M. Duclos s’est dit « fier » que Service Canada « reconnaisse la diversité de la population canadienne et s’adapte aux réalités des familles du 21e siècle ». D’ailleurs, l’organisme gouvernemental aurait déjà procédé à la modification du formulaire de demande de Numéro d’assurance sociale (NAS) dans le sens de l’inclusion.

Crédit photo:
Photo libre de droit

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

La forêt québécoise, un outil « efficace » de lutte aux changements climatiques

Publié

le

Le Regroupement des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) tient aujourd’hui, jeudi 21 février, son 2e Forum des communautés forestières sous le thème « La forêt à l’heure des changements climatiques ».

Les représentants des municipalités et du monde forestier dresseront un portrait de la situation actuelle et se pencheront sur l’utilisation du Fonds vert pour augmenter la capacité forestière du Québec pour ainsi lutter contre les changements climatiques. « Tous les rapports scientifiques prévoient que les impacts environnementaux dus aux changements climatiques seront majeurs. On le voit dans le Québec maritime où les tempêtes ont gagné en vigueur et sont de plus en plus nombreuses », souligne Yvon Soucy, président du Regroupement des communautés forestières.

Les Québécois sont « chanceux »…

Selon Yvon Soucy, les Québécois ont la chance d’avoir au Québec une ressource stratégique qui permet de séquestrer le carbone tout en favorisant le développement économique de leurs régions. « Gouvernements, municipalités et partenaires économiques, nous devons miser sur notre forêt pour faire face aux défis que nous devons relever », soutien M. Soucy, également 1er vice-président de la FQM et préfet de la MRC de Kamouraska.

Le Forum des communautés forestières sera aussi l’occasion du lancement de deux guides publiés en collaboration avec le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), le Centre d’expertise sur la construction commerciale en bois (Cecobois) et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Pour participer véritablement à la lutte aux changements climatiques, préconise le président du Regroupement des communautés forestières, les municipalités et les partenaires économiques doivent se doter de guides et d’outils qui vont leur permettre de travailler efficacement. « Que ce soit l’utilisation du bois dans la construction de bâtiments ou l’utilisation de la biomasse résiduelle pour la production d’énergie, diverses approches innovantes sont à la disposition des communautés forestières pour valoriser les produits forestiers et soutenir ce secteur économique vital pour nos régions », précise Yvon Soucy.

L’engagement de Québec à travers une « déclaration verte »

Ce forum se terminera avec la signature par les participants de la Déclaration verte. Les signataires entendent demander au gouvernement de reconnaître la forêt comme étant un atout stratégique dans la lutte aux changements climatiques et, conséquemment, de mettre en place une stratégie efficace pour augmenter la possibilité forestière du Québec, afin de maximiser la captation de carbone.

À lire aussi : Le réchauffement climatique à l’origine des incendies en Colombie-Britannique

Sur une superficie totale de 1 667 712 km², ses forêts couvrent 761 100 km², soit près de la moitié du territoire. Ses habitants sont collectivement propriétaires d’environ 92 % du territoire du Québec, dont plus de la moitié est couvert de forêts à valeur commerciale.

Chiffres clés du Québec forestier – 2017

« Il est primordial que le gouvernement utilise la forêt comme un élément majeur de sa stratégie de lutte contre les changements climatiques. Il doit utiliser les ressources financières et réglementaires dont il dispose pour relever ce défi. D’ailleurs, nous nous sommes dotés collectivement d’un outil majeur pour le relever : le Fonds vert. Utilisons-le le plus efficacement possible », conclut le président du Regroupement.

À lire aussi : 10 mesures pour lutter contre les changements climatiques au Canada

Lire la suite

Actualités

Le sommet mondial sur «la protection des mineurs dans l’Église »

Publié

le

Après la série de révélations de crimes pédophiles, perpétrés par des religieux à l’échelle internationale en 2018, un sommet contre la pédophilie a débuté ce jeudi, 21 février, à Rome.

Ce rassemblement au Vatican vise à trouver des mesures concrètes et urgentes afin de lutter contre ce fléau. Selon les sources de l’AFP, le sommet proposera des réformes du système afin d’assurer la sécurité des mineurs.

Le sommet mondial sur «la protection des mineurs dans l’Église » sera clôturé dimanche matin « par une messe pontificale suivie d’un discours du pape François. »

Lire aussi : Pédophilie : Plus 1000 enfants agressés par au moins 300 prêtres aux États-Unis

Lire la suite

Actualités

Réouverture d’une grande affaire de contrefaçons d’œuvres de Rodin

Publié

le

L’affaire a commencé en 2001 lorsque le musée Rodin a déposé plainte concernant la circulation de copies illégales réalisées à partir des œuvres du sculpteur français.

Les reproductions des sculptures « Le penseur », « Le baiser », « La main de Dieu » et d’autres œuvres, ont été exposées et vendues à l’étranger comme étant des originaux.

Selon l’AFP, quatre hommes et la société italienne « Gruppo mondiale » ont comparu devant la cour d’appel de Paris, ce mercredi, 20 février. Le nombre des reproductions est impressionnant. On estime que 1.700 pièces ont été tirées à partir de 52 oeuvres de l’artiste.

Lire aussi : Échec de la vente aux enchères des tableaux d’Hitler

Lire la suite

en-avant