Suivez-nous

Style de vie

Bibliothèque Henri-Bourassa : la première à se doter d’un système automatisé

Avatar

Publié

le

Des travaux ont commencé dans la Bibliothèque Henri-Bourassa en vue d’installer un système de retour en libre-service.

Selon les statistiques de fréquentation de la Ville, la Bibliothèque Henri-Bourassa accueille 199 888 par mois. Ainsi, le système de retour en libre-service « facilitera la vie des abonnés, mais également du personnel qui aura plus de temps pour répondre aux besoins de la clientèle », a souligné Mme Christine Black, mairesse de l’arrondissement Montréal-Nord.

Le projet, qui s’inscrit dans le cadre du Programme de rénovation, d’agrandissement et de construction (RAC) des bibliothèques de Montréal, bénéficie d’un budget global de 1,46 M$.

Avec le nouveau service « Montréal-Nord sera l’un des premiers arrondissements de la Ville à bénéficier de ce nouveau programme », a précisé Mme Black.

Plus de confort pour tous les usagers

Les travaux d’aménagement se termineront à la fin de l’été 2019 et nécessiteront des installations temporaires. En effet, la section jeunesse a été placée au rez-de-chaussée jusqu’en juin. Et la section adulte sera aménagée au sous-sol en juin et juillet.

De plus, l’aire d’accueil de la bibliothèque sera réaménagée, dans le cadre de l’installation du nouveau service pour devenir plus moderne et accessible universellement.

Le nouveau système permettra, comme dans la BAnQ, de remettre les documents, soit, les livres, magazines, films et musique, sans passer par le comptoir.

Lire aussi : Mars, BAnQ célèbre le Mois de la Francophonie à travers l’intégration…

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Style de vie

Peignes en bois : un géant de l’industrie s’installe au Canada

Avatar

Publié

le

La boutique connue sous le nom H002, spécialisée dans les peignes en bois, a ouvert ses portes le 8 mars dernier à Toronto.

À l’ouverture, la boutique aurait attiré par de nombreux clients, surpris de voir des peignes en bois chinois traditionnels. Des habitants de la région de Toronto auraient été impressionnés par le « charme oriental » de ces peignes et l’artisanat qui s’y trouve derrière.

À lire : L’Intelligence Artificielle pour acheter son fond de teint

L’entreprise, Tan Mujiang, se considère comme étant la seule société cotée dans l’industrie des peignes en bois à l’échelle mondiale. Elle dit avoir créé plus de 40 processus précis pour améliorer ses produits, lesquels sont fabriqués avec des matériaux naturels de l’artisanat traditionnel chinois et se caractérisent par de « belles formes, des lignes douces, une texture délicate, des couleurs chatoyantes, tout en étant doux au toucher ». Ces peignes, dit-on, allient parfaitement la culture traditionnelle et la mode moderne.

Peigne de Massage en Bois de Chine.

H002 est la deuxième boutique que Tan Mujiang ouvre à l’étranger en 2019, après celle du centre commercial HONGKONG Telford Plaza. L’entreprise prévoit d’ouvrir 12 magasins à l’étranger cette année. « Nous avons pour objectif de mettre notre marque en vogue en exploitant nos propres magasins franchisés dans le monde entier et de ne pas nous contenter de prendre des commandes de femmes ou d’hommes d’affaires étrangers », Zhang Chuanjin, directeur du marché hors ligne.

Depuis décembre 2013, Tan Mujiang dit avoir acquis plus de 80 brevets et a fourni ses produits à plus de 1 200 magasins dans toute la Chine continentale, à quatre boutiques à Hong Kong, une à Singapour et dans quelques boutiques en ligne sur Amazon et eBay.

À lire aussi : Célébration du nouvel an chinois, l’année du Cochon de Terre

Lire la suite

Style de vie

Under : Le premier restaurant sous-marin en Europe

Avatar

Publié

le

Le premier restaurant sous-marin a ouvert ses portes cette semaine à Lindesnes au Norvège. À moitié immergé, l’édifice évoque une épave côtière.

Le nom du nouveau restaurant est on ne peut plus significatif. En norvégien, le terme under a une double signification, soit « sous» et «merveille». De fait, il fait référence au spectacle naturel qu’il offre à sa clientèle.

Étant situé à l’extrémité sud de la côte norvégienne, à la croisée des tempêtes marines du nord et du sud, l’édifice jouit d’un confluent unique. Les lieux font également office de centre de recherche sur la vie marine. C’est ainsi que le restaurant rend hommage à la faune sauvage marine et à la côte rocheuse de la pointe sud de la Norvège.

Une architecture qui défit la nature

Son design atypique a été conçu par l’agence d’architecture Snøhetta. À moitié enfoncée dans la mer, la forme monolithique du bâtiment, longue de 34 mètres, casse la surface de l’eau pour reposer directement sur le fond marin, cinq mètres plus bas.

La structure est conçue pour s’intégrer pleinement à son environnement marin. En effet, au fil du temps, la rugosité de la coque en béton fonctionnera comme un récif artificiel, accueillant les patelles et les algues.

Aussi, avec ses murs en béton épais et adossés au rivage escarpé, la structure est construite pour résister à la pression et aux chocs provoqués par les conditions marines. Comme un périscope englouti, la grande fenêtre du restaurant offre une vue sur les fonds marins qui change au gré des saisons et des conditions météorologiques.

Un menu gastronomique à base de produits du terroir

Le restaurant peut accueillir 35 à 40 clients, servis par le chef cuisinier danois Nicolai Ellitsgaard qui chapote une équipe de 16 cuisiniers internationaux. Selon Reuters, 7 000 clients ont réservé pour déguster le menu à base de produits marins locaux de pêches durables.

Lire aussi : Le Coralarium : Le premier musée semi-immergé

Lire la suite

Style de vie

Montréal : Les événements gourmands du printemps

Avatar

Publié

le

Jusqu’au mois d’avril, Montréal accueille plusieurs événements culinaires qui regorgent d’artisans créatifs et reflètent le style de vie nord-américain de la métropole.

Le Marché Salada Street Food Market

Le Marché Salada Street Food Market est un marché intérieur de cuisine de rue situé dans le grand bâtiment coloré au 5430 Côte-de-Liesse.

Il est ouvert les vendredis et samedis durant 8 fins de semaines d’affilée jusqu’au 26 et 27 avril.

C’est un évènement de Cuisine De Rue Montréal et Les Premiers Vendredis, Inspiré par les halles gourmandes européennes et les marchés d’artisans de New York.

Les heures d’ouvertures : le vendredi de 16h00 à 23h et le samedi de midi à 23h00. Stationnement gratuit ou navette gratuite toutes les 20 minutes au Métro De la Savane.

Infos

Tartare Fest

C’est un rendez-vous culinaire créatif qui revisite un classique de la gastronomie crue. Plusieurs restaurants de la métropole participent à l’événement qui se déroule tout au long du mois d’avril.

Infos

Chef à l’Érable

Hakim Chajar est le chef de l’édition 2019 de l’événement Chef à l’Érable qui se poursuit jusqu’au 14 avril. Cette 8ème rencontre a lieu à la Scena au Vieux Montréal les samedi, vendredi pour un service de soir à partir de 18h et le dimanche à 11h.

Infos

Lire aussi : Montréal : Où bien manger dans un endroit « instagrammable »

Lire la suite

en-avant