Suivez-nous

Style de vie

Bon Coin MTL : Le Zeppelin

Saoud Maherzi

Publié

le

Crédit: Le Zeppelin.

Il y a quelques jours, je cherchais un bon resto-bar où aller manger un bout, boire un coup sans pour autant que mon portefeuille m’insulte. Je vois qu’un nouveau bar sur Lacombe, à coté du métro Côte des Neiges, fait sa soirée d’ouverture. Ça s’appelle le Zeppelin. J’y vais!

Dés l’arrivée, je sens que je suis entré dans quelque chose de différent. Le décor est vintage, pleins de photos noir et blanc d’époque sur les murs, des tables hautes en bois clair avec des chaises hautes en acier et des banquettes en cuir bordeaux tapissent la salle. Au fond, une cage en fer garde le stock d’alcool à coté de laquelle un DJ balance des classiques. À gauche, un long bar attrape l’œil par les longues lampes en cuivre qui l’entourent et l’éclairent. Le patron déambule entre les tables portant un gilet serveur gris vintage, un chapeau haut de forme et des lunettes de protection pour les voyages en zeppelin. Autour, les barmans, serveurs et busboys suivent la mode du lieu avec aussi gilet et lunettes de protection. Le Zeppelin a décollé, l’ambiance est garantie.

Je vais m’assoir sur une banquette rouge dans la salle connexe. Le bar offre un menu à cinq dollars. Vieux réflexe d’étudiant, mes yeux se portent directement sur celui-ci. La serveuse arrive : « Ce sera le burger et une blonde s’il vous plait ». Et pour ceux qui voudraient autre chose qu’un burger, le restaurant offre des pizzas au feu de bois. La bière arrive, je la sirote en regardant autour de moi. Les gens rient, bouffent, boivent et la musique est excellente : du vieux rap, du vieux rock… Bref, du bon vieux temps. Arrivé à la moitié de ma bière, mon burger arrive. Quand tu choisis ton repas dans un menu à cinq dollars, tu ne t’attends pas à des portions faramineuses. Du coup, surprise! Le burger était corpulent tout entouré de frites. Il ne m’en fallait pas plus. C’était savoureux.

Crédit: Le Zeppelin.

Avant de sortir, comme pour me dire au-revoir, le DJ lance Kiss de Prince. Je sors conquis sur « You don’t have to be beautiful, to turn me on ».

 À bientôt, le Zeppelin.

 

Crédit photo:
Crédit: Le Zeppelin.

Diplômé de HEC Montréal, Saoud a écrit depuis 2013 dans divers médias. Il dédie le plus clair de son temps libre à la lecture, l’écriture et à la boxe trouvant une cohérence dans l'unité de ces activités. "Find what you love and let it kill you" - Bukowski

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Style de vie

L’automne, la nouvelle saison de magasinage immobilier

Publié

le

L’automne est arrivé. C’est l’occasion de profiter des meilleures offres de l’année dans le marché résidentiel neuf de la grande région montréalaise.

Durant la prochaine édition des Visites Libres d’Automne les 20, 21 et 27, 28 octobre, les acheteurs pourront découvrir quelque 70 projets. Cette année, les visites se déroulent dans un contexte économique en croissance et une forte hausse de l’emploi.

La remontée récente des taux hypothécaires semble d’ailleurs inciter plusieurs ménages à accélérer leurs démarches afin de devancer les autres hausses anticipées.

Historiquement, si le printemps est depuis longtemps la grande saison traditionnelle du magasinage immobilier, avec près du tiers des transactions annuelles, l’automne s’impose de plus en plus comme l’autre temps fort sur le marché du résidentiel neuf. À certains égards, c’est même la meilleure saison, notamment pour les locataires, puisqu’ils disposent de plus de temps pour mûrir leur décision et faire leur choix avant l’échéance de leur bail, tout en profitant de la mise en marché récente de nombreux nouveaux projets résidentiels.

Cet automne, une période propice

Les plus récentes statistiques de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) indiquent que 3 220 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de septembre 2018. Cela représente une augmentation de 8 % par rapport au même mois de l’année dernière et un sommet de neuf ans pour cette période de l’année.

Les ventes sont en hausse depuis mars 2015, soit 43 mois consécutifs. Sur le plan géographique, quatre des six principaux secteurs de la RMR ont affiché des augmentations du nombre de transactions en septembre. Nous parlons de la Rive-Sud (+20 %), Laval (+12 %), l’Île de Montréal (+8 %) et Vaudreuil-Soulanges (+5 %). L’activité est demeurée stable sur la Rive-Nord, tandis qu’un repli de 14 % a été observé du côté de Saint-Jean-sur-Richelieu.

À l’échelle de la RMR, le prix des propriétés a crû de manière soutenue en septembre, et ce, pour toutes les catégories de propriétés. Le prix médian des maisons unifamiliales a gagné 7 % par rapport à septembre 2017 pour s’établir à 336 000 $. Le prix des plex a lui aussi progressé de 6 % pour atteindre 504 040 $. Celui des copropriétés a augmenté de 4 %, pour se fixer à 263 000 $.

Des outils financiers pour devenir propriétaire au prix d’un loyer

Plusieurs facteurs jouent actuellement en faveur des acheteurs qui visent l’acquisition d’une habitation à prix abordable, notamment un vaste inventaire de propriétés et des taux d’intérêt encore très bas.

Lors des visites libres d’automne, les visiteurs découvriront beaucoup de condos, de maisons neuves et de milieux de vie que l’on peut acheter pour le prix d’un loyer. Ces unités abordables n’ont parfois pas grand-chose à envier aux plus luxueuses au chapitre du design ou de la qualité.

Ceux qui désirent acheter peuvent profiter de quelques incitatifs financiers offerts par les gouvernements ou encore prendre un REER pour payer moins d’impôts. Puis ils peuvent transformer les économies engrangées en mise de fonds grâce au RAP et bénéficier en plus de l’assurance prêt hypothécaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

De plus, certaines villes, dont Montréal, offrent des programmes pouvant leur donner un autre bon coup de pouce.

Les projets de prestige

Le créneau des projets de prestige a le vent dans les voiles! Le choix n’a jamais été aussi vaste, d’autant plus que Montréal récolte une partie de la clientèle internationale qui, bien qu’aisée, commence néanmoins à trouver certaines autres villes canadiennes un peu trop chères.

Depuis 2017, Montréal se positionne comme l’un des nouveaux pôles de l’immobilier de luxe. Aucun signe d’essoufflement à l’horizon, donc si vous avez les moyens, pourquoi vous priver?

Beaucoup d’option pour les 55 +

Compte tenu de l’évolution démographique, les constructeurs rivalisent aujourd’hui de créativité pour proposer des complexes résidentiels adaptés aux goûts, besoins, exigences et aspirations des gens d’âge mûr mais toujours en forme.

Un nombre croissant de jeunes retraités ou préretraités vendent ou envisagent de vendre leur propriété de banlieue pour entamer une autre étape de leur vie. Qu’ils recherchent l’ambiance animée de la ville ou une oasis de paix aussi éloignée que possible de l’urbanité, le marché leur offre une panoplie de choix !

1551 rue basin, Montréal

Une édition placée sous le signe du design

À l’occasion des Visites libres d’automne, les ménages désireux de changer de décor pourront parcourir le « Circuit Habitat Design » et s’inspirer de nombreuses unités modèles aménagées. Ils peuvent ainsi rester à l’affût des tendances contemporaines dans les domaines de l’aménagement d’intérieur et de l’architecture résidentielle.

POD, TOD, LEED : Des concepts innovants

En outre, les visiteurs pourront profiter de l’événement pour découvrir des concepts innovants en matière d’efficacité énergétique et de respect de l’environnement. Il s’agit de préoccupations de plus en plus importantes pour les acquéreurs.

Que ce soit en milieu urbain, dans les banlieues ou à la campagne, une panoplie d’approches et de styles de vie sont proposés pour favoriser un usage plus conséquent de l’automobile ou de la consommation énergétique des bâtiments.

Pour en savoir plus : Monhabitationneuve.com

Lire aussiBientôt des logements étudiants abordables dans le Plateau–Mont-Royal

Lire la suite

Style de vie

Quatre partys d’Halloween et un défi inédit pour morts-vivants

Publié

le

Le peuple des ténèbres commence à se manifester à Montréal. Il faut dire que cette année Halloween revient avec des idées noires plus excentriques à ne pas manquer…

La marche des zombies, c’est toujours le fun et gratuit

La marche des zombies est une tradition montréalaise qui coûte zéro dollar. Tu te bricoles un costume et tu oses un maquillage et hop la rue. Ça se passe le samedi, 27 octobre, à partir de 12h.

Un nouveau programme musical surprendra les habitués. Les festivités auront lieu dans plusieurs endroits au downtown. Les concerts se tiendront à la place du Canada. La marche passera à partir de 15h par la rue Sainte-Catherine Ouest, entre les rues Peel et Jeanne-Mance. Les zombies resteront vivants jusqu’à 17h !

Programme

Danser comme des possédés

Au Karnaval

Pour se déchaîner comme des possédés il faut se rendre à un endroit immense qui accueille Karnaval, le festival d’Halloween. Vous l’avez deviner, l’événement se déroule au New City Gas. La nuit sera longue avec NGHTMRE B4 XMAS. Le festival aura lieu le 27 à partir de 22h.

Programme et billetterie

Halloween à la SAT

La SAT organise sa soirée Halloween le 27 sur deux étages, notamment dans la statosphere. Plusieurs Dj mettront du son de 22h à 3h.

Programme et billetterie

S’organiser des before Halloween

Montréal attend un nouveau festival de l’horreur. La première édition d’Halloween MTL se tiendra du 25 au 28 octobre. L’événement réserve des activités très variées pour grands et petits : Musique, théâtre, marionnettes, cinéma, etc. Il aura lieu principalement dans le Quartier des spectacles.

Programme 

Participer à un défi mortel

Ça va se passer dans deux jours à La Ronde. Ceci n’est pas une blague ! La Ronde lance un défi incroyable : Passer 30 heurs dans un cercueil. « Le grand gagnant repartira avec 300$, deux Passeports-saison Or 2019, deux Passeports-saison Resto de base et deux Laissez-passer de la Frayeur. » Les participants seront l’attraction des visiteurs pendant deux jours le 13 et le 14 octobre.

Si l’expérience vous tente, consultez les détails ici 

Lire aussiUne nouvelle espèce d’araignée découverte au Québec

Lire la suite

Actualités

Weekend relax, quoi faire à Montréal ?

Publié

le

Passer une longue fin de semaine tranquille ne veut pas dire camper dans son lit ou son canapé. Montréal regorge d’activités relax et des coins magnifiques à découvrir avant l’arrivée du grand froid.

Marcher tout simplement

Lentement, à petits pas, relax, respirer sainement

Le parcours Gouin offre depuis l’été des activités récréopédagogiques dans un cadre qui sent fort la chlorophylle. Ce dimanche, 5 octobre, de 14 à 16h, se tient l’activité éco-éthique « Plein air Sans trace : pour l’amour de la nature ». L’équipe de « De ville en forêt », propose d’apprendre aux participants comment profiter des espaces naturels en réduisant son emprunte : Idéale après une petite promenade dans le parc.

Informations 

Flâner et découvrir les œuvres d’art urbain

Errer dans les rues de Montréal c’est aussi tomber sur des graffitis de toute beauté. La murale urbaine est un art qui fait rayonner la métropole à l’échelle mondiale. La Ville a d’ailleurs initié un programme afin d’orner les murs tristes des quartiers.

Ce vendredi, 5 octobre, l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension a inauguré sa nouvelle fresque sous le thème « Ll rencontre entre les cultures ». Située au 4100, rue Jarry Est, l’oeuvre, titrée Exquisite Corps, aux couleurs acidulés a été réalisée par l’artiste Nikki Küntzle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Prendre son temps en faisant l’épicerie de la semaine

Le Marché fermier 2018 est un rendez-vous hebdomadaire qui fait découvrir le terroir du Québec. L’événement se passe au marché des Éclusiers, demain, 6 octobre, de 9 à 14h. Nous vous suggérons de siroter au bar une sangria qui sent bon le soleil.

Informations

Faire du Yoga

Le programme Yoga Bruch de l’Observatoire Place Ville Marie est devenu un incontournable à Montréal. Ce dimanche, le combo commence à 10h et se termine à 12h30. Ça se passe au 46e étage, pour admirer une imprenable vue sur le downtown.

Billetterie et information

View this post on Instagram

Notre terrasse quatre saisons revêt maintenant ses couleurs automnales! 🍂 Les heures d’ouverture sont les mêmes que l’@observatoirepvm : Lundi au jeudi – 10 h à 17 h Vendredi et samedi – 10 h à 18 h Dimanche – 11 h à 18 h . . . L’accès est compris dans votre expérience à l’Observatoire, sur présentation de votre billet. Il est également possible d’accéder à la terrasse seulement : 5 $ / Accès terrasse pour les clients Enfants Terribles PVM : 3 $ . . . Our four seasons terrace shows now its autumn colors! 🍂 The opening hours are the same as the @observatoirepvm: Monday to Thursday – 10 am to 5 pm Friday and Saturday – 10 am to 6 pm Sunday – 11 am to 6 pm . . . Access is included in your experience at the Observatory, upon presentation of your ticket. It is also possible to go on the terrace only: $ 5 / Terrace access for Les Enfants Terribles PVM’s clients: $ 3 . . . #observatoire360 #observatoirepvm #placevillemarie #tourismemtl #mtl #automne #jardin #autop #potager #potagerurbain #fall #garden #atthetop #highestgarden

A post shared by Observatoire Place Ville Marie (@observatoirepvm) on

Lire aussi : Expériences uniques à découvrir à l’extérieur de Montréal

Lire la suite

en-avant