Suivez-nous

Actualités

Cette photo de PK Subban utilisée par des médias suscite l’indignation sur la toile

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Capture d'écran vidéo sur Tva Nouvelles

Une polémique enfle sur la toile depuis ce vendredi 13 avril, suite à un article publié par Tva Nouvelles et qui a même fait la manchette du Journal de Montréal, à propos de deux frères montréalais [entourés de PK Subban sur une photo] qui seraient recherchés pour une affaire criminelle. Les deux frères en question, dont Firoz Patel et Ferhan Patel, auraient fait fortune dans le commerce électronique, en exploitant des services de paiement en ligne prisés par des criminels.

Dans l’article titré « Blanchiment d’argent : Un millionnaire montréalais recherché » sur le site web du journal, on se rend compte que l’un des deux frères a également posé avec l’ancien maire de Montréal, Denis Coderre. Or, l’article partagé sur la page Facebook de Tva Nouvelles n’affiche pas l’image de M. Coderre mais celle de PK Subban en compagnie des deux frères en question. Sachant que cette page Facebook est suivie par plus d’un million d’internautes, « cela pose problème pour l’image de marque de M. Subban » selon plusieurs de ses fans qui se sont exprimés.

Il faut dire que PK Subban est un joueur professionnel de hockey sur glace qui évolue désormais au sein des Predators de Nashville au poste de défenseur. Alors qu’il est considéré comme un modèle, en le mêlant à ces deux individus [qui rêvaient peut-être de se prendre une photo avec une star], cela n’a pas été du goût de beaucoup de ses fans. Ces derniers dénoncent une « attitude malsaine » à vouloir « porter préjudice » à l’honorabilité de l’ancien défenseur vedette du Canadiens de Montréal. Pourtant, le hockeyeur n’aurait aucun rapport avec ces personnes recherchées par les autorités américaines.

« Subban n’a pas besoin de ça »

Les commentaires, postés à la suite de la publication Facebook de Tva Nouvelles, illustrent bien la colère des fans de M. Subban. « Toujours prêts à salir autrui. Je vais sponsoriser cette photo à 1000$ sur Facebook et lancer une campagne de désabonnement à votre réseau pour cette photo », s’insurge Freddy Noumeyi. « C’est quoi le rapport avec Subban. N’importe qui peut avoir une photo avec lui », dénonce à son tour Dominique Majot. « Très grosse nouvelle. Vous faites vraiment pitié. Vous envoyez en même temps de la boue sur vos confrères journalistes », critique Roro Brazier. « Vous n’avez pas honte d’utiliser Subban pour vendre votre papier (…)! J’espère que Subban vous poursuivra…c’est tout ce que vous méritez », peste également, Frédéric Bernard, dans un commentaire sur la Une du Journal de Montréal sur Facebook.

« Vous n’avez pas honte d’utiliser Subban pour vendre votre papier (…) »!

Irrité, Freddy Noumeyi est allé jusqu’à créer la page « Subban n’a pas besoin de ça ». Tout en prenant la résolution de se « débrancher » de l’industrie Quebecor et de toutes ses marques, il a même menacé de lancer une opération de boycottage avec toute une communauté si l’image contestée n’était pas retirée. « Retirez-la, sinon vous allez avoir une communauté derrière vous. Assez, c’est assez ! », martèle M. Noumeyi, dans un autre commentaire sur la page Facebook ayant publié l’image.

Toutefois, l’agence QMI auteur de l’article [repris par Tva Nouvelles et le Journal de Montréal] fait bien d’indiquer que « l’aîné des deux frères roulait en Porsche et faisait circuler sur les réseaux sociaux des photos le montrant avec des gens connus, comme l’ex-maire Denis Coderre et l’ancien défenseur vedette du Canadien, PK Subban».

Pour l’instant, le concerné [à savoir PK Subban] ne s’est pas prononcé sur l’utilisation de son image dans cette affaire. Et l’ancien maire, Denis Coderre, en ce moment en visite en Israël, n’avait pas réagi non plus au moment de mettre sous presse cet article.

Crédit photo:
Capture d'écran vidéo sur Tva Nouvelles

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Montréal : Ouvert ou fermé pendant le congé de Pâques?

Avatar

Publié

le

Cette année on ira à la chasse aux cocos, le dimanche, 21 avril. Plusieurs établissements et certains commerces seront fermés le vendredi 19 avril et le lundi 22 avril, à l’occasion du congé pascal. Consulter cette liste afin de mieux planifier vos déplacements.

Les commerces

Le vendredi 19 avril, le samedi 20 avril et le lundi 22 avril 2019, les commerces de détail pourront ouvrir leurs portes au public selon les heures d’ouverture habituelles.

Le dimanche, 21 avril, ils seront fermés, sauf les établissements d’alimentation et les pharmacies.

Les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) et les commerces d’alimentation de petite surface peuvent ouvrir toute la journée.

Les banques

Elles seront fermées à partir de vendredi, et ouvriront leurs portes lundi selon leur horaire habituel.

Services municipaux

Les bureaux municipaux seront fermés durant tout le congé de Pâques, incluant le lundi 21 avril.

STM, autobus et métro

Les horaires d’autobus sont modifiés le vendredi et le lundi de Pâques.

Le métro offrira ses services habituels mais à une fréquence réduite pour la plupart des lignes.

Le Planétarium, le Jardin botanique et certains musées

Ils seront ouverts les 19, 20, 21 et 22 avril.

La Grande Bibliothèque BAnQ

Elle sera ouverte seulement vendredi, samedi et dimanche.

Lire aussi : Où et comment les Québécois passent leurs vacances de Pâques?

Lire la suite

Actualités

La grève a généré une perte de 270 M$ à Postes Canada

Avatar

Publié

le

Postes Canada a déclaré ce jeudi, 18 avril, avoir enregistré une perte avant impôts de 270 millions de dollars pour 2018.

Les facteurs liés aux grèves des employés qui ont eu lieu l’automne dernier sont entre autres en cause du déficit de l’entreprise.

Plusieurs revendications étaient au cœur du litige, soit l’égalité salariale, la rémunération des facteurs en milieu rural et suburbain, la sécurité d’emploi, la surcharge de travail, etc.

Postes Canada en grève, les PME lancent l’alarme

Facteurs principaux de la perte

Le bilan annuel du secteur est tombé quelques mois après les grèves tournantes du 22 octobre au 27 novembre, et les décisions prises par les parties, patronale et syndicale.

Les facteurs principaux qui ont engendré la perte sont les suivants :

  • La décision sur l’équité salariale a coûté 280 millions de dollars à l’entreprise
  • Les arrêts de travail ont engendré 135 millions de dollars de perte
  • « Ces deux facteurs étant en partie compensés par un troisième, soit un profit de 48 millions de dollars après une mise à jour actuarielle dans le calcul des coûts liés à l’indemnisation des accidents du travail », explique le communiqué.

Postes Canada a affirmé aujourd’hui dans un communiqué que ces pertes « représentent une baisse de 346 millions de dollars par rapport à 2017. »

L’entreprise a précisé notamment que pendant la période d’arrêts du travail ses clients se sont retournés vers les concurrents. Cette situation a engendré une baisse des volumes, dont l’effet sur la perte avant impôts de 2018 est estimé à 135 millions de dollars.

Lire aussi : Vendredi fou et Cyberlundi : Postes Canada panique face à la grève tournante

Lire la suite

Actualités

Montréal : La saison des pluies commence demain

Avatar

Publié

le

Malgré des pluies abondantes sur Montréal, les températures seront douces durant le congé de Pâques.

D’ici la fin du mois les températures seront clémentes avec une moyenne de 10o C. Le 30 avril, Montréal atteindra environ 16o C. Météo Média prévoit des précipitations abondantes jusqu’au 21 avril.

Hausse du niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent

Québec est sur le qui-vive car les pluies peuvent provoquer « un ruissellement considérable dans plusieurs secteurs du Québec », indique le Ministère de la Sécurité publique. Les régions du Centre-du-Québec, de la Chaudière-Appalaches, de l’Estrie, de Lanaudière, des Laurentides, de l’Outaouais ainsi que dans l’archipel de Montréal sont surveillées de près afin de prévenir débordements et situations problématiques.

Le ministère estime que la période critique débute à partir de demain, 18 avril. « Les quantités de pluie prévue combinées à une hausse des débits des cours d’eau provoqueront une hausse du niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent, ce qui pourrait causer un débordement dans le secteur de Québec », précise le communiqué.

Lire aussi : Des araignées géantes débarquent à Montréal

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant