Suivez-nous

Style de vie

Cinq livres à offrir pour Noël

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Bien que le livre se transforme de plus en plus en OPNI, ou Objet en Papier Non Identifié, certains pourraient vouloir en offrir à leurs proches pour Noël. Voici quelques suggestions :

  1. Contes de la folie ordinaire – C. Bukowski
    Charles Bukowski est l’un des auteurs les plus marquants de la seconde moitié du 20ème siècle. Sa verve, son style, la crudité de sa prose sont encore une inspiration pour beaucoup aujourd’hui. Contes de la folie Ordinaire est un recueil de nouvelles, considéré comme le chef d’œuvre de l’auteur.
  2. Cent ans de solitude – G.G Marquez
    Gabriel Garcia Marquez est probablement l’auteur latino-américain le plus reconnu. Ses livres sont connus pour être d’excellents contes fantastiques ancrés, tout de même, dans l’Histoire de l’Amérique latine. Dans Cent ans de solitude, son œuvre la plus célèbre, il suit, avec sa prose unique, une famille pendant cent ans. Ce livre est conseillé pour ceux qui veulent offrir de l’évasion.
  3. Voyage au bout de la nuit – L.F Céline
    Louis Ferdinand Céline est sûrement l’auteur le plus révolutionnaire du vingtième siècle. Sa prose a changé le paradigme de la littérature française et mondiale. D’un réalisme frappant, tant dans la forme que dans le fond, Voyage au bout de la nuit raconte la première guerre mondiale, la colonisation, l’Amérique à travers un antihéros redoutable. Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux, ce livre est une aubaine.
  4. Du Contrat Social – J.J Rousseau
    À cette époque où la démocratie, la liberté, les droits et devoirs de chacun, mais également leur communion en tant que société viable sont de plus en plus opaques, offrir l’ouvrage majeur de Jean Jacques Rousseau, c’est faire œuvre de salut public. Petite citation : « Les hommes perdent tout dans leurs chaines, jusqu’au désir d’en sortir ».
  5. Les particules élémentaires – M. Houellebecq
    Bien que Michel Houellebecq soit pour certains un auteur controversé, il reste que son roman phare, Les Particules Élémentaires, est un véritable chef d’œuvre. À travers l’histoire de deux demi-frères, l’auteur déconstruit le monde moderne de la société de consommation.Joyeux Noël et bonne lecture !

Crédit photo:
Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Style de vie

La semaine prochaine 47% des Québécois partiront en vacances

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droits

Un quart de la population active du Québec prend un congé durant les vacances de construction. Où partiront les Québécois qui profitent de cette période estivale pour changer de paysages ?

Les vacances de la construction été 2018 ont lieu du 21 juillet au 5 août. Selon un sondage effectué par le ministère du Tourisme sur les intentions de voyage des Québécois durant cette période :

« 47 % prévoient de séjourner au moins une nuit hors de leur lieu de résidence. »

Un grand nombre de personne dans cette portion séjourneront environ 3,9 nuitées à l’extérieur de leurs domiciles et dépenseront en moyenne 750$, en demeurant dans la province.

Ils seront 24% à se rendre à la ville de Québec, 13% à Charlevoix, 12% iront aux Cantons-de-l’Est, 12% visiteront les Laurentides et 11% la Gaspésie.

À propos du tourisme intérieur, Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie se réjouit de souligner que :

« les voyageurs québécois constituent la clientèle la plus importante pour le Québec et sa principale source de revenus, bien avant les touristes étrangers. »

Vacances à l’extérieur du Québec

Durant cette période de vacances, 14% ont l’intention de partir en Ontario, 13% aux États-Unis et 6% en Europe.

Les plus grands budgets de vacances sont prévus pour les destinations européennes. Ils s’élèveront environ à 4500$.

54% parmi les 1 005 Québécois qui ont participé au sondage privilégieront les hôtels alors que 3% prévoient l’hébergement collaboratif.

À savoir aussi : « Les voyageurs québécois profiteront des vacances de la construction principalement pour pratiquer des activités de plein air et pour visiter des parents et des amis. »

Crédit photo:
Photo libre de droits
Lire la suite

Style de vie

Idée d’ailleurs, le parc flottant recyclé du port de Rotterdam

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droits

Avez-vous envie d’embarquer sur un ilot flottant et de chiller face à la ville ? Aux Pays-Bas c’est possible et ce grâce à un concept qui conjugue la dépollution des eaux aux expériences de vie urbaine verte.

Les ilots verts en plastique

Les mini parcs flottants est une idée écologique et socio-urbaine imaginée et réalisée par Recycled Island Foundation.

L’organisation, lancée par l’architecte Ramon Knoester, est basée à Rotterdam. Elle a pour objectif de collecter et de recycler les déchets solides qui polluent les eaux du Nieuwe Maas.

Le projet, auquel a contribué la municipalité de Rotterdam, a profité d’une technique de recyclage écologique développée au sein de l’Université de Wageningue. Celle-ci permet de capturer les matières plastiques en utilisant le cours d’eau existant et de les garder piégés même lorsque la direction du courant change.

Les dispositifs de recyclage ont été testés, surveillés et optimisés pendant une période de un an et demi. Des volontaires ont aussi contribué à des opérations de ramassage manuel des détritus sur les rives.

Une infrastructure symbiotique

Les ilots urbains, de 140 m2, sont sous forme de modules hexagonaux verdis flottants. La nouvelle infrastructure qui s’ajoute au paysage comporte 28 unités.

Elle est bénéfique pour l’environnement parce qu’elle est entièrement construite en plastique recyclé et aussi parce qu’elle contribue à la préservation de la faune et la flore locale. En effet, les unités sont aussi des petits écosystèmes qui peuvent abriter grâce à la végétation et au sol, des escargots, des vers plats, des coléoptères et des poissons.

Le fond de la plate-forme est doté notamment d’une surface spéciale où les plantes aquatiques peuvent pousser et où les poissons peuvent cacher leurs œufs.

Le parc de la rivière Nieuwe Maas est d’ores et déjà ouvert au public. Ses unités rendent le paysage urbain mobile et sensibilisent les citoyens sur la gestion des déchets humains.

Crédit photo:
Photo libre de droits
Lire la suite

Style de vie

Les espaces d’Espace pour la vie gratuits pour 9000 familles montréalaises

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droits

Aujourd’hui la ville de Montréal a annoncé un beau cadeau pour 9000 familles montréalaises. Leurs budgets de sorties seront allégés jusqu’à la fin de l’année 2018.

Ces familles auront des laissez-passer pour visiter les musées d’Espace pour la vie.

« Espace pour la vie est le plus grand complexe muséal en sciences de la nature du Canada. Il est essentiel de le rendre accessible à toutes les Montréalaises et tous les Montréalais. Nous sommes fiers de cette belle pratique et souhaitons qu’un maximum de familles puissent profiter du contenu ludique et fortement éducatif que ces institutions ont à offrir », explique Laurence Lavigne Lalonde, responsable de la transparence, de la démocratie, de la gouvernance, de la vie citoyenne et d’Espace pour la vie au comité exécutif.

C’est une tradition qui date de 2002 et une sorte de cadeau de bienvenue puisque le programme vise notamment les nouveaux arrivants.

En fait, la Ville de Montréal donne la possibilité aux familles qui n’ont pas les moyens pour s’offrir des sorties d’aller visiter le Jardin botanique, l’Insectarium et le Planétarium Rio Tinto Alcan. Étant fermé jusqu’à la fin de l’été 2019 à cause des travaux, le biodôme ne fait pas parti de la liste cette année.

Les arrondissements de la métropole ont chargé des organismes pour distribuer les laissez-passer aux familles ayant jusqu’à 3 enfants de moins de 18 ans.

Les passes permettront l’accès au Jardin botanique et l’Insectarium du 14 juillet au 6 septembre. Pour le Planétarium, la période s’étend du 14 juillet au 31 décembre.

Crédit photo:
Photo libre de droits
Lire la suite

en-avant

X
X