Suivez-nous

Style de vie

Connaissez-vous la nouvelle signature Meuble du Québec ?

Publié

le

Bientôt vous allez voir chez les vendeurs de meubles des étiquettes et des cartons indiquant la signature « Meuble du Québec ». Ils affichent aussi un logo inspiré de la fleur de lys du drapeau Quebecois. Voici à quoi réfère ce nouveau matériel d’identification.

En collaboration avec le ministère de l’Économie, l’Association des fabricants de meubles du Québec (AFMQ) a lancé aujourd’hui la signature Meuble du Québec.

C’est quoi la signature Meuble du Québec ?

Il s’agit d’une indication qui aide les consommateurs à trouver plus facilement les meubles fabriqués dans la province. L’AFMQ a aussi mis en ligne la plateforme meubleduquebec.com qui regroupe les meubles conçus par des mains québécoises. Le site web permet, en outre, de faire des recherches par produit et par fabricant.

La nouvelle signature souligne un besoin important. En effet, l’association « a constaté une demande grandissante chez les Québécois pour l’achat de meubles faits au Québec. » Or les consommateurs ont de la difficulté à les trouver en magasin, précise Pierre Richard, président-directeur général de l’AFMQ.

Un geste vert

En plus, l’AFMQ veut par cette initiative encourager à consommer québécois. À ce propos, elle rappelle que le secteur emploie plus de 25 000 travailleurs.

La compagne s’adresse notamment aux commerçants et fabricants qui peuvent désormais utiliser la signature. Afin d’en faire bon usage, l’AFMQ a mis à la disposition des professionnels un guide d’utilisation.

Acheter un meuble fabriqué localement c’est aussi un geste vert, rappelle l’association. C’est en fait une façon de réduire l’empreinte carbone en évitant le transport international.

« Les consommateurs québécois sont de plus en plus exigeants quant à la protection de l’environnement et cela oblige les fabricants d’ici à adopter un virage vert. Dès la conception des produits, nous devons penser à l’économie d’énergie, au choix des matériaux, à la réduction du gaspillage et la limitation des déchets. » Theodore Homa, directeur général de l’entreprise G. Romano.

Lire aussi : D’où vient le chocolat durable ?

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

En plein match, la chaussure Nike d’un basketteur américain explose…

Publié

le

L’action de Nike, le géant des vêtements et équipements de sport, a chuté ce jeudi après qu’un joueur de basket s’est blessé à cause d’un dysfonctionnement de sa chaussure Nike pendant un match avec son équipe universitaire.

Zion Williamson, de l’équipe de l’université de Duke, qui devrait être le premier choix de la sélection de la NBA cette année, s’est blessé au genou droit lorsque sa basket Nike 2.5 PE a explosé au bout de seulement 33 secondes de match contre l’équipe de Caroline du Nord.

Les basketteurs de l’université de Duke portent des baskets Nike depuis 1993. Le calendrier de reprise de Zion Williamson est obscur, de même que les conséquences de sa blessure sur les résultats de son équipe des Blue Devils, qui figure en tête du classement cette saison.

Source : Business Insider

À lire aussi :

Les nouvelles chaussures de Nike s’auto-lacent

Les Converses de Géraldine

Lire la suite

Style de vie

Montréal : Plus d’aménagements aux bords des eaux d’ici 2021

Publié

le

Absorbé par notre vie de quartier, on a tendance à oublier qu’on habite une île, et qu’à tout moment on peut tromper ses pieds dans le fleuve ou un lac. Du moins quand il fait agréable. Par ailleurs, malheureusement beaucoup de rivages sont inaccessibles au public ou impraticables. Ce qui laisse peu de choix aux habitants des quartiers avoisinant.

Un nouveau projet de la Ville participera à multiplier les infrastructures qui permettront aux Montréalais d’accéder aux points d’eau partout dans la métropole.

Cette initiative fait partie du Programme Plan de l’Eau et le Programme de réfection et de verdissement des parcs locaux. Ces deux derniers ont été lancés ce jeudi, 21 février, par la Ville. Ils visent à améliorer la qualité de vie des citoyens et à protéger l’environnement.

« Nous voulons retisser les liens entre la population et les berges de l’île, en augmentant le nombre d’accès publics aux berges du fleuve et de la rivière des Prairies », a expliqué la mairesse Valérie Plante.

Plus de quais, pontons, passerelles…, pour favoriser l’accès à l’eau

Les 19 arrondissement de Montréal seront dotés de 57 M $ sur 3 ans (2019-2021) et d’une enveloppe annuelle partagée de 19 M$ afin de rénover l’infrastructure existante ou de créer de nouveaux aménagements dans les parcs et les berges.

« Ces investissements pourront être attribués notamment pour la réalisation de travaux d’accessibilité universelle, de chalet de parcs ou pour la réalisation d’aménagements favorisant le plein air. De plus, les arrondissements pourront utiliser ce programme pour faire l’acquisition d’espaces verts à des fins de parcs afin de bonifier l’offre des parcs de quartier. » Luc Ferrandez, responsable des grands parcs, des espaces verts et des grands projets.

Lire aussi : Une nouvelle œuvre luminocinétique proche de la station Jean-Drapeau

Lire la suite

Style de vie

Meilleurs sommeliers du monde 2019 : Deux Québécois dans la course

Publié

le

La 16e édition du Concours A.S.I. du Meilleur Sommelier du Monde 2019 se tiendra du 10 au 15 mars prochain à Anvers en Belgique. Le Québec sera représenté par deux figures qui ont déjà honoré la province par leurs distinctions à l’échelle nationale et continentale.

Des sommeliers professionnels provenant de 65 pays s’affronteront dans cette compétition. Fondé à Reims en 1969 et organisé par l’Association de la Sommellerie Internationale, le concours a lieu tous les trois ans.

Selon l’Association canadienne des sommeliers professionnels, la compétition exige beaucoup d’entraînements et de compétences dans la sommellerie et aussi dans d’autres domaines connexes.

Les Québécois Carl Villeneuve-Lepage et Pier-Alexis Soulière, devront s’exercer sur l’art du vin et cultiver leurs connaissances sur les eaux minérales, spiritueux, bières, thés, cafés, cigares et chocolats.

Les deux candidats ont déjà rayonné dans des compétitions de haut niveau. M. Lepage avait remporté en 2014, le concours du Meilleur Sommelier du Québec, et en 2017 le concours du Meilleur Sommelier du Canada. De son côté, M. Soulière a été couronné Meilleur Sommelier des Amériques en 2018.

À savoir :

  • Cette année, l’Association de la Sommellerie Internationale célèbre son 50ème anniversaire.
  • La compétition sera filmée en direct et la finale diffusée en streaming.

Lire aussi : Meilleurs bars au Canada en 2018

Lire la suite

en-avant