Suivez-nous

HighTech

Connaissez-vous le champignon mangeur de plastique ?

Avatar

Publié

le

Des scientifiques ont découvert une espèce de champignon capable de recycler le plastique.

Selon un rapport des Jardins botaniques royaux de Kew, il existe un champignon capable d’accélérer la décomposition des déchets plastiques. Il s’agit de l’Aspergillus Tubingensis découvert en 2017 dans une décharge au Pakistan.

Alors que le plastique met des années à se dégrader, cette espèce peut éliminer les polluants en quelques semaines. En effet, grâce à une enzyme unique sécrétée par le germe, elle peut détériorer les molécules de plastique.

Le champignon peut devenir de fait l’un des outils indispensables pour faire face à ce problème environnemental croissant.

Les scientifiques ont notamment mentionné que le champignon arrive carrément à croitre sur une surface en plastique.

Une encyclopédie de champignons utiles

Plus de 100 scientifiques de 18 pays ont contribué au World Fungi Report, publié en ligne le 10 septembre 2018. Le rapport présente 2000 nouvelles espèces découvertes en 2017.

Il montre qu’en plus de dépolluer le sol et les eaux usées, des espèces de champignons peuvent être exploitées dans l’industrie. Ces créatures permettent, en effet, de produire efficacement des matériaux durables.

Les champignons Pleurotus Ostratus et Trametes Versicolor sont capables d’éliminer les pesticides, les colorants et les restes d’explosifs.

L’espèce Trichoderma s’est avérée un catalyseur pour la production de biocarburants. Car elle peut convertir les déchets agricoles en sucres éthanoliques.

Un autre exemple : Le mycélium, appelé aussi blanc de champignon, possède des capacités remarquables. Il peut être utilisé pour fabriquer des éco-matériaux qui remplacent la mousse de polystyrène, le cuir et d’autres matériaux de construction.

Lire aussi : Lancement de la plus grande opération de nettoyage océanique

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: On a découvert des microplastiques dans les excréments humains ! - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HighTech

Corning, un leader mondial des matériaux intelligents, s’installe à Montréal

Avatar

Publié

le

Corning a inauguré ce lundi, 25 mars, un nouveau centre de recherche et développement à Montréal.

L’implantation des multinationales des technologies à Montréal reflète le potentiel humain et économique de la métropole. Corning est le nouvel arrivant du secteur. Il projette d’exploiter les technologies émergentes telles que l’intelligence artificielle, la réalité augmentée, l’infonuagique et l’analyse de données,

« Les travaux qui se dérouleront ici, dans notre centre de technologie, étendront les capacités d’innovation de Corning au-delà du transport et de la connectivité optiques, jusqu’à l’intelligence requise pour déployer et rendre ces applications possibles », a déclaré Claudio Mazzali, vice-président principal de la technologie chez Corning Optical Communications.

Corning développera notamment des applications dans les systèmes de communications optiques. À ce propos David Morse, vice-président exécutif et directeur des techniques informatiques de Corning, a souligné l’importance des nouvelles capacités logicielles, d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique comme levier stratégique en matière d’informatique des matériaux et des processus et de modélisation.

Un nouveau terrain industriel pour la recherche universitaire

En outre, le centre va collaborer avec des chercheurs universitaires de la métropole à travers IVADO, un Institut de valorisation des données, initié par HEC Montréal, Polytechnique Montréal et l’Université de Montréal.

Selon Gilles Savard, directeur général d’IVADO, l’écosystème montréalais des sciences des données contribuera notamment par son expertise académique.

Lire aussi : Intelligence artificielle, transition vers l’Industrie 4.0 : l’usage du numérique s’intensifie au Québec

Lire la suite

HighTech

Prolonger sa lecture nocturne avec le Kindle 2019

Avatar

Publié

le

Le nouveau-né 2019 de la liseuse électronique kindle est sortie ce mercredi, 20 mars. L’appareil se caractérise en outre par un écran ergonomique qui offre plus de confort de lecture.

La liseuse s’appelle All-new Kindle, soit, Le Tout nouveau Kindle. Elle fait partie de la ligne d’entrée de gamme de la marque Amazon.

Kevin Keith, vice-président d’Amazon Devices a déclaré dans un article du magazine Engadget que le nouveau Kindle répond aux souhaits des clients qui veulent plus de confort de lecture.

Caractéristiques techniques du Tout nouveau Kindle

Contrairement aux versions précédentes, la nouvelle liseuse est dotée d’un éclairage réglable. Avec sa fonction d’éclairage frontal, il est possible de lire confortablement dans son lit.

À l’instar des liseuses haut de la gamme de la marque, il est muni de la nouvelle technologie d’encre électronique, qui offre un meilleur contraste, et un écran tactile capacitif sans éblouissement.

Comme la version 2018, le Kindle a un écran 6″ d’une résolution de 167 ppp. Il est toutefois plus petit que son prédécesseur (160 x 113 x 8,7 mm contre 160 x 115 x 9,1) et un peu plus lourd, il pèse 174 g (contre 161g).

Amazon a aussi donné un coup de jeune au design du nouveau-né des Kindles en arrondissant les angles. De plus, la liseuse est offerte en deux couleurs, soit en noir et en blanc.

Dans les mois à venir, Amazon déploiera de nouvelles fonctionnalités de lecture pour cet appareil et toutes ses récentes liseuses.

Il est désormais possible de précommander le Tout nouveau Kindle. Les livraisons débuteront à partir du 10 avril prochain.

Lire aussi : Les robots serviront le public des Jeux olympiques été 2020

Lire la suite

HighTech

Les robots serviront le public des Jeux olympiques été 2020

Avatar

Publié

le

Les Jeux olympiques été 2020, officiellement appelés les Jeux de la XXXIIᵉ olympiade de l’ère moderne, se tiendront du 24 juillet au 9 août à Tokyo, au Japon. C’est la deuxième fois que le pays du soleil levant organise l’événement, après celui de 1964. À l’époque, le comité était fier d’avoir utilisée la première piste en cendrée. Après plus d’un demi-siècle, la signature japonaise sera la robotique humanoïde.

Est ce que le public sera surpris de voir des employés robots durant les jeux de Tokyo ? Difficile à croire. Les métropoles japonaises sont célèbres par les humanoïdes qui travaillent dans certains magasins et établissements touristiques.

Robot Tokyo 2020

Le comité d’organisation des Jeux olympiques à Tokyo avait lancé un appel d’offres pour le projet Robot Tokyo 2020. En fait, l’idée est de déployer des automates qui assureront l’assistance aux spectateurs et aux équipages dans les coulisses des jeux.

Plusieurs entreprises japonaises fourniront leurs technologies les plus récentes. Les robots de Toyota aideront les clients en fauteuil roulant en les guidant vers leurs sièges, en leurs apportant à manger et en leurs donnant des informations sur les événements.

De son côté, Panasonic fournira ses Power Assist Suits qui facilitent aux travailleurs le transport des charges lourdes.

Le comité a affirmé que le projet sert en outre de vitrine aux avancées technologiques du Japon. Selon un article du magasine Vice, le slogan : « Discover tomorrow », « Découvrez demain » en dit long sur l’image de marque que le pays hôte veut véhiculer .

Plusieurs médias ont en plus affirmé que les organisateurs promettent le déploiement de plusieurs technologies comme les voitures autonomes, les drones, la reconnaissance faciale, etc. Pour les entreprises participantes, c’est une occasion pour tester sur terrain leurs innovations .

Lire aussi : CLOi SuitBot : la version perfectionnée du robot portable LG au CES 2019

Lire la suite

en-avant