Suivez-nous

Actualités

Connecter la communauté entrepreneuriale

Hanen Hattab

Publié

le

Comme chaque année, depuis 2014, le Start Up Open House s’installe dans les métropoles canadiennes afin de connecter les entreprises en démarrage aux acteurs économiques susceptibles de les propulser.

Montréal possède tous les atouts pour devenir un environnement favorable à une économie entrepreneuriale créative à l’instar du “miracle israélien”, comme aiment à le décrire les auteurs du livre Start up Nation. La métropole ne manque pas d’esprits créatifs, ni de volonté. D’ailleurs, le dernier rapport, réalisé en 2016 par Start Up Ecosystem Report, témoigne non seulement de l’augmentation du nombre des entreprises en démarrage mais aussi de leur orientation vers les technologies qui façonneront la ville de demain.

Dans ce rapport, les inventeurs des styles de vie futurs ont été aussi évalués selon « la créativité (trois startups sur quatre) » et « l’innovation (une startup sur cinq possède un ou plusieurs brevets) (…), dont près de 70 % affirment être alignées avec le marché des produits et services pour « villes intelligentes ».

Comment cette effervescence est-elle en train d’évoluer ? Et quels sont les acteurs qui potentialisent ce terreau économique, en terme plus en vogue, l’écosystème entrepreneurial?

Qu’est-ce que l’écosystème entrepreneurial ?

Pour rappel, l’écosystème entrepreneurial se définit par trois éléments : le capital entrepreneurial, le savoir-faire et l’innovation. Sa cohésion est assurée, selon Start Up Ecosystem Report, par ses supporteurs à savoir les groupes d’intérêt, les incubateurs et les accélérateurs.  

Tout ce beau monde, rassemblant les entrepreneurs, les investisseurs et les supporteurs, est, depuis une poignée d’années, réuni lors d’événements de réseautages et de concours qui ne cessent de créer de nouvelles formules pour optimiser ces espaces d‘échanges.

Des spécialistes et des organisations à but non lucratifs, comme Mtl NewTech et Start Up Fest, proposent aux nouveaux entrepreneurs des programmes pour présenter et agrandir leurs entreprises et aussi pour tester et vendre leurs idées aux organismes visés.

L’exemple du Start Up Open House Montréal

La cinquième édition du Start up Open House (SOH 2017) s’est tenue cette année, le 28 septembre, partout à Montréal. Afin de s’agrandir, les entreprises en démarrage ont ouvert leurs portes, aux chercheurs d’emplois et aux grands acteurs des communautés technologiques et économiques de la métropole. Cet événement qui s’est déroulé le même jour à Toronto et Vancouver, aura lieu, notamment le 26 octobre, à Ottawa et dans la région

Crédit photo Start Up Open House

de Waterloo.

À Montréal, l’événement a commencé dans l’espace CDPQ, un hub d’investissement et d’accompagnement, avec des kiosques d’organisations spécialisées dans le développement et l’accroissement des PME. 400 entreprises en démarrage et supporteurs ont accueilli plus de 8000 visiteurs de 16 à 20 heures.

Dans le cadre du SOH 2017, Défi Montréal, le programme d’accélération des entreprises a organisé pour ses participants finissants une journée portes ouvertes, afin de tisser des relations et de présenter leurs projets au grand public.

Pour Jérôme, le CEO de Fleep, le SOH 2017 permet de parler de son entreprise et aussi d’en discuter avec des personnes « qui veulent propulser des produits innovants ». Cet événement représente aussi pour Jérôme une occasion « d’entendre les histoires inspirantes des autres entreprises et collaborer avec cet écosystème. »

Crédit photo Défi Montréal

Défi Montréal implique ses cohortes dans des concours de pitch pour la présentation de leurs concepts pendant les événements d’entreprenariat. M. Martin Duchaîne, le directeur de Défi Montréal, met l’accent dans son programme sur la cohésion de la communauté d’entrepreneurs notamment dans le paysage économique montréalais.

« La moitié de nos 25 conférenciers sont des anciens qui ont réussi et qui viennent expliquer dans leurs domaines de spécialités leurs recettes et comment ils ont fait. Cela permet d’avoir un transfert de compétences, des recettes à succès des anciens vers les nouveaux. », a précisé M. Duchaîne.

« La communauté, c’est la base de tout. Le secret de la Silicon Valley est ce qu’ils appellent « high density and high intensity », c’est le créneau des gens qui ont des atomes crochus, qui connaissent ce milieu et qui peuvent travailler ensemble et se soutenir les uns les autres », a expliqué M. Duchaîne.  

Défi Montréal au Start Up House

Crédit photo:

Hanen Hattab est doctorante en sémiologie à l’UQAM. Ses recherches portent sur les pratiques d’art et de design subversifs et contre culturels comme le vandalisme artistique, le sabotage et les détournements culturels dans l’illustration, les arts graphiques et la sculpture.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Les Canadiens sont-ils plutôt amateurs de vin ou de bière?

Avatar

Publié

le

En 2017-2018 le marché du vin a connu une croissance à l’échelle du pays, tandis que la vente de bière est restée stable.

Selon un rapport publié ce mardi, 23 avril, par Statistique Canada, la vente des boissons alcoolisées a atteint 23,2 milliards de dollars, en hausse de 3,1 % par rapport à l’année précédente. Cela correspond à 3 098 millions de litres de boissons vendues durant cette période. L’achat par personne ayant l’âge légal de consommer l’alcool au Canada a été estimée à 507,1 verres standard.

Le Québec, le plus important marché du vin

La hausse des ventes des vins (4,6 %) a été plus importante que celle des bières (0,8 %). Les ventes des deux produits se sont chiffrées à respectivement 7,5 milliards de dollars et 9,2 milliards de dollars.

Les Canadiens ont acheté au total 2 215 millions de litres de bière et 531 millions de litres de vin en 2017-2018. Le volume de bière vendue a connu ainsi une baisse de 0,8 % par rapport à 2016-2017 tandis que celui du vin a monté de 4,9 %.

Pour ce qui est des ventes par type de vin, le rouge est en tête de la liste en représentant 52,8 % de toutes les ventes de vin au Canada en 2017-2018. Il est suivi par le vin blanc (32,2 %) et le vin mousseux (5,9 %).

Les ventes des autres types de boissons alcoolisées ont aussi augmenté. En effet, le marché des spiritueux et celui des cidres, coolers et autres boissons rafraîchissantes ont progressé respectivement de 4,4 % et de 7,2 % par rapport à l’année précédente.

Ce sont les sociétés des alcools, leurs agences et les autres points de vente au détail du Québec qui ont vendu le plus de vin à l’échelle du pays. La part de ce marché a atteint 43,8 % des ventes totales de boissons alcoolisées en 2017-2018.

Lire aussi : La Canadienne Liz Palmer, parmi les meilleurs influenceurs du vin 2019

Lire la suite

Actualités

Arrestation de cinq milliardaires algériens dans le cadre d’une enquête anti-corruption

Avatar

Publié

le

La gendarmerie algérienne a procédé ce dimanche à l’arrestation de plusieurs industriels dont Issad Rebrab, considéré comme la première fortune du pays.

Alors que « l’ancien système  » se prépare aux élections présidentielles qui sont prévues pour le mois de juillet, l’atmosphère politique et sociale est de plus en plus électrique dans le pays.

Les Algériens continuent de manifester en espérant évincer les personnalités du régime Bouteflika.

Un autre événement survenu ce dimanche, 21 avril, risque de faire monter encore plus les tensions à Alger.

La gendarmerie algérienne a arrêté cinq milliardaires, parmi lesquels quatre des frères Kouninef, une puissante famille d’hommes d’affaires proche d’Abdelaziz Bouteflika.

Le milliardaire Issad Rebrab, qui dirige la société Cevital, a également été interpellé.

Des enquêtes sont ouvertes sur des faits de corruption et de détournements de foncier, ont annoncé plusieurs médias locaux.

En outre, la télévision d’état a révélé que l’ex-premier ministre Ahmed Ouyahia et l’actuel ministre des finances Mouhamed Loukal sont entendus ce lundi, 22 avril, par le parquet d’Alger dans le cadre d’une enquête sur la dilapidation de l’argent publique.

Lire aussi : Algérie : foule immense pour dire « non » à un 5è « mandat Bouteflika »

Lire la suite

Actualités

Laval : Les militaires mobilisés afin de prévenir les inondations

Avatar

Publié

le

Météo Média a annoncé ce lundi, 22 avril, que les risques d’inondations sont en train d’augmenter en raison des crues. Le niveau des eaux monte un peu partout au Québec et des régions avoisinant Montréal sont en état d’alerte.

Depuis quelques jours, la Ville de Montréal ne cesse d’informer les citoyens sur les aides mises à leur disposition afin de faire face aux inondations printanières.

Avec la fonte des neiges, les risques de montée des eaux sont à prendre en considérations même en absence de pluies.

Les quartiers de plusieurs arrondissements proches des eaux, dont Ahuntsic-Cartierville, Pierrefonds-Roxboro ainsi que l’île Bizard, resteront en alerte jusqu’à la fin du mois.

Laval craint la montée des eaux à la fin de cette semaine

« Au nord de Laval aux abords de la Rivière-des-Mille-Îles, l’eau a commencé à monter », prévient ce lundi, Patrick De Bellefeuille, le reporter de Météo Média.

Les 20 mm de pluies prévues demain dans le secteur risquent d’aggraver la situation. Il faut compter en plus les précipitations de fin de semaine qui feront monter la barre de 50 à 70 mm.

La Ville de Laval et l’armée sont mobilisés. En effet, 200 militaires des Forces de l’armée canadienne sont déployés sur le territoire pour prêter main-forte aux citoyens.

Des visites des zones les plus vulnérables sont effectuées aujourd’hui. De plus, 1375 résidences ont reçu des palettes de sacs de sable à installer au pourtour de leur maison.

La Ville rassure notamment que « les autorités surveillent de près la situation et informeront rapidement les résidents advenant la fermeture du pont. »

Lire aussi : Montréal : La saison des pluies commence demain

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant