Suivez-nous

HighTech

Construire sur Mars, c’est déjà possible !

Hanen Hattab

Publié

le

Crédit photo Pixabay

Quatre ingénieurs de l’Université de Californie San Diego ont créé des briques à partir de composants imitant le sol de la planète Mars dans une étude financée par la NASA.

Aucun autre matériau n’a été nécessaire pour assurer la cohésion des blocs. De plus, les briques étaient incroyablement dures et plus solides que le béton armé.

Les ingénieurs ont utilisé un marteau hydraulique afin de compacter une composition chimique similaire au sol martien. Elle est composée de graines provenant de la terre, ayant la même grandeur et la même forme que leurs analogues de la planète rouge.

De la prospective architecturale lunaire à la prospective martienne

Cette découverte va ouvrir la voie à la construction de structures habitables qui abriteront les chercheurs en mission sur la planète. Ils n’auront qu’à transporter des marteaux hydrauliques.

« Il est vraiment facile de faire fonctionner un marteau sur Mars », a déclaré Jon Rask, spécialiste des sciences de la vie à la NASA qui n’a pas participé à l’étude, à The Verge. « Vous pouvez déjà imaginer un explorateur de Mars entrain de manipuler un marteau pour créer des blocs de construction ».

L’équipe a déjà fait des expériences avec le sol lunaire, lorsque la NASA prévoyait de retourner à la lune. Le sol lunaire nécessite un liant ; mais comme celui-ci devait être expédié de la Terre, l’équipe a fait plusieurs études afin de réduire la quantité de liant nécessaire pour fabriquer des matériaux de construction, de 15 à 3 %.

Lorsque la NASA a focalisé, depuis 2010, sur l’exploration de Mars, l’équipe a réorienté ses études afin d’utiliser les composants du sol Martien. Ils ont d’abord essayé de construire des briques en utilisant la même méthode et en ayant recours à 6% de liant. Et quand cette expérience a bien fonctionné, ils ont décidé de tester la composition sans l’ajout du liant.

Des structures habitables imprimées en 3D

Cette découverte a permis aux chercheurs de penser qu’il existe déjà un ingrédient dans le sol martien qui participe à compacter la composition. Ils ont finalement découvert qu’il s’agit de l’oxyde de fer : le composé chimique qui donne au sol martien sa fameuse couleur rouge. Lorsque l’oxyde de fer est écrasé, il peut craquer facilement, formant des fractures avec des surfaces très propres et plates, selon Qiao. Et lorsque ces surfaces sont fermement pressées ensemble, elles forment des liens extra forts.

Qiao pense que la meilleure façon de fabriquer des structures habitables est la construction additive permettant de déposer lentement des couches de sol. C’est la même chose que l’impression en 3D, et cela pourrait faciliter la construction de structures assez grandes sur la planète rouge. Par ailleurs l’équipe doit expérimenter cette méthode parce que leur étude a permis de tester des petites briques et non pas la superposition de grandes couches.

Crédit photo:
Crédit photo Pixabay

Hanen Hattab est doctorante en sémiologie à l’UQAM. Ses recherches portent sur les pratiques d’art et de design subversifs et contre culturels comme le vandalisme artistique, le sabotage et les détournements culturels dans l’illustration, les arts graphiques et la sculpture.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HighTech

Six jobs qui n’existaient pas il y a dix ans

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droits

En listant ces jobs qui nous rappellent d’autres, on se demande comment peut-on vivre sans certaines technologies qu’ils utilisent.

1. Développeurs d’application

Après l’apparition du premier cellulaire intelligent l’Iphone d’Apple en 2007, il n’y avait pas de développeurs d’application. En 2017 Android a compté 2,8 millions d’applications, alors que les utilisateurs d’Apple disposent de 2,2 millions applications.

2. Chauffeur Uber

Les chauffeurs d’Uber doivent eux-aussi leur job aux téléphones intelligents. Les services de transport d’Uber sont actuellement déployés dans 72 pays dans le monde.  

3. Gestionnaire de réseaux sociaux

Les gestionnaires de réseaux sociaux ont apparu grâce à l’expansion de Facebook, Twitter, Instagram, etc., sur la toile et leur importance dans le modelage de l’opinion dans l’espace publique.

4. Influenceur

Les influenceurs et les créateurs de contenus publicitaires sur You Tube ont vu le jour grâce à la confluence des stratégies du marketing de proximité et d’influence et les outils numériques. Aux États-Unis, 94% des professionnels du marketing ont fait appel à des influenceurs en 2017.

5. Expert en infonuagique

L’utilisation de l’Intelligence Artificielle et les mégadonnées a créé des tâches spécifiques pour les analystes et les experts en infonuagiques. Alexa, Siri, les jeux vidéo en ligne, les applications comme Google maps, etc., sont dotées de technologies qui traitent les données massives.

6. Gestionnaire en développement durable

Le gestionnaire en développement durable est aujourd’hui nécessaire pour plusieurs types d’entreprises qui prennent en considération l’impact environnemental de leurs activités.

Crédit photo:
Photo libre de droits
Lire la suite

HighTech

Alexa Amazon innove dans le tourisme 2.0

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droits

Certains ont déjà passé une dizaine de minutes à chercher les boutons du climatiseur de l’hôtel, l’interrupteur ou la télécommande pour se préparer à dormir après une longue journée de voyage. Les appareils et les commodités d’une chambre d’hôtel changent d’un établissement à un autre et ne sont pas non plus tous compatibles avec nos ordinateurs, nos tablettes et cellulaires intelligents.

Amazon propose une nouvelle technologie domotique pour rendre l’utilisation des services des chambres d’hôtel plus facile et conviviale. Le nouveau-né de la marque a été lancé aujourd’hui, 19 juin 2018 aux États-Unis. Il inclut notamment des fonctions qui facilitent l’organisation du séjour.

La version Alexa grand public qu’on connaît et qui sert à communiquer et interagir par commande vocale avec les appareils électroniques et intelligents de la maison a déjà été adoptée par les hôtels Wynn à Las Vegas en 2016 pour permettre au client de contrôler facilement l’environnement de la chambre.

Alexa conçue spécialement pour les hôtels est nommée « Alexa for Hospitality ». Son installation ne nécessite pas des modifications dans le système électrique et l’infrastructure du bâtiment.

Les hôtels Mariott ont déployé cette nouvelle technologie qui leur permet de configurer les paramètres de l’environnement d’une pièce selon leurs besoins (éclairage, tempêrature, service de chambre, etc.) La chaîne a pu ainsi configurer et personnaliser les fonctionnalités vocales en fonction des propriétés de leurs établissements et de leurs offres. Les clients peuvent utiliser Alexa pour réserver un massage si l’hôtel dispose d’un spa, par exemple, ou demander à Alexa où se situe la salle de gym, si elle dispose d’un centre de fitness.

Les hôtels peuvent également choisir de donner à leurs clients l’accès à des fonctions supplémentaires d’Alexa qui peuvent les aider dans d’autres besoins du voyage, comme la vérification des horaires de vol ou les systèmes de transport en commun locaux.

Le système est aussi personnalisable puisque l’hôtel peut permettre aux clients de connecter Echo (le terminal intelligent d’Alexa ) à leurs comptes et écouter leurs propres musiques à partir de Spotify ou Amazon Musique ou leurs livres via audible. Quand ils quittent l’hôtel, leurs comptes sont automatiquement déconnectés.

Crédit photo:
Photo libre de droits
Lire la suite

HighTech

Sortie du BlackBerry KEY2, saura-t-il reconquérir ses fans ?

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Crédit photo TCL Communication

BlackBerry lance KEY2. Tout porte à croire que cette technologie d’origine canadienne renaît de ses cendres.

De nouvelles fonctions ont été ajoutées à l’appareil pour proposer une expérience d’utilisation inédite. La version est dotée de deux nouveautés dans la gamme BlackBerry.

Une double caméra arrière

KEY2 possède une double caméra arrière. L’appareil intègre aussi de nouveaux modes de capture, à savoir le Superzoom optique et le Mode Portrait. Les deux fonctions promettent d’obtenir des images de qualité professionnelle.

Optimisation du clavier pour une meilleure expérience de frappe

En plus de son légendaire clavier physique, le téléphone se distingue par le Speed Key, un raccourci clavier inédit qui permet d’accéder aux applications, aux contacts et aux fonctions. Les boutons du clavier servent aussi comme raccourcis pour accéder à plusieurs fonctions.

Avec un design intelligent et une technologie de reconnaissance tactile, le clavier devrait être encore plus ergonomique que la version KEY1.

Le téléphone se décline en modèle fini noir et argent mat. Son design facetté lui donne un profil plus élégant.

KEY2 est muni du système d’exploitation AndroidMC 8.1 Oreo et vient avec une capacité de stockage de 64 Go.

Le modèle promet aussi une meilleure efficacité énergétique. La batterie 3,500mAh serait capable de tenir deux jours.

La livraison du BlackBerry KEY21 commencera ce mois-ci partout dans le monde. Le modèle de base est vendu à 849 $ CAD.

Crédit photo:
Crédit photo TCL Communication
Lire la suite

en-avant

X
X