Suivez-nous

Technologie de l'information

Des organismes de protection des consommateurs européens portent plainte contre Google

Publié

le

Sept organismes européens ont déposé des plaintes contre Google auprès des régulateurs nationaux ce mardi, 27 novembre.

Les plaintes contre Google ont été déposées en République tchèque, en Grèce, aux Pays-Bas, en Norvège, en Pologne, en Slovénie et en Suède. Les organismes accusent le géant de suivre sans consentement préalable les mouvements des utilisateurs, violant ainsi règlement de l’UE sur la protection des données. Les plaintes reposent ainsi sur le règlement général de l’UE sur la protection des données, entré en vigueur en mai.

Apport du Conseil norvégien de la consommation

Les plaintes font état d’une étude réalisée par le Conseil norvégien de la consommation. Celle-ci stipule que Google utilise des techniques trompeuses qui mènent subrepticement les utilisateurs à accepter d’être suivis en permanence.

Le conseil pointe du doigts les applications Historique de localisation et Activités Web qui sont intégrées à tous les comptes Google.

Des consommateurs bernés

« Les données de localisation peuvent révéler beaucoup d’informations sur une personne: Mouvements en temps réel, lieux fréquemment visités, activités quotidiennes, intérêts, etc. », indique la plainte. À ce propos le texte explique que ces données peuvent être utilisées pour influencer l’usager, notamment en politique, religion, etc.

« L’ampleur avec laquelle Google trompe ses utilisateurs pour suivre et monétiser chacun de leurs mouvements est à couper le souffle », déclare Monique Goyens, directrice générale du conseil.

Google a répondu que l’application Historique de localisation peut être désactivée. Le géant a précisé aussi qu’elle est utilisée afin d’améliorer les services de localisation tels que la prédiction du trafic concernant le trajet prévu.

Or, Gro Mette Moen, responsable du Conseil affirme que « Google utilise des données personnelles extrêmement détaillées et exhaustives sans base judiciaire appropriée. » De plus, « ces données sont acquises au moyen de techniques de manipulation », a-t-il ajouté.

Source : Phys.org

Lire aussi : Google revient en Chine et cède à la politique de censure

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Canada : le Bureau de la Concurrence alerte sur les jouets intelligents - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Technologie de l'information

Entreprises numériques : voici la liste des 76 fournisseurs hors Québec…

Publié

le

Revenu Québec a publié, mercredi, la liste des entreprises numériques hors Québec inscrites au fichier de la TVQ (taxe de vente du Québec). Au nombre de ces fournisseurs et exploitants de plateforme numérique de distribution de biens ou de services, figure Amazon, Apple, Google, Netflix, Spotify et Expedia.

Depuis le 1er janvier dernier, les entreprises et les exploitants d’une plateforme numérique situés à l’extérieur du Canada qui vendent au Québec des biens incorporels ou des services à des consommateurs québécois pour plus de 30 000 $ annuellement doivent obligatoirement être inscrits à ce fichier ainsi que percevoir et remettre la TVQ.

À lire aussi : Culture, les Québécois préfèrent les médias numériques

Pour faciliter leur inscription au fichier, Revenu Québec a mis en ligne un nouveau service d’inscription. Il s’agit d’une initiative prévue dans le Plan d’action pour assurer l’équité fiscale.

La volonté de favoriser une saine concurrence

Selon le ministre québécois des Finances, l’objectif de cette nouvelle mesure vise à assurer une meilleure équité fiscale entre les entreprises québécoises, qui devaient déjà percevoir la TVQ, et les entreprises situées à l’extérieur du Québec qui, elles, n’avaient pas l’obligation de le faire. « La volonté de notre gouvernement est donc de favoriser une saine concurrence pour les entreprises de chez nous », a déclaré Eric Girard.

« Revenu Québec continuera d’accompagner les entreprises visées pour qu’elles se conforment à cette nouvelle obligation. Par souci de transparence et afin d’informer adéquatement les consommateurs québécois, cette liste sera mise à jour régulièrement par Revenu Québec. »

Pour Carl Gauthier, avec cette mesure, « Revenu Québec fait preuve d’innovation et devient un précurseur en Amérique du Nord » en implantant un service d’inscription en ligne visant précisément les entreprises étrangères, et ce, afin de percevoir une taxe de vente. « En seulement neuf mois, Revenu Québec a réussi à mettre en place ce nouveau service d’inscription, qui contribuera à maintenir l’équité fiscale », a souligné le président-directeur général de Revenu Québec.

Liste des entreprises numériques hors Québec inscrites au fichier TVQ

Nom commercialNom de l’entitéNuméro d’inscription au fichier de la TVQ
1&1 IONOS Inc.1&1 IONOS Inc.NR 0000 0671
Activision Blizzard International BVActivision Blizzard International BVNR 0000 0825
Amazon Digital ServicesAmazon Digital Services LLC NR 0000 1279
Amazon Services Amazon Services LLC NR 0000 1295 
Amazon Services InternationalAmazon Services International, Inc NR 0000 1287
Ancestry International DNA LLCAncestry International DNA LLCNR 0000 0779
Ancestry Ireland Unlimited CompanyAncestry Ireland Unlimited CompanyNR 0000 0752
Apple Canada Inc.Apple Canada Inc.10 0209 2821
TQ00011
Ancestry.com Operations IncAncestry.com Operations IncNR 0000 0761
AtlassianAtlassian Pty LtdNR 0000 0647
Audible Inc.Audible, Inc.NR 0000 1261 
Avangate BVAvangate BVNR 0000 0744
Bethesda Softworks LLCBethesda Softworks LLCNR 0000 0906
Cleverbridge AG Cleverbridge AG NR 0000 0931
Comixology Iconology, Inc. NR 0000 1309
Daybreak Game Company LLCDaybreak Game Company LLCNR 0000 0850
DepositphotosDepositphotos Inc.NR 0000 0663
Digital River GmbHDigital River GmbHNR 0000 0612
Digital River Ireland LimitedDigital River Ireland LimitedNR 0000 0582
DR MyCommerce Ireland LimitedDR MyCommerce Ireland LimitedNR 0000 0639
DuoDecad IT Services Luxembourg S.a.r.l. DuoDecad IT Services Luxembourg S.a.r.l. NR 0000 0949
Electronic Arts IncElectronic Arts IncNR 0000 0710
Expedia.com Expedia, Inc. NR 0000 0981 
Expedia.com Travelscape LLC NR 0000 0957
Expediapartnercentral.comExpedia Lodging Partner Services SarlNR 0000 0973 
GameforgeGameforge 4D GmbH NR 0000 1198 
GitHubGitHub, Inc. NR 0000 0990 
GitLab IncGitLab IncNR 0000 0809
GOG sp. z o.o.GOG Spolka z ograniczona odpowiedzialnosciaNR 0000 1066
Goodgame StudiosAltigi GmbHNR 0000 0523
Google LLC Google LLC NR 0000 1147
Groundspeak, Inc. Groundspeak, Inc. NR 0000 0922
Hi-Rez Studios Inc.Hi-Rez Studios Inc.NR 0000 0531
HomeAwayHomeAway.com IncNR 0000 0884
Hotels.comHotels.com LP NR 0000 0965 
Humble Bundle, Inc.Humble Bundle, Inc.NR 0000 1040
IMDb.com IMDb.com, Inc NR 0000 1317 
InnoGames GmbHInnoGames GmbHNR 0000 0566
iRacing.com Motorsport Simulations LLCiRacing.com Motorsport Simulations LLCNR 0000 0876
Jagex Limited Jagex Limited NR 0000 1171
King.com LimitedKing.com LimitedNR 0000 0817
LinkedinLinkedin Ireland Unlimited Company NR 0000 1244 
Lumos Labs, Inc.Lumos Labs, Inc.NR 0000 0434
Match Group LLC Match Group, LLC NR 0000 1252
McAfee Consumer Affairs North, LLCMcAfee Consumer Affairs North, LLCNR 0000 0451
Miniclip SAMiniclip SANR 0000 0418
MojangMojang ABNR 0000 1341
MyHeritage MyHeritage Ltd NR 0000 1074
NBANBA Properties, Inc.NR 0000 1376
Netflix International B.V.Netflix International B.V.NR 0000 0787
PaddlePaddle.com Market LimitedNR 0000 0728
PaddlePaddle Payments LimitedNR 0000 0698
Penguin Magic Inc.Penguin Magic Inc.NR 0000 1139 
Perform InvestmentPerform Investment LimitedNR 0000 0833
Pluralsight LLCPluralsight LLCNR 0000 1210
RB Audiobooks USA, LLCRB Audiobooks USA, LLCNR 0000 0507
RECISIO SASRecisio SASNR 0000 0604
Rover.comA Place for Rover, Inc. NR 0000 1236 
Skype LuxSkype Communications S.à.r.l.NR 0000 1333
Softlayer Dutch Holdings, BVSoftlayer Dutch Holdings, BVNR 0000 1121
Sony Interactive EntertainmentSony Interactive Entertainment LLCNR 0000 0701
Spotify ABSpotify ABNR 0000 0213
Square Enix IncSquare Enix IncNR 0000 1350
SSDSSimon & Schuster Digital Sales, IncNR 0000 0736
Standing Stone Games LLCStanding Stone Games LLCNR 0000 0868
The Washington PostWP Company LLC NR 0000 1058
TidalAspiro ABNR 0000 1368
Trello, Inc.Trello, Inc.NR 0000 0655
Tunnelbear LLCTunnelbear LLCNR 0000 1015
Turo Inc.Turo Inc.NR 0000 0795
Twitch InteractiveTwitch Interactive, Inc. NR 0000 1325
Unity Technologies ApSUnity Technologies ApSNR 0000 1031
Valve CorporationValve CorporationNR 0000 0914 
WargamingWargaming Group Limited NR 0000 1082 
Wonbo Technology Co., LimitedWonbo Technology Co., LimitedNR 0000 0493
Zoosk, Inc.Zoosk, Inc.NR 0000 0591

Dernière mise à jour : 9 janvier 2019

À lire aussi : Taxation des biens culturels étrangers 2.0 : Une bataille de gagnée mais la lutte se poursuit

Lire la suite

Technologie de l'information

Comment font les cyberjihadistes d’ISIS pour pirater Twitter ?

Publié

le

La guerre numérique entre Twitter et les cyberjihadistes d’ISIS n’a pas fini de livrer ses secrets. Dans le cadre de sa mission d’endoctrinement via les réseaux sociaux, le groupe terroriste possède des comptes qui lui permettent d’atteindre son public cible. Comment les partisans arrivent-ils à créer des comptes sur la plateforme ? Comment font-ils pour ne pas se faire démasquer par la sécurité de Twitter ?

Les comptes des membres d’ISIS publient souvent des photos, des vidéos et des textes à partir desquels ils tentent de recruter de nouveaux membres et d’impressionner les internautes par leur violence mise en spectacle. Et il n’est pas question ici de petits comptes.

Certains ont en fait des dizaines de milliers de followers. Cela étant dit, ces membres ne sont pas forcément tous réceptifs aux messages publiés par le groupe. Toutefois ils comptent un large public, ce qui augmente la probabilité d’atteindre les personnes les plus influençables.

La méthode de recyclage reprise par les cyberjihadistes

Même si la plateforme Twitter a affirmé qu’elle a réussi à démanteler le réseau d’embrigadement de ISIS, il lui reste encore du pain sur la planche.

En effet, TechCrunch a appris que les cyberjihadistes de l’État islamique utilisent une vieille méthode de piratage afin de créer des comptes à partir desquels ils déploient leur propagande.

Le chercheur en sécurité Wauchula Ghost a découvert que les extrémistes s’emparent des comptes Twitter abandonnés par leurs utilisateurs. Parmi ces comptes les pirates d’ISIS choisissent ceux qui sont crées à partir d’adresses email elles aussi expirées ou qui n’existent plus sur la toile.

La faille de Twitter réside dans le fait qu’il ne vérifie pas ces adresses email. Ceci permet aux cyberjihadistes de restaurer les mots de passe des comptes abandonnés et d’y siéger.

Twitter a suspendu la plupart des comptes dénoncés par TechCrunch. Dans un communiqué, un porte-parole de la plateforme a déclaré que le recyclage des adresses à cette fin « n’est pas un nouveau problème » et que la société « travaille à identifier des solutions » qui pourraient protéger les comptes Twitter.

Lire aussi : Cybercrime, les révélations d’une enquête canadienne

Lire la suite

Actualités

Le Canada, une superpuissance du 4G en voie de devenir un leader du 5G dans le monde

Publié

le

L’index Speedtest Global Index d’Ookla annonce que les vitesses de téléchargement des réseaux sans fil du Canada étaient 144,3 % plus rapides que les moyennes mondiales en novembre 2018, ce qui porte le Canada au premier rang des vitesses de téléchargement parmi les pays du G7 et au 4e rang à l’échelle mondiale.

De récentes études du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISED), indiquent que la consommation de données mobile sans fil par les Canadiens poursuit sa croissance. Ces services sont offerts sur des réseaux qui comptent parmi les réseaux les plus avancés au monde.

Des politiques gouvernementales qui favorisent la concurrence

L’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS), qui fait autorité pour toute question concernant le sans-fil, y compris ses enjeux et ses tendances, croit que cela démontre une fois de plus l’importance des politiques gouvernementales qui favorisent la concurrence fondée sur les infrastructures.

À lire aussi : BlackBerry veut accélérer le développement de villes intelligentes

« En 2018, nos fournisseurs propriétaires d’infrastructures n’ont pas hésité à faire preuve d’innovation et à faire des investissements pour offrir des réseaux sans fil qui figurent parmi les plus rapides du G7 — et presque deux fois plus rapides que ceux des États-Unis –, ainsi que pour préparer l’arrivée du 5G, explique Robert Ghiz, président et chef de la direction de l’ACTS.

« En 2018, les consommateurs et les entreprises canadiennes ont continué de profiter de services sans fil de classe mondiale, et ce malgré que la demande pour des services mobile à haut débit soit toujours plus en demande. »

Selon un récent rapport de Wall Communications, commandé par ISED, les prix des services sans fil sont en recul au Canada. Malgré les lacunes du rapport de Wall (comme d’avoir négligé de tenir compte des différents niveaux de qualité des réseaux d’un pays à l’autre et de la grande diversité de promotions offertes par les fournisseurs de services au Canada), le rapport fait clairement état des retombées globales des politiques à long terme du Canada qui favorisent la concurrence fondée sur les infrastructures.

Fin 2017, le Canada était doté à 99 % de réseaux LTE avancés…

Le Rapport de surveillance des communications 2018 du CRTC rapportait qu’à la fin de l’année 2017, le Canada était doté à 99 % de réseaux LTE avancés. Il signale également que les Canadiens consomment toujours plus de données mobile : en 2017, les plans de données offraient en moyenne 30 % plus de données qu’en 2016 et l’abonné moyen utilisait 163 % plus de données en 2017 qu’en 2014.

« Le Canada est en voie de devenir un leader du 5G grâce aux investissements de 50 milliards de dollars. L’industrie du sans-fil génère plus de 138 000 emplois à temps plein et contribue plus de 25 milliards de dollars au PIB du Canada. »

« De tels résultats ont été rendus possibles grâce aux investissements en capitaux faits par les exploitants d’infrastructures du Canada, explique M. Ghiz. Sans ces investissements de l’ordre de 50 milliards de dollars, il aurait été impensable de construire les réseaux de classe mondiale dont profitent les Canadiens aujourd’hui. Grâce à ces investissements, on a pu créer des réseaux qu’OpenSignal qualifie de « superpuissance mondiale du 4G ».

À lire aussi : Le conflit sino-américain, les nouvelles décisions drastiques de Trump et Apple

Alors que le Canada s’apprête à prendre le virage du 5G, le président et chef de la direction de l’ACTS soutient que la conjoncture est bonne pour que le pays se positionne comme chef de file en matière d’innovation et de technologie sans fil.

Pour rappel, les services et la capacité du secteur du sans-fil au Canada continuent de jouer un rôle de premier plan pour l’économie canadienne. Pratiquement toutes les industries et toutes les entreprises dépendent de l’industrie du sans-fil du Canada pour assurer leur réussite et poursuivre leur croissance.

Source : Association canadienne des télécommunications sans fil

Voir aussi >>> Rapport de surveillance des communications 2018

Lire la suite

en-avant