Suivez-nous

Style de vie

D’où vient le chocolat durable ?

Publié

le

Photo libre de droits

Le chocolat, presque tout le monde en raffole. Or depuis qu’on a commencé à décrier les problèmes environnementaux très graves liés à la production du cacao, son goût s’est teinté d’une amertume coupable. Pour les consommateurs qui veulent être avertis, trois grands pays ont pris des décisions importantes afin de produire du chocolat durable. Cet article en parle.

L’ONG américaine Mighty Earth en collaboration avec plusieurs médias avait publié en 2016 un rapport qui a fait couler l’encre. Celui-ci dépeint l’industrie de production du cacao comme étant ravageuse en Côte d’Ivoire. En outre les activités illégales ont participé à une déforestation exterminatrice.

« 85 % des forêts ivoiriennes ont disparu entre 1990 et 2015 » Mighty Earth

Selon un autre rapport de l’ONG sorti en 2017 « la déforestation provoquée par les activités liées au secteur du chocolat a entraîné à son tour un effondrement de la faune et de la flore sauvages de Côte d’Ivoire. »

Parmi les espèces qui ont été touché par cette crise environnementale, on compte les chimpanzés, les hippopotames nains, les écureuils volants, les pangolins, les léopards, les  crocodiles, les éléphants, le symbole national du pays, etc.

Pour essayer de limiter les dégâts, la Côte d’Ivoire a rejoint en novembre 2017 la World Cocoa Foundation, « une organisation internationale sans but lucratif qui favorise la durabilité dans le secteur du cacao. »

Le Ghana, qui avec son voisin produisent 60 % de l’offre mondiale de cacao, a lui aussi signé l’accord avec la fondation.

La Colombie après la Côte d’Ivoire et Ghana

Le 17 juillet 2018, la Colombie a rejoint le groupe. Elle est de fait le premier pays d’Amérique latine à s’engager à lutter contre la déforestation et à l’éliminer « de la chaîne d’approvisionnement du cacao du pays d’ici 2020. »

Maintenant que vous connaissez quels sont les pays qui ont adopté une politique économique durable dans la production du cacao, pour avoir la conscience tranquille, il ne faut pas oublier de vérifier l’étiquetage.

En plus de la provenance, les labels éthiques comme la marque Fairtrade indiquent que les produits sont durables.

Crédit photo:
Photo libre de droits
Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Connaissez-vous la nouvelle signature Meuble du Québec ? - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Quoi porter aux soirées de fin d’année ?

Publié

le

Pour celles qui ne veulent plus de la petite robe noire ou de la jupe plissée de l’année passée, la mode de l’hiver 2019 lui réserve des tenues intemporelles et originales. Voici nos coups de cœur vus à Montréal.

Tout ce qui brille est tendance, vous l’avez certainement remarqué.Les  paillettes et les sequins sont partout, alors laissons les aux gens qui veulent suivre les tendances et cherchons du côté des intemporels. Le tissu métallique est une bonne alternative. L’ensemble de jupe côtelée et de haut col montant de Judith et Charles est à la fois discret et pétillant. Nous aimons aussi ce modèle élégant de Zara aux lignes fluides et au décolleté dorsal plongeant.

Crédit photo Zara
Crédit photo Judith et Charles

Porté sur un jean basique ou aussi avec un pantalon nude ou noire, ce haut de la marque IRO captera les regards par ses formes et ses broderies contemporaines.

Crédit photo IRO

Petits budgets, pas de panique. Cet ensemble de pantalon et de chandail rouge donne un total look sport chic et festif.

Crédit photo H&M

Deux sacs nous ont attiré chez Aldo, le sac métallique qui peut être associé à toutes les tenues. Et la sacoche texturée marbre très atypique qui peut rehausser une petite robe rose fuchsia ou vert gazon, les couleurs de la saison.

Crédit photo Aldo

La tenue, on peut aussi la composer en commençant par le bas. Ces bottines de la marque Intervalles peuvent être mariées avec une combi couleur noire ou pastel.

Crédit photo Intervalle

Et enfin pour souligner une tenue simple ou chargée, la collection de pendentifs Swarovski propose une panoplie de formes et de compositions qui allient classicisme et modernité.

Crédit photo Swarovski

Lire aussi : Noël, idées cadeaux atypiques et savoureux

Lire la suite

Style de vie

Noël, idées cadeaux atypiques et savoureux

Publié

le

Avant Première MTL a fait le tour des marchés de noël de la métropole et a craqué pour cinq créations de designers canadiens. Et puis un cadeau quand c’est artisanal, c’est chic et unique…

Les lignes épurées des accessoires et meubles de Loïc Bedard

Voici ce qu’on appelle un présent glamour. On aime les coupes audacieuses des chapeaux de Camille côté

Peut-on ne pas craquer pour les contours organiques et la blancheur opalescente de cette vaisselle de Looks Like White

Le genre de cadeaux pour les intimes. Les confitures légères et succulentes de Les Minettes

Les notes fraîches du petit matin des parfums solides de LVNEA nous ont charmé. D’autres produits vous séduiront par leur univers olfactif mystérieux

Lire aussi : Cette année le diner de noël sera flexitarien

Lire la suite

Style de vie

Cette année le diner de noël sera flexitarien

Publié

le

Les fêtes de fin d’années sont meilleures quand on y passe un temps de qualité. Pour les bons vivants cela signifie entre autres faire plaisir au palais. C’est l’occasion d’apprécier les plats concoctés dans les règles de l’art et les produits traditionnels. Or les habitudes culinaires évoluent de plus en plus rapidement. Cela veut dire que de nos jours les menus de grand-mères n’ont pas la peau si dure, et tant mieux n’est ce pas ! En fait vous l’avez certainement soupçonné, ce sont les mangeurs éthiques qui sont en train de réécrire l’histoire de la gastronomie des fêtes.

Faites place au flexitarien !

Au tour des diners les convives végétariens et végétaliens se font nombreux. Le foie gras et la dinde ne font plus le bonheur de tous, un phénomène alimentaire qui va se répandre encore plus au Canada selon une étude sortie en novembre 2018 et menée par le professeur de l’Université de Dalhousie à Halifax. Le sondage effectué a montré que la proportion des végétariens (17%) compte un grand nombre de flexitariens. En d’autres termes, 10% des végétariens trichent un peu en mangeant de temps en temps des mets à base de viande ou de poisson. En France, l’entrée du terme flexitarien dans le dictionnaire Le Robert depuis 2017 est significative.

Le phénomène étant évidemment mondial, il y a des plus en plus de professionnels qui s’intéressent à cette niche. Les produits et les recettes qu’ils proposent tentent de cibler notamment les végétaliens et les végétariens strictes. La littérature gastronomique francophone a été marquée en octobre dernier par la sortie du livre « Le Végétarien flexible » de Jo Pratt.

Parmi le site spécialisée the flexitarian demeure un des plus prolifiques. La plateforme a créé 100 recettes de diners de noël pour la communauté flexitarienne.

Aux fourneaux !

Lire aussi : Viennoiseries décalées, le croissant et la brioche dans tous leurs états

Lire la suite

en-avant