Suivez-nous

Actualités

Éducation au Québec, entre promesse et bataille électorale

Publié

le

Photo libre de droit

À la veille de l’élection générale du 1er octobre 2018 au Québec, l’Éducation prend une place centrale dans les discours politiques de la plupart des partis. Ce n’est pas le parti au pouvoir qui dira le contraire.

En un temps record, d’importantes annonces en faveur du système éducatif ont été faites. Au nombre de celles-ci, il faut citer la toute nouvelle stratégie relative aux services éducatifs offerts aux enfants de 0 à 8 ans. Intitulée Tout pour nos enfants, elle a été élaborée en application de la Politique de la réussite éducative, selon le gouvernement québécois. D’autant plus que le premier ministre, Philippe Couillard, reconnaît lui-même qu’au Québec, « 800 000 enfants sont âgés de 0 à 8 ans et représentent un dixième de notre population ».

Précieux à ses yeux, le numéro des Québécois soutient que la jeunesse constitue la plus grande richesse collective de la province. Justifiant ainsi pour le gouvernement le devoir de « donner à tous ces jeunes des chances équitables d’arriver plus tard à la destination qu’ils auront choisie ». « Ensemble, assurons-nous que chaque jeune puisse grandir dans un Québec confiant, prospère et plus équitable, capable de lui donner un bagage solide pour prendre la route de la réussite ! », a fait valoir récemment Philippe Couillard, dans un communiqué émanant de son Cabinet.

Éducation, enjeu électoral ?

À en croire les Libéraux, d’ici 2022, près de 1,4 G$ sera investi pour offrir aux 800 000 enfants de 0 à 8 ans les mêmes chances de réussir. Et cela passe par la mise en œuvre de la stratégie qui elle-même poursuit cinq objectifs à savoir : favoriser l’égalité des chances pour tous les enfants (1,135 G$) ; assurer aux enfants de 0 à 8 ans un parcours éducatif continu et des transitions harmonieuses (30,3 M$) ; implanter ou consolider des pratiques éducatives et pédagogiques de qualité (96,9 M$) ; permettre à tous les enfants d’acquérir les compétences essentielles en lecture, en écriture et en mathématiques à la fin de leur 2e année du primaire (32,2 M$) ; accompagner les parents et favoriser la mobilisation et la concertation des acteurs (97,1 M$).

Cette nouvelle, comme il fallait s’y attendre, a soulevé le courroux de certaines personnes. Dans son éditorial du 20 janvier dans Le Devoir, Brian Myles a plutôt proposé l’expression « Tout pour notre réélection » à la place de l’intitulé « Tout pour nos enfants » de la « Politique pour la réussite éducative ». « Depuis quelques mois, les libéraux multiplient les annonces en éducation, la nouvelle priorité sociétale, pour faire oublier les mesures de rigueur budgétaire qui ont été sévèrement critiquées dans la première partie de leur mandat », a martelé l’éditorialiste.

« Écrans de fumée de la #CAQ + #PLQ.. »

Bien avant, c’est le député de Chambly, Jean-F. Roberge, qui ‘’riait’’ des investissements « sans précédent » de 740 millions de dollars annoncés pour rénover les écoles du Québec en 2018 et dont se félicitait le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx. Faisant référence à un article paru dans La Presse, le Caquiste Porte-parole en matière d’Éducation écrivait ceci sur Twitter : « Après 15 ans de gouvernement libéral, nos écoles sont en piteux état. Et malgré les belles paroles du min. Proulx, elles continueront de se dégrader cette année encore ! (..) ».

Pendant ce temps, c’est la Coalition Avenir Québec (CAQ) – en tête des récents sondages – qui promet un taux unique de taxe scolaire pour l’ensemble du Québec en cas de victoire au soir du 1er octobre. Cela devrait permettre de « remettre plus d’argent dans le portefeuille des familles » selon le chef caquiste François Legault. Une déclaration qui a vite été balayé par Véronique Hivon, député péquiste et promue fraîchement vice-présidente du Parti Québécois (PQ). « Fausses bonnes idées et écrans de fumée de la #CAQ + #PLQ en matière d’éducation et de petite enfance », écrit-elle sur son compte Twitter.

À cette allure, à qui les parents devront « faire confiance » pour l’avenir de leurs enfants et de l’école au Québec ? Comme disait la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, « le système d’éducation, ce n’est pas d’un changement de structure qu’il a besoin. C’est d’un changement de vision qui s’appuie sur les besoins des élèves ».

Crédit photo:
Photo libre de droit

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Montréal : Notre sélection de sorties culturelles

Publié

le

Avant-Première MTL est à l’affût des événements culturels de Montréal. Voici notre sélection pour cette fin de semaine.

Théâtre

L’enfant corbeau

C’est une production du Théâtre Bouches Décousues en collaboration avec le Théâtre les gens d’en bas. La représentation aura lieu le 15 novembre à partir de 19h à l’Usine C.

Résumé : Dans un parc, un œuf tombe près d’une femme assise sur un banc. Étonnée, elle le dépose sur une branche, puis elle repart. Mais voilà que l’œuf la suit jusque chez elle. Et crac! Un tout petit corbeau en sort et l’appelle « maman ». Elle décide alors d’en faire son enfant corbeau. Tout se passe bien jusqu’à ce que le petit souhaite aller à l’école, où il pourra se faire des amis. Mais bien des questions surgissent… Qui suis-je ? Pourquoi suis-je différent des autres enfants ? Et pourquoi est-ce que ça dérange tant ?

Informations et billetterie

Salon du livre de Montréal

Le salon du livre se poursuit jusqu‘au 19 novembre à la Place Bonaventure. Cette 41e édition propose de découvrir la philosophie fiction, le roman historique, le polar et la littérature érotique.

Pour plus d’informations

Cinéma

Overlord

Sorti dans les salles montréalaises cette semaine, le thriller historique Overlord est réalisé par Julius Avery.

Synopsis : À quelques heures du Jour J, un groupe de soldats américains est dépêché en France, alors occupée par les nazis, pour compléter une mission essentielle au succès de l’invasion. Ayant pour mission de détruire une radio émettrice coiffant le toit d’une église fortifiée, les soldats désespérés font équipe avec un jeune villageois français pour pénétrer à l’intérieur des murs et tenter d’abattre la tour. C’est alors que, dans un mystérieux laboratoire nazi se trouvant sous l’église, les G.I., débordés et inférieurs en nombre, font face à un ennemi comme ils n’en avaient jamais vu.

Salles et billetterie

Musique

Suzi Silvia-Fad-Azz

La chanteuse sera sur la scène de l’Église Saint-Joseph ce vendredi, 16 novembre, à partir de 19h30.

Style : Fad’AZZ n’est ni Fado, ni Jazz. C’est une rencontre de styles, sons et couleurs. Un projet musical hybride et métissé. Fad’AZZ s’exprime en portugais, mais aussi en français et essaye de rapprocher le Fado et le Jazz en croisant les caractéristiques de chaque genre musical.

Billetterie et informations

Lire aussi : The Nutcracker ou l’acousmatique des noix cassées

Lire la suite

Actualités

Routes fermées à Montréal, secteurs à éviter ce weekend

Publié

le

Le ministère des Transports informe les usagers de la route qu’une importante fermeture sera mise en place dans l’axe de l’autoroute 13 (Chomedey) en direction sud au cours de la fin de semaine.

Routes fermées du vendredi 22 h à samedi 10 h

  • Fermeture complète de l’autoroute 13 en direction sud entre la sortie no 6 – A-40 / Québec / Ottawa / Gatineau et l’entrée en provenance de l’autoroute 40 en direction est.
  • Fermeture complète de la bretelle menant de l’autoroute 40 en direction ouest vers l’autoroute 13 en direction sud.

À compter de samedi 10 h, une seule voie sera ouverte sur l’autoroute 13 en direction sud à la hauteur de l’autoroute 40, et ce jusqu’à 16 h.

Lire aussiLes patins électriques, vers un nouveau transport actif urbain

Lire la suite

Actualités

Design médical et Intelligence Artificielle, le nouveau créneau de L’Oréal

Publié

le

L’Oréal a été pionnière en lançant en 2016 une nouvelle technologie de prévention des maladies de la peau. Alors que le design du premier produit s’adresse à un public féminin, la marque s’intéresse désormais à la gente masculine.

Nous parlons d’abord de UV Sense, un système qui alerte l’utilisateur sur l’exposition aux ultraviolets et la qualité de l’air. La version féminine avec laquelle la marque a fait son entrée dans la santé connectée est une décoration d’ongle intelligente. En effet, elle est munie de détecteurs et reliée à une application qui donne des informations afin d’éviter le coup de soleil et l’exposition à la pollution.

My Skin Track/UV, le nouveau-né de L’Oréal

L’appareil, My Skin Track / UV, est sorti ce jeudi, 14 novembre. Il a été développé en partenariat avec La Roche-Posay, la marque de soins de peau de L’Oréal, et le professeur John Rogers de la Northwestern University. Le chercheur universitaire avait collaboré avec la marque dans la création des décorations d’ongles antisolaires.

La nouvelle technologie offre de nouvelles fonctionnalités et fournit des mises à jour instantanées. Elle est aussi capable de stocker jusqu’à trois mois de données. En plus de sa fonction principale, à savoir, la surveillance des UV, l’accessoire est connecté à Apple HealthKit. Ce dernier lui permet également de fournir des informations sur la qualité de l’air comme l’humidité, le taux de pollen et la pollution.

L’appareil de détection est imperméable et peut être accroché à un vêtement comme décoration. Comme les autres déclinaisons, il propose à l’utilisateur des conseils comme se mettre à l’ombre ou s’appliquer une crème solaire. Cela permet ainsi à la marque d’établir un rituel qui amène sa clientèle à consommer ses produits de soins et de protection du corps.

Lire aussi : Innovation d’ailleurs : Tasses de café à base de marc de café

Lire la suite

en-avant