Suivez-nous

Immigration Provinces canadiennes

Entrée express : 1 773 candidats avec expérience en technologie invités en Ontario

Avatar

Publié

le

Un nouveau tirage au sort “Ontario Tech” organisé le jeudi 1er août a donné lieu à 1 773 invitations à des candidats du programme d’immigration Entrée express Canada qui ont acquis une expérience professionnelle dans l’une des six professions technologiques et ayant obtenu un score de 435 dans le Système de classement complet.

C’est le deuxième tirage au sort du genre sur les technologies de l’Ontario depuis leur lancement début juillet et 3 396 candidats à l’entrée express ont maintenant reçu des invitations ou des notifications d’intérêts.

L’Ontario abrite plusieurs des principaux pôles technologiques du Canada, notamment ceux de Toronto, d’Ottawa et de Waterloo, et Tech Draws est conçu pour répondre aux besoins croissants en main-d’œuvre du secteur. Selon le rapport 2019 CBRE Scoring Tech Talent Report, plus de 80 000 emplois technologiques ont été créés dans la seule capitale ontarienne, Toronto, au cours des cinq dernières années.

Les tirages au sort permettent à l’Ontario de faire une recherche dans le groupe fédéral d’entrée Express et d’inviter les candidats admissibles à présenter leur candidature. 

Le système Entrée express est la principale source de travailleurs étrangers qualifiés au Canada et les candidats à une nomination provinciale reçoivent 600 points supplémentaires pour leur score au Système de classement complet (CRS), garantissant ainsi une invitation à présenter une demande de résidence permanente au Canada.

80 000 emplois créés dans les technologies en Ontario…

Le système Entrée express permet aux candidats de rechercher le statut de résident permanent du Canada s’ils sont admissibles à la catégorie  fédérale des travailleurs qualifiés, à la catégorie fédérale des métiers spécialisés ou à la catégorie de l’expérience canadienne. 

Une offre d’emploi n’est pas nécessaire pour participer au système Entrée express. Tous les candidats du groupe Entrée express se voient attribuer une note dans le cadre de la SNPC et les candidats ayant obtenu le meilleur score sont invités à présenter une demande de résidence permanente au Canada par le biais de tirages au sort normaux du groupe.

Une offre d’emploi n’est pas requise pour Ontario tech sur Entrée express

Afin d’être pris en considération pour une invitation de l’Ontario, les candidats doivent d’abord soumettre un profil Entrée express. Bien que de nombreux candidats ayant des antécédents en TI et ayant obtenu des notes élevées aient eu du succès avec Entrée express, plusieurs volets de l’immigration provinciale offrent aux candidats ayant des notes moins élevées une chance d’améliorer leur rang et d’obtenir une invitation à présenter une demande de résidence permanente au Canada.

Faut-il le souligner, les personnes qui ont reçu une invitation à présenter une candidature provinciale de résidence permanente au Canada lors du tirage au sort du 1er août ont créé leur profil Entrée express entre le 1er août 2018 et le 1er août 2019.

Alors que le score minimum à tirer du groupe Entrée express lors du dernier tirage au sort fédéral était de 459, ce tirage au sort technique du PNUO a sélectionné des candidats avec des scores aussi bas que 435. Ce score était également inférieur de trois points au score le plus bas obtenu lors d’une série d’invitations au programme fédéral Entrée Express jusqu’à présent cette année (438).

Comment Tech Draws fonctionne

Tech Draws cible les candidats d’Entrée express ayant une expérience professionnelle dans l’une des six professions technologiques suivantes:

  • Ingénieurs / ingénieures et concepteurs / conceptrices en logiciel (CNP 2173)
  • Programmeurs et développeurs en médias interactifs (CNP 2174)
  • Ingénieurs informaticiens (CNP 2147)
  • Concepteurs et développeurs web (CNP 2175)
  • Analystes de bases de données et administrateurs de données (CNP 2172)
  • Gestionnaires de systèmes informatiques et d’information (CNP 0213)

CNP signifie Classification nationale des professions, qui détermine le niveau et le type de compétence d’une profession. Les tirages au sort techniques sont organisés dans le cadre du volet des priorités du capital humain de l’Ontario. Ce volet est l’un des trois programmes gérés par le Programme des candidats immigrés de l’Ontario (OINP) qui permettent à l’Ontario de sélectionner des candidats admissibles à l’Entrée express.

Source : CIC News

À lire : Entrée express 2018 : Plus de 92 000 immigrants admis au Canada

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Planification : le Québec pourrait connaître un âge d’or économique s’il accueillait davantage d’immigrants

Avatar

Publié

le

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) a présenté mercredi 14 août son mémoire intitulé Planifier l’immigration pour répondre aux besoins du Québec devant la Commission des relations avec les citoyens. La CCMM encourage le gouvernement québécois a accueilli plus d’immigrants dans la Belle Province canadiennes.

La croissance soutenue de l’économie du Québec et de sa métropole ainsi que l’effervescence du marché du travail, combinées à l’important resserrement démographique, mettent plus que jamais en relief les défis auxquels font face les employeurs en matière d’embauche. 

Afin d’atteindre les objectifs de croissance ambitieux qu’a fixés le premier ministre du Québec, il importe de s’assurer que tous les outils nécessaires, dont l’immigration, sont mis à contribution. La Chambre estime qu’il est essentiel que le gouvernement élabore une planification de l’immigration en phase avec les besoins de l’économie québécoise.

Rehausser significativement les seuils d’immigration 

« Nous sommes possiblement à l’aube d’un âge d’or économique pour le Québec. La croissance économique au Québec et dans sa métropole est robuste, elle surpasse même celle du reste du Canada. Le taux de chômage est également inférieur lorsqu’on compare Montréal aux autres métropoles canadiennes. Les entreprises investissent et les salaires sont en progression. Cette situation est extrêmement positive, et pourrait s’améliorer davantage si le gouvernement adoptait des mesures ambitieuses pour résoudre les enjeux de main-d’œuvre », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« À cet effet, la hausse des seuils est prioritaire pour soutenir cet élan économique. Pour la Chambre, l’accueil de 60 000 immigrants par année est un seuil minimal à atteindre, dans un premier temps, afin de répondre aux besoins du marché du travail. Nous recommandons de rehausser ensuite le nombre d’immigrants reçus dans une proportion qui permettra de maintenir le poids démographique du Québec dans le Canada », a indiqué M. Leblanc.

Étrangers temporaires, étudiants internationaux : un bassin de candidats stratégiques…

« Les travailleurs étrangers temporaires et les étudiants internationaux constituent un bassin de candidats stratégiques au fort potentiel d’intégration. La Chambre invite le gouvernement à miser en priorité sur ces talents qui se trouvent déjà en sol québécois, en facilitant la transition de leur statut temporaire au statut permanent. Pour y parvenir, il faudra s’assurer d’avoir les ressources humaines et financières adéquates pour traiter rapidement les dossiers reçus », a expliqué Michel Leblanc.

Impliquer le milieu des affaires pour identifier les besoins du marché

« La Chambre a pris position à plusieurs reprises au cours des dernières années pour une sélection des immigrants en fonction des réalités du marché du travail. Le gouvernement a récemment pris des décisions qui abondent dans ce sens. D’abord avec la mise en place de la plateforme Arrima, basée sur la déclaration d’intérêt, puis avec la création du Parcours d’accompagnement personnalisé. Toutefois, pour que ce système soit pleinement efficace, la grille de sélection doit refléter fidèlement les besoins en constante évolution de l’économie. Le milieu des affaires est très bien placé pour identifier ces enjeux. Nous encourageons le gouvernement à mettre à profit ces connaissances lors de consultations semi-annuelles auprès des parties prenantes pour ensuite faire, chaque année, une révision des critères de sélection », a poursuivi M. Leblanc.

Faciliter l’intégration

« La Chambre s’implique activement dans l’intégration des nouveaux arrivants par l’entremise de son programme de maillage professionnel, Interconnexion, ainsi que par son programme de francisation, « J’apprends le français ». Le succès de ces deux initiatives appuyées par le gouvernement du Québec est éloquent et démontre l’importance de poursuivre les efforts en matière d’intégration et de francisation », a mentionné Michel Leblanc. 

« Le taux de surqualification des personnes immigrantes du Québec — qui frôle les 63 % — est l’un des plus élevés au Canada. C’est en occupant un poste à la hauteur de leurs qualifications que ces nouveaux arrivants seront en mesure de contribuer à la croissance de l’économie. Par conséquent, il est prioritaire de faciliter la reconnaissance des acquis, notamment par la mise en place de voies d’accréditation accélérée par les divers ordres professionnels », a ajouté M. Leblanc.

Bien positionner le Québec

« Montréal accueille plus de 85 % des nouveaux arrivants qui s’installent au Québec. Elle est reconnue pour sa diversité, qui représente certainement l’un des ingrédients essentiels à son dynamisme et à son rayonnement sur la scène internationale. Il est indispensable de redoubler d’efforts pour sensibiliser la population et les entreprises à l’importance stratégique de s’ouvrir aux talents étrangers afin d’assurer la compétitivité de nos entreprises. De plus, la Chambre estime que le gouvernement doit envoyer un message clair sur la scène internationale afin de souligner notre ouverture à l’immigration et de positionner le Québec comme destination idéale pour les talents disposés à immigrer ici », a conclu Michel Leblanc.

Consultez le mémoire de la Chambre ici.

Source : CCMM

À lire : Entrée express : 1 773 candidats avec expérience en technologie invités en Ontario

Lire la suite

Nous suivre sur Facebook

Publicité

en-avant