Suivez-nous

Actualités

Environnement et Économie : Legault incapable de répondre de ses promesses ?

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

L’opposition officielle, le Parti libéral du Québec (PLQ), estime qu’il est temps pour le gouvernement de François Legault de livrer ses promesses et de les chiffrer, ou de dire aux Québécois sur quels engagements il compte reculer. Environnement et Économie : deux thématiques sur lesquelles les ex-tenants du pouvoir y vont de leurs attentes sans ménagement.

En vue de la mise à jour économique du gouvernement québécois prévue le 3 décembre prochain, le porte-parole de l’opposition officielle en matière de Finances, Carlos J. Leitão, a fait part des attentes des libéraux. « La Coalition avenir Québec [CAQ] a beaucoup promis aux Québécois au cours de la dernière campagne. Que ce soit la réforme de la taxe scolaire, la révision des tarifs de garderie, l’allocation familiale ou les maternelles 4 ans, il est temps pour le gouvernement de François Legault de livrer ses promesses et de les chiffrer, ou de dire aux Québécois sur quels engagements il compte reculer », a déclaré, lundi 26 novembre, l’opposition officielle.

Manque de main-d’œuvre et défi de l’emploi : « silence radio »!

Selon l’ancien ministre des Finances sous Philippe Couillard, le 3 décembre sera un premier test pour le nouveau premier ministre, François Legault, qui a « gonflé les attentes » en faisant plusieurs promesses non chiffrées ou chiffrées bien en deçà d’évaluations raisonnables. « Maintenant, souhaite Carlos Leitão, il doit livrer la marchandise et utiliser les surplus budgétaires que nous avons laissés à bon escient ». Car, a-t-il souligné, « rarement un gouvernement aura eu la chance d’arriver en poste avec une telle marge de manœuvre ».

À lire aussi : Le gouvernement Legault et les défis à relever au Québec

À lire aussi : Salaire des hauts dirigeants : Le gouvernement Legault au pied du mur…

L’opposition officielle déplore le silence radio des caquistes à propos du manque de main-d’œuvre et du défi de l’emploi. Elle croit savoir que la mise à jour économique doit s’y attaquer et mettre en place des mesures pour stimuler l’économie. Au nombre de celles-ci, les libéraux proposent de bonifier l’enveloppe octroyée au Plan québécois des infrastructures (PQI) ; de transférer un point sur la Taxe de Vente du Québec (TVQ) au milieu municipal; et d’instaurer l’incitatif à l’investissement accéléré. Autrement dit, prévient l’opposition, ce sont les nuages qui planeront au-dessus de l’économie québécoise, malgré le surplus de 3 milliards de dollars dont le gouvernement Legault a hérité.

Le « manque de sensibilité » pour la cause environnementale…

Tout comme au niveau de l’environnement, l’ex-parti au pouvoir soutient que depuis l’élection du 1er octobre 2018 qui a porté la CAQ au pouvoir, le gouvernement a déjà manifesté son manque de sensibilité pour cette cause. « Les Québécoises et les Québécois sont prêts à contribuer à l’effort environnemental. Le gouvernement doit en faire tout autant et soutenir les efforts de la population », fait valoir Marie Montpetit, porte-parole du PLQ en matière d’Environnement, de Lutte contre les changements climatiques.

À lire aussi : Projet de gazoduc : Manon Massé met en garde François Legault

À lire aussi : Urgence climatique : la pression monte sur le gouvernement Legault

Au dire de l’ex-ministre de la Culture et des Communications, le gouvernement Legault a l’occasion de démontrer que pour lui, tout comme pour la population québécoise, l’environnement est une priorité. « Car au-delà des paroles et des bonnes intentions, poursuit Mme Montpetit, il y a les gestes concrets qui peuvent être posés ».

Tout en demandant à François Legault de prouver que ses intentions sont réelles en matière d’environnement et d’insister sur l’importance de lutter contre les changements climatiques, l’opposition officielle pense que son gouvernement devrait prendre des mesures concrètes. Entre autres, l’augmentation du financement accordé aux centres de tri pour répondre à l’actuelle crise du recyclage au Québec, la bonification du financement aux municipalités pour l’implantation des centres de compostage et de biométhanisation et enfin la bonification du programme RénoVert qui encourage les citoyens à réaliser des travaux de rénovation résidentielle écoresponsable.

 

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Montréal : Ouvert ou fermé pendant le congé de Pâques?

Avatar

Publié

le

Cette année on ira à la chasse aux cocos, le dimanche, 21 avril. Plusieurs établissements et certains commerces seront fermés le vendredi 19 avril et le lundi 22 avril, à l’occasion du congé pascal. Consulter cette liste afin de mieux planifier vos déplacements.

Les commerces

Le vendredi 19 avril, le samedi 20 avril et le lundi 22 avril 2019, les commerces de détail pourront ouvrir leurs portes au public selon les heures d’ouverture habituelles.

Le dimanche, 21 avril, ils seront fermés, sauf les établissements d’alimentation et les pharmacies.

Les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) et les commerces d’alimentation de petite surface peuvent ouvrir toute la journée.

Les banques

Elles seront fermées à partir de vendredi, et ouvriront leurs portes lundi selon leur horaire habituel.

Services municipaux

Les bureaux municipaux seront fermés durant tout le congé de Pâques, incluant le lundi 21 avril.

STM, autobus et métro

Les horaires d’autobus sont modifiés le vendredi et le lundi de Pâques.

Le métro offrira ses services habituels mais à une fréquence réduite pour la plupart des lignes.

Le Planétarium, le Jardin botanique et certains musées

Ils seront ouverts les 19, 20, 21 et 22 avril.

La Grande Bibliothèque BAnQ

Elle sera ouverte seulement vendredi, samedi et dimanche.

Lire aussi : Où et comment les Québécois passent leurs vacances de Pâques?

Lire la suite

Actualités

La grève a généré une perte de 270 M$ à Postes Canada

Avatar

Publié

le

Postes Canada a déclaré ce jeudi, 18 avril, avoir enregistré une perte avant impôts de 270 millions de dollars pour 2018.

Les facteurs liés aux grèves des employés qui ont eu lieu l’automne dernier sont entre autres en cause du déficit de l’entreprise.

Plusieurs revendications étaient au cœur du litige, soit l’égalité salariale, la rémunération des facteurs en milieu rural et suburbain, la sécurité d’emploi, la surcharge de travail, etc.

Postes Canada en grève, les PME lancent l’alarme

Facteurs principaux de la perte

Le bilan annuel du secteur est tombé quelques mois après les grèves tournantes du 22 octobre au 27 novembre, et les décisions prises par les parties, patronale et syndicale.

Les facteurs principaux qui ont engendré la perte sont les suivants :

  • La décision sur l’équité salariale a coûté 280 millions de dollars à l’entreprise
  • Les arrêts de travail ont engendré 135 millions de dollars de perte
  • « Ces deux facteurs étant en partie compensés par un troisième, soit un profit de 48 millions de dollars après une mise à jour actuarielle dans le calcul des coûts liés à l’indemnisation des accidents du travail », explique le communiqué.

Postes Canada a affirmé aujourd’hui dans un communiqué que ces pertes « représentent une baisse de 346 millions de dollars par rapport à 2017. »

L’entreprise a précisé notamment que pendant la période d’arrêts du travail ses clients se sont retournés vers les concurrents. Cette situation a engendré une baisse des volumes, dont l’effet sur la perte avant impôts de 2018 est estimé à 135 millions de dollars.

Lire aussi : Vendredi fou et Cyberlundi : Postes Canada panique face à la grève tournante

Lire la suite

Actualités

Montréal : La saison des pluies commence demain

Avatar

Publié

le

Malgré des pluies abondantes sur Montréal, les températures seront douces durant le congé de Pâques.

D’ici la fin du mois les températures seront clémentes avec une moyenne de 10o C. Le 30 avril, Montréal atteindra environ 16o C. Météo Média prévoit des précipitations abondantes jusqu’au 21 avril.

Hausse du niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent

Québec est sur le qui-vive car les pluies peuvent provoquer « un ruissellement considérable dans plusieurs secteurs du Québec », indique le Ministère de la Sécurité publique. Les régions du Centre-du-Québec, de la Chaudière-Appalaches, de l’Estrie, de Lanaudière, des Laurentides, de l’Outaouais ainsi que dans l’archipel de Montréal sont surveillées de près afin de prévenir débordements et situations problématiques.

Le ministère estime que la période critique débute à partir de demain, 18 avril. « Les quantités de pluie prévue combinées à une hausse des débits des cours d’eau provoqueront une hausse du niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent, ce qui pourrait causer un débordement dans le secteur de Québec », précise le communiqué.

Lire aussi : Des araignées géantes débarquent à Montréal

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant