Suivez-nous

Économie

Expo Entrepreneurs : une « vision assez forte » qui mobilise les gens dans la bonne direction au Québec

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Nima Jalalvandi, fondateur et PDG d'Expo Entrepreneurs, lors de la clôture de l'Édition 2019. #EEQC19

Consolidation, qualité et quantité étaient les maîtres mots de la deuxième édition d’Expo Entrepreneurs, l’un des plus grands rassemblements de l’écosystème entrepreneurial au Québec, tenue les 23 et 24 janvier 2019 à la Place Bonaventure de Montréal. Près de 8 000 participants ont pris part à l’événement dont plus de 2 000 entrepreneurs venus des 17 régions administratives du Québec et même de l’international.

Devenu un rendez-vous incontournable pour l’entrepreneuriat au Québec, Expo Entrepreneurs est « un concept assez original qui sort des sentiers battus » des salons traditionnels. Avec plus de 150 organismes présents et plus de 165 conférences et ateliers tenus, cette année, #EE19 a également enregistré la venue d’une délégation du G20, des accompagnateurs internationaux, des représentants du gouvernement du Canada, du Québec, des enfants, des papas et mamans, « c’est du jamais vu dans d’autres événements du genre ici ».

« Ce qui est vraiment incroyable, c’est que les gens qui viennent à Expo Entrepreneurs sortent avec des solutions concrètes. Tu peux rentrer chômeur et sortir président d’entreprise. »

– Nima Jalalvandi, fondateur d’Expo Entrepreneurs

Quand une place de 200 000 pieds carrés (pi2) se transforme en espace de coworking, « très design, très chic », où le participant peut s’assoir dans n’importe quel lounge avec un ordinateur portable, prendre un café, marcher à 30 secondes, aller parler avec le sous-ministre du ministère de l’Économie et de l’Innovation ou avec un représentant de la Ville de Montréal ou de PME Montréal etc., « c’est bien plus qu’un événement » qui accroche le premier venu dans le monde de l’entrepreneuriat. « Tu peux venir à Expo Entrepreneurs, tu peux t’incorporer, sortir avec tes numéros NEQ (numéro d’entreprise du Québec) ; tu peux même rentrer chômeur, trouver une banque qui va te financer et sortir président d’entreprise », confie Nima Jalalvandi, PDG d’Expo Entrepreneurs, dans une entrevue à Avant Première MTL jeudi.

À Expo Entrepreneurs, créativité et innovation se conjuguent!

Après un premier « coup réussi » en 2018, les organisateurs ont jugé important de garder cette année l’esprit d’originalité et de créativité qui les avait guidés lors de la première édition. Ils ont donc décidé de consolider leur savoir-faire et savoir-être, « retourner aux réflexions initiales pour voir ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné ». Cela a donné une nouvelle touche à Expo Entrepreneurs en 2019. « On est vraiment allé chercher de la qualité cette année en termes de partenaires et de conférenciers. La nouveauté, c’est que plus d’entrepreneurs sont venus des régions du Québec, plus de PME et des entreprises qui ont les reins assez solides se sont joints à Expo Entrepreneurs », révèle Nima, lui-même entrepreneur.

« Au fil des années, on va avoir du monde qui vient de l’international. C’est pour ouvrir les portes à nos entrepreneurs locaux, les bons réseaux, les bons contacts pour commencer à démarcher les marchés internationaux. Car, à la fin de la journée, notre vraie clientèle reste les 17 régions administratives du Québec. »

– Nima Jalalvandi, PDG d’Expo Entrepreneurs

Mais comment parvenir à réunir un beau monde dans un petit laps de temps? Derrière Expo Entrepreneurs, se cache des entrepreneurs, une équipe, des bénévoles et une « belle vision » humaine d’après son fondateur. Pour lui, l’entrepreneuriat, c’est d’abord un travail d’équipe, qui demande de la collaboration. Que ce soit d’autres entrepreneurs, que ce soit l’équipe permanent d’Expo Entrepreneurs, la centaine de bénévoles, ça demande de la collaboration, dit-il. « On a une belle vision chez Expo Entrepreneurs, on sait où on veut aller. Quand on a une vision assez forte, c’est encore plus facile de mobiliser les gens dans la bonne direction », fait valoir Nima Jalalvandi.

« Si l’humain existe, c’est pour entreprendre »

À l’en croire, un bon entrepreneur, c’est quelqu’un qui sait communiquer sa vision pour mobiliser des équipes, gérer des ressources afin de pouvoir réaliser sa vision. « C’est ça notre force chez Expo Entrepreneurs », laisse entendre le PDG d’Expo Entrepreneurs. Tout en promettant de faire mieux en 2020, Nima tient à souligner que l’entrepreneuriat au Québec est non seulement « bien vu, mais c’est désirable ».  « C’est un sujet où tout le monde y croit, et c’est difficile d’être contre l’entrepreneuriat », croit savoir le patron d’Expo Entrepreneurs.

« Dans les années à venir, la capacité de la communauté entrepreneuriale à créer des ponts, sera un atout essentiel de la croissance économique du Québec, mais aussi un outil pour répondre aux enjeux sociétaux. »

– Nima Jalalvandi, entrepreneur québécois

Si Nima croit aussi fort en l’entrepreneuriat au Québec, c’est parce qu’il a conscience que « ça ne mange pas politique ». En plus, se réjouit-il, « l’environnement est très propice et sécuritaire » pour les affaires. Pour lui, si l’humain existe, c’est pour entreprendre durant son existence. « Qu’on soit président d’université, premier ministre ou président d’une République, peu-importe, on est entrepreneur quelque part », souligne-t-il. « Créer et diriger un gouvernement, c’est un projet entrepreneurial. (..) Tu communiques ta vision, tu mobilises les gens autour de cette vision, tu gères des ressources, des budgets pour arriver à tes fins », poursuit le fondateur d’Expo Entrepreneurs.

L’entrepreneuriat « ne mange pas » politique, « les citoyens québécois sont de bonne foi »

Alors que la première édition d’Expo Entrepreneurs a bénéficié du soutien du gouvernement libéral en 2018, le changement de régime politique observé le 1er octobre dernier au Québec n’a eu aucun effet sur l’organisation de la deuxième édition en 2019 d’après l’organisateur, qui a également reçu un appui financier du nouveau gouvernement caquiste. Selon M. Jalalvandi, cela s’explique par le fait que « peu-importe le gouvernement en place, on a une population de citoyens qui sont de bonne foi. C’est vrai que les gens n’ont pas les mêmes approches, il peut avoir des chicanes, mais à la fin de la journée les Québécois sont de bonne foi » pour faire avancer le Québec.

Voir les images >>> Facebook Expo Entrepreneurs

Au terme d’Expo Entrepreneurs 2019, dans son discours de clôture, Nima Jalalvandi a annoncé avoir reçu au moins 400 000 $ de la part de la Ville de Québec et du gouvernement du Québec pour l’organisation d’Expo Entrepreneurs Pro cette année dans la capitale nationale. « La capacité de la communauté entrepreneuriale à [pouvoir] créer des ponts, sera un atout essentiel de la croissance économique du Québec, mais aussi un outil pour répondre aux enjeux sociaux dans les années à venir », conclut-il.

À lire aussi :

Expo Entrepreneurs 2019 prépare un grand coup au Québec

Expo Entrepreneurs 2018, le rassemblement a frappé fort à Montréal

Expo Entrepreneurs : un show pour 5000 en janvier 2018

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agriculture

La ruée vers les cabanes à sucres a officiellement commencé

Publié

le

Si les mots sirop d’érable vous mettent l’eau à la bouche, c’est à partir d’aujourd’hui que vous pouvez planifier des échappées gourmandes et les provisions de l’année.

Tant que c’est possible, il est conseillé de remplacer le sucre blanc par le sirop d’érable. On aura mangé sain, consommé local et participé à une économie prospère.

La saison acéricole 2019 a été lancée ce mercredi, 20 février, à l’érablière du Bois-de-Coulonge située dans la capitale nationale. La production du sirop a quant à elle débuté ces dernières semaines.

Même si en 2018 la production de sirop d’érable a chuté de 21,7 % à l’échelle nationale, les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) restent optimistes concernant l’avenir du secteur au Québec. Et ce essentiellement parce que la province demeure le plus grand producteur à l’échelle mondiale.

La communauté acéricole est optimiste

À l’occasion du lancement les PPAQ ont souligné le progrès économique important accompli par ce secteur.

« Les faits montrent que l’arrangement institutionnel actuel a permis de réunir les conditions pour que l’économie de l’érable du Québec relève le nouveau défi de la demande agroalimentaire mondiale », explique François L’Italien, chercheur à l’Institut de recherche en économie contemporaine.

Il est important de rappeler que le Québec produit 72 % du sirop d’érable au monde. À ce propos le PPAQ ont indiqué aussi dans leur communiqué qu’ils « visent des ventes de l’ordre de 185 millions de livres dans un horizon de cinq ans. »

De son côté M. L’italien pense que le modèle économique du secteur est performant. Et ce grâce à la mise en marché collective en acériculture. Celle-ci « a constitué une rampe de lancement pour les producteurs québécois », a-t-il expliqué.

Lire aussi : Agroindicateur 2018 : l’économie agricole du Québec pète la forme

Lire la suite

Tourisme

La Canadienne Liz Palmer, parmi les meilleurs influenceurs du vin 2019

Publié

le

L’influenceuse et journaliste spécialisée dans le vin Liz Palmer figure désormais dans la liste des « Meilleurs Influenceurs du Vin en 2019 ».

Liz Palmer a été sacrée meilleure influenceuse nord-américaine par un jury qui comprend 45 sommeliers, acheteurs de vin et directeurs de vin américains.

La liste des meilleurs influenceurs du vin est organisée et lancée par Sommeliers Choice Awards et Beverage Trade Network. Ces derniers ont mis en vedette « les meilleurs influenceurs du vin ayant une bonne audience sur Instagram & Twitter. »

Les experts suivants figurent dans la liste : The Wine Wankers, Jancis Robinson, Julien Miquel, Jon Thorsen, Jessica Altieri, Kelly Mitchell, Jeff Kralik, Tim Atkin, Julie Brosterman, Jamie Goode, Luiz Alberto, Joey Casco, Alder Yarrow, Cathrine Todd, Michelle Williams, Marilena Barbera, Meg Maker, Dusan Jelic et Katherine Cole.

L’influenceuse a raflé d’autres distinctions

Mme Palmer est également experte en marketing. Elle a fondé en 2018 l’Upsocial Wine & Spirits Agency (une agence de marketing numérique ), basée à Toronto et à Londres au Royaume-Uni.

Avec cette reconnaissance, l’influenceuse canadienne, basée à Toronto, aurait accumulé ainsi plusieurs distinctions. En effet, elle a été aussi désignée parmi le « Top 20 » des influenceurs de pouvoir des médias sociaux sur les vins et spiritueux en 2019 et a été classée dans le Top 1% de l’ISS de l’industrie.

Lire aussi : Meilleurs sommeliers du monde 2019 : Deux Québécois dans la course

Lire la suite

Économie

Home Depot embauche 5500 nouveaux employés par message texte

Publié

le

« Ce printemps, grâce à notre nouvelle fonction permettant de postuler par message texte, il sera plus facile que jamais pour les personnes qui souhaitent offrir une excellente expérience de magasinage aux clients de se joindre à notre équipe», a déclaré Jeff Kinnaird, président de Home Depot Canada.

Home Depot a opté ainsi pour une méthode de postulation plus commode. Et pour cause, l’entreprise s’apprête à entamer sa haute saison en recrutant partout dans le pays 5 500 nouveaux associés. Les postes offerts sont : Associés de ventes, caissiers, manutention de nuit, associés au stationnement; et associés au centre de jardinage.

« Nous savons que la commodité est la clé au moment de postuler à un emploi», a expliqué M. Kinnaird.

Pour faire parvenir sa demande d’emploi, il suffit d’envoyer le texto «Home Depot Jobs», ou au Québec, «HD Emplois» au 97211.

Les personnes intéressées peuvent aussi postuler en ligne ici : www.homedepot.ca/emplois ou visiter l’un des 182 salons de recrutement organisés partout au pays.

Lire aussi : Montréal : Une nouvelle stratégie d’intégration professionnelle des immigrants

Lire la suite

en-avant