Suivez-nous

Actualités

Fraude financière, l’Autorité des marchés en mode prévention

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Photo libre de droit

Vol d’identité, vente pyramidale, Fausses loteries, hameçonnage, cyber-escroquerie, la fraude financière prend de plus en plus du poids au fur et à mesure que des techniques sont mis en place pour déstabiliser les fraudeurs. Et pourtant, ces derniers ont de la suite dans leurs ‘’idées malsaines’’.

Conscients de ces pratiques illégales, l’Autorité des marchés financiers (AMF) n’entend pas dormir sur ses lauriers. L’organisme mandaté par le gouvernement du Québec pour encadrer les marchés financiers québécois et prêter assistance aux consommateurs de produits et services financiers compte profiter de ce mois de Mars [le mois de la prévention de la fraude] pour déployer deux campagnes misant sur l’information et la protection.

« La prévention de la fraude revêt une importance centrale pour notre organisation », a souligné Louis Morisset, président-directeur général de l’Autorité, dans un communiqué de presse. « De fait, a-t-il ajouté, nous consacrons, chaque année, de multiples efforts à la sensibilisation du grand public aux risques associés à la fraude financière et aux gestes à poser pour s’en prémunir ».

« Mes finances en tête »

« Mes finances en tête ». C’est la campagne d’information qui s’étend du 4 mars au 6 mai 2018. L’Autorité annonce qu’elle fera le tour dans les grands quotidiens de la place et de plusieurs stations de radio au Québec. À l’en croire, les thématiques hebdomadaires du mois de mars seront toutes consacrées à la fraude financière. Il pourrait s’agir de : signaux d’une possible fraude, ventes pyramidales d’investissements, fraude visant les personnes aînées et options binaires.

De plus, tout au long du mois de mars, l’Autorité publiera des contenus axés sur la prévention de la fraude sur son site Internet et ses médias sociaux. « (..) À la radio, dans les journaux et sur les différentes plates-formes de médias qui sont visés avec des capsules vidéos et des textes sur différents sujets afin de sensibiliser sur différents aspects de la fraude financière : Comment repérer des fraudeurs potentiels, comment éviter de confier son argent à des individus qui pourrait malheureusement ne pas être inscrit auprès de l’Autorité des marchés financiers », a confié le chargé des médias à l’Autorité des marchés financiers, Sylvain Théberge, dans une entrevue à Avant-Première MTL.

Parlant de sensibilisation auprès du grand public et des professionnels du secteur financier, il explique que cela passe par des « conseils très simples » à savoir: avant de confier son argent auprès d’un individu ou de certaine compagnie, il faut s’informer si cette personne ou l’entreprise est inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers, et aussi faire attention à tout ce qui pourrait être trop beau pour être vrai. « Donc, toutes les tentatives qui pourraient être des produits avec des rendements faramineux, devraient automatiquement attirer l’attention de la personne à lever un drapeau rouge. (..) On a des gens qui nous appellent de plus en plus pour prendre de l’information ».

Des Cyber-surveillants à la traque

Alors qu’on n’a pas de chiffres en ce qui concerne la fraude financière, l’AMF précise qu’elle s’attaque à la fraude qui touche des individus qui ne sont pas inscrits auprès d’elle et qui vont à l’encontre de la réglementation. « Les Policiers ont également des mécanismes de détection de la fraude. Bref, c’est difficile d’avoir un portrait très précis sur la fraude. Une chose est sûre, c’est que c’est encore présent. Internet, ces dernières années, est devenue une nouvelle porte d’entrée de la criminalité financière », fait valoir M. Théberge.

Et pour ce qui est de la cybercriminalité, il reconnaît que ce domaine est plus du ressort des organisations policières puisque l’AMF est un organisme de réglementation. Par compte, précise Sylvain Théberge, une équipe de cybersurveillance constituée d’une dizaine de personnes tente au quotidien de détecter, à partir du web, des tentatives d’hameçonnage, de fraude derrière les pages jaunes des sites Internet : « Cette équipe qui est en place depuis environ quatre à cinq fait un travail remarquable et détecte beaucoup de chose qui ont mené à des poursuites pénales, à des amendes et à des condamnations ».

Crédit photo:
Photo libre de droit

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

La forêt québécoise, un outil « efficace » de lutte aux changements climatiques

Publié

le

Le Regroupement des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) tient aujourd’hui, jeudi 21 février, son 2e Forum des communautés forestières sous le thème « La forêt à l’heure des changements climatiques ».

Les représentants des municipalités et du monde forestier dresseront un portrait de la situation actuelle et se pencheront sur l’utilisation du Fonds vert pour augmenter la capacité forestière du Québec pour ainsi lutter contre les changements climatiques. « Tous les rapports scientifiques prévoient que les impacts environnementaux dus aux changements climatiques seront majeurs. On le voit dans le Québec maritime où les tempêtes ont gagné en vigueur et sont de plus en plus nombreuses », souligne Yvon Soucy, président du Regroupement des communautés forestières.

Les Québécois sont « chanceux »…

Selon Yvon Soucy, les Québécois ont la chance d’avoir au Québec une ressource stratégique qui permet de séquestrer le carbone tout en favorisant le développement économique de leurs régions. « Gouvernements, municipalités et partenaires économiques, nous devons miser sur notre forêt pour faire face aux défis que nous devons relever », soutien M. Soucy, également 1er vice-président de la FQM et préfet de la MRC de Kamouraska.

Le Forum des communautés forestières sera aussi l’occasion du lancement de deux guides publiés en collaboration avec le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), le Centre d’expertise sur la construction commerciale en bois (Cecobois) et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Pour participer véritablement à la lutte aux changements climatiques, préconise le président du Regroupement des communautés forestières, les municipalités et les partenaires économiques doivent se doter de guides et d’outils qui vont leur permettre de travailler efficacement. « Que ce soit l’utilisation du bois dans la construction de bâtiments ou l’utilisation de la biomasse résiduelle pour la production d’énergie, diverses approches innovantes sont à la disposition des communautés forestières pour valoriser les produits forestiers et soutenir ce secteur économique vital pour nos régions », précise Yvon Soucy.

L’engagement de Québec à travers une « déclaration verte »

Ce forum se terminera avec la signature par les participants de la Déclaration verte. Les signataires entendent demander au gouvernement de reconnaître la forêt comme étant un atout stratégique dans la lutte aux changements climatiques et, conséquemment, de mettre en place une stratégie efficace pour augmenter la possibilité forestière du Québec, afin de maximiser la captation de carbone.

À lire aussi : Le réchauffement climatique à l’origine des incendies en Colombie-Britannique

Sur une superficie totale de 1 667 712 km², ses forêts couvrent 761 100 km², soit près de la moitié du territoire. Ses habitants sont collectivement propriétaires d’environ 92 % du territoire du Québec, dont plus de la moitié est couvert de forêts à valeur commerciale.

Chiffres clés du Québec forestier – 2017

« Il est primordial que le gouvernement utilise la forêt comme un élément majeur de sa stratégie de lutte contre les changements climatiques. Il doit utiliser les ressources financières et réglementaires dont il dispose pour relever ce défi. D’ailleurs, nous nous sommes dotés collectivement d’un outil majeur pour le relever : le Fonds vert. Utilisons-le le plus efficacement possible », conclut le président du Regroupement.

À lire aussi : 10 mesures pour lutter contre les changements climatiques au Canada

Lire la suite

Actualités

Le sommet mondial sur «la protection des mineurs dans l’Église »

Publié

le

Après la série de révélations de crimes pédophiles, perpétrés par des religieux à l’échelle internationale en 2018, un sommet contre la pédophilie a débuté ce jeudi, 21 février, à Rome.

Ce rassemblement au Vatican vise à trouver des mesures concrètes et urgentes afin de lutter contre ce fléau. Selon les sources de l’AFP, le sommet proposera des réformes du système afin d’assurer la sécurité des mineurs.

Le sommet mondial sur «la protection des mineurs dans l’Église » sera clôturé dimanche matin « par une messe pontificale suivie d’un discours du pape François. »

Lire aussi : Pédophilie : Plus 1000 enfants agressés par au moins 300 prêtres aux États-Unis

Lire la suite

Actualités

Réouverture d’une grande affaire de contrefaçons d’œuvres de Rodin

Publié

le

L’affaire a commencé en 2001 lorsque le musée Rodin a déposé plainte concernant la circulation de copies illégales réalisées à partir des œuvres du sculpteur français.

Les reproductions des sculptures « Le penseur », « Le baiser », « La main de Dieu » et d’autres œuvres, ont été exposées et vendues à l’étranger comme étant des originaux.

Selon l’AFP, quatre hommes et la société italienne « Gruppo mondiale » ont comparu devant la cour d’appel de Paris, ce mercredi, 20 février. Le nombre des reproductions est impressionnant. On estime que 1.700 pièces ont été tirées à partir de 52 oeuvres de l’artiste.

Lire aussi : Échec de la vente aux enchères des tableaux d’Hitler

Lire la suite

en-avant