Suivez-nous

Actualités

Immigration Canada, avantages et ‘’revers’’ de la nouvelle Loi

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Crédit: Photo libre de droit

Annoncées en juin, certaines modifications à la Loi sur la citoyenneté canadienne, découlant du projet de loi C-6, entrent en vigueur ce 11 octobre 2017. Les avantages liés à cette nouvelle mesure font des heureux, mais l’un des points lève le voile sur un problème d’intégration.

« Chaque jour passé au Canada avant de devenir résident permanent (à titre de résident temporaire ou de personne protégée), au cours des cinq années précédant la demande de citoyenneté compte pour une demi-journée, jusqu’à concurrence d’un an (365 jours). (..) Vous devez être effectivement présent au Canada pendant 3 des 5 ans précédant la présentation de votre demande de citoyenneté. Il n’y a plus de nombre minimum de jours par année », a annoncé Citoyenneté Immigration Canada.

Décision saluée par M.S, cet étudiant étranger, originaire d’Afrique de l’Ouest, est à sa 5è année au Québec. Contacté par Avant-Première, il explique avoir entamé sa demande de résidence permanente en 2016, dans l’optique d’avoir la citoyenneté : « Après 5 ans au Québec, j’ai commencé à me sentir Québécois. Avec cette modification de la loi, il me faudra seulement deux années de présence pour le devenir pleinement ».

Tout comme lui, AM est le pseudonyme d’une Tunisienne qui préfère garder sa vraie identité. Poursuivant dans la même veine que M.S, elle pense que la modification de la Loi lui permettra d’écourter son temps d’attente pour déposer sa demande de citoyenneté. « Car, je pourrais voir un an sur la période que j’ai passée en tant qu’étudiante internationale comptée, ce qui me rend admissible à déposer ma demande cette année 2017 », se réjouit-elle au téléphone.

Derrière cette joie, il faut aussi voir le ‘’revers’’ de la suppression de l’exigence selon laquelle un demandeur de la citoyenneté n’est plus tenu de résider au Canada pour conserver sa nationalité canadienne. Cette possibilité offre désormais la « chance » à certains de pouvoir travailler en dehors du Canada. « Je compte m’installer à l’extérieur du Canada après l’obtention de la citoyenneté parce que j’aspire à réaliser des projets que je ne suis pas capable de réaliser ici. Le lien avec le Canada restera intact certainement », envisage déjà AM.

Une thèse que soutient Natasha Gomez, qui remet en cause le problème d’intégration sociale et professionnelle. Pour elle, « les gens émigrent pour avoir un environnement plus propice à leur épanouissement social et économique ». « S’ils décident de quitter, alors le Canada ne leur a pas offert cet épanouissement : Ils verront de fait dans le passeport canadien une nouvelle opportunité à saisir. N’oublions pas non plus que l’immigration coûte cher et elle est un potentiel économique autant pour les immigrants que pour le pays d’accueil », prévient Mme Gomez, déjà résidente permanente.

Crédit photo:
Crédit: Photo libre de droit

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Kofi Annan, 1er Noir africain à diriger l’ONU, s’est éteint à 80 ans

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Kofi Annan en 2012/Wikipédia

Kofi Atta Annan, né le 8 avril 1938 à Kumasi au Ghana, est mort le samedi 18 août 2018 en Suisse, dans un hôpital de Berne, à l’âge de 80 ans. Diplomate, homme politique, économiste et homme d’État ghanéen, il fut le septième secrétaire général des Nations unies et le premier à sortir des rangs du personnel de l’organisation. Il a occupé cette fonction de 1997 à 2006. Le 10 décembre 2001, il reçoit le prix Nobel de la paix.

Wikipédia

Crédit photo:
Kofi Annan en 2012/Wikipédia
Lire la suite

Actualités

Aretha Franklin, monument de la musique, s’en est allée à 76 ans

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Aretha Franklin durant la cérémonie d'investiture de Barack Obama en 2009/Wikipédia

Connue sous le nom de Queen of Soul, Aretha Franklin, née à Memphis (États-Unis), est décédée jeudi 16 août à son domicile de Detroit, selon son représentant, Gwendolyn Quinn, à l’âge de 76 ans d’un cancer du pancréas.

« Dans l’un des moments les plus sombres de notre vie, nous ne sommes pas en mesure de trouver les mots appropriés pour exprimer la douleur dans notre cœur. Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L’amour qu’elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins ​​ne connaissait aucune limite », a déclaré la famille de Franklin dans le communiqué.

« Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L’amour qu’elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins était illimité »

– Famille Franklin

Reine incontestée de la soul, Aretha Franklin était l’une des plus grandes voix américaines et une figure emblématique de la communauté noire, qui a marqué des générations entières d’artistes. Sa dernière apparition à Montréal remonte au Festival de Jazz de 2014. En juin dernier, la diva a dû annuler un concert prévu au Festival de jazz de Toronto, sur l’ordre du médecin. Il devait s’agir de son dernier avant la retraite.

« Dans sa voix, nous pouvions lire notre histoire »

– Barack Obama, ex-président des États-Unis

Très touchées par la disparition de Queen of Soul, plusieurs vedettes et personnalités du monde n’ont pas tardé à rendre hommage à Mme Franklin. Au nombre de ceux-ci, Barack Obama a salué la “divine” Aretha Franklin et le rôle qu’elle a joué pour “façonner l’Amérique”.

« Dans sa voix, nous pouvions lire notre histoire, dans son entièreté et dans toutes ses nuances : notre puissance et nos peines, notre côté sombre et notre lumière, notre quête de la rédemption et le respect gagné difficilement », a commenté l’ex-président américain, à l’investiture duquel la légende de la soul avait chanté.

Aretha Franklin : 75 millions de disques vendus !

Pour le chanteur portoricain Ricky Martin, Aretha Franklin, la première femme à avoir été admise au Rock and Roll Hall of Fame, le panthéon américain du rock, « sera à jamais remémorée et admirée ».

Rappelons qu’Aretha Franklin aura vendu 75 millions de disques et reste aujourd’hui l’artiste féminine ayant vendu le plus de disques vinyles dans l’histoire de l’industrie discographique. Elle est en 1987 la première femme à intégrer le Rock and Roll Hall of Fame. Le magazine Rolling Stone la place première au classement des meilleurs chanteurs de tous les temps

Crédit photo:
Aretha Franklin durant la cérémonie d'investiture de Barack Obama en 2009/Wikipédia
Lire la suite

Actualités

Québec 2018 : Voter par la poste de l’extérieur avant le 1er octobre, c’est possible!

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droit

À l’approche du déclenchement des élections générales provinciales, Élections Québec a invité, mercredi 15 août, les électrices et électeurs québécois qui seront temporairement à l’extérieur de la province les jours de vote à faire une demande d’inscription au vote hors Québec.

Vous pourriez voter par la poste si vous remplissez les conditions d’admission et que vous faites une demande d’inscription au plus tard le mercredi 12 septembre à 23 h 59, heure du Québec.

Au total, il y a huit jours pour voter : sept jours de vote par anticipation, du 21 au 27 septembre, et le jour même des élections, le 1er octobre.

Pour voter hors Québec, vous devez être une électrice ou un électeur et vous deviez avoir votre domicile dans la province depuis 12 mois consécutifs au moment de votre départ. Vous devez également avoir quitté le Québec depuis 2 ans ou moins, sauf exception, et avoir l’intention d’y revenir.

Sept jours de vote par anticipation…

L’exception au délai de deux ans vise les personnes affectées à l’extérieur de la province pour le compte du gouvernement du Québec ou du Canada, incluant les Forces armées canadiennes, ou d’un organisme international dont le Québec ou le Canada est membre et auquel il verse une contribution. Si vous êtes dans cette situation et que vous avez quitté le Québec depuis plus de deux ans, vous êtes donc admissible à voter hors Québec.

Lors des dernières élections générales, en avril 2014, plus de 18 000 électrices et électeurs se sont inscrits au vote hors Québec.

Rappelons que pour être une électrice ou un électeur, une personne doit :

  • avoir 18 ans ou plus;
  • avoir la citoyenneté canadienne;
  • avoir son domicile au Québec depuis six mois;
  • ne pas être sous curatelle ou avoir perdu ses droits électoraux.

La demande d’inscription pour voter hors Québec

Le site www.elections.quebec fournit plus d’information et permet de faire une demande d’inscription en ligne ou de télécharger un formulaire pour faire une demande par télécopieur ou par la poste.

Source : Directeur général des élections

Crédit photo:
Photo libre de droit
Lire la suite

en-avant

X
X