Suivez-nous

Monde

InfoWars, censuré par Facebook et Apple

Avatar

Publié

le

À gauche Alex Jones. Photo libre de droits

Depuis le scandale de Facebook et Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg et son équipe ont les yeux ouverts sur la manipulation des données politiques. Récemment la plateforme a imposé de nouvelles restrictions sur InfoWars. Serait-elle en train de se racheter une réputation après avoir été accusée de diffuseur de fausses nouvelles ?

Pointé par les médias comme étant un théoricien du complot, le propriétaire du site web InfoWars Alex Jones perd depuis quelques mois du terrain de diffusion sur la toile.

En janvier dernier, Spotify avait bloqué les podcasts d’InfoWars après les réclamations de sa communauté. YouTube, la radio en ligne Stitcher ont aussi retiré respectivement des vidéos et des balados de leurs plateformes.

Apple et Facebook ont décidé à leurs tours de sanctionner le site. Dimanche, 5 août 2018, Apple a retiré près de six podcasts de sa bibliothèque iTunes et de Podcast apps.

Facebook a suivi la vague de censure et a déclaré qu’il a retiré quatre pages appartenant à Alex Jones.

La plateforme a indiqué elle aussi que les contenus d’InfoWars violaient ses politiques de discours de haine et de harcèlement.

Facebook a pointé du doigt les propos homophobes et islamophobes et le langage haineux véhiculé par les contenus du site web à l’égard notamment des immigrants.

Facebook a souligné qu’il n’avait pas techniquement supprimé les pages mais les avait simplement dépubliées, ce qui laisse la porte ouverte à un appel de Jones. Cela veut dire que si le conspirationniste ne se manifeste pas, les pages seront retirées de la plateforme.

Ces deux dernières censures participeront à réduire davantage la portée du contenu d’InfoWars.

De son côté Facebook n’a pas précisé les modalités qui seront appliquées pour en venir à la suppression des pages de Jones.

Mark Zuckerberg et son équipe semblent y aller par petites étapes pour peut être sonder l’opinion publique. En effet, Facebook avait commencé la semaine dernière par retirer des vidéos des chaînes InfoWars sur sa plateforme.

Affaire à suivre !

Crédit photo:
À gauche Alex Jones. Photo libre de droits
Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monde

Insolite : « baptême sans rendez-vous » au Danemark

Avatar

Publié

le

C’est très facile de devenir « officiellement » chrétien au Danemark. Il suffit d’avoir sa carte d’identité en poche et se rendre à la paroisse du mois !

En fait le principe est simple, au lieu de prendre un rendez-vous et d’organiser une cérémonie traditionnelle, l’église du Danemark propose une alternative plus commode.

Chaque mois, une de ses paroisses ouvre ses portes pour accueillir les personnes qui veulent faire leur baptême sans perdre du temps.

« La cérémonie dure quelques minutes à peine, puis vient l’heure de profiter de rafraîchissements offerts par la paroisse », décrit un article de l’AFP.

Cette nouvelle procédure est pratiquée depuis 2017. L’église a enregistré jusqu’aujourd’hui plus de 600 personnes baptisées lors d’une célébration sans rendez-vous.

Peter Skov-Jakobsen, le paterne évêque de Copenhague, a déclaré : « le sacrement « est le début du voyage » dans la foi luthérienne des nouveaux chrétiens. Nul besoin de passer au peigne fin leurs connaissances bibliques ni de leur imposer une exhaustive préparation. »

Lire aussi : Image du jour : le pape et un grand imam sunnite s’embrassent… pour combattre l’extrémisme!

Lire la suite

Asie & Océanie

Les Toopati explosent en Chine, déjà 8 millions de visionnements…

Avatar

Publié

le

Le leader de l’exportation de productions audiovisuelles éducatives de l’Ontario français, GMTFO, a annoncé mardi sa première entente de distribution avec la Chine. Ce pays où les créations TFO, Les Toopati et 2 séries Chansons traditionnelles, ont explosé en deux mois avec 8 millions de visionnements.

Ce nouvel accord conclu en décembre 2018 avec JOLLY, un distributeur chinois, s’annonce « très prometteur », selon GMTFO, avec des premiers résultats remarquables. « Nous sommes très heureux de constater que nos 2 séries Chansons Traditionnelles et Les Toopati ont enregistré plus de 8 millions de vues en 2 mois », a indiqué dans un communiqué Glenn O’Farrell, président et chef de la direction.

D’après l’Office des télécommunications éducatives de langue française de l’Ontario (OTÉLFO), dans un premier temps, JOLLY, distribue les Chansons traditionnelles françaises animées par les personnages de l’émission Mini TFO. Le distributeur chinois diffuse aussi Les Toopati, une production mettant en vedette des marionnettes qui vivent leurs aventures en direct d’une pouponnière. D’autres contenus pourraient s’ajouter selon l’intérêt suscité par ces émissions.

Les contenus franco-ontariens qui attirent les Chinois

L’entente d’une durée de trois ans, renouvelable, prévoit une diffusion sur une dizaine de plateformes vidéo en ligne et, possiblement, sur des réseaux de télévision. Les productions TFO seront diffusées en français. « Nous sommes très fiers de réaliser cette percée des productions TFO sur le marché chinois. Pré-testés sur le marché chinois, cette première étape de commercialisation est modeste mais elle vient confirmer l’attractivité auprès du marché international des contenus que nous produisons ici, en Ontario français », a souligné M. O’Farrell.

En plus du nouveau marché chinois, TFO distribue déjà ses produits aux États-Unis, en France, en Espagne et en Italie. « La chaîne est aussi présente sur plus de 25 canaux YouTube totalisant près de 700 millions de visionnements et, est disponible dans plus de 8 millions de foyers au Canada. Elle dessert quelques 1.1 million d’étudiants francophones et francophiles et 37 000 enseignants depuis l’Ontario français », fait savoir OTÉLFO.

À lire aussi : Doug Ford évite « la guerre » avec les Franco-Ontariens

Lire la suite

Actualités

En Algérie, l’Armée lâche Bouteflika

Avatar

Publié

le

Dans une déclaration à la télévision nationale, le chef d’état-major de l’armée algérienne, Ahmed Gaid Salah, a demandé mardi à ce que le président Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, au pouvoir depuis 20 ans, soit déclaré inapte à gouverner « pour cause de maladie grave et durable », a rapporté Radio-Canada.

Alors que le chef d’état-major de l’Armée algérienne demande d’engager la procédure prévue par l’article 102 de la Constitution face à l’état de « santé fragile » du président de la République, il y a un peu plus de deux semaines M. Bouteflika est rentré au pays après deux semaines d’hospitalisation à Genève, en Suisse, pour des « contrôles médicaux périodiques ».

Au lendemain de son retour en Algérie, la présidence de la République informait le 11 mars dernier qu’Abdelaziz Bouteflika renonçait à briguer un cinquième mandat. L’élection qui était prévue le 18 avril 2019 a été reportée sine die. La présidence de la République algérienne avait indiqué que la présidentielle aura lieu dans le prolongement d’une « conférence nationale chargée de réformer le système politique et d’élaborer un projet de Constitution » d’ici la fin de l’année 2019.

Ces derniers épisodes interviennent à la suite de plusieurs manifestations d’envergure menées par des milliers d’Algériens, descendus dans les rues depuis un mois, pour s’opposer à un énième mandat de M. Bouteflika, au pouvoir depuis le 27 avril 1999.

À lire : Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, renonce à un 5è mandat face à la pression…

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant