Suivez-nous

Actualités

James Comey au sénat, le thermomètre de la destitution de Trump

Hanen Hattab

Publié

le

Photo libre de droits

L’ex chef du FBI James Comey est attendu aujourd’hui, au Sénat, pour s’expliquer sur ses soupçons entourant les relations entre les russes et l’équipe de Trump. Plusieurs médias américains ont changé leurs programmations pour passer en direct ce témoignage historique.

Malgré le suspens qui règne dans la maison blanche, attendant les révélations que M. Comey va faire au sénat, M. Trump continue de mener sa politique dans les réseaux sociaux.

Le président a annoncé hier le nom de la personne qui va remplacer M. Comey.

« Je vais nommer Christophe A. Wray – un homme au parcours impeccable – pour devenir le nouveau directeur du FBI », a-t-il tweeté.

Un témoignage écrit remis au sénat

M. Comey a remis, hier 7 juin, aux autorités, un document de sept pages expliquant les tenants et les aboutissants de son limogeage. Le comité sénatorial a publié ce témoignage rapportant tous les détails des conversations avec le locataire de la maison blanche, depuis le mois de novembre.

M. Comey a déclaré que M. Trump a essayé de s’ingérer dans l’enquête menée par le FBI sur Michael Flynn, l’ancien conseiller à la sécurité nationale du président américain (évincé en février), mêlé à l’affaire de l’espionnage russe dans l’élection présidentielle.

L‘ex chef du FBI a rapporté les détails de leur rencontre, en tête-à-tête, dans le bureau ovale de la Maison blanche, le 14 février dernier.

« J’espère que vous pourrez trouver une façon d’abandonner cela, de lâcher Flynn. C’est un homme bien », lui aurait demandé M. Trump.

Il a relaté notamment les tentatives de M. Trump pour le convaincre de ne pas divulguer qu’il était sujet à une enquête du FBI. Le président serait rentré en contact avec lui, par téléphone, deux fois pour lui demander de faire une déclaration publique, indiquant qu’aucune enquête du FBI ne portait directement sur lui. M. Comey lui avait rappelé que la décision de rendre publique, cette information, incombe au département de la Justice.

Les républicains supportent leur élu

Le témoignage de l’ex chef du FBI sur sa conversation avec M. Trump concernant les échanges de M. Flynn avec l’ambassadeur russe en décembre a été suspecté. Pourquoi M. Comey n’a-t-il pas rapporté les détails de cette discussion au procureur général Jeff Sessions ?

Dans le document, M. Comey explique qu’il a partagé cette histoire avec son équipe du FBI et qu’ils ont décidé ensemble de ne pas mettre au courant M. Sessions qui était en train de se récuser de l’affaire.

En effet, la déclaration publiée par le Comité national républicain a fait valoir que M. Comey avait passé sous silence ces conversations, avant son limogeage.

Il est probable que les républicains ne seront pas satisfaits de cette explication et le pousseront à préciser pourquoi il n’a pas informé M. Sessions ou d’autres personnes au ministère de la Justice.

Une éventuelle procédure de destitution de M. Trump semble pour l’instant difficile à conclure.

« Seulement, comme ce processus est mené entièrement par les deux chambres du Congrès, il dépendra de la volonté politique des élus, explique Bruce Ackerman, professeur de droit à l’Université de Yale. Pour l’instant, les républicains qui ont la majorité ne semblent pas prêts à saborder leur allié à la Maison blanche. » (source Libération).

« le président est content que M. Comey a enfin confirmé publiquement qu’il n’était pas sous le coup d’une enquête en lien avec la Russie. Le président se sent complètement et totalement innocenté. Il a hâte d’aller de l’avant dans son programme. », a déclaré, hier dans un communiqué, un conseiller de la Maison blanche.

Crédit photo:
Photo libre de droits

Hanen Hattab est doctorante en sémiologie à l’UQAM. Ses recherches portent sur les pratiques d’art et de design subversifs et contre culturels comme le vandalisme artistique, le sabotage et les détournements culturels dans l’illustration, les arts graphiques et la sculpture.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Un calculateur gratuit pour estimer l’impact environnemental de vos déplacements

Publié

le

Pour aller de Montréal à Toronto, on a la possibilité de prendre le train, l’avion ou de faire du covoiturage. L’automobile serait le meilleur choix pour les personnes qui ont un petit budget. Par contre il ne l’est pas pour ceux qui donnent de l’importance à l’impact environnemental du moyen de transport utilisé notamment dans leurs activités professionnelles.

L’agence de design Oblik Studio a créé un outil gratuit et en ligne qui permet à quiconque de calculer les incidences environnementales de son déplacement. Appelé « emission-free travel calculator », le calculateur suggère également des transports durables pour atteindre sa destination. La plateforme Mission Emission a en fait pour mission de sensibiliser le public au problème mondial de la pollution.

Depuis la signature de l’accord de Paris en 2015, les chefs d’État et d’autres dirigeants mondiaux se sont engagés à lutter contre le changement climatique par le biais de nouvelles politiques. Cependant, les individus doivent de leur côté participer à la lutte. Tel est l’argument de l’agence de design. Selon Oblik Studio, la plateforme Mission Emission peut aider les citoyens à opter pour des choix écoresponsables dans la planification de leurs voyages.

Comment fonctionne le calculateur ?

En plus de fournir des informations sur les émissions de CO2 d’un déplacement, le calculateur indique l’empreinte carbone et les dommages qu’il peut causer au voyageur et à l’environnement. Les utilisateurs peuvent connaître le temps nécessaire à un arbre pour absorber les émissions de CO2 engendré parleur voyage.

Le calculateur demande à l’utilisateur de rentrer des informations sur le type d’automobile qu’il utilise et son énergie. Les résultats affichent la quantité d’énergie consommée et le temps du trajet parcouru. La plateforme indique en outre l’empreinte carbone du  transport en commun qui peut éventuellement remplacer l’automobile.

Lire aussi : Environnement et Économie : Legault incapable de répondre de ses promesses ?

Lire la suite

Actualités

Québec : Un hiver plus froid, des factures plus élevées

Publié

le

Les Québécois pourront recevoir des factures d’électricité plus élevées que d’habitude selon Hydro Québec. Et pour cause un mois de novembre plus froid que d’habitude. L’hiver fera un peu mal au portefeuille cette année !

Environnement Canada avait annoncé de son côté que les températures aux mois de février et de mars descendront encore plus bas. La consommation d’électricité augmentera en conséquence et particulièrement si on ne prend pas de bonnes habitudes.

Concernant le mois de novembre Hydro Québec a déclaré que « la hausse pourrait être de 3$ pourun appartement 5½ et de 18$ pour une maison moyenne de 158 m2 ».

Conseils à suivre pour réduire sa consommation :

  • Baisser de un ou deux degrés la température durant la nuit et en tout temps dans les pièces inoccupées.
  • Réduire les infiltrations d’air froid en mettant des plastiques autour des fenêtres s’il y a des courants d’air.
  • Limiter la consommation d’eau chaude en prenant des douches plus courtes et en lavant les vêtements à l’eau froide.
  • Utiliser des ampoules éco-énergétiques. Les ampoules à DEL sont environ 85 % plus efficaces que les ampoules à incandescence et durent 25 fois plus longtemps.

Pour plus d’informations ICI

Lire aussi : Un hiver doux et glacial au Canada ?

Lire la suite

Actualités

Montréal, les routes fermées durant la fin de semaine

Publié

le

Des routes au niveau de l’échangeur Turcot seront fermées à partir du vendredi 14 jusqu’au lundi 17 décembre.

Le ministère de transport informe aussi qu‘un « nouveau tronçon de l’autoroute 20 en direction est sera ouvert à la circulation entre les échangeurs Angrignon et Turcot. Les usagers sont invités à porter une attention particulière à la signalisation. »

Voici les fermetures du vendredi 23 h 59 à lundi 5 h :

  • Fermeture de l’autoroute 20 en direction est entre la sortie n° 63 – 138 ouest / Pont H.-Mercier et l’échangeur Turcot
    • Fermeture de la bretelle menant de la route 138 en direction est (en provenance du pont Honoré-Mercier) à l’autoroute 20 en direction est                                
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction nord
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction sud
  • Fermeture partielle (1 voie disponible) de la route 136 en direction est   (A-720) entre l’échangeur Turcot et la sortie n° 2 – Av. Atwater
  • Fermeture de la route 136 (A-720) / autoroute 20 en direction ouest dans l’échangeur Turcot
  • Fermeture de l’autoroute 15 en direction nord dans l’échangeur Turcot, à partir de la sortie n° 63 – P.-E.-Trudeau /A-20 ouest / Toronto

Lire la suite

en-avant