Suivez-nous

Actualités

J’appelle mes frères : L’altérité, de la Suède au Québec

Hanen Hattab

Publié

le

Crédit photo Théâtre de l'Opsis

Avec son nouvel opus J’appelle mes frères, le théâtre de l’Opsis nous fait découvrir un texte suédois à travers un procédé de réécriture dramaturgique simple et percutant.

Du drame à l’auto-exclusion

La pièce joue la fiction, du même titre, écrite par l’auteur binational de renom Jonas Hassen Khemiri. La traduction française du livre est sortie en 2014 chez Actes Sud. C’est une réflexion qui pose un regard psychologisant sur les sujets touchés de près ou de loin par la xénophobie.

Couverture du livre J'appelle mes frères

Photo libre de droits

Si l’apparition de l’œuvre du Tuniso-Suédois est liée au phénomène du terrorisme islamiste, les tenants et les aboutissants de ce mal du siècle demeurent le rapport à l’Autre.

Après un attentat à la voiture piégée, Amor (personnage principal du roman) s’est trouvé coincé entre ses craintes des réactions racistes, l’auto-exclusion et une introspection vagabonde.

Sa parole intérieure ne s’adressait pas seulement à lui-même mais aussi à ceux qu’il considère comme étant ses frères. Ce dernier mot est dans cette situation synonyme aussi bien de division que d’union.

Le texte aborde ainsi la dimension subjective du déchirement vécu par ces personnes « impures » et sujets aux soupçons à cause de leur double appartenance.

Le texte théâtralisé par Luce Pelletier et son équipe n’a rien perdu de ses moments fulgurants. Bien au contraire, il a brillé par l’énergie des acteurs qui l’ont imprégné de leurs propres expériences personnelles.

Frères de sang, de couleur, de culture et ainsi de suite

Le théâtre de l’Opsis a orienté la dramaturgie vers la dimension universelle du sujet. Dans la présentation de la pièce, on indique que les interrogations de l’œuvre originale sont à même de refléter la polémique de l’intégration des immigrants que vit le Québec ces dernières années.

Le monologue intérieur doit être le même quand on sait qu’on est associé au terrorisme ou à un autre stéréotype socioculturel stigmatisant. Doit-on se fendre dans la masse ou affronter les malentendus et les malintentionnés ?

Ces questions, qui animent celui qui incarne malgré lui l’image et le rôle de l’étranger, ont été interprétées par Fayolle Jean Jr, Jasmine Bouchardy, Anglesh Major et Cynthia Trudel.

L’adaptation théâtrale a su délicatement se défaire du surplus de références culturelles au contexte québécois ou communautaire dans lequel elle aurait pu facilement tomber.

Le choix actorial est perspicace car il met l’accent sur l’inexorable visibilité des signes qui concourent à une identification culturelle ou ethnique.

Fayolle a brillamment évité l’hyper-dramatisation du personnage psychosocial divisé par les tourments et entraîné par ses délires vers l’auto-incrimination.

Il était clair que le dispositif scénographique se voulait ponctuel en accompagnant certaines actions clés de la diégèse. En revanche, le volet sonore aurait pu mieux spatialiser certains dialogues ainsi que les moments forts de la pièce.

Crédit photo:
Crédit photo Théâtre de l'Opsis

Hanen Hattab est doctorante en sémiologie à l’UQAM. Ses recherches portent sur les pratiques d’art et de design subversifs et contre culturels comme le vandalisme artistique, le sabotage et les détournements culturels dans l’illustration, les arts graphiques et la sculpture.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Québec : Un hiver plus froid, des factures plus élevées

Publié

le

Les Québécois pourront recevoir des factures d’électricité plus élevées que d’habitude selon Hydro Québec. Et pour cause un mois de novembre plus froid que d’habitude. L’hiver fera un peu mal au portefeuille cette année !

Environnement Canada avait annoncé de son côté que les températures aux mois de février et de mars descendront encore plus bas. La consommation d’électricité augmentera en conséquence et particulièrement si on ne prend pas de bonnes habitudes.

Concernant le mois de novembre Hydro Québec a déclaré que « la hausse pourrait être de 3$ pourun appartement 5½ et de 18$ pour une maison moyenne de 158 m2 ».

Conseils à suivre pour réduire sa consommation :

  • Baisser de un ou deux degrés la température durant la nuit et en tout temps dans les pièces inoccupées.
  • Réduire les infiltrations d’air froid en mettant des plastiques autour des fenêtres s’il y a des courants d’air.
  • Limiter la consommation d’eau chaude en prenant des douches plus courtes et en lavant les vêtements à l’eau froide.
  • Utiliser des ampoules éco-énergétiques. Les ampoules à DEL sont environ 85 % plus efficaces que les ampoules à incandescence et durent 25 fois plus longtemps.

Pour plus d’informations ICI

Lire aussi : Un hiver doux et glacial au Canada ?

Lire la suite

Actualités

Montréal, les routes fermées durant la fin de semaine

Publié

le

Des routes au niveau de l’échangeur Turcot seront fermées à partir du vendredi 14 jusqu’au lundi 17 décembre.

Le ministère de transport informe aussi qu‘un « nouveau tronçon de l’autoroute 20 en direction est sera ouvert à la circulation entre les échangeurs Angrignon et Turcot. Les usagers sont invités à porter une attention particulière à la signalisation. »

Voici les fermetures du vendredi 23 h 59 à lundi 5 h :

  • Fermeture de l’autoroute 20 en direction est entre la sortie n° 63 – 138 ouest / Pont H.-Mercier et l’échangeur Turcot
    • Fermeture de la bretelle menant de la route 138 en direction est (en provenance du pont Honoré-Mercier) à l’autoroute 20 en direction est                                
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction nord
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction sud
  • Fermeture partielle (1 voie disponible) de la route 136 en direction est   (A-720) entre l’échangeur Turcot et la sortie n° 2 – Av. Atwater
  • Fermeture de la route 136 (A-720) / autoroute 20 en direction ouest dans l’échangeur Turcot
  • Fermeture de l’autoroute 15 en direction nord dans l’échangeur Turcot, à partir de la sortie n° 63 – P.-E.-Trudeau /A-20 ouest / Toronto

Lire la suite

Actualités

Canada : le Bureau de la Concurrence alerte sur les jouets intelligents

Publié

le

On est en plein période d’achats des cadeaux, surtout pour les enfants, parfois sans faire attention à certains détails. À l’heure de l’Internet des Objets, même les plus petits n’échappent pas à la collecte des données personnelles.

En fait, certaines plateformes utilisent les jouets comme un pont pour faire du marketing caché. C’est pour cette raison que le Bureau de la Concurrence a lancé ce mardi, 11 décembre, un appel aux consommateurs afin de faire attention avant d’acheter et lors de l’usage des jouets connectés.

Qu’est ce que le marketing caché et comment passe t-il par les jouets pour atteindre ses consommateurs potentiels ?

Il existe des jouets qui peuvent être connectés à des applications pour fonctionner ou pour proposer d’autres options de jeux. Or ce type de jouet peut être muni de dispositif d’écoute pour capter les conversations à proximité. L’objet se transforme ainsi en espion insoupçonné et ludique. En effet, à partir de mots clés détectés dans la conversation la tablette ou le cellulaire intelligent affichent des publicités ciblées. Il s’agit dans ce cas du marketing caché. Dans la même veine, certains jouets sont programmés pour émettre des messages publicitaires confinés dans l’interaction avec l’enfant.

Le Bureau de la Concurrence alerte notamment sur les jouets qui sont mal conçus et qui comportent des failles de sécurités. En s’y connectant, on s’expose ainsi aux attaques des cyber-pirates.

Or les jouets intelligents ne sont pas tous à craindre.

À retenir avant d’acheter des jouets intelligents

Pour éviter de faire des mauvais choix voici les conseils du Bureau de la Concurrence :

  • Se renseigner au préalable sur les risques ou les problèmes connus du jouet
  • Lire attentivement toutes les modalités d’utilisation du jouet
  • S’informer sur le fabricant et n’achetez que de marques connues et bien réputées
  • Apprendre la méthode de fonctionnement du jouet
  • S’informer sur les renseignements qui seront recueillis et la façon dont ils seront utilisés, conservés et partagés
  • Utiliser des réseaux Internet sécurisés et dignes de confiance
  • Modifier le nom d’utilisateur et le mot de passe assignés par défaut par le fabricant. Utilisez un mot de passe fort
  • S’assurer de faire les mises à jour de sécurité du jouet
  • Surveiller les activités des enfants lorsqu’ils s’amusent avec le jouet
  • Éteindre le jouet et le déconnecter pour un surcroît de sécurité entre les séances de jeu
  • Apprendre à supprimer les renseignements personnels des enfants si le jouet est perdu ou jet

Lire aussi : Des organismes de protection des consommateurs européens portent plainte contre Google

Lire la suite

en-avant