Suivez-nous

Technologie de l'information

Le conflit sino-américain, les nouvelles décisions drastiques de Trump et Apple

Publié

le

Le conflit « politico-technologique » entre la Chine et les États-Unis aura d’autres conséquences économiques sur le secteur des technologies de l’information. Depuis l’affaire de l’arrestation de la responsable de Huawei les frictions entre les deux pays se multiplient.

Ce jeudi, 27 décembre, Reuters a rapporté que Trump prendra une nouvelle mesure drastique contre les groupes chinois Huawei et ZTE. De son côté Apple s’attend à d’autres ripostes de la part des chinois et se prépare avec une nouvelle stratégie commerciale.

Concernant Washington, les sources de Reuters disent que le président américain prévoit d’instaurer un nouveau décret en janvier 2019 afin d’interdire aux entreprises américaines d’utiliser les technologies de télécommunication des deux groupes chinois.

La maison blanche défend l’idée que le matériel chinois pourrait être utilisé à des fins d’espionnage. De fait, le décret projette d’avoir recours à l’International Emergency Economic Powers Act. Il s’agit d’une loi qui autorise au président de réglementer le secteur économique en cas de situation qui met en danger le pays.

Par crainte de l’impact de la riposte chinoise Apple investit en Inde

De son côté Apple assemblera pour la première fois ses modèles d’iPhone les plus chers dans une usine de Foxconn en Inde. Et ce en 2019. La nouvelle a été annoncée le 24 décembre dans le journal The Hindu newspaper.

Reuters a appris que l’investissement s’élève à environ 356 millions $. Rappelant que les entreprises chinoises ont par patriotisme appelé à boycotter la marque américaine. D’autres sources de Reuters ont rapporté qu’Apple a choisi l’Inde afin de prévenir l’impact d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Les questions qui se posent suite à ces nouvelles sont les suivantes : Est ce que Apple gardera les unités de fabrication de Foxconn situées en Chine ? Comment Pékin réagira t-elle au décret annoncé par Trump ?

Lire aussi : Tarifs douaniers américains : le coup de grâce de Donald Trump

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Le Canada, une superpuissance du 4G en voie de devenir un leader du 5G dans le monde -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Technologie de l'information

Internet et travail : être connecté en tout temps, avantage ou mal du 21e siècle?

Publié

le

Avec l’internet, le monde du travail a bien changé au cours des dernières années, tout comme les besoins des travailleurs et des organisations. L’évolution des technologies et des outils de communication a transformé l’organisation traditionnelle du travail ouvrant ainsi la voie à de nouvelles possibilités, mais effaçant du même coup la frontière entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Devrions-nous limiter ou encourager la connexion en dehors des heures de travail?

Selon un sondage CROP-CRHA, 36 % des travailleurs mentionnent que leur employeur leur demande de rester connectés ou joignables en dehors des heures normales de travail. 50 % (12 % fortement, 19 % assez et 19 % un peu), disent ressentir une pression officieuse pour rester connectés. Cette pression est davantage ressentie chez les jeunes travailleurs alors que 62 % l’affirment. Pour l’ensemble des travailleurs, cette pression proviendrait en grande partie d’eux-mêmes. « Si on se met cette pression sur les épaules, c’est qu’on estime que répondre rapidement et être joignable en tout temps est socialement valorisé », note Manon Poirier, CRHA, DG de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

L’importance de bénéficier de moments de repos

L’hyperconnectivité est un enjeu sociétal réel. Bien que les conséquences de ce phénomène sur la santé soient encore floues, il n’en demeure pas moins que les spécialistes entretiennent de sérieuses inquiétudes : troubles musculosquelettiques, troubles du sommeil, stress, anxiété, détresse psychologique, isolement, moins de temps consacré aux relations interpersonnelles, etc. « Afin de préserver la santé des travailleurs, et par conséquent leur productivité à long terme, il est nécessaire qu’ils bénéficient de moments où ils sont complètement déconnectés du travail. Cette distanciation est essentielle pour refaire le plein d’énergie et maintenir un équilibre sain entre les différentes sphères de leur vie », souligne Mme Poirier.

Pas que des désagréments à la connexion à distance

Malgré les maux que peuvent engendrer les excès, il faut reconnaître que la possibilité de se connecter à tout moment et de n’importe où procure des avantages appréciables pour les employeurs comme pour les travailleurs. Elle permet aux organisations de s’adapter au contexte de mondialisation et de compétitivité grandissantes et améliore leur pouvoir d’attraction et de rétention à une période où le manque de main-d’œuvre se fait sérieusement ressentir. Quant aux travailleurs, elle leur permet une gestion plus agile et flexible de leur horaire, ce qui facilite la conciliation entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle. 31 % des travailleurs affirment que leur employeur leur fournit ou leur rembourse l’utilisation d’outils numériques (cellulaire, ordinateur portable, etc.).

Pour optimiser la productivité tout en assurant un climat de travail sain

Au dire de la DG de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, « que les milieux de travail optent pour une limitation de la connexion à l’extérieur des heures de travail ou à l’opposé pour une flexibilité absolue, il vaut mieux établir clairement les attentes et instaurer un cadre afin d’éviter les excès ». Selon Mme Poirier, cet exercice devrait être réalisé conjointement par l’employeur et ses travailleurs. « L’Ordre estime qu’il est important de respecter les besoins de chacun et d’être en mesure de s’adapter à l’évolution du monde du travail tout en conservant un climat de travail à la fois sain et productif », conclut-elle.

Source : Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Pour plus d’information sur cet enjeu, consultez le dossier spécial sur le droit à la déconnexion.

À lire aussi :

Ça travaille moins d’heures au Québec qu’en Ontario et aux États-Unis

Cybercitoyenneté : les jeunes Québécois face au meilleur et au pire dans l’univers numérique

Lire la suite

Technologie de l'information

Facebook : Il est désormais possible d’effacer ses messages sur Messenger

Publié

le

La nouvelle pourrait faire plaisir aux couples tumultueux à l’approche de la Saint Valentin…

Tu as envoyé un message sur Messenger sous l’effet de l’émotion. Quelques secondes plus tard, tu regrettes ton geste mais les dés sont jetés. Il n’y a aucun moyen de revenir en arrière même si le destinataire n’a pas encore vu le message.

C’est un des inconvénients des moyens de communication instantanée, comme la parole, une fois le mot sorti, le mal ou le bien est fait ! Facebook a résolu ce problème en offrant à ses abonnés la possibilité de remonter le temps.

Le réseau de Zucherberg a annoncé ce mardi, 5 février, que tous les utilisateurs peuvent supprimer les messages envoyés sur Messenger. Cette fonctionnalité était auparavant utilisée seulement par Facebook pour supprimer les messages envoyés par les dirigeants de l’entreprise.

Les utilisateurs disposeront désormais d’un délai de 10 minutes pour annuler l’envoi de tout message envoyé via Messenger, qu’il ait été envoyé à une seule personne ou à une discussion en groupe.

Comment fonctionne l’option de suppression des messages envoyés ?

Pour utiliser la fonctionnalité, il suffit d’appuyer sur le message qu’on souhaite supprimer. Un menu apparaît, affichant une option qui mentionne « Supprimer pour tout le monde ». En sélectionnant cette option, le message disparaît de la discussion.

Par ailleurs, un indice signale aux destinataires que l’action a été faite. En effet, Messenger remplacera la bulle de discussion supprimée par un texte notifiant au groupe qu’un message a été supprimé.

Il est aussi possible de supprimer le message pour soi-même. Cela laissera le contenu disponible pour tous les autres interlocuteurs : L’idéal pour camoufler les photos de nus envoyés …

Il y a près d’un an, Facebook avait promis de mettre en œuvre cette fonctionnalité pour tous les utilisateurs. Ces derniers avaient découvert que la plateforme supprimait discrètement les anciens messages envoyés par Zuckerberg, et d’autres responsables de la société.

Selon Engadget, Facebook avait promis de cesser de le faire jusqu’à ce que tout le monde ait la possibilité de supprimer les conversations précédentes.

Lire aussi : Facebook ne soutient plus les campagnes électorales

Lire la suite

Technologie de l'information

Entreprises numériques : voici la liste des 76 fournisseurs hors Québec…

Publié

le

Revenu Québec a publié, mercredi, la liste des entreprises numériques hors Québec inscrites au fichier de la TVQ (taxe de vente du Québec). Au nombre de ces fournisseurs et exploitants de plateforme numérique de distribution de biens ou de services, figure Amazon, Apple, Google, Netflix, Spotify et Expedia.

Depuis le 1er janvier dernier, les entreprises et les exploitants d’une plateforme numérique situés à l’extérieur du Canada qui vendent au Québec des biens incorporels ou des services à des consommateurs québécois pour plus de 30 000 $ annuellement doivent obligatoirement être inscrits à ce fichier ainsi que percevoir et remettre la TVQ.

À lire aussi : Culture, les Québécois préfèrent les médias numériques

Pour faciliter leur inscription au fichier, Revenu Québec a mis en ligne un nouveau service d’inscription. Il s’agit d’une initiative prévue dans le Plan d’action pour assurer l’équité fiscale.

La volonté de favoriser une saine concurrence

Selon le ministre québécois des Finances, l’objectif de cette nouvelle mesure vise à assurer une meilleure équité fiscale entre les entreprises québécoises, qui devaient déjà percevoir la TVQ, et les entreprises situées à l’extérieur du Québec qui, elles, n’avaient pas l’obligation de le faire. « La volonté de notre gouvernement est donc de favoriser une saine concurrence pour les entreprises de chez nous », a déclaré Eric Girard.

« Revenu Québec continuera d’accompagner les entreprises visées pour qu’elles se conforment à cette nouvelle obligation. Par souci de transparence et afin d’informer adéquatement les consommateurs québécois, cette liste sera mise à jour régulièrement par Revenu Québec. »

Pour Carl Gauthier, avec cette mesure, « Revenu Québec fait preuve d’innovation et devient un précurseur en Amérique du Nord » en implantant un service d’inscription en ligne visant précisément les entreprises étrangères, et ce, afin de percevoir une taxe de vente. « En seulement neuf mois, Revenu Québec a réussi à mettre en place ce nouveau service d’inscription, qui contribuera à maintenir l’équité fiscale », a souligné le président-directeur général de Revenu Québec.

Liste des entreprises numériques hors Québec inscrites au fichier TVQ

Nom commercialNom de l’entitéNuméro d’inscription au fichier de la TVQ
1&1 IONOS Inc.1&1 IONOS Inc.NR 0000 0671
Activision Blizzard International BVActivision Blizzard International BVNR 0000 0825
Amazon Digital ServicesAmazon Digital Services LLC NR 0000 1279
Amazon Services Amazon Services LLC NR 0000 1295 
Amazon Services InternationalAmazon Services International, Inc NR 0000 1287
Ancestry International DNA LLCAncestry International DNA LLCNR 0000 0779
Ancestry Ireland Unlimited CompanyAncestry Ireland Unlimited CompanyNR 0000 0752
Apple Canada Inc.Apple Canada Inc.10 0209 2821
TQ00011
Ancestry.com Operations IncAncestry.com Operations IncNR 0000 0761
AtlassianAtlassian Pty LtdNR 0000 0647
Audible Inc.Audible, Inc.NR 0000 1261 
Avangate BVAvangate BVNR 0000 0744
Bethesda Softworks LLCBethesda Softworks LLCNR 0000 0906
Cleverbridge AG Cleverbridge AG NR 0000 0931
Comixology Iconology, Inc. NR 0000 1309
Daybreak Game Company LLCDaybreak Game Company LLCNR 0000 0850
DepositphotosDepositphotos Inc.NR 0000 0663
Digital River GmbHDigital River GmbHNR 0000 0612
Digital River Ireland LimitedDigital River Ireland LimitedNR 0000 0582
DR MyCommerce Ireland LimitedDR MyCommerce Ireland LimitedNR 0000 0639
DuoDecad IT Services Luxembourg S.a.r.l. DuoDecad IT Services Luxembourg S.a.r.l. NR 0000 0949
Electronic Arts IncElectronic Arts IncNR 0000 0710
Expedia.com Expedia, Inc. NR 0000 0981 
Expedia.com Travelscape LLC NR 0000 0957
Expediapartnercentral.comExpedia Lodging Partner Services SarlNR 0000 0973 
GameforgeGameforge 4D GmbH NR 0000 1198 
GitHubGitHub, Inc. NR 0000 0990 
GitLab IncGitLab IncNR 0000 0809
GOG sp. z o.o.GOG Spolka z ograniczona odpowiedzialnosciaNR 0000 1066
Goodgame StudiosAltigi GmbHNR 0000 0523
Google LLC Google LLC NR 0000 1147
Groundspeak, Inc. Groundspeak, Inc. NR 0000 0922
Hi-Rez Studios Inc.Hi-Rez Studios Inc.NR 0000 0531
HomeAwayHomeAway.com IncNR 0000 0884
Hotels.comHotels.com LP NR 0000 0965 
Humble Bundle, Inc.Humble Bundle, Inc.NR 0000 1040
IMDb.com IMDb.com, Inc NR 0000 1317 
InnoGames GmbHInnoGames GmbHNR 0000 0566
iRacing.com Motorsport Simulations LLCiRacing.com Motorsport Simulations LLCNR 0000 0876
Jagex Limited Jagex Limited NR 0000 1171
King.com LimitedKing.com LimitedNR 0000 0817
LinkedinLinkedin Ireland Unlimited Company NR 0000 1244 
Lumos Labs, Inc.Lumos Labs, Inc.NR 0000 0434
Match Group LLC Match Group, LLC NR 0000 1252
McAfee Consumer Affairs North, LLCMcAfee Consumer Affairs North, LLCNR 0000 0451
Miniclip SAMiniclip SANR 0000 0418
MojangMojang ABNR 0000 1341
MyHeritage MyHeritage Ltd NR 0000 1074
NBANBA Properties, Inc.NR 0000 1376
Netflix International B.V.Netflix International B.V.NR 0000 0787
PaddlePaddle.com Market LimitedNR 0000 0728
PaddlePaddle Payments LimitedNR 0000 0698
Penguin Magic Inc.Penguin Magic Inc.NR 0000 1139 
Perform InvestmentPerform Investment LimitedNR 0000 0833
Pluralsight LLCPluralsight LLCNR 0000 1210
RB Audiobooks USA, LLCRB Audiobooks USA, LLCNR 0000 0507
RECISIO SASRecisio SASNR 0000 0604
Rover.comA Place for Rover, Inc. NR 0000 1236 
Skype LuxSkype Communications S.à.r.l.NR 0000 1333
Softlayer Dutch Holdings, BVSoftlayer Dutch Holdings, BVNR 0000 1121
Sony Interactive EntertainmentSony Interactive Entertainment LLCNR 0000 0701
Spotify ABSpotify ABNR 0000 0213
Square Enix IncSquare Enix IncNR 0000 1350
SSDSSimon & Schuster Digital Sales, IncNR 0000 0736
Standing Stone Games LLCStanding Stone Games LLCNR 0000 0868
The Washington PostWP Company LLC NR 0000 1058
TidalAspiro ABNR 0000 1368
Trello, Inc.Trello, Inc.NR 0000 0655
Tunnelbear LLCTunnelbear LLCNR 0000 1015
Turo Inc.Turo Inc.NR 0000 0795
Twitch InteractiveTwitch Interactive, Inc. NR 0000 1325
Unity Technologies ApSUnity Technologies ApSNR 0000 1031
Valve CorporationValve CorporationNR 0000 0914 
WargamingWargaming Group Limited NR 0000 1082 
Wonbo Technology Co., LimitedWonbo Technology Co., LimitedNR 0000 0493
Zoosk, Inc.Zoosk, Inc.NR 0000 0591

Dernière mise à jour : 9 janvier 2019

À lire aussi : Taxation des biens culturels étrangers 2.0 : Une bataille de gagnée mais la lutte se poursuit

Lire la suite

en-avant