Suivez-nous

Culture

Le Festival du Monde Arabe élargit ses horizons

Hanen Hattab

Publié

le

Le 26 septembre 2017 a eu lieu le dévoilement de la programmation de la 18e édition du Festival du Monde Arabe (FMA), à la Place des Arts. Sur les traces d’un esprit révolutionnaire, l’événement a été nommé « Les trois saisons En quart de ton ».

Montréal accueillera, du 27 octobre au 12 novembre, de nouvelles têtes et genres artistiques d’un monde arabe ouvert sur les autres cultures. La 18e année du Festival du Monde Arabe est marquée par le lancement d’une première édition en Ontario, qui se déroulera du 28 octobre au 12 novembre. Ce nouveau né est le fruit d’une collaboration entre le FMA et le Canadian Arabic Orchestra. Le Festival of Arabic Music and Arts aura lieu à Toronto et présentera les artistes invités par le FMA.

Des intemporels et des nouveautés dans les arts du spectacle

Lors du communiqué de presse, ponctué de présentations musicales et d’une lecture sur la proposition thématique du festival, le comité d’organisation a invité tous les Montréalais à découvrir plus d’une cinquantaine d’œuvres musicales, théâtrales, visuelles et cinématographiques représentant le grand patrimoine oriental et les nouvelles tendances à l’affût de la diversité.

Crédit photo Avant Première

Dans la catégorie Arts du spectacle, le public découvrira des noms comme Waed Bouhassoun, Rasha Sheikh Eldine et Faia Younan ; et aussi une création honorant le poète avant-gardiste, écrivain et peintre libanais, Gibran Khalil Gibran. Le spectacle de clôture « Les 7 cités de l’amour », sous la direction de P. Khalil Rahmé, présentera des interprétations musicales de l’œuvre universelle du poète exilé.

Sous le signe de l’ouverture

« Il nous plaît souvent dans notre littérature de citer le premier article, paru dans le quotidien La presse, sur le FMA, à sa première édition : « un festival du monde arabe pour sortir du cadre communautaire ». C’est le seul article que nous accrochons toujours fièrement sur les murs de nos bureaux car il résume à la fois la vision et les défis de notre FMA », a précisé M. Joseph Nakhlé, directeur artistique et général du FMA.
Cette volonté d’inclusion et d’ouverture sur l’autre s’exprimera voluptueusement par une exceptionnelle rencontre artistique réunissant le prestigieux maître du oud, l’Irakien Nasser Shamma et l’orchestre métropolitain dans le concert « Oud à l’Ouest », le 10 novembre, à la Maison Symphonique.
« Un programme des œuvres de Mozart, Rossini, Vivaldi, interprétées autrement, mais également, des compositions originales du soliste M. Shamma… L’orchestre Métropolitain se réjouit de cette première collaboration avec le festival du monde arabe de Montréal… Ce grand concert démontre bien que la musique rassemble, que lorsqu’elle est portée par la passion et la virtuosité, celle-ci ne connaît aucune frontière », a déclaré M. Jean R. Dupré, président directeur général de l’Orchestre Métropolitain. Cette idée ne peut que témoigner de la maturité du festival qui devient, de plus en plus, un espace d’expérimentations artistiques et humaines.
Huit événements gratuits seront notamment à l’affiche pour faire résonner la fusion des sonorités et des paroles occidentales et orientales.

« Dans le volet Salon de la culture, comme à chaque année, le FMA propose un regard interrogateur sur le monde, bousculant les acquis, accueillant la différence et amenant à réfléchir sur les enjeux auxquels notre société fait face. La programmation proposée confirme la volonté de notre équipe de permettre, aux uns et aux autres, de s’exprimer et d’interagir dans une lecture critique de la réalité qui nous entoure. Intellectuels, universitaires et artistes animeront le Salon du FMA proposant des thèmes qui interpellent. », a expliqué Maxime Garigue, adjoint à la programmation du FMA.
L’affiche du festival qui s’inspire d’une peinture de Gibran nommée « Les trois Vénus retournant à la nature » donne l’idée d’une sélection de sujets controversés sur la femme dans les communautés arabes d’ici et d’ailleurs.

Crédit photo FMA

D’autres sujets sur l’exil, l’identité plurielle du Québec et sa mémoire auront pour espaces de débats des ateliers, des causeries et des conférences.

Crédit photo:

Hanen Hattab est doctorante en sémiologie à l’UQAM. Ses recherches portent sur les pratiques d’art et de design subversifs et contre culturels comme le vandalisme artistique, le sabotage et les détournements culturels dans l’illustration, les arts graphiques et la sculpture.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cinéma

Québec Cinéma crée un Talent Lab avec Netflix

Publié

le

Québec Cinéma a annoncé ce jeudi, 13 décembre, un partenariat de trois ans avec Netflix pour la création d’un Talent Lab.

Mentorat d’artistes émergents

Talent Lab est un nouveau programme de mentorat créé pour accompagner les artistes émergents par l’entremise de mentors de renommée internationale. Il a pour but d’interpeller et d’aider la prochaine génération de cinéastes québécois tout au long de leur parcours professionnel. 

Cette collaboration s’inscrit dans le cadre de l’engagement de Netflix à investir 25 millions de dollars supplémentaires dans des organisations à vocation culturelle et des événements visant à soutenir divers nouveaux talents créatifs canadiens incluant les femmes, les francophones et les autochtones.

« Ce partenariat avec Netflix nous permet de continuer d’accompagner les cinéastes de la relève en leur offrant des expériences concrètes ainsi que l’opportunité d’apprendre des meilleurs de 
l’industrie. » Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.

 Talent Lab dévoilera ses artistes émergents à travers trois éditions. La première se tiendra en février 2020 dans le cadre des Rendez-vous Québec Cinéma.

Le programme de Talent Lab

Les jeunes professionnels les plus prometteurs seront sélectionnés grâce à un appel à candidatures.

Le Talent Lab permettra aux participants d’approfondir leur connaissance de l’industrie, de l’idéation à la mise en marché, en passant par les multiples aspects de la production.

Ils participeront notamment à des séances de mentorat, de conférences, de discussions et de classes de maître offertes par des sommités de l’industrie du cinéma d’ici et d’ailleurs.

« Nous sommes constamment à la recherche des meilleures histoires et c’est pourquoi nous sommes heureux d’investir dans des programmes tels que le Talent Lab pour accompagner les cinéastes de la relève, qui créeront des histoires pour le Canada et pour le reste du monde. » Funa  Maduka, Directrice de la production et des acquisitions, films internationaux, chez Netflix.

Lire aussi : 2019, le festival Cinéma Paradiso sera gourmand !

Lire la suite

Culture

Festilumières 2018-2019: en trois temps, pour trois fois plus de plaisir!

Publié

le

Photos prises lors du pour le Festi Lumière 2017 (Groupe CNW/Société des établissements de plein air du Québec)

À compter du 20 décembre, c’est le retour du Festilumières à l’Aquarium du Québec. Pour l’occasion, le site revêtira son éblouissant couvert lumineux et vous transportera dans une atmosphère féérique.

C’est un parcours extérieur, illuminé de plus d’un demi-million d’ampoules et de jeux de lumières qui éblouira petits et grands jusqu’au 10 mars 2019. Nouveauté cette année : le Festilumières se déroulera en trois temps, pour trois fois plus de plaisir!

Période des fêtes

Photos prises lors du pour le Festi Lumière 2017 (Groupe CNW/Sépaq)

Du 20 au 23 décembre, la magie de Noël sera à son comble sur le site extérieur puisque le Père-Noël débarquera à l’Aquarium pour rencontrer les enfants et écouter leurs vœux de Noël. Jusqu’au 7 janvier, les visiteurs pourront étirer leur temps des fêtes dans une ambiance festive de Noël. D’ailleurs, les familles sont invitées à venir porter leur lettre de Noël entre le 10 et 25 décembre dans la grande boîte aux lettres à l’entrée principale extérieure de l’Aquarium.

Un Festilumières carnavalesque

Photos prises lors du pour le Festi Lumière 2017 (Groupe CNW/Sépaq)

Du 8 au 17 février, le Festilumières prendra des saveurs carnavalesques. Chansons traditionnelles, ceintures fléchées, visites surprises de Bonhomme et brunchs carnavalesques seront au rendez-vous.

Les samedis 9 et 16 février, tous les détenteurs de l’effigie du Carnaval pourront entrer gratuitement sur le site du Festilumières.

Relâche scolaire

Les familles en relâche scolaire sont invitées à venir profiter de leur congé au Festilumières. Des bouchées sucrées se marieront à l’événement lumineux au grand bonheur de tous.

Activités variées pour toute la famille

Pendant toute la durée du Festilumières, en plus du parcours extérieur illuminé, les visiteurs pourront profiter de jeux gonflables, de glissades, de foyers extérieurs, de la présence d’un chansonnier, sans oublier la compagnie des animaux marins de l’Aquarium. De plus, cette année, les lumières d’une partie du site seront synchronisées avec la musique pour encore plus d’effervescence.

Horaire du Festilumières 2018-2019

Du 20 décembre 2018 au 7 janvier 2019, tous les soirs de 18 h à 21 h (fermé les 24 et 25 décembre 2018)

Du 12 janvier au 23 février 2019, les samedis soirs de 18 h à 21 h

Relâche scolaire : du 2 au 10 mars 2019, tous les soirs de 18 h à 21 h

Source : Société des établissements de plein air du Québec

À lire aussi : 

Noël à Montréal : la Place des Arts prend le pouvoir des Fêtes

Un « Noël des merveilles » au MCQ jusqu’au 6 janvier 2019

Lire la suite

Culture

2019, le festival Cinéma Paradiso sera gourmand !

Publié

le

Date à retenir, du 28 janvier au 2 février 2019. Le festival Cinéma Paradiso revient à Montréal avec un menu filmique et culinaire. La formule semble métaphorique, mais ce n’est pas le cas. Car il y aura vraiment à manger … Le festival a concocté sa programmation avec des activités qui attireront les cinéphiles gourmands.

La deuxième édition du festival Cinéma Paradiso est présentée par le Centre Phi en collaboration avec la maison de distribution MK2 Mile End. Pour rappel, l’événement est la version montréalaise du festival portant le même nom qui a lieu à Paris.

Cinéma Paradiso Montréal 2019 rend hommage à l’icône du cinéma américain Charlie Chaplin à l’occasion de son 130e anniversaire. Dans le menu des avant-premières canadiennes, des ateliers de pratiques cinématographiques et des activités culinaires.

La programmation sera internationale et pluridisciplinaire.

À l’affiche il y aura notamment le film Ramen Shop : La fiction donne le ton du festival en alliant voyage, mélancolie et saveurs ancestrales.  » La projection sera jumelée à un atelier de la série d’événements Essence culinaire. Consacré à l’œuf, ingrédient incontournable du fameux ramen, cet atelier sera présenté par la chef Gita Seaton du Crew Collective & Café et animé par la journaliste Ève Dumas. »

Pour plus de détails ICI

Lire aussi : Normal Desires, le laboratoire critique du mouvement circassien

Lire la suite

en-avant