Suivez-nous

Actualités

Montréal, vers l’industrie 4.0

Hanen Hattab

Publié

le

Photo libre de droits

La deuxième édition du Forum industriel de Montréal a eu lieu, le 25 octobre, dans le Centre des Affaires Renaissance, au parc industriel d’Anjou. Fort de son large réseau dans les secteurs industriels, les services et les technologies de l’information et de la communication, le Forum a voulu donner son coup de pouce au virage numérique des entreprises montréalaises.  

Le Forum industriel a été fondé par sa présidente et directrice générale de l’Association Inter-industrielle de Montréal, Mme Saâida Lakehal, en 2015, afin de connecter, promouvoir et soutenir les différents acteurs du domaine. L’idée de rassembler les industries montréalaises est née d’un besoin urgent constaté par Mme Lakehal. ” Je visite dix entreprises par jour et j’ai compris qu’il y avait un manque de communication entre les industries”, a t-elle déclaré.

Le forum industriel de Montréal a pour but non pas de rapprocher des entreprises, mais plutôt des entrepreneurs. D’où une première édition du forum sur le thème de la communication.

” C’est une première de réunir l’Est et l’Ouest de l’île (…) et de sensibiliser les industriels pour sortir de leurs silos et travailler ensemble”, s’est réjouie Mme Lakehal.

À droite Mme Saâida Lakehal, présidente du Forum Industriel de Montréal. Crédit photo Avant première

Titrée « Transformer l’industrie par le numérique », la deuxième édition du forum vise à encourager et aider les entreprises à se lancer dans l’industrie 4.0. La parole a été donnée, notamment, à ceux qui ont pris la route du futur pour partager leurs expériences et faire découvrir les dernières innovations et solutions de l’internet des objets, l’impression 3D, l’analyse de l’information en temps réel et les systèmes cyber-physiques. Cette dynamique d’échange de savoir et de savoir-faire s’est tenue dans les espaces dédiés au numérique et aux manufacturiers et lors des conférences, débats et dîner de réseautage. Divers sujets ont été discutés autour de trois thématiques principales, soient, Numérique et e-commerce, Automatisation et réalité virtuelle et enfin Rh, santé et sécurité. Outre cette belle synergie entre les 20 conférenciers et panélistes et les 77 entreprises participantes, le forum a été l’occasion de démystifier l’usine connectée.  

Crédit photo Avant Première

De l’industrie 4.0 à l’économie des résultats

Ce passage est en outre une porte d’accès à une nouvelle économie. L’optimisation de sa productivité en déployant des systèmes robotiques ou d’autres types de dispositifs intelligents doit désormais aller de pair avec l’analyse des données récoltées. Ces solutions participent à améliorer les processus manufacturiers et fournissent aussi l’entreprise en informations concrètes qui l’aident à anticiper et à prendre les bonnes décisions. Gérer l’entreprise, à partir des résultats et non pas seulement moyennant son capital matériel et humain, est la définition de l’Outcome Economy”, en l’occurrence, l’économie des résultats.  

La récolte des informations à partir de l’usage de l’objet permet de passer au modèle de développement du produit à partir du service escompté par le client. “Aujourd’hui, Michelin loue ses pneus aux flottes et c’est intéressant pour certaines entreprises pendant les basses saisons.”, a expliqué Geneviève Mme Lefebvre, directrice de projet au CEFRIO.

L’espace dédié au numérique. Crédit photo Avant Première

S’armer des outils de l’industrie 4.0, oui mais pas n’importe lesquels, n’importe où et n’importe comment.

Même si, comme l’a souligné Mme Lefebvre, il devient de plus en plus difficile de suivre le rythme du progrès numérique, deux facteurs principaux sont à faire, pour prendre son envol technologique sans se ruiner. Mme Lefebvre a mis l’accent sur la baisse des prix des capteurs et l’augmentation des réseaux de connectivité à faible coût.

Ceci étant, on a beau croire que la technologie peut tout résoudre, mais en l’intégrant, on se rend compte de la nécessité d’un travail en amont. C’est-ce qu’a souligné la plupart des conférenciers en relation avec des entreprises qui ont expérimenté le virage numérique. La concordance avec le modèle d’affaire est à titre d’exemple une démarche impérative pour réussir le passage à l’industrie 4.0. Cibler les unités et les services qui seront dotés des technologies numériques est notamment indispensable.   

“Il faut comprendre où sont nos enjeux et quels sont les processus qu’on doit étudier afin de les améliorer”, a indiqué Mme Lefebvre.

“C’est une révolution qui ne débute pas par la technologie mais par la réflexion, où dois-je faire mes premiers pas avec la technologie ?”, a-t-elle précisé.

Le forum industriel de Montréal présenté par Mme Saâida Lakehal.

 

Crédit photo:
Photo libre de droits

Hanen Hattab est doctorante en sémiologie à l’UQAM. Ses recherches portent sur les pratiques d’art et de design subversifs et contre culturels comme le vandalisme artistique, le sabotage et les détournements culturels dans l’illustration, les arts graphiques et la sculpture.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Kofi Annan, 1er Noir africain à diriger l’ONU, s’est éteint à 80 ans

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Kofi Annan en 2012/Wikipédia

Kofi Atta Annan, né le 8 avril 1938 à Kumasi au Ghana, est mort le samedi 18 août 2018 en Suisse, dans un hôpital de Berne, à l’âge de 80 ans. Diplomate, homme politique, économiste et homme d’État ghanéen, il fut le septième secrétaire général des Nations unies et le premier à sortir des rangs du personnel de l’organisation. Il a occupé cette fonction de 1997 à 2006. Le 10 décembre 2001, il reçoit le prix Nobel de la paix.

Wikipédia

Crédit photo:
Kofi Annan en 2012/Wikipédia
Lire la suite

Actualités

Aretha Franklin, monument de la musique, s’en est allée à 76 ans

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Aretha Franklin durant la cérémonie d'investiture de Barack Obama en 2009/Wikipédia

Connue sous le nom de Queen of Soul, Aretha Franklin, née à Memphis (États-Unis), est décédée jeudi 16 août à son domicile de Detroit, selon son représentant, Gwendolyn Quinn, à l’âge de 76 ans d’un cancer du pancréas.

« Dans l’un des moments les plus sombres de notre vie, nous ne sommes pas en mesure de trouver les mots appropriés pour exprimer la douleur dans notre cœur. Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L’amour qu’elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins ​​ne connaissait aucune limite », a déclaré la famille de Franklin dans le communiqué.

« Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L’amour qu’elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins était illimité »

– Famille Franklin

Reine incontestée de la soul, Aretha Franklin était l’une des plus grandes voix américaines et une figure emblématique de la communauté noire, qui a marqué des générations entières d’artistes. Sa dernière apparition à Montréal remonte au Festival de Jazz de 2014. En juin dernier, la diva a dû annuler un concert prévu au Festival de jazz de Toronto, sur l’ordre du médecin. Il devait s’agir de son dernier avant la retraite.

« Dans sa voix, nous pouvions lire notre histoire »

– Barack Obama, ex-président des États-Unis

Très touchées par la disparition de Queen of Soul, plusieurs vedettes et personnalités du monde n’ont pas tardé à rendre hommage à Mme Franklin. Au nombre de ceux-ci, Barack Obama a salué la “divine” Aretha Franklin et le rôle qu’elle a joué pour “façonner l’Amérique”.

« Dans sa voix, nous pouvions lire notre histoire, dans son entièreté et dans toutes ses nuances : notre puissance et nos peines, notre côté sombre et notre lumière, notre quête de la rédemption et le respect gagné difficilement », a commenté l’ex-président américain, à l’investiture duquel la légende de la soul avait chanté.

Aretha Franklin : 75 millions de disques vendus !

Pour le chanteur portoricain Ricky Martin, Aretha Franklin, la première femme à avoir été admise au Rock and Roll Hall of Fame, le panthéon américain du rock, « sera à jamais remémorée et admirée ».

Rappelons qu’Aretha Franklin aura vendu 75 millions de disques et reste aujourd’hui l’artiste féminine ayant vendu le plus de disques vinyles dans l’histoire de l’industrie discographique. Elle est en 1987 la première femme à intégrer le Rock and Roll Hall of Fame. Le magazine Rolling Stone la place première au classement des meilleurs chanteurs de tous les temps

Crédit photo:
Aretha Franklin durant la cérémonie d'investiture de Barack Obama en 2009/Wikipédia
Lire la suite

Actualités

Québec 2018 : Voter par la poste de l’extérieur avant le 1er octobre, c’est possible!

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droit

À l’approche du déclenchement des élections générales provinciales, Élections Québec a invité, mercredi 15 août, les électrices et électeurs québécois qui seront temporairement à l’extérieur de la province les jours de vote à faire une demande d’inscription au vote hors Québec.

Vous pourriez voter par la poste si vous remplissez les conditions d’admission et que vous faites une demande d’inscription au plus tard le mercredi 12 septembre à 23 h 59, heure du Québec.

Au total, il y a huit jours pour voter : sept jours de vote par anticipation, du 21 au 27 septembre, et le jour même des élections, le 1er octobre.

Pour voter hors Québec, vous devez être une électrice ou un électeur et vous deviez avoir votre domicile dans la province depuis 12 mois consécutifs au moment de votre départ. Vous devez également avoir quitté le Québec depuis 2 ans ou moins, sauf exception, et avoir l’intention d’y revenir.

Sept jours de vote par anticipation…

L’exception au délai de deux ans vise les personnes affectées à l’extérieur de la province pour le compte du gouvernement du Québec ou du Canada, incluant les Forces armées canadiennes, ou d’un organisme international dont le Québec ou le Canada est membre et auquel il verse une contribution. Si vous êtes dans cette situation et que vous avez quitté le Québec depuis plus de deux ans, vous êtes donc admissible à voter hors Québec.

Lors des dernières élections générales, en avril 2014, plus de 18 000 électrices et électeurs se sont inscrits au vote hors Québec.

Rappelons que pour être une électrice ou un électeur, une personne doit :

  • avoir 18 ans ou plus;
  • avoir la citoyenneté canadienne;
  • avoir son domicile au Québec depuis six mois;
  • ne pas être sous curatelle ou avoir perdu ses droits électoraux.

La demande d’inscription pour voter hors Québec

Le site www.elections.quebec fournit plus d’information et permet de faire une demande d’inscription en ligne ou de télécharger un formulaire pour faire une demande par télécopieur ou par la poste.

Source : Directeur général des élections

Crédit photo:
Photo libre de droit
Lire la suite

en-avant

X
X