Suivez-nous

Actualités

Montréal, vers l’industrie 4.0

Hanen Hattab

Publié

le

Photo libre de droits

La deuxième édition du Forum industriel de Montréal a eu lieu, le 25 octobre, dans le Centre des Affaires Renaissance, au parc industriel d’Anjou. Fort de son large réseau dans les secteurs industriels, les services et les technologies de l’information et de la communication, le Forum a voulu donner son coup de pouce au virage numérique des entreprises montréalaises.  

Le Forum industriel a été fondé par sa présidente et directrice générale de l’Association Inter-industrielle de Montréal, Mme Saâida Lakehal, en 2015, afin de connecter, promouvoir et soutenir les différents acteurs du domaine. L’idée de rassembler les industries montréalaises est née d’un besoin urgent constaté par Mme Lakehal.  » Je visite dix entreprises par jour et j’ai compris qu’il y avait un manque de communication entre les industries », a t-elle déclaré.

Le forum industriel de Montréal a pour but non pas de rapprocher des entreprises, mais plutôt des entrepreneurs. D’où une première édition du forum sur le thème de la communication.

 » C’est une première de réunir l’Est et l’Ouest de l’île (…) et de sensibiliser les industriels pour sortir de leurs silos et travailler ensemble », s’est réjouie Mme Lakehal.

À droite Mme Saâida Lakehal, présidente du Forum Industriel de Montréal. Crédit photo Avant première

Titrée « Transformer l’industrie par le numérique », la deuxième édition du forum vise à encourager et aider les entreprises à se lancer dans l’industrie 4.0. La parole a été donnée, notamment, à ceux qui ont pris la route du futur pour partager leurs expériences et faire découvrir les dernières innovations et solutions de l’internet des objets, l’impression 3D, l’analyse de l’information en temps réel et les systèmes cyber-physiques. Cette dynamique d’échange de savoir et de savoir-faire s’est tenue dans les espaces dédiés au numérique et aux manufacturiers et lors des conférences, débats et dîner de réseautage. Divers sujets ont été discutés autour de trois thématiques principales, soient, Numérique et e-commerce, Automatisation et réalité virtuelle et enfin Rh, santé et sécurité. Outre cette belle synergie entre les 20 conférenciers et panélistes et les 77 entreprises participantes, le forum a été l’occasion de démystifier l’usine connectée.  

Crédit photo Avant Première

De l’industrie 4.0 à l’économie des résultats

Ce passage est en outre une porte d’accès à une nouvelle économie. L’optimisation de sa productivité en déployant des systèmes robotiques ou d’autres types de dispositifs intelligents doit désormais aller de pair avec l’analyse des données récoltées. Ces solutions participent à améliorer les processus manufacturiers et fournissent aussi l’entreprise en informations concrètes qui l’aident à anticiper et à prendre les bonnes décisions. Gérer l’entreprise, à partir des résultats et non pas seulement moyennant son capital matériel et humain, est la définition de l’Outcome Economy », en l’occurrence, l’économie des résultats.  

La récolte des informations à partir de l’usage de l’objet permet de passer au modèle de développement du produit à partir du service escompté par le client. « Aujourd’hui, Michelin loue ses pneus aux flottes et c’est intéressant pour certaines entreprises pendant les basses saisons. », a expliqué Geneviève Mme Lefebvre, directrice de projet au CEFRIO.

L’espace dédié au numérique. Crédit photo Avant Première

S’armer des outils de l’industrie 4.0, oui mais pas n’importe lesquels, n’importe où et n’importe comment.

Même si, comme l’a souligné Mme Lefebvre, il devient de plus en plus difficile de suivre le rythme du progrès numérique, deux facteurs principaux sont à faire, pour prendre son envol technologique sans se ruiner. Mme Lefebvre a mis l’accent sur la baisse des prix des capteurs et l’augmentation des réseaux de connectivité à faible coût.

Ceci étant, on a beau croire que la technologie peut tout résoudre, mais en l’intégrant, on se rend compte de la nécessité d’un travail en amont. C’est-ce qu’a souligné la plupart des conférenciers en relation avec des entreprises qui ont expérimenté le virage numérique. La concordance avec le modèle d’affaire est à titre d’exemple une démarche impérative pour réussir le passage à l’industrie 4.0. Cibler les unités et les services qui seront dotés des technologies numériques est notamment indispensable.   

« Il faut comprendre où sont nos enjeux et quels sont les processus qu’on doit étudier afin de les améliorer », a indiqué Mme Lefebvre.

« C’est une révolution qui ne débute pas par la technologie mais par la réflexion, où dois-je faire mes premiers pas avec la technologie ? », a-t-elle précisé.

Le forum industriel de Montréal présenté par Mme Saâida Lakehal.

 

Crédit photo:
Photo libre de droits

Hanen Hattab est doctorante en sémiologie à l’UQAM. Ses recherches portent sur les pratiques d’art et de design subversifs et contre culturels comme le vandalisme artistique, le sabotage et les détournements culturels dans l’illustration, les arts graphiques et la sculpture.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Les Canadiens sont-ils plutôt amateurs de vin ou de bière?

Avatar

Publié

le

En 2017-2018 le marché du vin a connu une croissance à l’échelle du pays, tandis que la vente de bière est restée stable.

Selon un rapport publié ce mardi, 23 avril, par Statistique Canada, la vente des boissons alcoolisées a atteint 23,2 milliards de dollars, en hausse de 3,1 % par rapport à l’année précédente. Cela correspond à 3 098 millions de litres de boissons vendues durant cette période. L’achat par personne ayant l’âge légal de consommer l’alcool au Canada a été estimée à 507,1 verres standard.

Le Québec, le plus important marché du vin

La hausse des ventes des vins (4,6 %) a été plus importante que celle des bières (0,8 %). Les ventes des deux produits se sont chiffrées à respectivement 7,5 milliards de dollars et 9,2 milliards de dollars.

Les Canadiens ont acheté au total 2 215 millions de litres de bière et 531 millions de litres de vin en 2017-2018. Le volume de bière vendue a connu ainsi une baisse de 0,8 % par rapport à 2016-2017 tandis que celui du vin a monté de 4,9 %.

Pour ce qui est des ventes par type de vin, le rouge est en tête de la liste en représentant 52,8 % de toutes les ventes de vin au Canada en 2017-2018. Il est suivi par le vin blanc (32,2 %) et le vin mousseux (5,9 %).

Les ventes des autres types de boissons alcoolisées ont aussi augmenté. En effet, le marché des spiritueux et celui des cidres, coolers et autres boissons rafraîchissantes ont progressé respectivement de 4,4 % et de 7,2 % par rapport à l’année précédente.

Ce sont les sociétés des alcools, leurs agences et les autres points de vente au détail du Québec qui ont vendu le plus de vin à l’échelle du pays. La part de ce marché a atteint 43,8 % des ventes totales de boissons alcoolisées en 2017-2018.

Lire aussi : La Canadienne Liz Palmer, parmi les meilleurs influenceurs du vin 2019

Lire la suite

Actualités

Arrestation de cinq milliardaires algériens dans le cadre d’une enquête anti-corruption

Avatar

Publié

le

La gendarmerie algérienne a procédé ce dimanche à l’arrestation de plusieurs industriels dont Issad Rebrab, considéré comme la première fortune du pays.

Alors que « l’ancien système  » se prépare aux élections présidentielles qui sont prévues pour le mois de juillet, l’atmosphère politique et sociale est de plus en plus électrique dans le pays.

Les Algériens continuent de manifester en espérant évincer les personnalités du régime Bouteflika.

Un autre événement survenu ce dimanche, 21 avril, risque de faire monter encore plus les tensions à Alger.

La gendarmerie algérienne a arrêté cinq milliardaires, parmi lesquels quatre des frères Kouninef, une puissante famille d’hommes d’affaires proche d’Abdelaziz Bouteflika.

Le milliardaire Issad Rebrab, qui dirige la société Cevital, a également été interpellé.

Des enquêtes sont ouvertes sur des faits de corruption et de détournements de foncier, ont annoncé plusieurs médias locaux.

En outre, la télévision d’état a révélé que l’ex-premier ministre Ahmed Ouyahia et l’actuel ministre des finances Mouhamed Loukal sont entendus ce lundi, 22 avril, par le parquet d’Alger dans le cadre d’une enquête sur la dilapidation de l’argent publique.

Lire aussi : Algérie : foule immense pour dire « non » à un 5è « mandat Bouteflika »

Lire la suite

Actualités

Laval : Les militaires mobilisés afin de prévenir les inondations

Avatar

Publié

le

Météo Média a annoncé ce lundi, 22 avril, que les risques d’inondations sont en train d’augmenter en raison des crues. Le niveau des eaux monte un peu partout au Québec et des régions avoisinant Montréal sont en état d’alerte.

Depuis quelques jours, la Ville de Montréal ne cesse d’informer les citoyens sur les aides mises à leur disposition afin de faire face aux inondations printanières.

Avec la fonte des neiges, les risques de montée des eaux sont à prendre en considérations même en absence de pluies.

Les quartiers de plusieurs arrondissements proches des eaux, dont Ahuntsic-Cartierville, Pierrefonds-Roxboro ainsi que l’île Bizard, resteront en alerte jusqu’à la fin du mois.

Laval craint la montée des eaux à la fin de cette semaine

« Au nord de Laval aux abords de la Rivière-des-Mille-Îles, l’eau a commencé à monter », prévient ce lundi, Patrick De Bellefeuille, le reporter de Météo Média.

Les 20 mm de pluies prévues demain dans le secteur risquent d’aggraver la situation. Il faut compter en plus les précipitations de fin de semaine qui feront monter la barre de 50 à 70 mm.

La Ville de Laval et l’armée sont mobilisés. En effet, 200 militaires des Forces de l’armée canadienne sont déployés sur le territoire pour prêter main-forte aux citoyens.

Des visites des zones les plus vulnérables sont effectuées aujourd’hui. De plus, 1375 résidences ont reçu des palettes de sacs de sable à installer au pourtour de leur maison.

La Ville rassure notamment que « les autorités surveillent de près la situation et informeront rapidement les résidents advenant la fermeture du pont. »

Lire aussi : Montréal : La saison des pluies commence demain

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant