Suivez-nous

Actualités

Légalisation du cannabis : l’opposition municipale s’inquiète

Publié

le

La légalisation du cannabis s’approche à grands pas alors que certains arrondissements estiment qu’ils ne sont pas encore prêts. Ensemble Montréal pointe du doigt l’administration Plante.

L’opposition s’est exprimée ce mercredi, 10 octobre, au sujet de l’avancement de la légalisation du cannabis à Montréal.

Alan DeSousa, maire de Saint-Laurent, a déclaré que la réglementation du cannabis à Montréal n’est pas encore au point. « Le comité d’experts mandaté par la mairesse Plante en novembre 2017 n’a toujours pas remis de rapport ou de recommandation », a-t-il précisé.

Le groupe de travail en question comprend des experts de plusieurs secteurs, soit, la santé, le communautaire, la criminologie, etc. Il avait pour mission d’œuvrer pour que la ville soit prête en juillet 2018. Or présentement, ce n’est pas le seul point qui reste en suspension.

DeSousa rappelle que l’argent que Québec doit verser pour subvenir aux besoins additionnels de la légalisation n’est pas encore déterminé.

Les arrondissements qui ont interdit la consommation du cannabis dans les lieux publics

Certains arrondissements vont modifier la réglementation pour cadrer son usage dans les lieux publics. Pierrefonds-Roxboro avait effectué une rectification en mois de mai dernier pour interdire la consommation dans les parcs.

« Notre rôle est de nous assurer que la qualité de vie de nos résidents n’est pas affectée par cette nouvelle législation. » M. Dimitrios (Jim) Beis, maire de Pierrefonds-Roxboro.

L’arrondissement Saint-Laurent a, quant à lui, prohibé son usage dans tous les lieux publics. Selon M. DeSousa « la loi québécoise ne va pas assez loin pour protéger les citoyens et prévenir les nuisances. »

En outre, les arrondissements Montréal-Nord, Saint-Léonard et Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, travaillent sur la modification de la réglementation. Ils ont rejoint ainsi plusieurs villes de la province qui ont décidé de tenir compte des enjeux liés à la légalisation.

Lire aussi : Cannabis comestible, l’industrie du Québec se prépare

 

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Cannabis au Canada : Les Québécois, ces petits consommateurs du pot au pays -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Un calculateur gratuit pour estimer l’impact environnemental de vos déplacements

Publié

le

Pour aller de Montréal à Toronto, on a la possibilité de prendre le train, l’avion ou de faire du covoiturage. L’automobile serait le meilleur choix pour les personnes qui ont un petit budget. Par contre il ne l’est pas pour ceux qui donnent de l’importance à l’impact environnemental du moyen de transport utilisé notamment dans leurs activités professionnelles.

L’agence de design Oblik Studio a créé un outil gratuit et en ligne qui permet à quiconque de calculer les incidences environnementales de son déplacement. Appelé « emission-free travel calculator », le calculateur suggère également des transports durables pour atteindre sa destination. La plateforme Mission Emission a en fait pour mission de sensibiliser le public au problème mondial de la pollution.

Depuis la signature de l’accord de Paris en 2015, les chefs d’État et d’autres dirigeants mondiaux se sont engagés à lutter contre le changement climatique par le biais de nouvelles politiques. Cependant, les individus doivent de leur côté participer à la lutte. Tel est l’argument de l’agence de design. Selon Oblik Studio, la plateforme Mission Emission peut aider les citoyens à opter pour des choix écoresponsables dans la planification de leurs voyages.

Comment fonctionne le calculateur ?

En plus de fournir des informations sur les émissions de CO2 d’un déplacement, le calculateur indique l’empreinte carbone et les dommages qu’il peut causer au voyageur et à l’environnement. Les utilisateurs peuvent connaître le temps nécessaire à un arbre pour absorber les émissions de CO2 engendré parleur voyage.

Le calculateur demande à l’utilisateur de rentrer des informations sur le type d’automobile qu’il utilise et son énergie. Les résultats affichent la quantité d’énergie consommée et le temps du trajet parcouru. La plateforme indique en outre l’empreinte carbone du  transport en commun qui peut éventuellement remplacer l’automobile.

Lire aussi : Environnement et Économie : Legault incapable de répondre de ses promesses ?

Lire la suite

Actualités

Québec : Un hiver plus froid, des factures plus élevées

Publié

le

Les Québécois pourront recevoir des factures d’électricité plus élevées que d’habitude selon Hydro Québec. Et pour cause un mois de novembre plus froid que d’habitude. L’hiver fera un peu mal au portefeuille cette année !

Environnement Canada avait annoncé de son côté que les températures aux mois de février et de mars descendront encore plus bas. La consommation d’électricité augmentera en conséquence et particulièrement si on ne prend pas de bonnes habitudes.

Concernant le mois de novembre Hydro Québec a déclaré que « la hausse pourrait être de 3$ pourun appartement 5½ et de 18$ pour une maison moyenne de 158 m2 ».

Conseils à suivre pour réduire sa consommation :

  • Baisser de un ou deux degrés la température durant la nuit et en tout temps dans les pièces inoccupées.
  • Réduire les infiltrations d’air froid en mettant des plastiques autour des fenêtres s’il y a des courants d’air.
  • Limiter la consommation d’eau chaude en prenant des douches plus courtes et en lavant les vêtements à l’eau froide.
  • Utiliser des ampoules éco-énergétiques. Les ampoules à DEL sont environ 85 % plus efficaces que les ampoules à incandescence et durent 25 fois plus longtemps.

Pour plus d’informations ICI

Lire aussi : Un hiver doux et glacial au Canada ?

Lire la suite

Actualités

Montréal, les routes fermées durant la fin de semaine

Publié

le

Des routes au niveau de l’échangeur Turcot seront fermées à partir du vendredi 14 jusqu’au lundi 17 décembre.

Le ministère de transport informe aussi qu‘un « nouveau tronçon de l’autoroute 20 en direction est sera ouvert à la circulation entre les échangeurs Angrignon et Turcot. Les usagers sont invités à porter une attention particulière à la signalisation. »

Voici les fermetures du vendredi 23 h 59 à lundi 5 h :

  • Fermeture de l’autoroute 20 en direction est entre la sortie n° 63 – 138 ouest / Pont H.-Mercier et l’échangeur Turcot
    • Fermeture de la bretelle menant de la route 138 en direction est (en provenance du pont Honoré-Mercier) à l’autoroute 20 en direction est                                
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction nord
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction sud
  • Fermeture partielle (1 voie disponible) de la route 136 en direction est   (A-720) entre l’échangeur Turcot et la sortie n° 2 – Av. Atwater
  • Fermeture de la route 136 (A-720) / autoroute 20 en direction ouest dans l’échangeur Turcot
  • Fermeture de l’autoroute 15 en direction nord dans l’échangeur Turcot, à partir de la sortie n° 63 – P.-E.-Trudeau /A-20 ouest / Toronto

Lire la suite

en-avant