Suivez-nous

Politique

Dans l’opposition, les libéraux veulent maintenant défendre les intérêts des Québécois

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

C’est la période des assermentations des nouveaux députés de la 42è législature du Québec, suite à l’élection générale provinciale du 1er octobre 2018. En attendant la formation du gouvernement Legault, les libéraux affûtent leurs armes pour ‘’affronter’’ le nouveau pouvoir.

« Nous serons présents afin de leur rappeler les engagements qu’ils ont pris auprès des Québécois. C’est facile de lancer une idée, mais encore faut-il être capable de la réaliser. Députés du Parti libéral du Québec, beaucoup de travail nous attend et je compte sur chacun d’entre vous. Nous exigerons des réponses claires pour la population », a soutenu le chef de l’opposition officielle Pierre Arcand, à l’occasion de l’assermentation des 29 députés du caucus libéral lundi 15 octobre.

« Talonner le gouvernement afin qu’il livre ce qui a été promis à la population ».

– Pierre Arcand, chef intérimaire du PLQ

Lire aussi : Immigration au Québec, la CAQ veut tout changer…

M. Arcand, député de Mont-Royal–Outremont, qui a été choisi en qualité de chef par intérim du Parti libéral du Québec (PLQ), suite à la démission de l’ex-premier ministre Philippe Couillard, a envoyé un message clair à ses collègues du caucus libéral : « talonner le gouvernement afin qu’il livre ce qui a été promis à la population ».

Le chef de l’opposition officielle insiste sur l’importance d’être « une équipe unie » afin de travailler ensemble à regagner la confiance des Québécois. Pour Pierre Arcand il sera essentiel de consulter les membres de la formation politique afin d’identifier les causes des résultats du scrutin du 1er octobre dernier.

Un coup dur pour les libéraux après 150 ans d’existence…

« Nous devrons nous inspirer des commentaires qui émaneront de ces discussions pour rebâtir notre parti. Notre formation politique existe depuis plus de 150 ans. Ce n’est pas le premier coup dur que nous subissons et croyez-moi nous reviendrons simplement plus fort. Il faut parfois savoir prendre un pas de recul pour mieux avancer. Nous écrirons une nouvelle page de l’histoire du Québec », a-t-il mentionné dans un communiqué de presse.

Au lendemain de ces propos, les 74 députés de la Coalition avenir Québec (CAQ) ont prêté serment, mardi 16 octobre, deux jours avant le dévoilement du prochain Conseil des ministres.

Lire aussi : Couillard : « la peur, ce n’est pas quelque chose qui est fréquent en moi »

Selon la programmation de l’Assemblée nationale, l’assermentation des 10 députés de Québec solidaire (QS) et des 10 autres du Parti québécois (PQ) se feront successivement mercredi et vendredi, laissant place à la cérémonie de prestation de serments des membres du nouveau Conseil des ministres le jeudi 18 octobre.

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
2 Commentaires

2 Comments

  1. Pingback: Qui sont les 26 ministres du gouvernement Legault et les défis à relever au Québec ? -

  2. Pingback: Le climat : le dernier des soucis de François Legault ? - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afrique

Égypte : l’ex-président Mohamed Morsi est mort après une audition au tribunal

Avatar

Publié

le

Mohamed Morsi, ex-président égyptien. Photo Wilson Dias/ABr — Agência Brasil, CC BY 3.0 br

Mohamed Morsi, le premier civil à devenir président d’Égypte en 2012, et le premier démocratiquement élu est décédé, ce lundi 17 juin à 67 ans au Caire, suite à attaque cardiaque.

Selon ce que rapporte plusieurs médias, Mohamed Morsi souffrait de diabète et d’hypertension alors qu’il comparaissait au tribunal lorsqu’il s’est effondré. « L’ancien président égyptien issu des Frères musulmans, en détention depuis 2013, a parlé devant le tribunal avant de s’effondrer, puis d’être emmené à l’hôpital où il est décédé », a indiqué l’AFP dans un tweet.

Rappelons que Mohamed Morsi a été chassé par l’armée un an après son élection. Son ancien ministre de la Défense et chef de l’armée, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, lui a succédé. Ce dernier a mené une répression sans merci contre l’opposition islamiste et en particulier les Frères musulmans, dont des milliers de membres ont été emprisonnés, a fait savoir RFI.

À lire : Égypte : Abdel Fattah al-Sissi veut régner jusqu’en 2034 ?

Lire la suite

Politique fédérale

Canada: Les trois initiatives principales de la première Politique alimentaire

Avatar

Publié

le

Ottawa a annoncé ce lundi, 17 juin, le lancement de la toute première politique alimentaire fédérale du Canada.

Cette politique a été élaborée notamment à partir d’une consultation à laquelle ont participé des citoyens et des experts dans les quatre coins du pays.

La vision de la nouvelle Politique est la suivante:

« Toutes les personnes vivant au Canada peuvent avoir accès à une quantité suffisante d’aliments salubres, nutritifs et culturellement diversifiés. Le système alimentaire du Canada est résilient et innovateur, protège notre environnement et soutient notre économie. »

Cet enjeu national a mis en exergue les disparités dans l’accès à l’alimentation. En effet, alors que beaucoup de Canadiens ne se nourrissent pas convenablement, 11 millions de tonnes métriques de nourriture, d’une valeur de près de 50 milliards de dollars, sont gaspillés chaque année.

« La Politique alimentaire pour le Canada est la feuille de route qui nous permettra d’établir un système alimentaire plus sain et plus durable au pays. Les investissements et les initiatives prévus dans la Politique contribueront à la croissance économique, à une meilleure nutrition et à la sécurité alimentaire pour tous les Canadiens. », a déclaré Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

Pour réaliser les premiers objectifs de la nouvelle vision, Ottawa investit 134 millions de dollars par l’intermédiaire du budget de 2019

Se lancer à l’échelle des collectivités

La mise en œuvre de la politique alimentaire se concrétisera à travers trois initiatives principales :

  • Le lancement du Fonds des infrastructures alimentaires locales, un investissement de 50 millions de dollars sur cinq ans visant à appuyer les projets communautaires qui améliorent l’accès à des aliments salubres, sains et diversifiés sur le plan culturel. Ce soutien de la sécurité alimentaire inclut les collectivités autochtones et du Nord;
  • Faire des aliments canadiens le premier choix au pays et à l’étranger;
  • Réduire le gaspillage alimentaire.

Lire aussi : Politique bioalimentaire 2018-2025, Québec franchit « une grande étape »!

Lire la suite

Économie

Fête nationale et fête du Canada : ouvert ou fermé le 24 juin et le 1er juillet ?

Avatar

Publié

le

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation rappelle aux commerçants et aux consommateurs que les commerces de détail de biens (magasins, boutiques, points de vente, marchés et autres) doivent fermer leurs portes au public le lundi 24 juin 2019, à l’occasion de la fête nationale du Québec, et le lundi 1er juillet 2019, à l’occasion de la fête du Canada.

La Loi et le Règlement n’imposent pas de restrictions quant au nombre d’employés de même qu’aux heures et aux jours d’ouverture des restaurants, des stations-services, des librairies, des antiquaires ainsi que des fleuristes le jour de la fête nationale du Québec et de la fête du Canada.

24 juin, fête nationale du Québec

Les établissements d’alimentation de petite surface, c’est-à-dire ceux dont la surface de vente est de 375 mètres carrés ou moins (épiceries, dépanneurs, fruiteries, boucheries, certaines succursales de la Société des alcools du Québec et autres), pourront ouvrir leurs portes au public sans restriction de personnel toute la journée le 24 juin 2019 et entre 8 h et 21 h le 1er juillet 2019.

Quant aux établissements d’alimentation de grande surface, c’est-à-dire ceux dont la surface de vente est de plus de 375 mètres carrés, ils ne pourront pas ouvrir leurs portes au public le 24 juin 2019, mais pourront le faire sans restriction de personnel entre 8 h et 21 h le 1er juillet 2019.

1er juillet, fête du Canada

Les pharmacies pourront ouvrir le 24 juin 2019 à la condition qu’au plus quatre personnes, à l’exclusion de celles affectées uniquement à l’officine du pharmacien, assurent le fonctionnement de la partie commerciale. Elles pourront ouvrir sans restriction de personnel entre 8 h et 21 h le 1er juillet 2019.

Soulignons que la Loi et le Règlement ne s’appliquent pas aux commerces de services (comme les salons de coiffure), ni aux bureaux, ni aux salles de spectacles, ni aux entreprises manufacturières.

Infraction pénale en cas de non-respect…

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation rappelle que le commerçant qui contrevient à la Loi en admettant le public dans son établissement ou en annonçant que le public pourra y être admis commet une infraction pénale et est passible d’une amende minimale de 1 500 $. De même, le responsable d’un centre commercial qui consent à ce que l’un de ses locataires enfreigne la Loi commet lui aussi une infraction pénale et est passible de la même amende.

À lire : Journée nationale des patriotes : Ouvert ou fermé?

Veuillez noter que les bureaux du ministère de l’Économie et de l’Innovation seront fermés le 24 juin 2019 et le 1er juillet 2019. Si vous désirez dénoncer un commerce qui enfreint la Loi, vous pouvez communiquer avec la police municipale. Vous pouvez également y effectuer un achat et transmettre un reçu au Ministère présentant la date et l’heure.

Pour plus de renseignements sur les heures et les jours d’ouverture des établissements commerciaux, consultez le www.economie.gouv.qc.ca/commerce ou composez le 514 499-2176 ou le 1 800 539-7078.

Lire la suite

Nous suivre sur Facebook

Publicité

en-avant