Suivez-nous

Style de vie

Les plaisirs du Grand Marché de Noël

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droits
imprimer

Le premier décembre, le Grand Marché de Noël de la ville a débarqué à la Place des Arts.

Avec l’installation de luminothérapie située à quelques pas, cette partie de la rue Sainte Catherine s’est transformée en îlot chaleureux qui attirera et surprendra petits et grands Montréalais, jusqu’au 24 décembre. Les petites cabanes de commerçants sont installées sur les niveaux de l’esplanade entre le Musée d’Art Contemporain et le complexe des théâtres, créant un espace de déambulation intime et agréable. L’espace est ponctué de sapins, de pantins en bois et de créatures nordiques, pour ne citer que les détails grande échelle.

Crédit photo Avant Première

Les températures clémentes ont attiré le jour d’ouverture beaucoup de monde. Il était surprenant de voir les marées humaines transformer la place en un charmant petit village. Tout était là pour renouer avec la tradition et passer du bon temps. Les lutins, le train et les chorales retrouvent tous les jours la féerie des fêtes de fin d’année. Des ateliers de fabrications, un kiosque de photo avec la famille noël au complet et des espaces de jeux attendent les enfants à l’intérieur comme à l’extérieur.

Vins chauds, chocolateries, nougats et tires d’érable font le plaisir des gourmands et des touristes qui découvrent le terroir québécois. Les dômes des annonceurs et les centres de feux attendent les plus frileux. En ce qui concerne cette semaine, du 4 au 10 décembre, la météo annonce des températures pas très froides, alors il est temps de rayer quelques lignes de sa liste de cadeaux.

Pourquoi doit-on absolument y aller ?

Le marché est proche des commerces locaux et centres commerciaux, Desjardins, Eaton, etc. C’est une très bonne occasion pour s’amuser et finir toutes les courses des fêtes y compris les mets, les ingrédients et les accessoires faits mains pour réussir ses soirées. Des coopératives d’artisans qui vendent seulement sur le net et des commerçants venant de partout de la province sont à découvrir sur place. De plus, les dégustations et les discussions avec les exposants peuvent vous donner des idées originales et vous faciliter l’organisation des repas et des décorations.

Lire la suite
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dossier

Hommes: Les styles de la saison dans les rues de Florence

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droits

Les looks masculins de cette année sont entrain de faire leur show en Italie. Le salon Pitti Uomo prend fin demain 12 janvier 2018 et pourtant la météo de la mode a déjà de quoi gloser sur les styles à venir.

Les fashionistas défilent depuis le début de cette semaine dans les rues de Florence. Comme le veut la tradition depuis les années 2000, la street fashion se crée autant par les dandy du millénaire à la recherche des flash que sur les podiums.

Une panoplie de style est citée, du sport destroy jusqu’au complet trois pièce et ses accessoires. Les barbes bien soignées et les détails qui flouent subrepticement les frontières du genre ont remplacé l’androgynie tape-à-l’œil. Le moins qu’on puisse dire c’est que la masculinité façon XIXe siècle fait son grand retour. Couleurs terre contrastées par des tons chauds vifs, gros imprimés, tweed, velour côtelé et peau de mouton nous plongent dans la période charnière de passage de la mode à la modernité.

Du coup la sapologie passe presque inaperçue.

Oui c’est un Robin des bois avec une taille bien soulignée.

Le plaid crochet afghane coloré et les bagues en argent pour rehausser le classique d’une touche ethnique inattendue.

Un mariage subtil entre le tweed et les graphismes façon aquarelle.

À partir du moment que les chevilles sont soulignées, les pantalons arborent toutes les longueurs et les formes. Les épaules élargis par un accessoire, une veste ou une superposition de vestes donnent le style homme de ville du siècle passé.

Ou comment porter le col Claudine sans que ça fasse col Claudine.

C’est à se poser des questions comme qui mérite d’être considéré comme un mythe urbain, le Borsalino ou les mafieux qui l’ont porté ?

Entre le richelieu et le mocassin à languette et avec des boucles qui affirment le style sport sage.

Lire la suite

Dossier

Tendances consommation 2018

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droits

Les animaux domestiques, les nouveaux consommateurs

Les shoppeurs de la toile peuvent rajouter un compte pour leurs animaux de compagnie sur Amazon. Cette option leur permet d’avoir des rabais spéciaux sur les produits et accessoires animaliers. La liste des animaux qui peuvent trouver des items qui les intéressent comporte les chiens, chats, poissons, oiseaux, reptiles, amphibiens, chevaux et petits animaux.

La couleur de l’année

Le plus grand créateur et fabriquant de couleur Pantone a annoncé la couleur de l’année. C’est l’ultra violet. Elle se trouvera dans les dressing, les assiettes et les décorations maison.

La génération Alpha se remplit les poches

Le monde des vlogueurs recrute dans la maternelle. 2018 connaîtra une grande montée des influenceurs agés entre 2 et 14 ans. Filmés et aidés par leurs parents ces mini entrepreneurs font la publicité des marques de jouets et de jeux vidéos sur YouTube et Instagram. Géographie du capital en dit long, les biberonnés au marketing web sont nombreux aux États Unis et en Corée. Ava Ryan, 7 ans, comptait 760,000 followers sur Instagram en novembre 2017.

Invasion de l’AR

La Réalité Augmentée va gagner plus de terrain dans la consommation de la mode et du jeu. DressingRoom app permet aux clients de Gap de modéliser son avatar 3D virtuel et de visualiser les vêtements choisis. Neiman Marcus utilise le miroir intelligent à mémoire dans ses départements de mode et de beauté permettant aux clients de re-visualiser les produits testés.

Le sans marque sur la toile

C’est un original mix entre un commerce en ligne de type dollarama, le branding de luxe et le sans marque qui a été créé dans l’antre de l’innovation, la Silicon Valley. Le nombre d’entreprises qui commercialisent ce type de concept ne cesse d’augmenter. Ils vendent des produits alimentaires, soins personnels et articles ménagers. Chaque produit coûte 3$ et la livraison est gratuite à partir de 72$.

Lire la suite

Sport

Rallye Alyssa, le Canada séduit à la finale

Hanen Hattab

Publié

le

Crédit photo Rallye Alyssa

La quatrième édition du Rallye Alyssa-Trophée Shell Fuel Save s’est achevée le 3 janvier 2018 avec la victoire de l’équipe algérienne. Les équipes canadiennes participantes ont tout de même rayonné et non pas seulement par leur présence !

Mathieu Thomassin, le chroniqueur de l’émission Virage de Télémag a confié à la radio tunisienne IFM lors d’une interview portant sur le déroulement du rallye Alyssa que les équipes canadiennes ont apporté une touche festive et joyeuse à cet événement à caractère sportif et touristique. C’est leur première grande participation et elles ont réussi à remporter la quatrième position dans le classement général.

Cette édition du rallye de Régularité féminine s’est démarquée par la présence d’une équipe ontarienne mixte formée par Mélissa au volant et son conjoint coéquipier Jacob.

Carol McQueen, l’ambassadrice du Canada en Tunisie. Crédit photo Rallye Alyssa

Carol McQueen, l’ambassadrice du Canada en Tunisie, a accompagné le groupe dans la première partie de la compétition qui parcourt la route allant de la Marsa (la banlieue nord de Tunis) à Tabarka (au nord-ouest du pays).

Comme les années précédentes, l’ambiance était décontractée et conviviale

Ce rallye contribue selon M. Mathieu à montrer au monde entier que la femme a une place de décision en Tunisie. Il a noté aussi que « les Canadiennes aiment se dépayser, sortir, voyager et s’ouvrir à d’autres cultures.» L’adrénaline précédait la course car comme le fait remarquer Issam Khereddine, directeur de l’Office du Tourisme Tunisien au Canada, « cela fait deux ans que certaines attendent de vivre cette expérience.»

Bien que ce type de rallye requiert lui aussi concentration, agilité et prévoyance, M. Thomassin a été séduit par son rythme calme.

« Je constate que c’est le plus abordable, le plus facile et le moins stressant. Il y a une participante qui a repris le volant après onze ans d’utilisation du vélo comme mode de vie spécialement pour découvrir le rallye.»

Pour plus d’informations sur le rallye Alyssa consultez notre article : Sur la route d’Alyssa

Lire la suite

en-avant

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

On aime, on suit!

Notre auteur partage avec nous sa passion, partager avec vos proches, ils apprécieront la nouveauté!