Suivez-nous

Style de vie

Les secrets culinaires de la Transformerie, leçon n° 3

Publié

le

Photo libre de droits

Non, on n’a pas encore épuisé les idées de manger les pommes de terres. Dans cette dernière leçon de la Transformerie, le chef Guillaume Cantin donne des astuces pour bien réussir les chips de pelures de pommes de terres.

Récupérer

Tout le monde sait que la peau de pomme de terre est comestible. Toutefois, selon la recette, il arrive que les pommes de terres soient pelées et que la peau ne soit pas utilisée. Ne manquez pas la chance de vous faire des délicieuses chips de pelures de pommes de terre.

Préparer

Photo libre de droits

1. Préchauffer le four à 350 degrés fahrenheit.

2. À l’aide d’un économe, peler les pommes de terres en faisant les plus beaux rubans possibles.

3. Si vous avez des tâches urgentes avant de commencer cette recette, il est possible de conserver les pelures immergées dans de l’eau froide afin d’éviter qu’elles noircissent. Par la suite, il faut bien égoutter et assécher les pelures avec un linge propre, dès qu’elles sortent de l’eau.

4. Déposer les rubans dans un cul-de-poule ou dans un bol

5. Ajouter un léger filet d’huile de tournesol ou d’une autre huile au goût pour les enrober légèrement. Saler au goût et brasser délicatement.

6. Déposer les rubans à plat, le côté peau en dessous, sur un tapis en silicone (Silpat) ou sur un papier de cuisson sur une plaque.

7. Enfourner au centre du four pendant 10 à 12 minutes jusqu’à ce que les pelures soient croustillantes et qu’elles aient une légère coloration.

8. Laisser tempérer avant de les manger.

Vous pouvez aussi épicer vos pelures avec un peu de cannelle avant la cuisson. C’est une épice parfaite pour les saisons froides. Notez qu’il est toujours conseillé d’en mettre une petite quantité.

Pour découvrir les deux autres leçons du chef :

Les​ ​secrets​ ​culinaires​ ​de​ ​la​ ​Transformerie,​ ​leçon​ ​n°​ ​1

Les​ ​secrets​ ​culinaires​ ​de​ ​la​ ​Transformerie,​ ​leçon​ ​n°​ ​2

Pour plus d’information sur la Transformerie ou pour s’impliquer :

 

http://latransformerie.org/

https://www.facebook.com/latransformerie/

Crédit photo:
Photo libre de droits
Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Style de vie

Magasinage rapide et efficace de sa future maison: Où et comment ?

Publié

le

Vous pouvez magasiner votre future maison lors des Week-ends visites libres, un des plus importants événements de promotion de l’habitation neuve au Québec. Pourquoi c’est une bonne occasion pour scruter l’offre immobilière ?

Cette 23e édition se tiendra les 30, 31 mars et 6, 7 avril prochains à Montréal et ses banlieues.

L’événement offre des choix qui s’adressent à tous les budgets et les styles. 70 projets de maisons et de condos, qui comptent notamment des appartements neufs offerts en location, sont à découvrir.

Le Circuit du Fonds immobilier de solidarité FTQ

Le public visitera des projets réalisés grâce aux partenariats entre le FTQ et des promoteurs québécois. Ils seront présentés sous la rubrique « Circuit du Fonds immobilier de solidarité FTQ ».

Parmi ces projets, neufs immeubles locatifs de la bannière Viva Cité ne manqueront pas d’intéresser les personnes de 55 ans et plus. Les visiteurs pourront aussi découvrir des projets comme :

  • Magellan 2 et 3, tours en construction de 453 copropriétés s’inscrivant dans le vaste projet Solar Uniquartier à Brossard;
  • Humaniti, un projet mixte en construction à Montréal;
  • Maestria, un projet qui sera situé au cœur du quartier des spectacles de Montréal dont la promotion est en cours;
  • Vic&Lambert, un immeuble situé à Saint-Lambert dont quelques unités de copropriétés sont encore disponibles;
  • Bassins du Havre, situé sur les rives du canal Lachine dont la quatrième phase de 112 copropriétés sera livrée à l’automne 2019
  • Urbania 2, un projet de 1 200 copropriétés situé à Laval, à deux pas du métro Montmorency qui est en cours de construction.

La maison intelligente prend forme!

De plus, les amateurs de technologie découvriront les avancées de la maison intelligente en visitant le projet Ambiance Plein Sud, à Longueuil.

L’équipe de Sonxplus sera sur place pour présenter les plus récentes innovations en la matière.

Le Circuit des 36e Prix Domus, symbole d’excellence depuis 1984

Les Week-ends visites libres présentent également dans le cadre des circuits les finalistes et lauréats des 36e Prix Domus. C’est un trophée qui rend hommage à des bâtisseurs professionnels et innovateurs.

Les Prix Habitat Design et la 6e édition du convoité Choix du public

En outre, dans le cadre des Prix Habitat Design, qui récompensent les unités modèles et les bureaux de vente les mieux pensés, le public pourra voter pour son unité aménagée préférée parmi les finalistes en lice.

En plus de faire le plein d’idées de décoration, les participants seront automatiquement admissibles au tirage de prix.

Les Prix Habitat Design seront décernés en octobre prochain, parmi lesquels les Prix de la relève en design et du Défi Val-Mar en architecture de paysage.

À noter que le concours s’enrichit cette année de deux nouvelles catégories de participation : les Prix Créativité en design industriel et le Prix GuideHabitation.ca en design numérique.

Pour plus d’informations

Lire aussi : L’immobilier à Montréal : une hausse significative de 5% en 2018

Lire la suite

Style de vie

Montréal : Un nouveau règlement pour encadrer les services de mobilité durable

Publié

le

Montréal a dévoilé ce mercredi, 13 mars, son nouveau règlement sur les services de véhicules non immatriculés en libre-service sans ancrage, comme les vélos, les trottinettes, électriques ou non, etc.

La Ville de Montréal a élaboré le nouveau règlement sur les services de véhicules non immatriculés en libre-service sans ancrage afin d’encadrer la circulation et l’installation de l’infrastructure de mobilité durable et assurer une occupation ordonnée du domaine public.

Eric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme, du transport et de l’Office de consultation publique de Montréal, a indiqué que le nouveau règlement est inspiré « des meilleures pratiques à l’international. »

En outre, il a expliqué que la Ville s’assure ainsi d’accueillir « les joueurs sérieux, et d’éviter les situations de « dumping » de produits de mauvaise qualité, ou d’entrave à la circulation. »

Où ces services seront ils déployés ?

Le règlement définit trois espaces dédiés au stationnement de ces véhicules :

  • Sur les supports à vélos (dans les 19 arrondissements),
  • dans les zones de dégagement de 5 mètres d’une intersection identifiée à l’annexe du règlement (une quarantaine prévue dans l’arrondissement de Ville-Marie pour débuter)
  • ou dans les aires désignées identifiées à l’annexe (aucune zone n’est identifiée pour le moment).

De plus, les entreprises qui offrent ces services doivent désormais se procurer un permis dont les frais sont établis en fonction de la taille du parc de véhicules du même type (trottinettes/vélos) qu’ils souhaitent déployer sur le territoire. Les tarifs sont d’un minimum de 15 000$ et peuvent aller jusqu’à plus de 27 500$.

M. Caldwell a fait remarquer que le règlement évolue en fonction des nouvelles tendances de la mobilité durable.

Lire aussi : Connaissez-vous La tasse, le nouveau projet des cafés zéro déchet à Montréal

Lire la suite

Style de vie

Montréal fête la Saint-Patrick dimanche prochain

Publié

le

Montréal fête la Saint-Patrick ce dimanche, 17 mars. Le traditionnel défilé aux couleurs irlandaises se tiendra en après-midi au centre-ville.

Comme chaque printemps, les Montréalais accueillent les températures douces avec la Saint-Patrick. Cet événement revient pour la 196e année, soulignant la diversité culturelle de la métropole.

Le défilé de la Saint-Patrick se déroulera à la rue Ste-Catherine. Il s’ébranlera à l’angle de la rue du Fort, à midi, vers l’est. Et se terminera autour de 15 h, à la hauteur de la rue Metcalfe.

Le parcours a été raccourcis cette année à cause des travaux, cependant le programme promet autant de figures, de musiques et danses folkloriques. Les haut-de-forme verts, kilts et cornemuses mettront du son et des couleurs dans le centre-ville.

Organisée par la Société irlandaise unie Paul Loftus, la parade compte cette année 2 500 figurants, une vingtaine de chars allégoriques et une quinzaine de fanfares.

Pour plus d’infos ici

Lire aussi : La Fête nationale du Québec souligne la musique TRAD et la pagaie

Lire la suite

en-avant