Suivez-nous

Biodiversité

L’ours blanc et d’autres espèces sont menacés d’extinction

Avatar

Publié

le

Selon le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), plusieurs espèces de la faune et la flore caractéristiques du Canada sont menacées d’extinction.

Les experts pointent du doigt le réchauffement climatique. L’ours blanc, le frêne noir et le saumon chinook sont des espèces en déclin. Malheureusement, leur disparition est une perte qui touche aussi bien le patrimoine biologique que culturel.

Espèce préoccupante

Dorénavant l’ours blanc aura du mal à chasser les phoques. Et pour cause les étés qui sont de plus en plus sans glace en Arctique. Toutefois, à ce jour, l’ours blanc n’est pas encore considéré comme étant menacée de disparition mais plutôt comme étant une « espèce préoccupante ».

« Il est évident que nous devrons accorder une attention particulière à cette espèce. Des changements importants sont attendus dans l’ensemble de son aire de répartition. » Graham Forbes, coprésident du sous-comité chargé d’évaluer l’avenir de l’ours blanc.

Saumon chinook © Stuart Clarke

Espèces menacées

Le frêne noir se trouve dans une situation plus alarmante en étant menacé par l’agrile. Des parcs urbains à Toronto, Montréal et Ottawa ont perdu une grande partie de leurs frênes à cause de la forte progression de cet insecte exotique. Le coléoptère menace, pour reprendre les chiffres du COSEPAC, 162 millions de frênes noirs du Canada.

Le COSEPAC a constaté notamment la baisse de 13 populations de saumons chinooks. « 8 d’entre elles ont été évaluées comme étant « en voie de disparition », 4 comme étant « menacées » et 1 comme étant « préoccupante ». »

Leur pénurie affectera les peuples de la côte Ouest, pour qui elles représentent une source d’alimentation importante. John Neilson, coprésident du Sous-comité de spécialistes des poissons marins, cite l’exemple de la population résidente du sud d’épaulards. Celle-ci est elle-même une espèce en voie de disparition.

Lire aussi : Les abeilles accros aux pesticides

 

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: L’extinction des espèces naturelles, le fléau et son effet domino - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Environnement

Vidéotron parmi les employeurs les plus verts au Canada

Avatar

Publié

le

Le palmarès 2019 des employeurs les plus verts a été dévoilé ce lundi, 15 avril. Cette distinction a choisi 70 entreprises canadiennes qui ont intégré des initiatives vertes et des valeurs environnementales.

C’est la 12ème édition du Palmarès des employeurs les plus verts. La compétition est organisée par le projet Les 100 meilleurs employeurs du Canada. Elle honore les employeurs qui ont mis au point des initiatives exceptionnelles en matière de développement durable et environnemental.

Les actions vertes de Vidéotron

L’entreprise québécoise Vidéotron figure dans le palmarès grâce à plusieurs initiatives écologiques déployées dans le cadre de sa stratégie environnementale.

Afin d’instaurer les valeurs du développement durable au cœur de sa culture d’entreprise, Vidéotron a compté sur une brigade de plus de 70 « ambassadeurs verts » qui organisent des activités de sensibilisation environnementale à l’intention de leurs collègues.

Parmi les actions vertes, Jean-François Pruneau, président et chef de la direction de Vidéotron, a cité la conception d’emballages plus écologiques, la réduction des émissions de CO2 grâce à l’électrification de la flotte, la sensibilisation des clients à la collecte de produits électroniques, etc.

Lire aussi : De nouvelles stations Communauto dans plusieurs quartiers de Montréal

Lire la suite

Environnement

Canada : Création d’un nouvel institut indépendant sur le climat

Avatar

Publié

le

Catherine McKenna, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a annoncé ce mardi, 9 avril, la création d’un nouvel institut indépendant sur le climat.

Le nouvel institut est formé de la Coalition pancanadienne d’organisations expertes, représentant plus de 15 organisations de partout au Canada. Ces partenaires mettront sur pied un institut national indépendant, sans but lucratif et axé sur les politiques en rapport avec la croissance propre et les changements climatiques.

Les travaux de l’institut permettront en outre de produire des avis stratégiques et des pratiques destinés aux Canadiens.

Mobilisation d’experts de partout du pays

 « Cet institut fournira des avis éclairés aux décideurs et établira des pratiques exemplaires pour veiller à ce que les actions futures reposent sur des données probantes », a expliqué Mme. McKenna.

Pour y parvenir « l’institut fera le lien entre les décideurs de partout au Canada et les plus grands experts canadiens du domaine des changements climatiques et de la croissance propre », a précisé Kathy Bardswick de la Coalition pancanadienne d’organisations expertes.

Ainsi l’institut bénéficiera des activités de recherche, d’analyse et de mobilisation de collaborateurs de partout du Canada.

À ce propos, l’Institut de l’énergie Trottier, de Polytechnique Montréal, a exprimé aujourd’hui, via un tweet, qu’il est fière d’être associé à la coalition.

Ottawa a doté l’institut d’un financement pouvant atteindre 20 millions de dollars sur cinq ans, à partir de 2019. La coalition se servira de cette somme, notamment, pour mettre en place sa vision. D’ailleurs, elle entamera ses travaux à partir de ce printemps.

Lire aussi : Émissions de GES : la mairesse de Montréal lance un Programme d’achats de Crédits carbone pour les déplacements aériens

Lire la suite

Biodiversité

À ne pas manquer : Distribution de fleurs gratuites à Montréal

Avatar

Publié

le

Bientôt les terrasses et les bacons de Montréal se pareront des plus belles couleurs du printemps. Si le budget freine tes passions de jardinier urbain, cet événement peut t’intéresser.

La distribution des fleurs gratuites est une action annuelle qui fait des heureux dans plusieurs arrondissements.  

À partir du 23 mai prochain, l’offre gratuite de fleurs, de fines herbes et de compost aura lieu à l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Qui a droit aux fleurs gratuites ?

Les citoyens et les groupes (organismes communautaires, HLM et coopératives d’habitation) peuvent profiter des plantes et du compost qui seront distribués en collaboration avec l’éco-quartier Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Les groupes doivent préalablement faire la demande, en remplissant un formulaire sur place au Bureau Accès Montréal (BAM) de l’arrondissement, situé au 6854, rue Sherbrooke Est, entre le 8 avril et le 3 mai 2019.

Le BAM est ouvert du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30, et le mercredi jusqu’à 19 h. La distribution se fera le jeudi 23 mai, de 17 h à 19 h, à l’Aréna Francis-Bouillon – 3175 Rue de Rouen.

La distribution aux citoyens se déroulera le samedi matin 25 mai. L’arrondissement précisera la procédure et le lieu de distribution dans une annonce qui sera diffusée à la fin du mois d’avril.

C’est avec ces espèces que vous pouvez remplir vos paniers

Cette année, dix types de fleurs et fines herbes seront disponibles : Impatiens walleriana «Accent Premium Violet Star», Coleus «Wizard Rose», Begonia «Ambassador Coral», Petunia x hybrida «Easy wave plum pudding mix», Cosmos bipinnatus «Appollo mix», Dianthus chinensis «Floral Lace Hearts of fire», Celosia plumosa «Fresh Look mix» Basilic «Ocimum basilicum», persil plat «Petroselinum crispum» et ciboulette à l’ail «Allium schoenoprasum», indique le communiqué de la ville.

Lire aussi : Connaissez-vous les Gardiens des semences du Québec ?

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant