Suivez-nous

Actualités

Mascouche : Centre communautaire Essalam, un modèle de vivre ensemble dans la diversité

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Crédit photo: Facebook Mathieu Lemay - Député de Masson

Dans le cadre du « Aïd El Idh’ha », le Centre communautaire Essalam (CCE) a organisé l’une des plus grandes rencontres entre les citoyens de la MRC Les Moulins, à Mascouche, le samedi 9 septembre, entre l’hôtel de Ville et l’Église St-Henri. Un rassemblement qui prend tout son sens, dans un contexte particulier, dans la province du Québec.

Vivre ensemble, dans la diversité, malgré « nos différences ». Cela est une réalité qui se concrétise à Mascouche : Une ville du Québec – dont la population est estimée à 45 000 – située dans la MRC Les Moulins, dans la région de Lanaudière, qui a vu naître le Centre communautaire Essalam (CCE), il y a presque deux ans.

Ceux qui croyaient que les Mascouchois et Mascouchoises étaient partis pour une « guerre sans merci », suite à une procédure de révocation du permis du CCE, enclanchée en juin 2016, doivent déchanter. Pour preuve, la fête du « Aïd El Idh’ha », que les responsables du Centre ont organisé le samedi 9 septembre 2017, n’était pas que l’affaire des Musulmans. Au contraire, l’événement a rassemblé toutes les couches de la population de la région. Ce n’est pas le curé des paroisses Saint-Henri et Notre-Dame-du-Saint-Rosaire, Éric Généreux ; et le Maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, qui diront le contraire.

« Travaillons tous ensemble, ça va être un succès pour l’avenir »

Crédit Photo: Inès Cherbib

En acceptant l’invitation des organisateurs de cette fête musulmane, aux côtés du député de Masson, Mathieu Lemay, des représentants de la GRC, l’Armée canadienne et les Pompiers de la localité, ils ont voulu démontrer que « la division et la haine n’ont pas leur place sur leur territoire », quel que soit la race ou la religion de l’autre. « On est très content de l’événement. On est une belle communauté. Travaillons tous ensemble, ça va être un succès pour l’avenir », a fait valoir Guillaume Tremblay, Maire de Mascouche.

Tout comme lui, la responsable des Communications et des Projets du CCE, Inès Cherbib, reconnaît que le Centre communautaire a été l’objet de polémique, à un moment donné. Un contexte houleux qui, selon Mme Cherbib, [qui est également porte-parole du Centre] doit relever du passé à travers cette fête : On a été dans un contexte houleux avec beaucoup de polémiques autour du centre. On organise cet événement pour dire que la page est tournée, que notre communauté veut vivre et collaborer avec tout le monde, y compris les organisations et institutions qui opèrent sur le territoire de la MRC Les Moulins.

« Notre communauté veut vivre et collaborer avec tout le monde »

Crédit Photo: Inès Cherbib

Si l’objectif premier visé par les organisateurs de cette fête est de « rapprocher la communauté musulmane de sa MRC et de ses concitoyens », « promouvoir le vivre-ensemble et l’échange », il en va de soi que cela ne peut se faire que par des discours. Et, c’est justement pour cela qu’il y avait du divertissement, des animations pour enfants, un match de soccer etc. pour donner plus de sens à cette « cohésion sociale » qui doit désormais guider les uns et les autres.

Affiche événement CCE

Faut-il le souligner, depuis l’attentat sanglant contre la mosquée de Québec, en janvier 2017, qui a fait plusieurs morts, on a assisté à la montée d’actes racistes et haineux à l’endroit de communauté musulmane dans plusieurs localités de la province. Cette rencontre qui vient de se tenir à Mascouche, entre toutes les communautés, au-delà de certains bras de fer, à l’occasion du « Aïd El Idh’ha » devrait faire tâche d’huile dans tout le Québec. Car, comme le dit l’écrivain-poète français Antoine de Saint-Exupéry: « Nos différences loin de nous léser doivent nous enrichir ».

Crédit photo:
Crédit photo: Facebook Mathieu Lemay - Député de Masson

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Un calculateur gratuit pour estimer l’impact environnemental de vos déplacements

Publié

le

Pour aller de Montréal à Toronto, on a la possibilité de prendre le train, l’avion ou de faire du covoiturage. L’automobile serait le meilleur choix pour les personnes qui ont un petit budget. Par contre il ne l’est pas pour ceux qui donnent de l’importance à l’impact environnemental du moyen de transport utilisé notamment dans leurs activités professionnelles.

L’agence de design Oblik Studio a créé un outil gratuit et en ligne qui permet à quiconque de calculer les incidences environnementales de son déplacement. Appelé « emission-free travel calculator », le calculateur suggère également des transports durables pour atteindre sa destination. La plateforme Mission Emission a en fait pour mission de sensibiliser le public au problème mondial de la pollution.

Depuis la signature de l’accord de Paris en 2015, les chefs d’État et d’autres dirigeants mondiaux se sont engagés à lutter contre le changement climatique par le biais de nouvelles politiques. Cependant, les individus doivent de leur côté participer à la lutte. Tel est l’argument de l’agence de design. Selon Oblik Studio, la plateforme Mission Emission peut aider les citoyens à opter pour des choix écoresponsables dans la planification de leurs voyages.

Comment fonctionne le calculateur ?

En plus de fournir des informations sur les émissions de CO2 d’un déplacement, le calculateur indique l’empreinte carbone et les dommages qu’il peut causer au voyageur et à l’environnement. Les utilisateurs peuvent connaître le temps nécessaire à un arbre pour absorber les émissions de CO2 engendré parleur voyage.

Le calculateur demande à l’utilisateur de rentrer des informations sur le type d’automobile qu’il utilise et son énergie. Les résultats affichent la quantité d’énergie consommée et le temps du trajet parcouru. La plateforme indique en outre l’empreinte carbone du  transport en commun qui peut éventuellement remplacer l’automobile.

Lire aussi : Environnement et Économie : Legault incapable de répondre de ses promesses ?

Lire la suite

Actualités

Québec : Un hiver plus froid, des factures plus élevées

Publié

le

Les Québécois pourront recevoir des factures d’électricité plus élevées que d’habitude selon Hydro Québec. Et pour cause un mois de novembre plus froid que d’habitude. L’hiver fera un peu mal au portefeuille cette année !

Environnement Canada avait annoncé de son côté que les températures aux mois de février et de mars descendront encore plus bas. La consommation d’électricité augmentera en conséquence et particulièrement si on ne prend pas de bonnes habitudes.

Concernant le mois de novembre Hydro Québec a déclaré que « la hausse pourrait être de 3$ pourun appartement 5½ et de 18$ pour une maison moyenne de 158 m2 ».

Conseils à suivre pour réduire sa consommation :

  • Baisser de un ou deux degrés la température durant la nuit et en tout temps dans les pièces inoccupées.
  • Réduire les infiltrations d’air froid en mettant des plastiques autour des fenêtres s’il y a des courants d’air.
  • Limiter la consommation d’eau chaude en prenant des douches plus courtes et en lavant les vêtements à l’eau froide.
  • Utiliser des ampoules éco-énergétiques. Les ampoules à DEL sont environ 85 % plus efficaces que les ampoules à incandescence et durent 25 fois plus longtemps.

Pour plus d’informations ICI

Lire aussi : Un hiver doux et glacial au Canada ?

Lire la suite

Actualités

Montréal, les routes fermées durant la fin de semaine

Publié

le

Des routes au niveau de l’échangeur Turcot seront fermées à partir du vendredi 14 jusqu’au lundi 17 décembre.

Le ministère de transport informe aussi qu‘un « nouveau tronçon de l’autoroute 20 en direction est sera ouvert à la circulation entre les échangeurs Angrignon et Turcot. Les usagers sont invités à porter une attention particulière à la signalisation. »

Voici les fermetures du vendredi 23 h 59 à lundi 5 h :

  • Fermeture de l’autoroute 20 en direction est entre la sortie n° 63 – 138 ouest / Pont H.-Mercier et l’échangeur Turcot
    • Fermeture de la bretelle menant de la route 138 en direction est (en provenance du pont Honoré-Mercier) à l’autoroute 20 en direction est                                
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction nord
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction sud
  • Fermeture partielle (1 voie disponible) de la route 136 en direction est   (A-720) entre l’échangeur Turcot et la sortie n° 2 – Av. Atwater
  • Fermeture de la route 136 (A-720) / autoroute 20 en direction ouest dans l’échangeur Turcot
  • Fermeture de l’autoroute 15 en direction nord dans l’échangeur Turcot, à partir de la sortie n° 63 – P.-E.-Trudeau /A-20 ouest / Toronto

Lire la suite

en-avant