Suivez-nous

Culture

Mode automne-hiver, les silhouettes scintillent

Hanen Hattab

Publié

le

Le dressing automne-hiver 2017-2018 sera décontracté aux détails futuristes. Les pièces BCBG se porteront en catimini.

Les pièces

Le total look jean (Oscar de La Renta, Calvin Klein, Chanel et Isabel Marant) est encore en vogue. Les must-have : les imperméables transparents (Calvin Klein et Miu Miu), les blazers masculin-féminin (MM6, Maison Margiela) et les volumes XXL (J. Crew).
Les corps aux jambes infinies porteront les longs manteaux (Sonia Rykiel et Balenciaga). Pas de panique pour les silhouettes petites et menues, elles peuvent encore tabler sur les petits blousons (Jeremy Scott), soit les perfectos en cuir et les bombers. Les doudounes over sized (Versace et Tod’s) se porteront sur des slims ou des pantalons fuseau taille haute.
Au lieu de multiplier les couches, les frileuses se réjouiront de porter les gros pulls et les gilets grosses mailles, longs et mi-longs (Sonia Rykiel et Loewe and Joseph).

Les couleurs

N’oubliez pas de remplacer le noir par le bleu marine et encre (Saint Laurent et Armani). Le doré (jaune et noisette) et le lamé (Michael Kors et Wanda Nylon) rejoignent le rose (Emilio Pucci et Prada) et le rouge criard (vermillon et corail) (Fendi), qui ont déjà fait leur entrée printemps-été 2017 dans les garde-robes des modeuses.

Les motifs

Faites une place aux pois (Balenciaga et Giambattista Valli), les gros de préférence. Les plus créatives peuvent les marier avec les imprimés floraux.

Les textures

Osez le lurex et la soie (Bottega Veneta) avec toutes les matières de l’année dernière, à savoir, le jean, les suédés (Hermès et Coach 1941) le cuir (Bottega Veneta et Saint Laurent) et le velours (Jill Stuart).

Les détails

Les fards glitter et brillants, les rouges à lèvres bicolores et les bijoux de visage sont recommandés en très petites touches. L’hiver s’égaye notamment avec des sacs, sacoches et 24 heures blancs et argentés. Les escarpins au fini intérieur métallique coloré d’Oscar de La Renta nous ont particulièrement séduits.

Hanen Hattab est doctorante en sémiologie à l’UQAM. Ses recherches portent sur les pratiques d’art et de design subversifs et contre culturels comme le vandalisme artistique, le sabotage et les détournements culturels dans l’illustration, les arts graphiques et la sculpture.

Lire la suite
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Une épicerie déclarée coupable d’avoir faire de la pub uniquement dans une autre langue que le français au Québec

Avatar

Publié

le

L’Office québécois de la langue française (OQLF) annonce que, le 15 mars 2019, l’entreprise 9304-7207 Québec inc. (Épicerie Deli Queen), a été déclarée coupable d’une infraction à l’article 58 de la Charte de la langue française. L’entreprise s’est vu imposer une amende de 1 500 $.

Il était reproché à cette entreprise (l’épicerie) de faire de l’affichage public et de la publicité commerciale uniquement dans une autre langue que le français. L’infraction a été commise le 27 juillet 2016 au 4968, chemin Queen-Mary, porte B, à Montréal.

L’article 58 de la Charte de la langue française prévoit que l’affichage public et la publicité commerciale doivent se faire en français. Ils peuvent également être faits à la fois en français et dans une autre langue pourvu que le français y figure de façon nettement prédominante.

L’Office québécois de la langue française (OQLF) rappel qu’il veille à ce que le français soit la langue normale et habituelle du travail, des communications, du commerce, des affaires et de l’Administration. Il enrichit la terminologie et offre des outils et des services linguistiques. Il assure également le respect de la Charte de la langue française et surveille l’évolution de la situation linguistique du Québec.

Lire la suite

Théâtre

Découvrir la relève du théâtre montréalais aux Auditions générales

Avatar

Publié

le

La 34e édition des Auditions générales du Théâtre de Quat’Sous se tiendra les 26 et 27 mai prochains.

Cet événement représente une occasion pour les finissants des écoles de théâtre de pouvoir se faire connaître du milieu professionnel. Il se propose comme un tremplin professionnel dans le paysage culturel québécois.

Cette année, le Théâtre de Quat’Sous accueillera 83 participants. Ils se partageront les blocs horaires, regroupés en duos, trios ou quatuors et interpréteront chacun deux scènes de registre différent, extraites de pièces de théâtre ou de scénarios de film.

« Pour la première fois de leur vie, de jeunes acteurs et actrices fouleront la scène d’un théâtre institutionnel. Ce qui me touche par dessus tout, c’est que cette sortie dans la vie professionnelle s’effectue sur la scène du Théâtre de Quat’Sous, au rapport si intime et si particulier avec le public – presque mystique ! » souligne Olivier Kemeid, directeur artistique.

Créées en 1985 par Pierre Bernard, Suzanne Léveillé et Andrée Lachapelle, les Auditions générales sont devenues un rendez-vous incontournable pour nombre de professionnels du théâtre, de la télévision et du cinéma.

Elles permettent à de jeunes artistes émergents, finissants des écoles de théâtre de se faire connaitre par les employeurs du milieu culturel. Pour une quatrième année, Diversité artistique Montréal intègre les Auditions générales.

Création de La Jeune Troupe du Quat’Sous

Pour la saison 2019-2020 du Théâtre de Quat’Sous, Olivier Kemeid a prévu une nouveauté importante qui découlera des Auditions Générales : la création et la mise sur pieds de La Jeune Troupe du Quat’Sous. Le projet réunit des interprètes issus des Auditions générales, donc de la relève, choisis par le comité d’artistes associés.

Des metteurs en scène du comité travailleront avec cette troupe tout au long de la saison prochaine. Mani Soleymanlou accompagnera la troupe pour une activité prévue pour le 4 mai 2020 dans le cadre des Salons de la découverte.

Pour plus d’infos ici

Lire aussi : Montréal : Revivre l’ambiance du XVIIIe siècle grandeur nature

Lire la suite

Cinéma

Le cinéma italien à l’affiche pendant la saison estivale

Avatar

Publié

le

Le Festival du Film Italien Contemporain (ICFF) sera de retour à Montréal cette année pour une nouvelle édition qui aura lieu du 13 au 21 juin 2019 dans plusieurs salles de la métropole.

Cette édition estivale marque le 7ème anniversaire du festival qui célèbre le cinéma italien dans les quatre coins du pays, à Toronto, Montréal, Québec, Vaughan, Ottawa, Hamilton et Vancouver.

Cette année la programmation présente des long-métrages dans les genres comédie, drame et horreur, des documentaires et des court-métrages.

Pour consulter la programmation à Montréal ici

Des projections en plein air

L’ICFF consacre un volet spécial à la Petite-Italie. Et ça sera à la belle étoile au parc Dante.

Le Ciné-Parc Dante se tient du 3 juillet jusqu’au 28 août et propose une large variété de films italiens. Les projections seront gratuites durant les neufs soirées cinéma à partir de 21h chaque mercredi soir.

Pour suivre l’actualité des projections ici

Lire aussi : La 2e édition des Laboratoires ouverts sur la diversité et les peuples autochtones présente Médée-Yaa

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant