Suivez-nous

Économie

Expo Entrepreneurs 2018, le rassemblement a frappé fort à Montréal

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Crédit: Expo Entrepreneurs/Twitter

Annoncé en grande pompe comme « le plus grand rassemblement de l’écosystème entrepreneurial au Québec », Expo Entrepreneurs a atteint l’objectif de la mobilisation de deux jours en une journée. Du citoyen lambda au Gouvernement québécois, en passant par les panélistes et sponsors de gros calibre, la Place Bonaventure a refusé du beau monde mercredi 24 janvier, jour 1 de l’édition 1 #EE18.

À la différence des autres salons dédiés à l’entrepreneuriat, le concept « Expo Entrepreneurs » s’est voulu innovant. En lieu et place des kiosques d’exposants, des dômes géodésiques ont été installés pour recevoir des ateliers et deux scènes centrales pour suivre les conférences avec des casques écoutes en simultané, puis des ‘’conteneurs’’ offrant du café gratuit. « On n’est pas un salon traditionnel. Il n’y a pas de kiosques d’exposants, on crée des espaces qui misent sur l’échange entre les gens qui soutiennent l’entrepreneuriat et les entrepreneurs. Tout l’espace est fait sur mesure. C’est notre directeur artistique qui crée l’environnement. On a banni le mot salon. C’est l’unique rassemblement de l’écosystème entrepreneurial québécois », a confié le PDG de Expo Entrepreneurs, Nima Jalalvandi, lors d’une entrevue à Avant Première MTL.

« On a banni le mot salon, on est unique ! »

Nima Jalalvandi, Président Directeur Général de Expo Entrepreneurs. Crédit : Avant Première MTL

En sa qualité d’organisateur en chef, M. Jalalvandi s’est montré “fier” d’avoir « surpassé » l’objectif prévu de 5000 participants sur les deux journées de rencontres et ce, malgré quelques ‘’fausses notes’’ qu’il a reconnues. Pour lui, ce monde fou confirme qu’Expo Entrepreneurs a eu « ce momentum au bon temps ». D’autant plus que le gouvernement du Québec, la ville de Montréal au nombre des grands partenaires de l’événement planifiaient eux aussi de faire un grand rassemblement de l’écosystème entrepreneurial.

Pour sa part, le Ministre délégué à l’Intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles, Robert Poëti, s’est dit « impressionné » par ce qu’il a vu. « Je suis impressionné de ce que je vois ici aujourd’hui, je suis impressionné de la structure que vous avez. Et je peux vous assurer qu’on va être présent pour vous et qu’on va être là pour vous appuyer, vous aider », a-t-il promis à l’endroit des organisateurs de l’événement. Il a également encouragé les jeunes à se lancer en affaire et à « prendre leur place » au moment où, selon le ministre, le Québec a atteint « une stabilité assez extraordinaire » sur le plan économique.

« On donne le problème, vous donnez la solution »

Robert Poëti, Ministre délégué à l’Intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles. Crédit : Avant Première MTL

« Je ne fais pas de partisanerie ni de politique, mais dans un environnement stable, les gens à travers le monde veulent investir, profiter de ce moment-là, profiter de ces opportunités. On peut vous aider à travers les différentes missions, à travers les différents contacts. (..) L’ensemble des gens au gouvernement veulent vous aider. Si vous pensez qu’on a besoin de quelque chose et qu’on ne sait pas au gouvernement venez nous le dire, venez nous le dire. Souvent nous, on a les problèmes ! Quand on identifie le problème, on identifie la solution. Et souvent, je pense qu’on choisit la mauvaise solution. On devrait juste vous donner le problème et vous autres, nous donner la solution », a fait valoir le ministre Poëti.

Par ailleurs, Nima Jalalvandi a non seulement encouragé les ‘’entrepreneurs chancelants’’ à aller à la rencontre des autres, à participer aux événements pour pouvoir ‘’briser la glace’’ un jour. Mais aussi, le PDG d’Expo Entrepreneurs a émis le vœu de « garder vivant » ce rassemblement créé « par des entrepreneurs pour des entrepreneurs » afin de « refléter le climat d’affaires au Québec » et « être représentatif de ce que les entrepreneurs y vivent » aux prochaines éditions.

Rappelons qu’environ 200 conférenciers et experts sont attendus, du 24 au 25 janvier, avec une dizaine de thématiques au menu : démarrage d’entreprise, numérique et technologie, gestion d’entreprise, entrepreneuriat collectif, entrepreneuriat au féminin et diversité, innovation corporative, leadership international, financement et transfert d’entreprise. Pour en savoir davantage, vous pouvez télécharger l’application mobile « Expo Entrepreneurs 2018 » gratuitement sur « App Store » ou « Play Store » ou rendez-vous sur le site web via >>> http://lickst.at/EEprogrammationfinale.

Crédit photo:
Crédit: Expo Entrepreneurs/Twitter

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
2 Commentaires

2 Comments

  1. Pingback: Conférence de lancement : Expo Entrepreneurs 2019 prépare un grand coup au Québec - Avant Premiere Mtl

  2. Pingback: Expo Entrepreneurs : une « vision assez forte » qui mobilise les gens dans la bonne direction -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agriculture

La ruée vers les cabanes à sucres a officiellement commencé

Publié

le

Si les mots sirop d’érable vous mettent l’eau à la bouche, c’est à partir d’aujourd’hui que vous pouvez planifier des échappées gourmandes et les provisions de l’année.

Tant que c’est possible, il est conseillé de remplacer le sucre blanc par le sirop d’érable. On aura mangé sain, consommé local et participé à une économie prospère.

La saison acéricole 2019 a été lancée ce mercredi, 20 février, à l’érablière du Bois-de-Coulonge située dans la capitale nationale. La production du sirop a quant à elle débuté ces dernières semaines.

Même si en 2018 la production de sirop d’érable a chuté de 21,7 % à l’échelle nationale, les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) restent optimistes concernant l’avenir du secteur au Québec. Et ce essentiellement parce que la province demeure le plus grand producteur à l’échelle mondiale.

La communauté acéricole est optimiste

À l’occasion du lancement les PPAQ ont souligné le progrès économique important accompli par ce secteur.

« Les faits montrent que l’arrangement institutionnel actuel a permis de réunir les conditions pour que l’économie de l’érable du Québec relève le nouveau défi de la demande agroalimentaire mondiale », explique François L’Italien, chercheur à l’Institut de recherche en économie contemporaine.

Il est important de rappeler que le Québec produit 72 % du sirop d’érable au monde. À ce propos le PPAQ ont indiqué aussi dans leur communiqué qu’ils « visent des ventes de l’ordre de 185 millions de livres dans un horizon de cinq ans. »

De son côté M. L’italien pense que le modèle économique du secteur est performant. Et ce grâce à la mise en marché collective en acériculture. Celle-ci « a constitué une rampe de lancement pour les producteurs québécois », a-t-il expliqué.

Lire aussi : Agroindicateur 2018 : l’économie agricole du Québec pète la forme

Lire la suite

Tourisme

La Canadienne Liz Palmer, parmi les meilleurs influenceurs du vin 2019

Publié

le

L’influenceuse et journaliste spécialisée dans le vin Liz Palmer figure désormais dans la liste des « Meilleurs Influenceurs du Vin en 2019 ».

Liz Palmer a été sacrée meilleure influenceuse nord-américaine par un jury qui comprend 45 sommeliers, acheteurs de vin et directeurs de vin américains.

La liste des meilleurs influenceurs du vin est organisée et lancée par Sommeliers Choice Awards et Beverage Trade Network. Ces derniers ont mis en vedette « les meilleurs influenceurs du vin ayant une bonne audience sur Instagram & Twitter. »

Les experts suivants figurent dans la liste : The Wine Wankers, Jancis Robinson, Julien Miquel, Jon Thorsen, Jessica Altieri, Kelly Mitchell, Jeff Kralik, Tim Atkin, Julie Brosterman, Jamie Goode, Luiz Alberto, Joey Casco, Alder Yarrow, Cathrine Todd, Michelle Williams, Marilena Barbera, Meg Maker, Dusan Jelic et Katherine Cole.

L’influenceuse a raflé d’autres distinctions

Mme Palmer est également experte en marketing. Elle a fondé en 2018 l’Upsocial Wine & Spirits Agency (une agence de marketing numérique ), basée à Toronto et à Londres au Royaume-Uni.

Avec cette reconnaissance, l’influenceuse canadienne, basée à Toronto, aurait accumulé ainsi plusieurs distinctions. En effet, elle a été aussi désignée parmi le « Top 20 » des influenceurs de pouvoir des médias sociaux sur les vins et spiritueux en 2019 et a été classée dans le Top 1% de l’ISS de l’industrie.

Lire aussi : Meilleurs sommeliers du monde 2019 : Deux Québécois dans la course

Lire la suite

Économie

Home Depot embauche 5500 nouveaux employés par message texte

Publié

le

« Ce printemps, grâce à notre nouvelle fonction permettant de postuler par message texte, il sera plus facile que jamais pour les personnes qui souhaitent offrir une excellente expérience de magasinage aux clients de se joindre à notre équipe», a déclaré Jeff Kinnaird, président de Home Depot Canada.

Home Depot a opté ainsi pour une méthode de postulation plus commode. Et pour cause, l’entreprise s’apprête à entamer sa haute saison en recrutant partout dans le pays 5 500 nouveaux associés. Les postes offerts sont : Associés de ventes, caissiers, manutention de nuit, associés au stationnement; et associés au centre de jardinage.

« Nous savons que la commodité est la clé au moment de postuler à un emploi», a expliqué M. Kinnaird.

Pour faire parvenir sa demande d’emploi, il suffit d’envoyer le texto «Home Depot Jobs», ou au Québec, «HD Emplois» au 97211.

Les personnes intéressées peuvent aussi postuler en ligne ici : www.homedepot.ca/emplois ou visiter l’un des 182 salons de recrutement organisés partout au pays.

Lire aussi : Montréal : Une nouvelle stratégie d’intégration professionnelle des immigrants

Lire la suite

en-avant