Suivez-nous

Politique municipale

Montréal-Nord, le parc Aimé-Léonard fait peau neuve

Avatar

Publié

le

Le parc Aimé-Léonard fait peau neuve pour accueillir plus d’événements récréatifs et culturels.

Situé le long de la rivière, le parc Aimé-Léonard attire les Montréalais à la recherche d’espaces de détente et de loisirs sportifs et culturels. En plus de ses parcours santé, le parc abrite une base nautique qui organise des sorties en kayak de mer, et balades en bateau électrique ou en rabaska.

Gérée par l’organisme La Route de Champlain, la base accueille les clients au sein du chalet du parc, qui profitera du nouveau projet de réaménagement. 

Les travaux comptent aussi le rajeunissement et la construction d’une scène extérieure, et débutent en juillet. Ils se poursuivront jusqu’au printemps 2020 et seront suivis par le réaménagement des aires de jeu et de détente, selon le communiqué de l’Arrondissement de Montréal-Nord.

La nouvelle scène extérieure aura une superficie d’environ 160 mètres carrés et le chalet sera agrandi de 32 mètres carrés supplémentaires.

Le parc Aimé-Léonard amorcera en juillet une cure de rajeunissement avec la construction d’une scène extérieure et l’agrandissement du chalet de parc. (Arrondissement de Montréal-Nord (Ville de Montréal))

Le projet de réaménagement répond aux besoins du parc en terme d’infrastructures destinées aux activités et événements culturels, sociaux et récréatifs.

En effet, lorsque l’espace accueille des spectacles comme la Fête nationale et la fête du Canada, l’arrondissement doit louer et installer une scène temporaire. La nouvelle scène extérieure permanente remplira désormais cette fonction et promet de maximiser la tenue d’événements.

À savoir :

La fête familiale et Won’ma Afrique se tiennent le 1er juillet à partir respectivement de 14h et 18h30, et ce à l’occasion de la fête du Canada.

Lire aussi : Montréal : Voici de quoi aura l’air la cour de voirie de la Commune

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique municipale

Le Plateau Mont-Royal : trois candidats à la succession de Luc Ferrandez

Avatar

Publié

le

La période de dépôt des candidatures, en prévision de l’élection partielle du 6 octobre 2019 pour le poste de maire de l’arrondissement Le Plateau Mont-Royal a pris fin vendredi à 16 h 30. 

Le Président d’élection de Montréal, Me Yves Saindon, annonce que trois candidats brigueront les suffrages :

M. Marc-Antoine Desjardins : Vrai changement pour Montréal

M. Luc Rabouin : Projet Montréal – Équipe Valérie Plante

M. Jean-Pierre Szaraz : Ensemble Montréal

Rappelons que Luc Ferrandez qui était le maire du Plateau Mont-Royal et  responsable des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal a quitté la vie politique en mai dernier. Il avait évoqué ses convictions écologistes et son incapacité à influencer les décisions prises à l’Hôtel de Ville. 

« Depuis des mois, je songe à partir et mille raisons me donnent envie de rester – en commençant par la véritable passion que j’ai pour ce travail et mon affection sincère envers mes collègues », écrit-il dans un long texte publié sur Facebook pour expliquer sa décision. « Une seule me donne envie de partir, mais elle revient sans cesse avec plus de force : une impression d’imposture. »

Lire la suite

Politique municipale

Semaine de la municipalité 2019 et lancement des Bons coups munICIpaux

Avatar

Publié

le

Les citoyens de la région de Montréal sont invités à prendre part aux activités organisées dans le cadre de la Semaine de la municipalité qui se déroulera du 8 au 14 septembre prochains.

Cette année, la Semaine coïncide également avec le lancement des Bons coups munICIpaux, une plateforme destinée à mettre en valeur les organismes municipaux qui usent d’ingéniosité et de créativité dans le développement de projets au bénéfice des citoyens.

Dès le 8 septembre, c’est six capsules vidéo et 42 fiches traitant de projets soumis par 34 municipalités de 11 régions administratives qui seront ainsi diffusées sur les différentes plateformes du MAMH. Tous les projets proposés illustrent bien que le champ d’action des municipalités est vaste, ce qui les amène à collaborer avec la majorité des ministères québécois et plusieurs organismes publics.

Offrir une proximité de services aux citoyens!

Selon Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, les municipalités offrent une proximité de services aux citoyens et elles contribuent à l’épanouissement de nos communautés, tant en ce qui a trait à l’aménagement, aux transports, à la culture qu’à l’environnement. « En cette Semaine de la municipalité, je tiens à souligner leur travail qui contribue grandement à améliorer la qualité de la vie des citoyennes et des citoyens de la région métropolitaine », a-t-elle indiqué.

Pour Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, La vitalité et le dynamisme de chaque région passent notamment par l’engagement des citoyens dans les différentes organisations municipales. La Semaine de la municipalité, dit-il, offre un moment privilégié pour encourager cette participation citoyenne et pour mieux faire connaître son importance dans le développement de toutes les communautés. 

Les citoyens sont invités à suivre le mot-clic #SemaineMunicipalité2019 ou à contacter leur municipalité pour connaître les activités prévues.

À lire : Villes canadiennes : lancement d’un nouveau projet visant à améliorer les données urbaines

Lire la suite

Environnement

Création d’un parc urbain de 3 000 hectares à Montréal, le plus grand au Canada

Avatar

Publié

le

Valérie Plante annonce la création d’un grand parc urbain de 3 000 hectares afin de protéger des espaces naturels de l’ouest de l’île de Montréal. « Avec plus de 3 000 hectares de superficie, le Grand parc de l’Ouest deviendra le plus grand parc municipal du Canada », a précisé la mairesse de Montréal.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a adopté le règlement relatif à l’établissement et à la délimitation du parc. Ce territoire regroupe les parcs-nature de l’Anse-à-l’Orme, du Bois-de-L’Île-Bizard, du Bois-de-la-Roche, du Cap-Saint-Jacques et des Rapides-du-Cheval-Blanc, en plus d’inclure différents secteurs d’intérêt à des fins de grands parcs. 

« Avec le Grand parc de l’Ouest, la Ville de Montréal prend le parti de la nature et des espaces verts. Le territoire du Grand parc de l’Ouest possède une mosaïque de milieux naturels riches et diversifiés. Pas moins de 175 hectares de rares milieux humides et hydriques au cœur de l’île de Montréal seront également protégés », a souligné Sylvain Ouellet, vice-président du comité exécutif.

Protéger 10% de la superficie du territoire de Montréal

Cette démarche s’inscrit dans notre volonté de protéger 10 % de la superficie du territoire de Montréal et vise à conserver et à protéger à perpétuité les aires naturelles de l’ouest de l’île de Montréal. Cela profitera à toutes les Montréalaises et à tous les Montréalais, explique Valérie Plante. En plus d’assurer la pérennité des écosystèmes, la protection des milieux naturels offrira à la population montréalaise de nouveaux lieux de contact avec la nature et contribuera au pouvoir d’attraction de la Ville, ajoute comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Avec plus de 3 000 hectares de superficie, le Grand parc de l’Ouest deviendra le plus grand parc municipal du Canada. »

– Valérie Plante, mairesse de Montréal

Le Grand parc de l’Ouest assurera non seulement la santé des milieux naturels, mais contribuera également à améliorer la qualité de vie des Montréalaises et Montréalais. Mis en valeur dans une perspective intégrée et globale, cet espace permettra de boucler la ceinture verte bordant le lac des Deux-Montagnes. Le Grand parc de l’Ouest consolidera la trame verte de la ville et créera un environnement urbain respectueux de l’environnement et accessible à toutes les citoyennes et à tous les citoyens.

Un grand parc urbain pour faire face aux crues des eaux!

Face aux conséquences des bouleversements climatiques, Montréal multiplie ses efforts pour offrir des milieux de vie résilients et durables. Par la protection de ces importants milieux humides, le Grand parc de l’Ouest contribuera à l’adaptation et à la résilience de l’agglomération face aux changements climatiques et augmentera la résilience de la Ville de Montréal face aux crues des eaux dans le secteur de Pierrefonds-Roxboro.

Le règlement relatif à l’établissement et à la dénomination du Grand parc de l’Ouest assurera l’intégration légale des lots identifiés à l’intérieur de ses limites, ce qui permettra ensuite à la Ville de poursuivre ses démarches en vue d’assurer leur conservation, en tout ou en partie. Dès cet automne, une plateforme de consultation citoyenne sera mise en place et la population sera appelée à s’exprimer sur le projet du Grand parc de l’Ouest afin de faire connaître ses besoins et ses attentes.

À lire : Origine – Habitation durable : la construction est officiellement lancée par District Atwater à Verdun

Lire la suite

Nous suivre sur Facebook

Publicité

en-avant