Suivez-nous

Actualités

Montréal, quand des policiers sabotent le 375ème anniversaire

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

|© wiki/375e_anniversaire_de_Montréal|

Des centaines de policiers ont manifesté dans les rues de Montréal, mercredi soir, jour de la célébration de la naissance de la Ville, au moment où l’on assiste à des attentats terroristes dans des métropoles à l’occasion de grand rassemblement, comme au 375ème de Montréal.

Ces policiers ont-ils bien choisi le 17 mai pour manifester ? Alors que des milliers de personnes étaient dehors, mercredi, pour fêter le 375ème anniversaire, des centaines d’agents du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM) sont descendues dans les rues pour manifester, dit-on, leur mécontentement envers l’administration du maire Denis Coderre. Ils sont partis de la rue Gilford, sur le Plateau Mont-Royal, où se trouve le siège social de la Fraternité des policiers et policières, le rassemblement s’est ensuite dirigé vers la rue Saint-Denis, complètement fermée à la circulation, pour être rediriger vers le Vieux-Montréal, où le maire Denis Coderre tenait une réception à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal et où plusieurs activités étaient prévues pour souligner les festivités.

Comment les policiers ont réussi leur coup ?

Ces flics tenaient une banderole affirmant : « Monsieur le maire, mettez fin au mépris ». « On ne peut pas nous laisser sans convention depuis le 31 décembre 2014. On est tanné! En plus, on veut nous enlever notre droit de montrer notre mécontentement, encore une fois, avec une loi inconstitutionnelle sur nos uniformes », a laissé entendre Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers et policières de Montréal. Tout en précisant que des négociations intensives devraient avoir lieu la semaine prochaine, du 23 au 26 mai. « On y va de bonne foi, mais on y va debout, pas à genoux monsieur le maire », martèle-t-il.

Selon les informations en notre possession, les policiers de Montréal sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2014. Ils contestent la réforme des régimes de retraite municipaux dans la loi 15, en exerçant plusieurs moyens de pression. En plus, le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a déposé un projet de loi, en fin avril, pour forcer les policiers à porter leurs uniformes qu’ils ont cessé de porter depuis trois ans. Alors que, mercredi, ils portaient encore ces pantalons de camouflage ou de clown.

Même si pour certains, les policiers ont pris un gros risque en manifestant un jour spécial du 375ème où d’éminentes personnalités (tout comme le premier ministre Trudeau) se sont rendues à Montréal pour célébrer également la Fondation de Ville, cette situation aurait vraisemblablement laissé planer le spectre des attentats de Nice (Paris) ou de Berlin (Allemagne). Mais au dire du président du syndicat des policiers, c’était leur manière à eux de « souhaiter bonne fête » aux Montréalais. Soulignant d’ailleurs qu’« une manifestation n’est pas une démonstration de force, mais plutôt un geste de solidarité ». « On sait pourquoi on est ici, oui pour souhaiter bonne fête, en appui dans ces débuts de réjouissance, mais surtout pour manifester notre exaspération », a indiqué Yves Francoeur.

Denis Coderre « immortalisé » par les manifestants…

Alors que cette manifestation n’était pas « de mauvais aloi » aux yeux du maire de Montréal, Denis Coderre songerait à reprendre une partie de la « fête gâchée » par les policiers. D’autant plus que dans la journée, un peu plus tôt, les syndiqués ont réalisé un coup d’éclat en installant quatre énormes panneaux publicitaires visant à dénoncer l’attitude du maire dans les négociations portant sur le régime de retraite. Aux abords du pont Jacques-Cartier, sur l’avenue Viger Ouest, sur le boulevard Saint-Laurent et à la jonction de l’autoroute 10 et la route 132, on pouvait y voir le maire Denis Coderre portant un chapeau de fête.

Ainsi, le maire de Montréal, Denis Coderre, a indiqué jeudi que le spectacle d’illumination du pont Jacques-Cartier sera à nouveau présenté puisqu’il a été perturbé par la manifestation de milliers de policiers. « On va faire un autre spectacle pour les Montréalais, a-t-il déclaré lors d’une mêlée de presse. On va trouver la date incessamment ».

Toutefois, M. Coderre s’est dit « fier » des activités du 375e anniversaire de la journée du mercredi. « C’était une journée extraordinaire, a-t-il dit lors de réunion hebdomadaire du comité exécutif. Le seul bémol, c’est que nos policiers auraient pu se faire aimer et laisser la population vivre ce moment unique. On prend note ». Pour les citoyens qui n’ont pas pu vivre ce moment en toute quiétude, le maire s’est dit « désolé ».

Crédit photo:
|© wiki/375e_anniversaire_de_Montréal|

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Les Canadiens sont-ils plutôt amateurs de vin ou de bière?

Avatar

Publié

le

En 2017-2018 le marché du vin a connu une croissance à l’échelle du pays, tandis que la vente de bière est restée stable.

Selon un rapport publié ce mardi, 23 avril, par Statistique Canada, la vente des boissons alcoolisées a atteint 23,2 milliards de dollars, en hausse de 3,1 % par rapport à l’année précédente. Cela correspond à 3 098 millions de litres de boissons vendues durant cette période. L’achat par personne ayant l’âge légal de consommer l’alcool au Canada a été estimée à 507,1 verres standard.

Le Québec, le plus important marché du vin

La hausse des ventes des vins (4,6 %) a été plus importante que celle des bières (0,8 %). Les ventes des deux produits se sont chiffrées à respectivement 7,5 milliards de dollars et 9,2 milliards de dollars.

Les Canadiens ont acheté au total 2 215 millions de litres de bière et 531 millions de litres de vin en 2017-2018. Le volume de bière vendue a connu ainsi une baisse de 0,8 % par rapport à 2016-2017 tandis que celui du vin a monté de 4,9 %.

Pour ce qui est des ventes par type de vin, le rouge est en tête de la liste en représentant 52,8 % de toutes les ventes de vin au Canada en 2017-2018. Il est suivi par le vin blanc (32,2 %) et le vin mousseux (5,9 %).

Les ventes des autres types de boissons alcoolisées ont aussi augmenté. En effet, le marché des spiritueux et celui des cidres, coolers et autres boissons rafraîchissantes ont progressé respectivement de 4,4 % et de 7,2 % par rapport à l’année précédente.

Ce sont les sociétés des alcools, leurs agences et les autres points de vente au détail du Québec qui ont vendu le plus de vin à l’échelle du pays. La part de ce marché a atteint 43,8 % des ventes totales de boissons alcoolisées en 2017-2018.

Lire aussi : La Canadienne Liz Palmer, parmi les meilleurs influenceurs du vin 2019

Lire la suite

Actualités

Arrestation de cinq milliardaires algériens dans le cadre d’une enquête anti-corruption

Avatar

Publié

le

La gendarmerie algérienne a procédé ce dimanche à l’arrestation de plusieurs industriels dont Issad Rebrab, considéré comme la première fortune du pays.

Alors que « l’ancien système  » se prépare aux élections présidentielles qui sont prévues pour le mois de juillet, l’atmosphère politique et sociale est de plus en plus électrique dans le pays.

Les Algériens continuent de manifester en espérant évincer les personnalités du régime Bouteflika.

Un autre événement survenu ce dimanche, 21 avril, risque de faire monter encore plus les tensions à Alger.

La gendarmerie algérienne a arrêté cinq milliardaires, parmi lesquels quatre des frères Kouninef, une puissante famille d’hommes d’affaires proche d’Abdelaziz Bouteflika.

Le milliardaire Issad Rebrab, qui dirige la société Cevital, a également été interpellé.

Des enquêtes sont ouvertes sur des faits de corruption et de détournements de foncier, ont annoncé plusieurs médias locaux.

En outre, la télévision d’état a révélé que l’ex-premier ministre Ahmed Ouyahia et l’actuel ministre des finances Mouhamed Loukal sont entendus ce lundi, 22 avril, par le parquet d’Alger dans le cadre d’une enquête sur la dilapidation de l’argent publique.

Lire aussi : Algérie : foule immense pour dire « non » à un 5è « mandat Bouteflika »

Lire la suite

Actualités

Laval : Les militaires mobilisés afin de prévenir les inondations

Avatar

Publié

le

Météo Média a annoncé ce lundi, 22 avril, que les risques d’inondations sont en train d’augmenter en raison des crues. Le niveau des eaux monte un peu partout au Québec et des régions avoisinant Montréal sont en état d’alerte.

Depuis quelques jours, la Ville de Montréal ne cesse d’informer les citoyens sur les aides mises à leur disposition afin de faire face aux inondations printanières.

Avec la fonte des neiges, les risques de montée des eaux sont à prendre en considérations même en absence de pluies.

Les quartiers de plusieurs arrondissements proches des eaux, dont Ahuntsic-Cartierville, Pierrefonds-Roxboro ainsi que l’île Bizard, resteront en alerte jusqu’à la fin du mois.

Laval craint la montée des eaux à la fin de cette semaine

« Au nord de Laval aux abords de la Rivière-des-Mille-Îles, l’eau a commencé à monter », prévient ce lundi, Patrick De Bellefeuille, le reporter de Météo Média.

Les 20 mm de pluies prévues demain dans le secteur risquent d’aggraver la situation. Il faut compter en plus les précipitations de fin de semaine qui feront monter la barre de 50 à 70 mm.

La Ville de Laval et l’armée sont mobilisés. En effet, 200 militaires des Forces de l’armée canadienne sont déployés sur le territoire pour prêter main-forte aux citoyens.

Des visites des zones les plus vulnérables sont effectuées aujourd’hui. De plus, 1375 résidences ont reçu des palettes de sacs de sable à installer au pourtour de leur maison.

La Ville rassure notamment que « les autorités surveillent de près la situation et informeront rapidement les résidents advenant la fermeture du pont. »

Lire aussi : Montréal : La saison des pluies commence demain

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant