Suivez-nous

Actualités

Montréal : Temps forts du 3è Salon Canado-Maghrébin 2017

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Crédit photo: Avant-Première Canada

Comme prévu, le 3è Salon du développement Canado-Maghrébin s’est tenu le 8 et le 9 septembre 2017, au Palais des Congrès de Montréal. Que retenir de ces 12 heures de rencontre d’une communauté estimée à 300 000 au Canada ? Le magazine Avant-Première Canada qui y a pris part, vous fait un compte rendu des temps forts de la pléiade de thèmes abordés par divers intervenants (hommes politiques, entrepreneurs, citoyens, journalistes, étudiants) lors d’ateliers, émissions radio et plateaux télévisés.

Adel Achouri, Organisateur du Salon (crédit: Avant-Première Canada)

Visiblement, c’est un « pari gagné » pour Adel Achouri. En sa qualité de président-organisateur du Salon du développement Canado-Maghrébin d’ouvrir le bal des allocutions au sein de « l’espace VIP » devant un beau monde. Dans son mot d’ouverture, M. Achouri a fait valoir que l’objectif de cette rencontre est de « positionner » la communauté Maghrébine au-devant de la scène politique, économique et dans tous les domaines de la société québécoise et canadienne. « Notre objectif est de voir des Maghrébins à la tête d’entités canadiennes et québécoises ; de voir des jeunes en politique et dans les médias, pas seulement des communautaires mais des médias québécois et canadiens », a appuyé Adel Achouri, également président de L’excellence Conseils & Formation, qui s’est dit « fier d’avoir réuni plusieurs associations autour d’un projet ».

Une première journée riche en intervention

À sa suite, plusieurs autres personnalités ont pris la parole. Au nombre desquelles : la Secrétaire générale de l’Association des Tunisiens aux Amériques, Hana Iness Abbes, qui travaille sur deux grands projets dont le parrainage des orphelins en Tunisie et le festival du Jasmin tunisien à Montréal. Le président de la Fondation Club Avenir, Bachir Halimi a salué l’initiative d’un tel Salon. Il a encouragé « l’excellence au sein de la communauté Maghrébine » au Canada et a souhaité qu’elle « excelle » dans tous les domaines d’activités. Le président de l’Alliance d’Affaire Canada-Algérie, Jean-Jacques Rainville a reconnu la « contribution » de la communauté maghrébine dans « le développement » de la société Canadienne.

(crédit: Avant-Première Canada)

Le public a également eu droit à l’émission « Tam-Tam » de Radio-Canada International (RCI), diffusée en direct du Salon,  et qui était animée par Stephan Parent. Comme invités, il fallait compter : Mohammed Gharred, Activiste avec le Parti Libéral du Canada (PLC) ; Tina Sebti, Directrice des communications du Parti Avenir Laval ; Abdelghani Dades, journaliste et président du Groupe Atlas Media ; Abdlaadim El Hanchi, Directeur général de MABI TV ; Houda Rachdaoui, Jeune ambassadrice de l’engagement auprès de la ville de Montréal et Myriam Bouzayen, Animatrice à Maghreb FM.

Difficultés et barrières

Plusieurs thèmes touchant la communauté au Canada ont été évoqués, notamment « la participation des Maghrébins en politique », « la discrimination », « le racisme systémique », « la problématique de l’intégration à travers les langues : le français ou l’anglais », « la question du cantonnement de certains médias sous l’étiquette communautaire et ethnique » et le contexte « géopolitique du terrorisme » qui fragilise les Musulmanes d’origine Maghrébine.

Si dans l’ensemble, les invités ne partageaient pas les mêmes points de vue sur les thématiques, toutefois, ils s’accordaient sur l’existence de difficultés et barrières auxquelles font face beaucoup de personnes issues de la communauté Maghrébine, au Canada en général, et au Québec en particulier. « Le racisme existe et les opportunités aussi », soutien Mohammed Gharred, Activiste du parti du premier ministre Justin Trudeau. Pour lui, la problématique du racisme doit être appréhendée comme « un défi de dévalement personnel ». « Mais, elle ne devrait pas pour autant démoraliser », croit savoir M. Gharred.

Stand de Radio-Canada (crédit: Avant-Première Canada)

Il faut souligner que cette première journée du Salon du développement Canado-Maghrébin a été riche en émission comme en allocution de personnalités de haut rang. Non sans oublier les interventions d’Alexandre Boulerice, Député du Nouveau Parti Démocratique (NPD) de la circonscription de Rosemont – La Petite-Patrie et celle de l’ambassadeur de la Turquie au Canada, Selçuk Ünal, qui s’est prononcé sur les opportunités d’investissement dans son pays à travers le thème : « A Resilient Economy with outstanding investment opportunities » et ce, en présence de plusieurs hommes d’affaires et hauts cadres de la Banque de Développement du Canada (BDC), Desjardins et autres Institutions financières et organisations liées à l’investissement.

La journée du vendredi s’est bouclée par un plateau télévisé, organisé par le Collège Rosemont, qui avait pour thème : « le retour aux études chez les immigrants ». Quatre invités ont pu partager leurs avis et idées sur cette problématique qui taraude l’esprit de bon nombre d’immigrants, en général. Parmi eux : Annabelle Pollet, Conseillère pédagogique ; Abderazak Sahroui, Enseignant ; Habib El-Hage, Intervenant social et Rabia Nasri, ancienne étudiante.

Une deuxième journée riche en plateau télévisé

Au jour 2, c’est-à-dire samedi 9 septembre, le salon grouillait encore du monde. Les stands des exposants étaient pleins à craquer. Des universités, établissements secondaires de renom, agences d’emplois, compagnies aériennes, établissements sportifs n’ont pas voulu se faire compter l’événement dédié à une communauté estimée à environ 300.000 en 2017.

Crédit: Avant-Première Canada

À l’espace VIP, cette dernière journée du Salon du développement Canado-Maghrébin s’est poursuivie, entre autres, avec plusieurs plateaux télévisés ; Une conférence animé par Khalid Bourriche portant sur le thème : « Collégial, passage rapide vers l’emploi » ; une cérémonie de remise des prix du « Concours de l’Entrepreneur Édition 2017 » ; Une animation spéciale pour le 60ème anniversaire de la Royal Air Maroc ; Une allocution de Sonia Baudelot, cheffe du Parti Avenir Laval ; Une cérémonie honorifique  avec la remise du « Prix de reconnaissance » à Radouane Hilali, considéré comme la personnalité ayant une grande contribution au développement de la communauté Maghrébine au Canada.

Organisé par Montréal Rush Soccer Academy, le premier plateau avait pour thème : « le développement du soccer à Montréal ». Animé par Addelghani Dades, les échanges ont tourné autour de la pratique du soccer et du développement des joueurs de haute qualité, issus de toutes les couches de la société québécoise et canadienne, dans un environnement stimulant et gratifiant.

Transformer les défis en opportunités

Le second plateau télévisé, organisé par l’Association de développement des Arts Martiaux Adaptés (ADAMA), a eu pour thème : « Pour une société égalitaire ». Animé par Mohamed Jelassi, président fondateur de ADAMA, les échanges ont porté sur la capacité de personnes ayant des limitations physiques et fonctionnelles, qui arrivent à relever des défis que des personnes n’ayant pas ces difficultés n’auraient pas été capables d’avoir leur niveau. À travers ADAMA, M. Jelassi a montré que « tout le monde est capable » : « Nos membres sont des gens qui croient en eux-mêmes et qui arrivent à transformer leur défi en opportunités et de là, à la réussite ».

Au centre, le Consul de la Tunisie à Montréal (Crédit: Avant-Première Canada)

Un troisième plateau télévisé, animé par Nour Zirat, a porté sur le « Parti Liberal du Canada, l’immigration, le commerce et les communautés ». Au nombre des invités, il fallait compter : Fayçal El-Khoury, Député libéral de la circonscription de Laval-Les-Îles ; Marc Miller, Député libéral de la circonscription et Mira Ahmad, présidente des Jeunes libéraux du Canada. Les échanges ont essentiellement porté sur les questions d’ordre économique (ALENA, CETA etc.) et notamment, sur les politiques d’ouvertures que prônent le parti de Justin Trudeau à l’endroit des communautés issues de l’immigration, et aussi les actions de l’actuel gouvernement libéral en faveur d’une société inclusive et égalitaire au Canada.

« Rise of racism, xenophobia and islamophobia, no easy solution »

Un quatrième plateau télévisé, animé par Kathy Malas (VP Canadian Muslim Forum), a eu pour thème : « Rise of racism, xenophobia and islamophobia, no easy solution » ; avec comme invités : Graham Carpenter, Riding office manager at office Thomas Muclair ; Samer Majzoub, president of the Canadian Muslim Forum et Hassan Guillet, Imam.

Enfin, le cinquième plateau télévisé, animé par Tina Sebti, avait pour thème : « L’entrepreneuriat au Québec ». Des invités de « grosse pointure » du domaine entrepreneurial y ont pris part : Daniele Henkel, présidente des Entreprises Daniele Henkel INC ; Franck Baylis, Député libéral de Pierrefonds-Dollars et président de Baylis Medical ; Roseline Beausoleil, Avocate associée chez BTK Avocats ; Claude Ananou, Avocat et maître d’enseignement au HEC de Montréal ; Winston Chan, Chiropraticien et entrepreneur ; puis Hocine Meghar, ambassadeur d’Algerie au Canada.

Ces invités ont reconnu le dynamisme de l’entrepreneuriat québécois. Ils ont particulièrement encouragé les jeunes à continuer de se faire confiance, à sortir de leur zone de confort, à concrétiser leurs idées, à innover dans leur domaine d’activités tout en sachant « rester eux-mêmes ».

Crédit photo:
Crédit photo: Avant-Première Canada

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Un calculateur gratuit pour estimer l’impact environnemental de vos déplacements

Publié

le

Pour aller de Montréal à Toronto, on a la possibilité de prendre le train, l’avion ou de faire du covoiturage. L’automobile serait le meilleur choix pour les personnes qui ont un petit budget. Par contre il ne l’est pas pour ceux qui donnent de l’importance à l’impact environnemental du moyen de transport utilisé notamment dans leurs activités professionnelles.

L’agence de design Oblik Studio a créé un outil gratuit et en ligne qui permet à quiconque de calculer les incidences environnementales de son déplacement. Appelé « emission-free travel calculator », le calculateur suggère également des transports durables pour atteindre sa destination. La plateforme Mission Emission a en fait pour mission de sensibiliser le public au problème mondial de la pollution.

Depuis la signature de l’accord de Paris en 2015, les chefs d’État et d’autres dirigeants mondiaux se sont engagés à lutter contre le changement climatique par le biais de nouvelles politiques. Cependant, les individus doivent de leur côté participer à la lutte. Tel est l’argument de l’agence de design. Selon Oblik Studio, la plateforme Mission Emission peut aider les citoyens à opter pour des choix écoresponsables dans la planification de leurs voyages.

Comment fonctionne le calculateur ?

En plus de fournir des informations sur les émissions de CO2 d’un déplacement, le calculateur indique l’empreinte carbone et les dommages qu’il peut causer au voyageur et à l’environnement. Les utilisateurs peuvent connaître le temps nécessaire à un arbre pour absorber les émissions de CO2 engendré parleur voyage.

Le calculateur demande à l’utilisateur de rentrer des informations sur le type d’automobile qu’il utilise et son énergie. Les résultats affichent la quantité d’énergie consommée et le temps du trajet parcouru. La plateforme indique en outre l’empreinte carbone du  transport en commun qui peut éventuellement remplacer l’automobile.

Lire aussi : Environnement et Économie : Legault incapable de répondre de ses promesses ?

Lire la suite

Actualités

Québec : Un hiver plus froid, des factures plus élevées

Publié

le

Les Québécois pourront recevoir des factures d’électricité plus élevées que d’habitude selon Hydro Québec. Et pour cause un mois de novembre plus froid que d’habitude. L’hiver fera un peu mal au portefeuille cette année !

Environnement Canada avait annoncé de son côté que les températures aux mois de février et de mars descendront encore plus bas. La consommation d’électricité augmentera en conséquence et particulièrement si on ne prend pas de bonnes habitudes.

Concernant le mois de novembre Hydro Québec a déclaré que « la hausse pourrait être de 3$ pourun appartement 5½ et de 18$ pour une maison moyenne de 158 m2 ».

Conseils à suivre pour réduire sa consommation :

  • Baisser de un ou deux degrés la température durant la nuit et en tout temps dans les pièces inoccupées.
  • Réduire les infiltrations d’air froid en mettant des plastiques autour des fenêtres s’il y a des courants d’air.
  • Limiter la consommation d’eau chaude en prenant des douches plus courtes et en lavant les vêtements à l’eau froide.
  • Utiliser des ampoules éco-énergétiques. Les ampoules à DEL sont environ 85 % plus efficaces que les ampoules à incandescence et durent 25 fois plus longtemps.

Pour plus d’informations ICI

Lire aussi : Un hiver doux et glacial au Canada ?

Lire la suite

Actualités

Montréal, les routes fermées durant la fin de semaine

Publié

le

Des routes au niveau de l’échangeur Turcot seront fermées à partir du vendredi 14 jusqu’au lundi 17 décembre.

Le ministère de transport informe aussi qu‘un « nouveau tronçon de l’autoroute 20 en direction est sera ouvert à la circulation entre les échangeurs Angrignon et Turcot. Les usagers sont invités à porter une attention particulière à la signalisation. »

Voici les fermetures du vendredi 23 h 59 à lundi 5 h :

  • Fermeture de l’autoroute 20 en direction est entre la sortie n° 63 – 138 ouest / Pont H.-Mercier et l’échangeur Turcot
    • Fermeture de la bretelle menant de la route 138 en direction est (en provenance du pont Honoré-Mercier) à l’autoroute 20 en direction est                                
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction nord
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction sud
  • Fermeture partielle (1 voie disponible) de la route 136 en direction est   (A-720) entre l’échangeur Turcot et la sortie n° 2 – Av. Atwater
  • Fermeture de la route 136 (A-720) / autoroute 20 en direction ouest dans l’échangeur Turcot
  • Fermeture de l’autoroute 15 en direction nord dans l’échangeur Turcot, à partir de la sortie n° 63 – P.-E.-Trudeau /A-20 ouest / Toronto

Lire la suite

en-avant