Suivez-nous

Société

Nouveaux logements abordables dans l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce

Avatar

Publié

le

Dans le cadre de la Stratégie de développement de 12 000 logements sociaux et abordables, la Ville de Montréal a entamé ce mercredi, 13 mars, une étape importante dans la réalisation d’un projet résidentiel dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

Aujourd’hui la Ville de Montréal a approuvé le retrait définitif d’un terrain de stationnement de l’entente avec Stationnement Montréal, pour le compte d’un nouveau projet résidentiel abordable.

Le terrain est situé à l’angle de l’avenue Trans Island et du chemin Queen-Mary. Il sera vendu prochainement à l’organisme Habitat pour l’humanité. Ce dernier projette y construire un immeuble d’environ six habitations abordables privés. Les futurs résidants seront proches de la station Snowdon.

« Depuis de nombreuses années, nous travaillons à offrir des logements décents et sécuritaires à la population. Ce projet, nous permettra de construire six nouveaux logements à un prix abordable et ainsi offrir un toit à des familles montréalaises », a souligné Mme Madeleine Martins, directrice générale d’Habitat pour l’humanité province de Québec.

Lire aussi : Création de nouveaux logements abordables à Montréal-Nord

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Montréal : Nouveaux logements pour les personnes ayant une déficience visuelle - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formations

Certifications : plus de 9 entreprises sur 10 au Canada offrent un soutien financier à leurs employés

Avatar

Publié

le

Un nouveau sondage de Robert Half Finance et Comptabilité, un cabinet mondial de recrutement, indique que la plupart des chefs de finances au Canada (92 %) affirment que leur entreprise assume les frais, en totalité ou en partie, d’obtention de certifications professionnelles des employés.

Selon des recherches, de nos jours, les travailleurs peuvent perfectionner leurs compétences professionnelles sans en éprouver le stress financier, car la plupart des employeurs au Canada proposent de couvrir ou de compenser les frais de formation.

Au dire du commanditaire du sondage, 93 % des entreprises offrent un soutien complet ou partiel pour le maintien des reconnaissances professionnelles. « De nombreux employeurs offrent un soutien à la formation continue, car ils ont conscience de l’importance des employés qui ont des compétences et des connaissances du secteur à jour pour la réussite de leur entreprise », souligne Greg Scileppi, président des activités internationales de dotation en personnel chez Robert Half.

« L’augmentation du rendement et l’amélioration des efforts de fidélisation »

D’après ce sondage, les cadres supérieurs auraient mentionné des avantages sur les résultats présentés par cette mesure incitative. L’augmentation du rendement (40 %) et l’amélioration des efforts de fidélisation (30 %) se situent au sommet de la liste. « Les chefs de finances ont également expliqué que le soutien financier offert aux employés pour leur perfectionnement professionnel génère des revenus supplémentaires, contribue à la planification de la relève et améliore la communication d’information entre collègues », a-t-on appris.

À lire aussi : Au Québec, 83 % des entreprises de 200 employés offrent un régime de retraite…

Pour M. Scileppi, les entreprises doivent faire des efforts pour promouvoir les occasions d’apprentissage auprès de leurs équipes et dans le cadre du processus d’embauche. « Pour les professionnels de haut calibre, le perfectionnement des compétences est essentiel à l’avancement professionnel. Ces personnes sont attirées par des organisations qui font de la croissance des employés une priorité et qui investissent dans la formation continue », explique-t-il.

Le sondage en ligne a été mis au point par Robert Half Finance et Comptabilité et mené par une firme de sondage indépendante auprès de chefs des finances. Il est fondé sur les réponses de plus de 300 chefs des finances dans des entreprises canadiennes comptant 20 employés ou plus.

À lire aussi : Audit de la paie : une affaire risquée pour les entreprises canadiennes ?

Lire la suite

Actualités

La discrimination raciale, « un véritable cercle vicieux que nous pouvons briser » au Québec

Avatar

Publié

le

Photo : Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme)

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, ce jeudi 21 mars, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) tient à rappeler que « la discrimination n’a sa place nulle part dans notre société : ni dans nos arénas, ni dans nos écoles, ni dans nos médias sociaux, ni sur nos lieux de travail, ni dans nos espaces publics ».

« Atténuer et contrer la montée du populisme nationaliste et les idéologies suprémacistes extrémistes ». Tel est le thème choisi cette année par l’Organisation des Nations Unies pour la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. Selon le CDPDJ, le choix du thème vient confirmer l’importance d’agir collectivement pour enrayer la montée du discours populiste et raciste qui alimente les préjugés, et dans certains cas mène à des actes de haine.

Les actes de terreur et de haine perpétrés en Nouvelle-Zélande…

L’organisme québécois rappelle que « les récents actes de terreur et de haine perpétrés en Nouvelle-Zélande viennent nous rappeler qu’on se doit de rester vigilants en tant que société. « Nous sommes tous et toutes concernés par la lutte contre la haine et l’intolérance », a affirmé dans un communiqué Philippe-André Tessier, président de la Commission.

À lire : Justin Trudeau : « nous continuerons à combattre le racisme envers les Noirs »

D’après M. Tessier, les propos racistes et discriminatoires ont une portée décuplée, qui marquent l’inconscient, le vocabulaire et petit à petit alimentent les préjugés. Il souligne également que plusieurs études démontrent que les préjugés entretiennent la discrimination et peuvent entrainer ultimement des actes de haine. « La légitimation et banalisation de ces discours et actes haineux représentent un réel danger pour notre société », soutient le numéro 1 de la CDPDJ, pour qui, « c’est un véritable cercle vicieux que nous pouvons briser ».

La journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale marque le début de la semaine d’action contre le racisme au Québec, à laquelle participe la Commission.

Rappelons que la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse est en train de finaliser une étude sur les actes haineux à caractère xénophobe au Québec. Cette étude est attendue au printemps 2019. Elle viendra cerner l’ampleur du problème à partir de données recueillies sur le terrain et permettra ainsi à un nombre d’acteurs de mieux répondre à cet enjeu primordial.

À lire aussi : Racisme systémique : un « pacte » d’équité culturelle pour éradiquer le fléau

Lire la suite

Société

Parution de la dernière édition du guide de l’immigration au Québec

Avatar

Publié

le

Immigrant Québec, le média d’information spécialisé sur l’immigration au Québec, a publié ce jeudi, 21 mars, son dernier guide sur l’immigration.

En plus de sa plateforme en ligne, Immigrant Québec organise chaque année le salon de l’immigration et de l’intégration au Québec.

Le média offre aussi une collection de guides imprimés et numériques destinés aux nouveaux arrivants et aux personnes qui désirent immigrer et s’établir au Québec.

Immigrer au Québec

Le guide paru aujourd’hui s’intitule Immigrer au Québec. Il s’agit de la 11ème édition. Elle cible les personnes qui veulent s’installer au Québec à long terme ou temporairement. Les lecteurs peuvent y découvrir des astuces et des conseils pour bien préparer son départ.

En effet, le guide répond aux questions suivantes : Quelles sont les conditions pour immigrer et travailler ? Quels sont les secteurs d’activités qui recrutent ? Comment trouver un emploi ? Dans quelle ville m’installer ? Comment trouver un logement ? Comment fonctionne le système scolaire ? Comment s’organise la vie au quotidien ? etc.

Les prochaines parutions sont :

  • La 7ème édition du guide Travailler au Québec qui sera en ligne au mois de mai.
  • Et la 4ème édition du guide Étudier au Québec qui sera disponible au mois de novembre

Pour télécharger le guide ICI

Date à retenir : Le salon de l’immigration et de l’intégration au Québec se tiendra les 29 et 30 mai prochains, de 10h à 18h, au Palais des congrès. L’édition 2019 compte plus d’une quarantaine d’ateliers et de conférences, plus de 80 recruteurs et 200 exposants .

Lire aussi : Canada 2036 : L’immigration pour freiner la baisse de la population active

Lire la suite

en-avant