Suivez-nous

Société

Lutte contre la pauvreté : voici 10 citations inspirantes

Publié

le

Photo libre de droit

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la pauvreté, mardi 17 octobre 2017, nous vous proposons 10 citations fortes.

1-La famille qui n’a pas trop de richesses, et qui ne souffre pas la pauvreté, jouit d’un bonheur désirable.

Citation de la Grèce ; Livre des sentences et sagesses grecques (1876)

2-« La lutte contre la pauvreté n’est pas un acte de charité. C’est un acte de justice. C’est la protection des droits fondamentaux de l’homme, de son droit à la dignité et à une vie décente.»

Nelson Mandela, Afrique du Sud

3– Si, dans la pauvreté, on n’envie point la position des plus riches, on ne sera pas, dans la fortune, enorgueilli de sa propre grandeur. Si, dans la fortune, on ne détourne jamais ses regards du plus malheureux, on ne sera jamais abattu face à l’adversité.

Citation de la Chine ; Sentences et morales chinoises (1782)

4– La situation la plus heureuse pour le bonheur de nos jours est celle qui nous éloigne autant des mouvements attachés aux grandes richesses, que des peines qui naissent de la pauvreté.

Citation de David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)

5– Le bonheur qui vient après l’affliction est comme la lampe qui brille dans l’obscurité de la nuit, mais l’homme qui de l’opulence tombe dans la pauvreté, quoiqu’il ait encore la forme humaine, n’est plus cependant qu’un corps sans vie.

Citation de Shûdraka ; Le chariot d’enfant – VIIe s.

6– Les pauvres ont faim et les riches ont de l’appétit.

Luis Sepulveda – Journal d’un tueur sentimental et autres histoires

7– La pauvreté traîne toujours le mépris à sa suite.

Citation de Axel Oxenstiern ; Réflexions sur la pauvreté (1652)

8-Amour et Pauvreté font rarement voyage ensemble. Quoique voisins, ils ne sont guère amis : le premier indique cependant assez volontiers la demeure de la seconde, et quelquefois même, il a la complaisance d’y conduire.

Citation de Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d’amour (1788)

9– La pauvreté a ses franchises : l’opulence a sa gêne.

Citation de Sacha Guitry ; L’École des philosophes (1974)

10– « La pauvreté, comme l’esclavage ou l’apartheid, n’est pas naturelle. Ce sont les hommes qui la créent et la tolèrent, et ce sont les hommes qui la vaincront. »

Nelson Mandela, Afrique du Sud

Crédit photo:
Photo libre de droit
Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

Retraite Québec : bonification du Régime de rentes à compter du 1er janvier 2019

Publié

le

En 2019, le taux de cotisation au Régime de rentes du Québec sera de 11,10 %, soit 10,80 % pour le régime de base et 0,3 % pour le régime supplémentaire. Selon Retraite Québec, les cotisations seront versées à parts égales par les employeurs et les salariés.

Le Régime de rentes du Québec, c’est plus de 4 millions de personnes qui y cotisent et 2 millions de bénéficiaires. Cette bonification annoncée permettra aux prochaines générations de personnes retraitées d’augmenter leur épargne et de pouvoir ainsi améliorer leur niveau de revenu à la retraite.

Le Régime de rentes du Québec sera composé de deux parties : le régime de base, c’est-à-dire le régime mis en place en 1966, et le régime supplémentaire, qui est le résultat de la bonification du Régime.

« Le maximum des gains admissibles (MGA), c’est-à-dire le montant maximal sur lequel un travailleur cotise sera, l’an prochain, de 57 400 $ au lieu de 55 900 $. Les cotisations sont prélevées sur la portion du salaire qui se situe entre l’exemption générale de 3 500 $ et le MGA. »

                       Retraite Québec

L’augmentation de la rente sera graduelle et se fera en fonction du nombre d’années de cotisation au régime supplémentaire. Les personnes qui entrent aujourd’hui sur le marché du travail bénéficieront de l’augmentation la plus marquée de leur rente de retraite, tandis que celles qui prendront leur retraite au cours des prochaines années profiteront d’une augmentation de leur rente au prorata de leur nombre d’années de cotisation à ce régime supplémentaire.

« En 2019, la cotisation maximale pour un salarié sera de 2 991 $, soit 2 910 $ pour le régime de base et 81 $ pour le régime supplémentaire. »

                        Retraite Québec

Retraite Québec tient a précisé que le Régime de rentes du Québec est là pour rester. « Il est performant et vise à être équitable pour les générations actuelles et à venir », fait valoir l’agence gouvernementale dans un communiqué de presse.

À lire aussi : Le prix pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale au Québec

Rappelons que la Loi bonifiant le régime de rentes du Québec et modifiant diverses dispositions législatives en matière de retraite a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale en février dernier.

Source : Retraite Québec

Lire la suite

Société

1,5 milliard $ : le prix pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale au Québec

Publié

le

Photo : Collectif pour un Québec sans pauvreté

Le nouveau gouvernement du Québec annonce des investissements de près de 1,5 G $ d’ici 2023 pour venir en aide aux personnes avec une contrainte sévère à l’emploi et pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.  

« Aujourd’hui, le nouveau gouvernement du Québec fait une annonce majeure pour améliorer la qualité de vie de milliers de gens qui présentent des contraintes sévères à l’emploi. Ceci se traduira par la réduction de la pauvreté et de l’exclusion sociale ainsi que par davantage d’argent dans les poches des personnes les plus vulnérables de notre société », a déclaré mercredi, Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, en compagnie de partenaires, au Centre Saint-Pierre, situé à Montréal.

Ce soutien a été confirmé par l’adoption de modifications au Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles qui permettront d’augmenter le revenu disponible de personnes parmi les plus vulnérables de la société.

Au cours des prochaines semaines, a annoncé M. Boulet, « je vais également prendre le temps d’analyser l’efficacité des mesures existantes et proposer de nouvelles actions en concertation avec les partenaires du milieu ». « Mon objectif, poursuit le ministre, est de travailler pour faire en sorte que tous vivent dans la dignité ».

Vers un nouveau Programme de revenu de base

Ces investissements de 1,5 milliard de dollars devraient contribuer à la mise en place progressive, d’ici 2023, du Programme de revenu de base pour des personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi. À terme, ce programme aura pour effet d’accorder aux bénéficiaires un revenu de base leur permettant d’augmenter leur revenu disponible au-delà du seuil de faible revenu.

Le Règlement modifié inclut également, dès le 1er janvier prochain, une exclusion de 100 $ par mois pour les dons en argent reçus par les prestataires d’une aide financière de dernier recours et les participants du Programme objectif emploi.

À titre d’exemple, une personne seule avec des contraintes sévères à emploi qui est admissible reçoit actuellement 1 035 $ par mois. L’une des modifications réglementaires prévoit que, dès le 1er janvier 2019, elle recevra 72 $ de plus mensuellement et que ce montant augmentera progressivement pour atteindre 367 $ de plus mensuellement dans cinq ans. Plus de 84 000 adultes bénéficieront de cette augmentation, ce qui représente un investissement de 1,06 G$ jusqu’en 2023.

À lire aussi : Québec : 45 000 prestataires d’aide sociale victimes de « chasse aux pauvres »

Lire la suite

Société

Québec : égalité et parité homme femme, accomplissements et défis

Publié

le

La situation socio-économique de la Québécoise s’est améliorée en 2018 sur plusieurs niveaux. Toutefois, selon le portrait dressé par le Conseil du statut de la femme plusieurs inégalités et disparités persistent.

Le rapport du Conseil du statut de la femme a été publié ce mercredi, 12 décembre. Les résultats qui y figurent dépeignent les situations économiques et sociales de la femme au Québec en fonction des données sur la démographie, la santé, la famille, etc.

Plusieurs aspects de la vie des Québécoises ont connu une progression en 2018

Les chiffres témoignent d’améliorations en matière de scolarité et d’emploi. En ce qui a trait aux études post-secondaires, les femmes sont plus nombreuses à détenir des diplômes universitaires. Par exemple, en 2016, au deuxième cycle, le taux des femmes était à 56,5%. Concernant l’accès à l’emploi, même si les hommes sont encore plus nombreux à occuper un poste (57,4 %), le taux de chômage est moins élevé chez la gente féminine, à savoir 5,7 % par rapport à 6,4 %.

Parité : les aspects à améliorer

Or que ce soit dans les études ou dans l’emploi, le rapport souligne qu’il existe encore une répartition traditionnelle dans le choix des secteurs. En 2018, les hommes ont été plus nombreux à occuper des métiers comme les ingénieurs (85,7%) et les architectes (61,2%). De même, le nombre des hommes entrepreneurs est encore plus élevé (59%). De plus, la rémunération horaire moyenne des femmes (23, 58$) est encore inférieure comparée à leurs homologues (26, 25$).

La précarité de la situation sociale des femmes reste notamment problématique au niveau de la santé et de l’exposition à la violence.En effet, on enregistre un plus grand nombre de victimes depuis 2015. Le taux des femmes agressées sexuellement a atteint 87,2 % en 2016.

Lire aussi :

Femmes entrepreneures, un taux très faible au Québec

Danièle Henkel, le Pouvoir de renforcer les femmes entrepreneures

Lire la suite

en-avant