Suivez-nous

Actualités

Petite enfance : comment mieux servir les enfants du Québec ?

Avatar

Publié

le

« Élevons-nous pour mieux servir les enfants ». Tel est le thème du Forum consacré à la petite enfance, qui se tient du 25 au 26 mars 2019 à Montréal. Cet événement apolitique a vu la participation des ministères de la Famille, de l’Éducation et celui délégué à la Santé, ce lundi, afin d’échanger et de dégager des pistes de réflexion quant au développement et à la réussite éducative des enfants de 4 ans.

Par leur présence conjointe à cet événement, les ministres ont démontré aux principaux acteurs concernés par le développement des tout-petits l’importance qu’ils accordent au fait de « travailler ensemble pour permettre à chaque enfant du Québec d’aller au bout de son plein potentiel ».

Permettre à chaque enfant du Québec d’aller au bout de son plein potentiel… 

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille, a salué l’initiative de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) et de la Commission sur l’éducation à la petite enfance qui, dit-il, leur permet de discuter et d’élaborer des pistes de solution pour mieux soutenir les jeunes enfants et leur famille. « Le bien-être des enfants est notre priorité à tous. À titre de ministre de la Famille, je m’assure de renforcer la qualité des services de garde éducatifs à l’enfance et d’en améliorer l’accessibilité », a déclaré M. Lacombe.

À lire : Histoire conjugale : ces trajectoires familiales mouvementées des jeunes Québécois

Le ministre de la Famille a également fait savoir que différents chantiers sont en cours, dont le déploiement de la mesure d’évaluation et d’amélioration de la qualité éducative dans les centres de la petite enfance et les garderies du Québec ainsi que la mise en œuvre progressive de l’abolition de la contribution additionnelle.

Ils ont réitéré leur volonté de « servir au mieux les intérêts des enfants » en tenant compte de l’avis des partenaires afin que les enfants aient accès à des services de qualité qui répondent à leurs besoins.

« Actuellement, 156 000 enfants de 0 à 4 ans ne sont ni en maternelle 4 ans ni dans un service de garde éducatif. Quand on sait que plus de 25 % des enfants arrivent en maternelle 5 ans avec un retard dans au moins une des cinq sphères de développement, il devient évident que le statu quo n’est plus tenable », a rappelé de son côté Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

À lire : Maternelle 4 ans au Québec ? la majorité des parents préfèrent plutôt le CPE…

Au-delà de l’accessibilité, souligne le ministre de l’Éducation, les parents doivent également pouvoir choisir le service qui convient le mieux aux besoins uniques de leurs enfants. A cet effet, il a annoncé l’ouverture cette année 250 classes supplémentaires, qui s’ajouteront aux services éducatifs déjà existants. Car, pour lui, « investir pour agir tôt auprès de nos enfants, c’est investir dans leur réussite scolaire et sociale. Plus encore, poursuit-il, c’est investir dans notre avenir collectif ».

« Investir pour agir tôt auprès de nos enfants, c’est investir dans leur réussite scolaire et sociale. »

Et dans le cadre du programme Agir tôt, le ministre délégué à la Santé, Lionel Carmant, a rassuré que les équipes du réseau de la santé et des services sociaux, mais aussi celles des cliniques pédiatriques et des organismes communautaires, se mobiliseront pour effectuer une détection précoce des problèmes de développement chez « nos enfants ». Cela devrait se faire de concert avec les équipes du réseau de l’éducation et des centres de la petite enfance.

À lire aussi : Garderie : près de 1700 nouvelles places subventionnées à travers le Québec

Rappelons que le gouvernement du Québec a annoncé l’accélération du processus qui mènera à la création de 13 500 places subventionnées en services de garde éducatifs à l’enfance et l’ouverture de 250 nouvelles classes de maternelle 4 ans pour un total de 644 classes accessibles à la rentrée 2019.

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Au Québec, il est plus facile de trouver un service de garde des enfants qu’ailleurs au Canada - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Montréal : Ouvert ou fermé pendant le congé de Pâques?

Avatar

Publié

le

Cette année on ira à la chasse aux cocos, le dimanche, 21 avril. Plusieurs établissements et certains commerces seront fermés le vendredi 19 avril et le lundi 22 avril, à l’occasion du congé pascal. Consulter cette liste afin de mieux planifier vos déplacements.

Les commerces

Le vendredi 19 avril, le samedi 20 avril et le lundi 22 avril 2019, les commerces de détail pourront ouvrir leurs portes au public selon les heures d’ouverture habituelles.

Le dimanche, 21 avril, ils seront fermés, sauf les établissements d’alimentation et les pharmacies.

Les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) et les commerces d’alimentation de petite surface peuvent ouvrir toute la journée.

Les banques

Elles seront fermées à partir de vendredi, et ouvriront leurs portes lundi selon leur horaire habituel.

Services municipaux

Les bureaux municipaux seront fermés durant tout le congé de Pâques, incluant le lundi 21 avril.

STM, autobus et métro

Les horaires d’autobus sont modifiés le vendredi et le lundi de Pâques.

Le métro offrira ses services habituels mais à une fréquence réduite pour la plupart des lignes.

Le Planétarium, le Jardin botanique et certains musées

Ils seront ouverts les 19, 20, 21 et 22 avril.

La Grande Bibliothèque BAnQ

Elle sera ouverte seulement vendredi, samedi et dimanche.

Lire aussi : Où et comment les Québécois passent leurs vacances de Pâques?

Lire la suite

Actualités

La grève a généré une perte de 270 M$ à Postes Canada

Avatar

Publié

le

Postes Canada a déclaré ce jeudi, 18 avril, avoir enregistré une perte avant impôts de 270 millions de dollars pour 2018.

Les facteurs liés aux grèves des employés qui ont eu lieu l’automne dernier sont entre autres en cause du déficit de l’entreprise.

Plusieurs revendications étaient au cœur du litige, soit l’égalité salariale, la rémunération des facteurs en milieu rural et suburbain, la sécurité d’emploi, la surcharge de travail, etc.

Postes Canada en grève, les PME lancent l’alarme

Facteurs principaux de la perte

Le bilan annuel du secteur est tombé quelques mois après les grèves tournantes du 22 octobre au 27 novembre, et les décisions prises par les parties, patronale et syndicale.

Les facteurs principaux qui ont engendré la perte sont les suivants :

  • La décision sur l’équité salariale a coûté 280 millions de dollars à l’entreprise
  • Les arrêts de travail ont engendré 135 millions de dollars de perte
  • « Ces deux facteurs étant en partie compensés par un troisième, soit un profit de 48 millions de dollars après une mise à jour actuarielle dans le calcul des coûts liés à l’indemnisation des accidents du travail », explique le communiqué.

Postes Canada a affirmé aujourd’hui dans un communiqué que ces pertes « représentent une baisse de 346 millions de dollars par rapport à 2017. »

L’entreprise a précisé notamment que pendant la période d’arrêts du travail ses clients se sont retournés vers les concurrents. Cette situation a engendré une baisse des volumes, dont l’effet sur la perte avant impôts de 2018 est estimé à 135 millions de dollars.

Lire aussi : Vendredi fou et Cyberlundi : Postes Canada panique face à la grève tournante

Lire la suite

Actualités

Montréal : La saison des pluies commence demain

Avatar

Publié

le

Malgré des pluies abondantes sur Montréal, les températures seront douces durant le congé de Pâques.

D’ici la fin du mois les températures seront clémentes avec une moyenne de 10o C. Le 30 avril, Montréal atteindra environ 16o C. Météo Média prévoit des précipitations abondantes jusqu’au 21 avril.

Hausse du niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent

Québec est sur le qui-vive car les pluies peuvent provoquer « un ruissellement considérable dans plusieurs secteurs du Québec », indique le Ministère de la Sécurité publique. Les régions du Centre-du-Québec, de la Chaudière-Appalaches, de l’Estrie, de Lanaudière, des Laurentides, de l’Outaouais ainsi que dans l’archipel de Montréal sont surveillées de près afin de prévenir débordements et situations problématiques.

Le ministère estime que la période critique débute à partir de demain, 18 avril. « Les quantités de pluie prévue combinées à une hausse des débits des cours d’eau provoqueront une hausse du niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent, ce qui pourrait causer un débordement dans le secteur de Québec », précise le communiqué.

Lire aussi : Des araignées géantes débarquent à Montréal

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant