Suivez-nous

Style de vie

Portait des Canadiennes qui gagnent des gros salaires

Avatar

Publié

le

Elles gagnent 270 900 $ ou plus et font partie ainsi de la tranche de revenu supérieure de 1%, c’est-à-dire la catégorie des plus hauts salaires au Canada. Une étude, publiée ce lundi, 21 janvier 2019, s’est penchée sur les traits socio-économiques de ces Canadiennes en comparant leurs profils à ceux du sexe opposé.

L’étude a porté sur des recensements effectués en 2016. Elle a d’abord révélé que les écarts salariaux persistent même dans cette catégorie de travailleurs qui empochent 270 900 $ ou plus.

Par quoi se distinguent ces Canadiennes ?

Elles sont plus jeunes et détiennent plus de diplômes que leurs homologues du sexe masculin. À ce propos, les recensements ont compté 74,2 % de femmes qui possédaient un baccalauréat ou un grade plus élevé, comparativement à 70,0 % des hommes.

Or même si leurs niveaux de scolarité sont plus hauts, leurs revenus médians étaient moins élevés que leurs homologues. En effet, alors que cette catégorie de travailleuses gagnait en moyenne 362 300 $, les revenus des hommes s’élevaient à 393 200 $.

Elles travaillent dans les secteurs de la santé et de la gestion

Le portait des Canadiennes qui ont des gros salaires a dévoilé aussi qu’elles sont plus nombreuses dans les secteurs suivants :

  • Dans la santé, elles représentent 20,3 % comparé à 11,4 % d’hommes
  • Dans les affaires, la finance et l’administration, l’étude a recensé 22,6 % de femmes et 15,3 % d’hommes

Par ailleurs les hommes de cette catégorie de salariés sont plus nombreux dans les domaines de la gestion, des sciences naturelles et appliquées.

L’étude a en outre porté sur la situation familiale de ces travailleuses. Les chiffres ont montré que non seulement elles étaient moins nombreuses que les hommes à être mariées ou à vivre en union libre, en plus quand elles avaient des enfants elles travaillaient plus de nombres d’heures que leurs homologues.

Lire aussi : Professions culturelles : les femmes prennent le pouvoir au Québec

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Women in Manufacturing : des outils pour aider à recruter plus de femmes et à les maintenir en poste - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Style de vie

Montréal : Les endroits coups de cœur 2019 en photos

Avatar

Publié

le

Montréal célèbrera le mois prochain la richesse de son patrimoine paysager. À cette occasion les arrondissements ont choisi leurs lieux coup de coeur afin de mettre en valeur les qualités naturelles et urbaines de la métropole.

À l’occasion de la Journée internationale des monuments et des sites de l’UNESCO, la Ville de Montréal et Héritage Montréal organisent l’Opération patrimoine Montréal (OPM) 2019.

Cet événement annuel fait la promotion du patrimoine montréalais en célébrant l’architecture, les paysages, l’archéologie, les savoir-faire qui font partie du patrimoine matériel ou immatériel de la métropole.

Dans le cadre de ces festivités printanières, la journée Patrimoine en fête aura lieu le samedi 25 mai, de 13 h à 21 h, au pavillon d’accueil du Parcours Gouin dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Les Montréalais auront l’occasion de découvrir à travers des visites, ateliers et conférences, l’influence du contexte naturel et paysager sur le développement urbain de cette partie du territoire montréalais, située en bordure de la rivière des Prairies. Le pavillon a été choisi le lieu coup de cœur de l’année 2018 dans le cadre de l’OPM.

Les lieux coup de coeur

Cette année, les arrondissements ont sélectionné les espaces publics qui rentreront en compétition.

Les Montréalais peuvent désormais choisir parmi ces espaces, le lieu coup de cœur de l’année 2019.

Les espaces en lice sont les suivants :

Belvédère Kondiaronk (arrondissement de Ville-Marie)

Le chalet Kondiaronk

Place de la Gare-Jean-Talon (arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension)

Le parvis de la Gare Jean-Talon

Parc de l’Hôtel-de-Ville (Ville de Baie-d’Urfé)

Parc de l’Hôtel de Ville de Baie-d’Urfé

Parc Lahaie (arrondissement du Plateau-Mont-Royal)

Parc Lahaie

Parc Marie-Claire-Kirkland-Casgrain (arrondissement de LaSalle)

Parc Marie-Claire-Kirkland-Casgrain

Parc Molson (arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie)

Parc Molson

Parc René-Lévesque (arrondissement de Lachine)

Parc René-Lévesque

Parc Wilfrid-Bastien et maison Joseph-Gagnon (arrondissement de Saint-Léonard)

Étang du Parc Wilfrid-Bastien

D’autres concours sont organisés afin de souligner les lieux, projets, personnes et organismes qui contribuent à la richesse et à la diversité de l’identité montréalaise.

Pour voter ICI

Lire aussi : Découvrez en photos les plus beaux bâtiments du Québec en 2019

Lire la suite

Style de vie

Ces timbres vous mettront l’eau à la bouche

Avatar

Publié

le

Postes Canada a lancé des timbres qui célèbrent la richesse culinaire du pays. La collection est thématisée « Desserts du Canada ».

La nouvelle collection de timbres de Postes Canada met en valeur plusieurs spécialités régionales. Les petites gourmandises ont été créés par l’artiste Mary Ellen Johnson.

Les cinq timbres illustrent les desserts suivants :

  • La tarte au sucre, qui tire son origine d’Europe et a été adoptée par les colons de la Nouvelle-France, est un grand classique au Québec;
  • La tartelette au beurre, dont l’une des premières recettes paraît au début du XXe siècle dans un livre de cuisine publié à Barrie, en Ontario, est maintenant le thème d’itinéraires touristiques et de concours de pâtisseries dans la province;
  • La tarte aux baies de Saskatoon est garnie des baies régionales qui faisaient partie intégrante de l’alimentation des Autochtones et des premiers colons. Ces baies (misâskwatômina en cri) ont inspiré le choix du nom de cette ville des Prairies;
  • La barre Nanaimo, garnie d’une onctueuse crème pâtissière et d’irrésistibles couches de chocolat, est apparue pour la première fois dans des livres de recettes de la région de Nanaimo (C.-B.) au milieu du XXe siècle;
  • Le pouding aux bleuets fait la part belle à ce petit fruit offert en abondance par dame Nature. Il s’agit d’un savoureux mélange de bleuets et de pâte qui provient des Maritimes.

La collection compte d’autres articles, soit, un bloc-feuillet et un pli Premier Jour officiel du bloc-feuillet, oblitérés à Nanaimo et à Saskatoon, villes d’origine de deux des célèbres desserts.

Lire aussi : Top 10 des prénoms les plus populaires au Québec

Lire la suite

Style de vie

Des araignées géantes débarquent à Montréal

Avatar

Publié

le

Le Centre des sciences de Montréal accueille l’exposition interactive: Les Araignées – De la peur à la fascination, du 18 avril au 2 septembre. Pour la première fois dans son histoire, des spécimens vivants seront présentés au grand public.

Saviez-vous que certaines araignées dansent de manière élaborée? Qu’elles fabriquent des pièges d’une complexité et d’une diversité étonnante pour capturer leurs proies?

Voilà quelques-uns des faits remarquables que les visiteurs de tous âges pourront découvrir cet été au Centre des sciences. Après un passage à Toronto, cette exposition en provenance d’Australie contribuera à démystifier les araignées de façon ludique et amusante.

Une exposition avec l’interactivité comme toile de fond

De l’énorme mygale Goliath en passant par l’étonnante araignée-gladiateur, le public pourra observer 15 espèces d’araignées vivantes ainsi que plus de 250 spécimens naturalisés de partout dans le monde.

De plus, l’exposition offre de nombreuses stations interactives incluant de la réalité augmentée, une compétition de danse nuptiale ainsi qu’un jeu quiz conçu spécialement par notre équipe.

Lire aussi : Montréal : Vous pouvez essayer les e-trottinettes gratuitement au centre-ville la semaine prochaine

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant