Suivez-nous

Politique municipale

Quel avenir pour le Quartier chinois de Montréal ?

Avatar

Publié

le

L’arrondissement de Ville-Marie a lancé une consultation publique sur l’avenir du Quartier chinois. Cette démarche vise à tracer, avec les acteurs de la communauté, un portrait des enjeux et des besoins afin de développer une vision commune de développement. 

L’organisation de cette consultation a été confiée au Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), en raison de son expertise en développement et en animation de processus de consultation pour réaménager l’espace urbain avec et pour les citoyens.  

« Cette démarche participative est essentielle. Elle nous permettra de trouver un équilibre entre les besoins des résidents, la préservation culturelle et un dynamisme commercial durable. Sur cette base, l’arrondissement pourra mieux soutenir et valoriser la vie communautaire et commerciale du Quartier chinois »,  a déclaré Robert Beaudry, conseiller de la ville dans le district de Saint-Jacques, responsable du développement économique et commercial, de l’habitation ainsi que du design. 

Soutenir et valoriser la vie communautaire et commerciale du Quartier Chinois

En partenariat avec le CEUM, l’arrondissement a créé un comité consultatif formé de représentants du milieu afin de joindre un maximum de participants. Le mandat de ce comité est de suivre, valider, bonifier et faire rayonner la consultation. D’ici novembre, plusieurs activités seront organisées afin de recueillir commentaires et idées. Les voici regroupées en grandes étapes :

Août 2019 : Rencontre des résidents, visiteurs et commerçants

Au cours du mois, des animateurs iront à la rencontre des résidents, visiteurs et commerçants dans les rues, grâce à un kiosque mobile de consultation. Ces échanges prévus les 7, 10, 14 et 16 août permettront aux participants d’utiliser une  carte du secteur ainsi que d’autres outils pour identifier ce qu’ils estiment être les forces et des défis du quartier. (Les dates pourraient changer selon la météo.)

Automne 2019 : Ateliers de travail avec la communauté 

Au cours de l’automne, des sessions de travail seront organisées avec les résidents, ainsi qu’avec les regroupements sociocommunautaires, culturels, d’affaires et autres.

Durant toute la durée de la consultation, il sera aussi possible de participer et de suivre l’avancement des travaux en ligne. Tous les renseignements, les documents complémentaires, ainsi que des outils de sondage et un formulaire Pour nous joindre seront regroupés sur la plateforme Réalisons Montréal. Ceux qui le désirent pourront également y témoigner de l’importance que revêt ce quartier pour eux en partageant des photos, autres souvenirs ou encore leurs aspirations à l’adresse suivante :  www.realisonsmtl.ca/quartierchinois.

Enfin, au terme de ces travaux, le Centre d’écologie urbaine de Montréal préparera un rapport de consultation et le déposera au cours de l’hiver 2020. L’arrondissement de Ville-Marie invite donc tous ceux qui le souhaitent à participer. Ces échanges permettront d’enrichir orientations et projets, d’en faire des gestes porteurs afin d’affirmer le caractère unique du Quartier chinois au cœur du centre-ville.

À lire : Vous pouvez chiller ici après les courses au marché Jean-Talon

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Les chalets des parcs de Montréal feront peau neuve - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique municipale

Démocratie municipale – Appel de candidatures pour Cité Elles MTL 2020

Avatar

Publié

le

La formation et simulation Cité Elles MTL est de retour pour une cinquième année. Organisée en collaboration avec la Ville de Montréal et le Conseil des Montréalaises, la formation offerte aux Montréalaises qui envisagent de s’impliquer activement en politique municipale se déroulera le 24 février et les 13 et 14 mars prochains.

Durant deux journées et demie, les participantes auront l’occasion de s’initier, de se former et d’approfondir leurs connaissances en matière de politique municipale, grâce à des ateliers et des exercices pratiques. Elles participeront notamment à la simulation d’un caucus et d’une séance du conseil municipal, en compagnie de personnes élues et expertes de la scène municipale à l’hôtel de ville de Montréal – édifice Lucien-Saulnier.

Expérience immersive de la démocratie municipale!

La mairesse de Montréal a invité les Montréalaises de tous les horizons à poser leur candidature et à venir vivre cette expérience immersive de la démocratie municipale aux côtés d’élu.es de toutes les allégeances.

« Aux dernières élections, nous avons presque atteint la parité au conseil municipal. C’est grâce à des simulations comme Cité Elles MTL que des citoyennes voient leur intérêt pour la politique municipale se renforcer. Nous offrons cette formation, année après année, car elle contribue à préparer la relève de demain », déclare Valérie Plante.

« Toute personne qui s’identifie comme femme peut aspirer à participer à la simulation politique Cité Elles MTL. Nous souhaitons vivement faire rayonner de nouveaux profils, de nouvelles voix ». – Dorothy Alexandre, présidente du Conseil des Montréalaises.  

« Cité Elles MTL est une véritable occasion pour les Montréalaises de se familiariser avec le fonctionnement de la vie politique municipale, le palier décisionnel le plus près des citoyennes et des citoyens. La formation et la simulation plongent les participantes au cœur de la gouvernance municipale et leur permettent d’expérimenter la démocratie locale dans un espace accueillant, sécuritaire et amical », indique Cathy Wong, présidente du conseil municipal.

Pour faire partie de la prochaine cohorte, les citoyennes intéressées doivent soumettre leur candidature d’ici le vendredi 10 janvier 2020. Pour obtenir plus de détails et s’inscrire à Cité Elles MTL 2020, consulter cette page sur le site ville.montreal.qc.ca/diversite.

À lire : Cité Elles MTL 2019 : incursion des femmes dans la vie municipale pour bâtir le Montréal de demain

Lire la suite

Actualités

Fiscalité municipale : un Partenariat 2020-2024 pour des municipalités et des régions encore plus fortes

Avatar

Publié

le

C’est à l’Assemblée nationale du Québec que l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et ses partenaires municipaux ont signé le nouveau « Partenariat 2020-2024 pour des municipalités et des régions encore plus fortes » avec le gouvernement. Premier acte d’une réforme globale de la fiscalité municipale.

L’entente intervenue est l’initiative la plus franche des 15 dernières années en faveur de la prévisibilité et de la diversification des revenus des gouvernements de proximité.

Une “bonne entente” pour l’ensemble des municipalités

Après des mois de négociation, la solidarité du monde municipal a permis de décrocher une entente qui reprend l’essentiel des demandes de l’UMQ. « Aujourd’hui, c’est un grand jour pour les municipalités. Ce n’était pas joué d’avance, mais à force de discussions avec nos partenaires, nous sommes arrivés à dégager une voie de passage. Nous pouvons nous dire « mission accomplie ». Voilà le résultat de deux ans de travail dont nous pouvons être fiers », a déclaré d’entrée de jeu monsieur Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville, à sa sortie de la cérémonie de signature qui se déroulait à la salle du Conseil législatif de l’Hôtel du Parlement.

L’UMQ se félicite qu’avec le nouveau « Partenariat 2020-2024 pour des municipalités et des régions en plus fortes », ce sont toutes les municipalités qui y gagnent, qu’importe leur taille ou leur région. 

« Il y en a pour tout le monde dans cette entente. D’abord, le gouvernement du Québec reconnaît pour la première fois le rôle des gouvernements de proximité comme moteurs de création de richesses. Le partage de la croissance d’un point de la TVQ arrimera le monde municipal à une importante source de revenu autonome et encouragera le développement économique. Autre priorité de négociation, l’augmentation du partage des redevances sur les ressources naturelles permettra de valoriser les régions du Québec. Au total, c’est plus de 3 milliards $ d’argent neuf qui iront aux municipalités », a ajouté Monsieur Cusson, qui y voit également la reconnaissance de l’importance de l’autonomie municipale.

Plus de 3 milliards $ d’argent neuf qui iront aux municipalités pour la fiscalité municipale…

Outre les gains sur les priorités de négociations de l’UMQ, la création du Fonds Régions et Ruralité, qui bénéficiera d’une nouvelle enveloppe de 224,5 millions $, et la bonification du programme d’aide à la voirie locale, sont aussi de bonnes nouvelles pour les gouvernements de proximité.

L’UMQ constate que la conclusion de l’entente est le résultat de l’influence de son travail de sensibilisation et d’argumentation en faveur d’une réforme de la fiscalité municipale et de l’importance des gouvernements de proximité dans le quotidien des citoyennes et des citoyens.

« L’UMQ a été la première à tirer la sonnette d’alarme sur l’avenir de l’impôt foncier. On le sait, cet outil est dépassé et fait reposer un poids de plus en plus insoutenable sur les épaules des contribuables et des entreprises. Les responsabilités du monde municipal sont en croissance et les revenus sont en baisse. C’est mathématique. Malgré les qualités de l’entente, il reste du travail à faire », a conclu le président de l’UMQ.

Source : UMQ

À lire : Eau potable : Québec baissera de moitié la norme de concentration maximale de plomb

Lire la suite

Actualités

Eau potable : Québec baissera de moitié la norme de concentration maximale de plomb

Avatar

Publié

le

À la suite de l’annonce du gouvernement du Québec d’abaisser de moitié la norme de concentration maximale de plomb acceptable dans l’eau potable et de revoir les méthodes d’échantillonnage, conformément aux recommandations de Santé Canada, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) insiste sur l’importance d’assurer la qualité de l’eau potable que consomment les citoyennes et citoyens. 

L’UMQ annonce qu’elle offre sa collaboration à l’élaboration de la stratégie d’intervention gouvernementale à cet effet dans les prochains mois. « La qualité de l’eau potable est une priorité pour les gouvernements de proximité, qui assument la responsabilité du réseau public de conduites d’eau. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les municipalités sont à pied d’œuvre jour après jour et investissent déjà pour moderniser leur réseau d’aqueduc », a déclaré le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.

L’eau potable qui sort des usines de traitement est exempte de plomb!

L’Union tient à rassurer la population : l’eau potable qui sort des usines de traitement est exempte de plomb et d’excellente qualité. Ce sont plutôt les composantes physiques de la plomberie qui peuvent occasionner le problème de contamination qui affecte certains quartiers dans un nombre limité de municipalités aux prises avec un réseau d’aqueduc vieillissant.

Cette problématique est complexe puisque la responsabilité des conduites d’eau est partagée entre les propriétaires privés, les institutions, les municipalités et les autres paliers de gouvernement. Le plan d’action que devront mettre en place les municipalités pour réduire la présence de plomb dans l’eau potable permettra par ailleurs de mieux documenter l’état de la situation sur leur territoire et d’agir en ce sens.

« Au cours des quatre prochaines années, ce sont plus de 8 milliards $ qui seront investis par les municipalités dans leurs conduites d’eau, en collaboration avec les autres paliers de gouvernement. »

– Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville

« Afin que la stratégie d’intervention gouvernementale porte ses fruits et atteigne les résultats escomptés, il s’avère essentiel que Québec établisse, avec les partenaires municipaux, un calendrier de mise en œuvre et un cadre financier qui tiennent compte des différentes réalités municipales en termes de ressources humaines, matérielles et financières, tout en gardant le cap sur l’objectif de maintenir et d’améliorer la qualité de l’eau potable au Québec », a conclu M. Cusson.

L’UMQ, la voix des gouvernements de proximité

Depuis maintenant 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85% de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

Source : Union des municipalités du Québec

À lire : Ce quizz te permettra d’évaluer ta consommation d’eau

Lire la suite

Nous suivre sur Facebook

Publicité

en-avant