Suivez-nous

Actualités

Salaire minimum, Manon Massé : « 11.25 $ n’est pas viable » au Québec

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

| ©MANON-MASSE-facebook |

Officiellement, c’est ce lundi 1er mai que l’augmentation du salaire minimum prend effet dans la province. Une élue québécoise a profité de l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme.

Alors que bon nombre de personnes se réjouissent de l’augmentation du salaire minimum passé de 10.75 $ à 11.25 $, ce lundi 1er mai, Manon Massé est revenue à la charge aujourd’hui sur sa page facebook. La députée de la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques estime que cette hausse de 50 cents ne permet pas aux travailleurs, à faibles revenus, de mieux subvenir à leur besoin. Même si Mme Massé se dit « fière » d’avoir contribué au “changement”, celle qui se dit « Femme de cœur, de parole et d’action » croit savoir qu’un salaire minimum de 15 $ serait “viable”.

« Nous avons réussi à obliger le gouvernement à hausser le salaire minimum au-delà de l’inflation cette année, mais on est toujours loin de notre objectif d’un salaire viable. Cette hausse de 50¢, annoncée par le gouvernement, poursuit-elle, est nettement insuffisante pour corriger cette situation. C’est pour cette raison que je défends une hausse du salaire minimum à 15$/h ». Tout en dénonçant les PDG des grandes entreprises qui s’accordent des salaires de plusieurs millions de dollars, l’élue de Québec Solidaire révèle qu’« un million de travailleurs et travailleuses à temps plein gagnent moins que le minimum viable ».

Un partage de la richesse par le salaire…

Tout comme Manon Massé, Jean Lortie, secrétaire général à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), invité à l’émission « Québec Matin » de LCN dimanche, a indiqué que le 15 $ l’heure est un seuil par lequel « on peut espérer avoir des conditions de vie un peu plus décentes ». Pour lui, ‘’il faut que ce soit par le salaire que le gouvernement partage la richesse et non pas des programmes sociaux. « On pense que la société est prête à ça, et que cette augmentation, avec des conditions liées à la norme du travail, permettrait qu’on sorte des gens de la pauvreté, a-t-il poursuivi. Et que ce ne soit pas des programmes sociaux qui compensent cette pauvreté, mais que ce soit par le salaire qu’on augmente le partage de la richesse. »

Un point de vue que ne partage pas Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques pour la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Car, selon lui, un salaire minimum à 15$ l’heure, est une hausse qui pourrait avoir des impacts importants sur toute la structure salariale. « Lorsqu’on propose une hausse de salaire de 15 $ l’heure sur quelques années, sur deux ou trois ans par exemple, ça peut représenter des hausses qui vont excéder 10 % par année. Il faut se rappeler que lorsqu’on augmente le salaire minimum dans une entreprise, les hausses vont se répercuter dans toute la structure salariale », explique M. Gaudreault.

« Les PME ne roulent pas sur l’or »

A l’en croire, ce sont des coûts importants à absorber pour des chefs de PME qui n’ont pas toujours les moyens. « Contrairement à ce qu’on peut penser, une PME ne roule pas sur l’or. Le chiffre d’affaires médian était de 425 000 $, il y a quelques années. Il ne reste pas beaucoup de profit à la fin de l’année. Une PME moyenne a une capacité de payer limitée et le marché de travail est compétitif », a détaillé le directeur des affaires économiques de FCFI.

Soulignons également que le taux du salaire minimum des employés à pourboire passera, quant à lui, à 9,45 $ l’heure, soit une augmentation de 25 sous. Le gouvernement québécois avait aussi annoncé ses intentions, pour les prochaines années, en matière de salaire minimum. Celui-ci grimpera de 50 ¢ en 2018, de 35 ¢ en 2019 et de 35 ¢ en 2020. Ainsi, le salaire minimum devrait atteindre 12,45 $ l’heure en 2020, soit la moitié du salaire horaire moyen que toucheraient alors les Québécois.

Le Québec en retard ?

Pendant ce temps, depuis le 1er avril dernier, le Nunavut a fait passer son salaire minimum de 11 $ à 13 $ l’heure. Ce territoire est devenu l’endroit au Canada où le salaire minimum est le plus élevé. Il s’agit aussi d’une des régions canadiennes où le coût de la vie est le plus haut. En Alberta, le gouvernement néo-démocrate a fait passer le salaire minimum à 12,20 $ l’heure, au début d’octobre 2016. Il grimpera à 13,60 $ en octobre 2017, et enfin, à 15 $ en octobre 2018.

Crédit photo:
| ©MANON-MASSE-facebook |

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Kofi Annan, 1er Noir africain à diriger l’ONU, s’est éteint à 80 ans

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Kofi Annan en 2012/Wikipédia

Kofi Atta Annan, né le 8 avril 1938 à Kumasi au Ghana, est mort le samedi 18 août 2018 en Suisse, dans un hôpital de Berne, à l’âge de 80 ans. Diplomate, homme politique, économiste et homme d’État ghanéen, il fut le septième secrétaire général des Nations unies et le premier à sortir des rangs du personnel de l’organisation. Il a occupé cette fonction de 1997 à 2006. Le 10 décembre 2001, il reçoit le prix Nobel de la paix.

Wikipédia

Crédit photo:
Kofi Annan en 2012/Wikipédia
Lire la suite

Actualités

Aretha Franklin, monument de la musique, s’en est allée à 76 ans

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Aretha Franklin durant la cérémonie d'investiture de Barack Obama en 2009/Wikipédia

Connue sous le nom de Queen of Soul, Aretha Franklin, née à Memphis (États-Unis), est décédée jeudi 16 août à son domicile de Detroit, selon son représentant, Gwendolyn Quinn, à l’âge de 76 ans d’un cancer du pancréas.

« Dans l’un des moments les plus sombres de notre vie, nous ne sommes pas en mesure de trouver les mots appropriés pour exprimer la douleur dans notre cœur. Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L’amour qu’elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins ​​ne connaissait aucune limite », a déclaré la famille de Franklin dans le communiqué.

« Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L’amour qu’elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins était illimité »

– Famille Franklin

Reine incontestée de la soul, Aretha Franklin était l’une des plus grandes voix américaines et une figure emblématique de la communauté noire, qui a marqué des générations entières d’artistes. Sa dernière apparition à Montréal remonte au Festival de Jazz de 2014. En juin dernier, la diva a dû annuler un concert prévu au Festival de jazz de Toronto, sur l’ordre du médecin. Il devait s’agir de son dernier avant la retraite.

« Dans sa voix, nous pouvions lire notre histoire »

– Barack Obama, ex-président des États-Unis

Très touchées par la disparition de Queen of Soul, plusieurs vedettes et personnalités du monde n’ont pas tardé à rendre hommage à Mme Franklin. Au nombre de ceux-ci, Barack Obama a salué la “divine” Aretha Franklin et le rôle qu’elle a joué pour “façonner l’Amérique”.

« Dans sa voix, nous pouvions lire notre histoire, dans son entièreté et dans toutes ses nuances : notre puissance et nos peines, notre côté sombre et notre lumière, notre quête de la rédemption et le respect gagné difficilement », a commenté l’ex-président américain, à l’investiture duquel la légende de la soul avait chanté.

Aretha Franklin : 75 millions de disques vendus !

Pour le chanteur portoricain Ricky Martin, Aretha Franklin, la première femme à avoir été admise au Rock and Roll Hall of Fame, le panthéon américain du rock, « sera à jamais remémorée et admirée ».

Rappelons qu’Aretha Franklin aura vendu 75 millions de disques et reste aujourd’hui l’artiste féminine ayant vendu le plus de disques vinyles dans l’histoire de l’industrie discographique. Elle est en 1987 la première femme à intégrer le Rock and Roll Hall of Fame. Le magazine Rolling Stone la place première au classement des meilleurs chanteurs de tous les temps

Crédit photo:
Aretha Franklin durant la cérémonie d'investiture de Barack Obama en 2009/Wikipédia
Lire la suite

Actualités

Québec 2018 : Voter par la poste de l’extérieur avant le 1er octobre, c’est possible!

Redaction Avant Premiere

Publié

le

Photo libre de droit

À l’approche du déclenchement des élections générales provinciales, Élections Québec a invité, mercredi 15 août, les électrices et électeurs québécois qui seront temporairement à l’extérieur de la province les jours de vote à faire une demande d’inscription au vote hors Québec.

Vous pourriez voter par la poste si vous remplissez les conditions d’admission et que vous faites une demande d’inscription au plus tard le mercredi 12 septembre à 23 h 59, heure du Québec.

Au total, il y a huit jours pour voter : sept jours de vote par anticipation, du 21 au 27 septembre, et le jour même des élections, le 1er octobre.

Pour voter hors Québec, vous devez être une électrice ou un électeur et vous deviez avoir votre domicile dans la province depuis 12 mois consécutifs au moment de votre départ. Vous devez également avoir quitté le Québec depuis 2 ans ou moins, sauf exception, et avoir l’intention d’y revenir.

Sept jours de vote par anticipation…

L’exception au délai de deux ans vise les personnes affectées à l’extérieur de la province pour le compte du gouvernement du Québec ou du Canada, incluant les Forces armées canadiennes, ou d’un organisme international dont le Québec ou le Canada est membre et auquel il verse une contribution. Si vous êtes dans cette situation et que vous avez quitté le Québec depuis plus de deux ans, vous êtes donc admissible à voter hors Québec.

Lors des dernières élections générales, en avril 2014, plus de 18 000 électrices et électeurs se sont inscrits au vote hors Québec.

Rappelons que pour être une électrice ou un électeur, une personne doit :

  • avoir 18 ans ou plus;
  • avoir la citoyenneté canadienne;
  • avoir son domicile au Québec depuis six mois;
  • ne pas être sous curatelle ou avoir perdu ses droits électoraux.

La demande d’inscription pour voter hors Québec

Le site www.elections.quebec fournit plus d’information et permet de faire une demande d’inscription en ligne ou de télécharger un formulaire pour faire une demande par télécopieur ou par la poste.

Source : Directeur général des élections

Crédit photo:
Photo libre de droit
Lire la suite

en-avant

X
X