Suivez-nous

Économie numérique

Salons de l’innovation 2019 : des pratiques pour toucher les mentalités et les comportements des Canadiens

Avatar

Publié

le

Au-delà de 2020 et le renouvellement de la fonction publique

Au moyen de partenariats internes et externes, les Salons de l’innovation de 2019 visent à mettre en valeur les innovations et les pratiques exemplaires de tous les jours touchant les mentalités et les comportements qui peuvent aider les organisations et les employés à devenir plus agiles, plus inclusifs et mieux outillés.

Découlant de l’initiative Au-delà de 2020 visant une fonction publique agile, inclusive et outillée, le Salon présentera un grand nombre de projets novateurs provenant différents ministères et organismes publics. Au programme : recrutement inclusif, mesure environnementale, nouvelles technologies… Ces activités auront lieu au cours des mois de mai et de juin 2019 dans plusieurs grandes villes canadiennes.

Partage et découvertes des idées originales et innovantes de la fonction publique seront au rendez-vous, lors des Salons de l’innovation 2019.

Dans la région de la capitale nationale (Ottawa), le Salon de l’innovation sera organisé conjointement avec la Fondation Rideau Hall pendant la semaine de l’innovation, et l’activité est ouverte au public.

Au Québec, Gestionnaires, influenceurs et employés curieux et créatifs de toutes les régions de la Belle Province sont invités à Montréal le mardi 28 mai 2019 au Centre de conférence Le 1000, Rue de la Gauchetière Ouest, suite MZ-150, afin de profiter de cet « évènement unique » et collaborer à créer « une fonction publique encore plus efficace ».

Renseignements sur l’événement et lieu

RégionsVilles DatesAdresseContacts régional principalContacts régional principal
AtlantiqueSaint-Jean de Terre-Neuve30 maiCinneplex Avalon – 48, chemin Kenmount, St. John’s, NL A1B 1W3Francine Guerette
francine.guerette@canada.ca
https://www.eventbrite.ca/e/2019-innovation-fair-salon-de-linnovation-st-johns-registration-60074811378
Halifax30 maiHampton Inn, 1960 rue Brunswick, Halifax NS B3J 3J8 Francine Guerette
francine.guerette@canada.ca
https://www.eventbrite.ca/e/2019-innovation-fair-salon-de-linnovation-2019-halifax-tickets-60074542574
Charlottetown30 maiDelta Marriott – 18, rue Queen, Charlottetown, Î.-P.-É., C1A 4A1Francine Guerette
francine.guerette@canada.ca
https://www.eventbrite.ca/e/2019-innovation-fair-salon-de-linnovation-charlottetown-tickets-60074736153
Moncton30 maiDelta Hotels by Marriott Beauséjour – 750, rue Main, Moncton, NB E1C 1E6Francine Guerette
francine.guerette@canada.ca
https://www.eventbrite.ca/e/2019-innovation-fair-salon-de-linnovation-2019-moncton-tickets-59916631257
Région de la capitale nationaleOttawa22 maiCentre National Des Arts
1, rue Elgin (en face de la place de la Confédération)
Ottawa (Ontario)
Charlie Tsao
If-si@pco-bcp.gc.ca
À déterminer
OntarioToronto11 juinDistrict de la découverte MaRS – 101, rue College, Toronto, ON M5G 1L7Teza Lwin
Teza.Lwin@justice.gc.ca
Salon de l’innovation 2019 en Ontario
PacifiqueVancouver23 maiUBC Robson Square – 800, rue Robson, Vancouver (Colombie-Britannique) V6Z 3B7Lizzie Cheng
lizzie.cheng@canada.ca
https://twitter.com/PACinnovation
PrairiesEdmonton29 maiMusée royal de l’Alberta – 9810 103a Ave NW, Edmonton, AB T5J 0G2Jenny Yu
Jenny.Yu@pwgsc-tpsgc.gc.ca
http://rfc-cfr.gc.ca/Liensregionaux-RegionalConnections/ConseilfederaldesPrairies-PrairieFederalCouncil
Calgary29 maiBibliothèque centrale de Calgary – 800 3 St SE, Calgary, AB T2G 0E7Jenny Yu
Jenny.Yu@pwgsc-tpsgc.gc.ca
http://rfc-cfr.gc.ca/Liensregionaux-RegionalConnections/ConseilfederaldesPrairies-PrairieFederalCouncil
Saskatoon29 maiHilton Garden Inn Centre-ville – 90 22 rue Est, Saskatoon, SK S7K 3X6Jenny Yu
Jenny.Yu@pwgsc-tpsgc.gc.ca
http://rfc-cfr.gc.ca/Liensregionaux-RegionalConnections/ConseilfederaldesPrairies-PrairieFederalCouncil
Regina29 maiHôtel et centre de conférences DoubleTree by Hilton Regina – 1975, rue Broad, Regina, SK S4P 1Y2Jenny Yu
Jenny.Yu@pwgsc-tpsgc.gc.ca
http://rfc-cfr.gc.ca/Liensregionaux-RegionalConnections/ConseilfederaldesPrairies-PrairieFederalCouncil
Winnipeg29 maiMusée canadien des droits de la personne – 85 Israel Asper Way, Winnipeg, MB R3C 0L5Jenny Yu
Jenny.Yu@pwgsc-tpsgc.gc.ca
http://rfc-cfr.gc.ca/Liensregionaux-RegionalConnections/ConseilfederaldesPrairies-PrairieFederalCouncil
QuébecMontréal28 mai1000 de la Gauchetière, Montreal QC H3B 4W5France Gosselin
france.gosselin@canada.ca
Quebec Region Innovation Fair 2019 on Facebook
Montreal Innovation Fair 2019 on YouTube
Quebec23 maiImmeuble de TPSGC – 1550 D’Estimauville Québec, QC G1J 5E9France Gosselin
france.gosselin@canada.ca
Quebec Region Innovation Fair 2019 on Facebook
Quebec Federal Council on Twitter
Le NordIqaluit24 maiSalle de conférence du gouvernement du Canada Bâtiment 969, chemin Federal IqaluitJacqueline Lalonde
jacqueline.lalonde@canada.ca
http://rfc-cfr.gc.ca/Liensregionaux-RegionalConnections/ConseilfederalduNord-NorthernFederalCouncil
Whitehorse29 mai300, rue Main, salle de conférence 1A Whitehorse (Yukon)Jacqueline Lalonde
jacqueline.lalonde@canada.ca
http://rfc-cfr.gc.ca/Liensregionaux-RegionalConnections/ConseilfederalduNord-NorthernFederalCouncil
Yellowknife4 juinGreenstone Bâtiment gouvernemental, atrium, 5101 50ème avenue DRHC 2e étage YellowknifeJacqueline Lalonde
jacqueline.lalonde@canada.ca
http://rfc-cfr.gc.ca/Liensregionaux-RegionalConnections/ConseilfederalduNord-NorthernFederalCouncil

À lire : iA : un laboratoire d’innovation en solutions de mobilité ouvre à Montréal

Lire la suite
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Québec finance 50 jeunes francophones pionniers de l’entrepreneuriat de 30 pays d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes

Avatar

Publié

le

La Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, a effectué une visite au Québec du 9 au 11 juin. Au cours d’une activité organisée par Les Offices jeunesse internationaux du Québec, le Secrétariat à la jeunesse du ministère du Conseil exécutif et le ministère québécois des Relations internationales et de la Francophonie, Québec a annoncé une contribution financière de 320 000 $ à l’endroit de jeunes entrepreneurs francophones.

Un peu plus de 150 jeunes étaient réunis le mardi 11 juin dans la nouvelle agora de l’Assemblée nationale du Québec sous le thème « Activité et inspiration jeunesse » afin de mettre en valeur des initiatives québécoises qui pourraient inspirer les actions de la Francophonie.

Inspirer les actions de l’OIF par des initiatives québécoises

Lors de cette activité, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, a annoncé une contribution financière du gouvernement du Québec de 320 000 $ pour appuyer l’OIF dans le programme « 50 jeunes pionniers de l’entrepreneuriat francophone ». « Dans tous les gouvernements et États membres de l’OIF, ce qui est gage de succès et de prospérité, c’est l’impulsion de sa jeunesse. Sa fièvre, son audace, sa créativité et sa volonté de faire les choses différemment et d’innover », a-t-elle souligné.

Les participants de l’activité jeunesse organisée à l’occasion de la visite de la secrétaire générale de la Francophonie (Groupe CNW/Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie)

Cette somme permettra l’accompagnement de 50 jeunes entrepreneurs à la tête d’entreprises à fort potentiel de croissance de 30 pays membres d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes. Grâce à du mentorat et à des programmes de formation d’universités de calibre mondial, ces jeunes recevront l’appui nécessaire pour amener leurs entreprises au niveau supérieur.

« Les frontières que nous connaissions, qu’elles aient été physiques ou psychologiques, n’existes plus à l’ère du numérique. Notre rôle est de nourrir l’ambition des jeunes, qui peuvent bénéficier de cet avantage certain qu’est la langue française, notre langue commune, qui peut apporter une différence pour leur avenir, où qu’ils soient dans l’espace francophone. »

– Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, a rappelé que ce n’est pas un hasard, mais un choix stratégique qui a été fait tout au cours de cette première visite officielle de Mme Mushikiwabo valoriser le nouveau visage de la Francophonie québécoise.

La jeunesse, le nouveau visage de la Francophonie québécoise

Soulignant que d’accepter de passer le flambeau à la relève constitue souvent un défi, la ministre Girault a affirmé qu’il y avait là une occasion unique pour le Québec de participer au repositionnement de la Francophonie.

Compte tenu du fait que les priorités du gouvernement du Québec et de la nouvelle secrétaire générale étaient en phase, notamment quant à la modernisation de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et sur les plans de l’éducation, de la jeunesse et de l’économie, la ministre a exprimé que le temps était venu d’offrir une place prépondérante aux jeunes, cette génération qui est mieux formée, mieux équipée à l’ère du numérique et de l’intelligence artificielle.

À lire : Près de 5 millions de dollars pour propulser l’entrepreneuriat des jeunes francophones


Lire la suite

Économie numérique

Montréal numérique : la Ville s’engage pour une gestion éthique et responsable des données

Avatar

Publié

le

Lors d’une conférence de presse dans le cadre de MTL connecte: La semaine numérique du Printemps numérique, François William Croteau, responsable de la ville intelligente, des technologies de l’information, de l’innovation, de l’enseignement supérieur et de la performance organisationnelle au sein du comité exécutif, a fait l’annonce de l’adhésion de la Ville de Montréal au réseau Cities for Digital Rights, de la création d’une Charte des données numériques ainsi que du lancement de la démarche Montréal numérique.

Cities for Digital Rights

Soucieuse des enjeux éthiques et moraux que soulève l’intégration constante des technologies dans le quotidien des citoyennes et citoyens et consciente du rôle prépondérant des villes dans ce domaine, la Ville de Montréal se joint officiellement au réseau Cities for Digital Rights. Initiée par les villes de Barcelone, New York et Amsterdam, cette initiative, qui se décline en 5 grands axes, met de l’avant des principes de référence qui serviront de guide dans le déploiement des technologies pour les villes.

À lire : Transformation numérique : des éléments essentiels pour assurer la croissance des entreprises québécoises

« En terme d’opérations, les technologies sont souvent perçues comme un moyen de mieux servir les citoyens. Cependant, de nombreuses personnes s’inquiètent de leur répercussion dans l’espace urbain et à titre d’administration municipale, il est de notre responsabilité d’utiliser les leviers mis à notre disposition pour faire bénéficier la population de droits et de garanties dans l’espace numérique. La déclaration Cities for Digital Rights met notamment de l’avant les principes d’équité, de respect de la vie privée, de transparence et de démocratie. Il servira de base pour positionner le rôle des villes dans la définition d’une utilisation responsable des technologies numériques », a déclaré M. Croteau.

Charte des données numériques

C’est dans cette ligne de pensée et afin d’affirmer sa relation de confiance avec l’ensemble des citoyens que la Ville de Montréal a décidé de se doter d’une Charte des données numériques. Une charte qui s’arrime avec la déclaration de Cities for Digital Rights et qui promeut des principes de production et de gestion responsables des données que la Ville capte et génère. Cette charte permet également de renforcer la transparence, l’imputabilité, l’efficience, l’agilité et l’efficacité de la gestion des données numériques, tout en contrant les effets pervers relatifs à la production et à l’usage de celles-ci.

Montréal Numérique

La Charte des données numériques annonce le début de la démarche Montréal numérique, soit une démarche d’engagement que lancera la Ville de Montréal dès septembre afin d’entendre la perspective de l’écosystème montréalais sur la transformation numérique de la métropole. L’objectif qui sous-tend cette démarche est de définir une vision, des orientations et un plan d’action numériques qui permettront de donner une direction claire aux diverses initiatives numériques, tout en demeurant au service de l’intérêt collectif.

« Montréal numérique se veut une démarche audacieuse et structurante qui permettra à la Ville d’être plus performante, de renforcer son attractivité et de mieux comprendre la perspective des citoyens quant à la transformation numérique. »

– François William Croteau, Ville de Montréal

Une version préliminaire de la Charte des données est disponible pour commentaires du public jusqu’à la fin de l’été 2019. Les résultats de ces commentaires serviront de base à un forum qui se tiendra à l’automne 2019. Il permettra de faire le portrait de la situation actuelle de Montréal en matière numérique et de définir les intentions et les objectifs de la démarche de planification stratégique qui suivra.

À la suite de cette période de consultation, les partenaires de la Ville de Montréal seront invités à adhérer à la Charte des données numériques.

Source: Ville de Montréal – Cabinet de la mairesse et du comité exécutif

À lire aussi : Charte canadienne du numérique : 10 principes pour rétablir la confiance avec les internautes

Lire la suite

Économie numérique

Charte canadienne du numérique : 10 principes pour rétablir la confiance avec les internautes

Avatar

Publié

le

Dans la foulée de l’adhésion du Canada à “l’Appel de Christchurch” pour lutter contre les contenus terroristes et extrémistes violents, le gouvernement a dévoilé mardi 21 mai la nouvelle « Charte canadienne du numérique » pour « la confiance dans un monde numérique », détaillée en dix principes.

Comme annoncé par le premier ministre Justin Trudeau la semaine dernière lors de son passage à VivaTech, rendez-vous mondial des startups et des leaders pour célébrer l’innovation en France, [où il a souligné l’importance de protéger les renseignements personnels et de lutter contre les discours haineux et la désinformation en ligne], le Canada a pris des « mesures concrètes » pour rétablir la confiance à l’égard de l’espace numérique.

Les bases d’une politique numérique « transparente et responsable »?

La nouvelle Charte canadienne du numérique vient jeter les bases d’une nouvelle « politique numérique transparente et responsable » qui mettra l’accent sur la lutte contre le contenu en ligne à caractère terroriste et lié à l’extrémisme violent. « Nous vivons dans un monde numérique qui évolue constamment et qui amène avec lui de nouvelles opportunités. Notre nouvelle Charte numérique aidera à préciser les engagements de notre gouvernement en matière de technologies numériques. Elle aura comme objectifs de rétablir la confiance et de tenir les fournisseurs de services en ligne responsables », avait déclaré le premier des Canadiens à Paris.

Les dix principes de la Charte

1. Accès universel :

Tous les Canadiens auront des chances égales de participer au monde numérique et disposeront des outils nécessaires pour ce faire, c’est-à-dire l’accès, la connectivité, la littératie et les compétences.

2. Sûreté et sécurité :

Les Canadiens pourront compter sur l’intégrité, l’authenticité et la sûreté des services, et devraient se sentir en sécurité en ligne.

3. Contrôle et consentement :

Les Canadiens pourront contrôler quelles données sont prélevées, qui les utilise et à quelles fins, et sauront que leur vie privée est protégée.

4. Transparence, portabilité et interopérabilité :

Les Canadiens pourront facilement gérer l’accès à leurs données personnelles et être en mesure de les transmettre sans se faire imposer un fardeau indu.

5. Gouvernement numérique ouvert et moderne :

Les Canadiens pourront avoir accès à des services numériques modernes de la part du gouvernement du Canada, qui sont sécuritaires et faciles à utiliser.

6. Règles du jeu équitables :

Le gouvernement du Canada garantira une concurrence équitable sur le marché en ligne pour favoriser la croissance des entreprises canadiennes et affirmer le leadership du Canada en matière d’innovation dans le domaine du numérique et des données, tout en protégeant les consommateurs canadiens des abus de marchés.

7. Données numériques pour le bien commun :

Le gouvernement du Canada veillera à ce que les données des Canadiens soient utilisées de façon éthique et à bon escient, pour créer une valeur ajoutée, promouvoir l’ouverture et améliorer la vie des gens, aussi bien au pays qu’ailleurs dans le monde.

8. Démocratie solide :

Le gouvernement du Canada défendra la liberté d’expression et assurera une protection contre les menaces en ligne et la désinformation visant à miner l’intégrité des élections et des institutions démocratiques.

9. Exempt de haine et d’extrémisme violent :

Les Canadiens peuvent s’attendre à ce que les plateformes numériques ne servent pas à diffuser des discours haineux ou du contenu criminel, ou à promouvoir l’extrémisme violent.

10. Application rigoureuse et réelle responsabilité :

Il y aura des sanctions claires et sévères pour toute violation des lois et règlements à l’appui de ces principes.

À lire : Appel de Christchurch : nouvelle guerre contre les contenus terroristes et extrémistes violents en ligne

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant