Suivez-nous

Tourisme

Tourisme Tunisie : Nouvelle stratégie multi-médiatique au Canada

Avatar

Publié

le

La saison touristique 2019 arrive à grands pas. À l’occasion du Salon International Tourisme Voyages à Montréal, l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT) au Canada a entamé sa mission annuelle en déployant une stratégie multi-médiatique inédite.

L’ONTT a tapé fort en 2018 avec entre autres les vlogs de l’influenceur québécois Benoit Chamberland, qui ont beaucoup circulé sur la toile.

Comment la Tunisie sera-t-elle présentée en 2019 et durant cet évènement qui offre aux passionnés de voyages des milliers de destinations ?

Tunisie, lancement de la nouvelle vitrine touristique

En arpentant les galeries qui mènent de la Gare centrale vers la Place Bonaventure, les visiteurs du salon du Tourisme sont interpelés par les affiches attrayantes de la Tunisie. Issam Kheredine, directeur de l’ONTT au Canada, nous a confié qu’il s’agit d’un des éléments de la première grande campagne de publicité institutionnelle.

Crédit photo Avant Première MTL

En première canadienne, les grands affichages publicitaires sont installés dans des lieux névralgiques de Montréal. En plus des plages limpides et dorées, la Tunisie comme destination de thalasso est mise en valeur à travers les panneaux numériques et d’autres canaux.

« Une campagne télé démarre ce samedi, 19 octobre, sur Canal Évasion. Des insertions web seront aussi diffusées dans le cadre de cette stratégie. Un spot publicitaire sera partagé sur les réseaux sociaux et la plateforme You Tube. Les principaux magazines de tourisme, à savoir, Tourisme plus, Max Nouvelles et Travel Week pour le public anglophone, se chargeront notamment de promouvoir la Tunisie », déclare M. Kheredine.

D’après M. Kheredine, cette présence médiatique expansive appuiera les actions promotionnelles des partenaires de l’ONTT, soit les tours opérateurs et les agences de voyage québécois et tunisiens.

Notons aussi, « qu’un autre grand affichage numérique installé à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal sera visible à partir de lundi prochain ».

Une saison prometteuse

Dans les stands de l’ONTT et de Tunisair, les représentants du secteur sont optimistes et déterminés. Selon M. Imed Torjmane, l’ambassadeur de la Tunisie au Canada, présent dès l’ouverture du salon, une année touristique fructueuse attend le pays.

« La saison touristique 2019 est très prometteuse. D’après les chiffres annoncés par le ministère du tourisme et les informations communiquées par les représentants présents au salon, le secteur se porte bien. On a atteint une progression de 50% par rapport à l’année dernière. Cela représente surtout plus 10% par rapport à 2010, qui reste l’année de référence. Donc je ne peux qu’être optimiste quant à l’avenir du marché canadien. Le client canadien est un client exigeant qui cherche l’authenticité. Et je pense que la Tunisie a donc beaucoup à lui offrir», s’est-il réjouit d’annoncer.

« On prévoit une hausse approximative de 25 à 30% du nombre des voyageurs. Déjà en mois de septembre, nous avons dépassé les chiffres de 2010 avec 13 600 clients en provenance du Canada. Donc le marché va très bien. Je tiens à souligner aussi que la compagnie aérienne tunisienne nous aide beaucoup », affirme M. Kheredine.

Crédit photo Avant Première MTL

Plus d’opportunités économiques

Des experts habitués de l’évènement et de nouveaux professionnels ont pris place dans les stands de l’ONTT et de Tunisair pour tâter et développer le terrain canadien.

« Nous sommes ici pour prospecter le potentiel de la Tunisie comme destination touristique. Nous allons faire le tour des agences de voyage locales pour proposer nos offres », dit Khalil Zaiem, responsable chez Vision Voyages à Tunis.

Le rôle de l’accès aérien étant important, Tunisair avait, de son côté, de nouvelles promotions et services à présenter. D’ailleurs, depuis juin 2016, le vol direct Montréal-Tunis représente un incitatif pour la communauté touristique au Québec.

À partir de juin 2018, Tunisair est passé à quatre vols par semaine. En plus du potentiel économique pour la compagnie nationale, l’augmentation des dessertes participe à favoriser les offres du marché touristique.

« Les résultats sont très satisfaisants en nombre de passagers transportés. On estime une augmentation de 38% par rapport à 2017. » M Adel Ben Hassine, chef des ventes et escale à Tunisair.

Propos recueillis par Hanen Hattab.

Lire aussi : Découvrez le parcours ambitieux de la Jeune Chambre Tunisienne du Québec

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Style de vie

Hébergement collaboratif : Québec agit pour moderniser le Règlement sur les établissements de type Airbnb

Avatar

Publié

le

Un projet de modification modernisant le Règlement sur les établissements d’hébergement collaboratif, visant à permettre aux Québécois de tirer le maximum des innovations technologiques, tout en assurant une plus grande équité fiscale, a été présenté aujourd’hui, mercredi 5 juin, par le ministère du Tourisme.

Cette modernisation réglementaire, qui vient également clarifier la notion de « résidence principale », était attendue depuis longtemps au Québec. Le projet de modification réglementaire propose notamment la création d’une nouvelle catégorie d’hébergement touristique, appelée « établissement de résidence principale », qui permettrait aux Québécois de profiter en toute légalité des revenus tirés de l’hébergement collaboratif.

Ainsi, les personnes qui souhaiteraient offrir en location de courte durée leur résidence principale n’auraient qu’à obtenir, facilement et à un coût raisonnable, un numéro d’enregistrement en ligne. Ce numéro devrait être inscrit dans toute publicité, tout contrat et tout site Internet en lien avec l’exploitation de la résidence principale.

Profiter en toute légalité des revenus tirés de l’hébergement collaboratif

Pour obtenir un numéro d’enregistrement, un locataire qui souhaiterait exploiter son logement devrait fournir l’autorisation du propriétaire à cet effet. De son côté, un propriétaire dont la résidence principale est située dans un immeuble détenu en copropriété divise aurait à soumettre l’autorisation du syndicat des copropriétaires.

Selon la ministre du Tourisme, « l’hébergement collaboratif étant un phénomène qui est là pour rester, il était « impératif » pour le gouvernement d’adapter « rapidement et efficacement » le Règlement à cette nouvelle réalité ». « C’est ce que nous faisons aujourd’hui en proposant la mise en place d’un mécanisme simple, clair, applicable et, surtout, équitable pour tous. Avec les changements proposés, qui constituent une première en la matière au Canada, votre gouvernement est fier d’agir avec courage et détermination pour mieux encadrer ce type d’hébergement », a déclaré Mme Proulx.

Le Québec deviendrait ainsi la toute première province canadienne à aller de l’avant avec un tel encadrement du milieu de l’Hébergement collaboratif sur l’ensemble de son territoire.

Faut-il le souligner, le projet de modernisation réglementaire vise à préserver la vocation résidentielle des unités d’habitation, tout en assurant la complémentarité de l’hébergement collaboratif et de l’offre traditionnelle, dont font notamment partie les hôtels, les gîtes et les résidences de tourisme.

À lire : Économie collaborative : Québec s’adapte aux réalités de l’hébergement touristique

Le projet de modification du Règlement sera prépublié le 12 juin dans la Gazette officielle du Québec pour une période de 45 jours et devrait entrer en vigueur au début de l’automne 2019, une fois le processus d’adoption complété.

Lire la suite

Tourisme

Air Canada rafle de nouveaux prix du Global Traveler

Avatar

Publié

le

Depuis décembre 2018, Air Canada ne cesse de remporter des distinctions prestigieuses dans plusieurs catégories. Ce vendredi, 17 mai, le transporteur national a raflé les prix de la Meilleure classe Économique Privilège et du Meilleur transporteur aérien pour les divertissements à bord, du magazine Global Traveler.

« Félicitations à Air Canada, double lauréate dans le cadre de la septième remise annuelle des prix Leisure Lifestyle, a déclaré Francis X. Gallagher, éditeur et chef de la direction du Global Traveler.

Ces récompenses font suite à un sondage réalisé auprès des lecteurs du magazine de voyage. Il a été réalisé entre le 1er octobre 2018 et le 31 janvier 2019 et a comporté des questions ouvertes pour désigner le nec plus ultra dans de nombreuses catégories liées aux voyages d’agrément, de luxe et d’art de vivre.

Une année de succès pour le transporteur national

Les distinctions du magazine Global Traveler couronnent une série de distinctions décernées à l’entreprise, qui a été en outre nommée meilleur transporteur aérien en Amérique du Nord lors des World Airline Awards 2018 de Skytrax.

Air Canada se démarque par sa classe affaires

« Nous sommes ravis de recevoir deux grands honneurs, pour notre classe Économique Privilège et nos divertissements à bord, de la part des lecteurs avisés du Global Traveler. Leur vaste expérience en matière de voyages leur permet d’évaluer notre industrie avec discernement », a affirmé Andrew Yiu, vice-président – Produits, d’Air Canada.

Lire aussi : Air Canada achètera Transat

Lire la suite

Tourisme

Québec : Le secteur touristique recrute en masse

Avatar

Publié

le

Selon l’Alliance de l’industrie touristique du Québec plus de 20 000 opportunités d’emploi sont actuellement disponibles dans l’industrie du tourisme au Québec.

Actuellement, plusieurs types de postes sont offerts par 32 000 entreprises touristiques qui accueillent la saison estivale.

« Avec 400 appellations d’emplois différents répartis dans cinq grands secteurs d’activités (Hébergement, Restauration, Loisirs et divertissement, Services de voyage et le Transport de personnes), l’industrie se démarque par la variété de postes à combler », a précisé Lucie Charland, présidente du CQRHT.

Lalliance indique que l’offre est particulièrement importante dans les régions suivantes : Centre‐du‐Québec, Mauricie, Chaudière‐Appalaches, Saguenay-Lac‐Saint‐Jean et Charlevoix.

Une première campagne d’emploi

Ce lundi, 13 mai, les partenaires du secteur touristique lancent une campagne de recrutement à l’échelle de la province. Il s’agit d’après Caroline Proulx, ministre du Tourisme, d’une première initiative qui vise à « agir devant l’enjeu de la rareté de la main-d’œuvre qui touche l’industrie touristique. »

Les acteurs de l’industrie souhaitent particulièrement attirer les étudiants et les personnes retraitées. À ce propos, l’Alliance souligne que les jeunes adultes entre 15 et 24 ans ainsi que les 45 ans et plus représentent 69 % de la main-d’œuvre totale en tourisme. L’été étant la période la plus achalandée, l’industrie touristique augmente ses effectifs en moyenne de près de 10 %.

« Peu importe le type de poste, travailler en tourisme, c’est faire vivre une expérience aux voyageurs, c’est une occasion unique d’échanger avec des gens de partout et de profiter du confort de sa région, tout en participant à son développement et à son rayonnement », explique M. Charland.

Il est important de souligner que le secteur connaît depuis quelques années une grande mutation. En effet, depuis 2007, soutenu par la performance touristique des dernières années, la demande de main-d’œuvre a augmenté de 11 %.

Lire aussi : Le Parc Safari dévoile un parc aquatique deux fois plus grand au Québec

Lire la suite

Nous suivre sur Facebook

Publicité

en-avant