Suivez-nous

Style de vie

Une nouvelle œuvre luminocinétique proche de la station Jean-Drapeau

Avatar

Publié

le

L’île Sainte-Hélène sera toujours le musée à ciel ouvert de la métropole. Au fil du temps elle s’est vu embellir par des œuvres contemporaines d’ici et d’ailleurs.Une nouvelle œuvre de l’artiste montréalais Jonathan Villeneuve sera installée à quelques pas de la station de métro Jean-Drapeau.

L’île est ainsi à l’affût des nouveautés artistiques et architecturales depuis les années 1960.

La Ville de Montréal a dévoilé ce mercredi, 23 janvier, le projet lauréat qui a remporté le concours d’art public destiné à l’embellissement du secteur ouest de l’île Sainte-Hélène.

Il s’agit de l’œuvre titrée Utopie qui sera réalisée par l’artiste au printemps 2019. Mme Christine Gosselin, responsable de la culture à la Ville, a déclaré que cette initiative vise à « permettre aux Montréalaises et aux Montréalais de découvrir les artistes locaux. »

Le symbole d’un futur qui se construit en symbiose avec l’environnement

Plus d’une quarantaine de candidatures ont participé au concours. La proposition retenue de l’artiste Jonathan Villeneuve bénéficiera d’un budget de plus de 750 000 $. Elle sera installée dans trois lieux différents de l’allée Calder.

Utopie est décrite comme étant une œuvre interactive et luminocinétique. En effet, sa forme interagit à la présence humaine grâce à la lumière du jour. Les images du projet montrent qu’au soir, son volume est souligné par une scénographie lumineuse.

La plateforme Art Public de la Ville indique que : « Les éléments formels de l’œuvre évoquent l’idée d’une utopie futuriste : la vision d’un futur connecté, non hiérarchisé où le génie humain est mis au service d’un idéal commun qui se construit en symbiose avec l’environnement. »

Lire aussi : La rue Saint-Paul Est et le boulevard Pie-IX feront peau neuve

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Style de vie

Montréal : Les endroits coups de cœur 2019 en photos

Avatar

Publié

le

Montréal célèbrera le mois prochain la richesse de son patrimoine paysager. À cette occasion les arrondissements ont choisi leurs lieux coup de coeur afin de mettre en valeur les qualités naturelles et urbaines de la métropole.

À l’occasion de la Journée internationale des monuments et des sites de l’UNESCO, la Ville de Montréal et Héritage Montréal organisent l’Opération patrimoine Montréal (OPM) 2019.

Cet événement annuel fait la promotion du patrimoine montréalais en célébrant l’architecture, les paysages, l’archéologie, les savoir-faire qui font partie du patrimoine matériel ou immatériel de la métropole.

Dans le cadre de ces festivités printanières, la journée Patrimoine en fête aura lieu le samedi 25 mai, de 13 h à 21 h, au pavillon d’accueil du Parcours Gouin dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Les Montréalais auront l’occasion de découvrir à travers des visites, ateliers et conférences, l’influence du contexte naturel et paysager sur le développement urbain de cette partie du territoire montréalais, située en bordure de la rivière des Prairies. Le pavillon a été choisi le lieu coup de cœur de l’année 2018 dans le cadre de l’OPM.

Les lieux coup de coeur

Cette année, les arrondissements ont sélectionné les espaces publics qui rentreront en compétition.

Les Montréalais peuvent désormais choisir parmi ces espaces, le lieu coup de cœur de l’année 2019.

Les espaces en lice sont les suivants :

Belvédère Kondiaronk (arrondissement de Ville-Marie)

Le chalet Kondiaronk

Place de la Gare-Jean-Talon (arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension)

Le parvis de la Gare Jean-Talon

Parc de l’Hôtel-de-Ville (Ville de Baie-d’Urfé)

Parc de l’Hôtel de Ville de Baie-d’Urfé

Parc Lahaie (arrondissement du Plateau-Mont-Royal)

Parc Lahaie

Parc Marie-Claire-Kirkland-Casgrain (arrondissement de LaSalle)

Parc Marie-Claire-Kirkland-Casgrain

Parc Molson (arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie)

Parc Molson

Parc René-Lévesque (arrondissement de Lachine)

Parc René-Lévesque

Parc Wilfrid-Bastien et maison Joseph-Gagnon (arrondissement de Saint-Léonard)

Étang du Parc Wilfrid-Bastien

D’autres concours sont organisés afin de souligner les lieux, projets, personnes et organismes qui contribuent à la richesse et à la diversité de l’identité montréalaise.

Pour voter ICI

Lire aussi : Découvrez en photos les plus beaux bâtiments du Québec en 2019

Lire la suite

Style de vie

Ces timbres vous mettront l’eau à la bouche

Avatar

Publié

le

Postes Canada a lancé des timbres qui célèbrent la richesse culinaire du pays. La collection est thématisée « Desserts du Canada ».

La nouvelle collection de timbres de Postes Canada met en valeur plusieurs spécialités régionales. Les petites gourmandises ont été créés par l’artiste Mary Ellen Johnson.

Les cinq timbres illustrent les desserts suivants :

  • La tarte au sucre, qui tire son origine d’Europe et a été adoptée par les colons de la Nouvelle-France, est un grand classique au Québec;
  • La tartelette au beurre, dont l’une des premières recettes paraît au début du XXe siècle dans un livre de cuisine publié à Barrie, en Ontario, est maintenant le thème d’itinéraires touristiques et de concours de pâtisseries dans la province;
  • La tarte aux baies de Saskatoon est garnie des baies régionales qui faisaient partie intégrante de l’alimentation des Autochtones et des premiers colons. Ces baies (misâskwatômina en cri) ont inspiré le choix du nom de cette ville des Prairies;
  • La barre Nanaimo, garnie d’une onctueuse crème pâtissière et d’irrésistibles couches de chocolat, est apparue pour la première fois dans des livres de recettes de la région de Nanaimo (C.-B.) au milieu du XXe siècle;
  • Le pouding aux bleuets fait la part belle à ce petit fruit offert en abondance par dame Nature. Il s’agit d’un savoureux mélange de bleuets et de pâte qui provient des Maritimes.

La collection compte d’autres articles, soit, un bloc-feuillet et un pli Premier Jour officiel du bloc-feuillet, oblitérés à Nanaimo et à Saskatoon, villes d’origine de deux des célèbres desserts.

Lire aussi : Top 10 des prénoms les plus populaires au Québec

Lire la suite

Style de vie

Des araignées géantes débarquent à Montréal

Avatar

Publié

le

Le Centre des sciences de Montréal accueille l’exposition interactive: Les Araignées – De la peur à la fascination, du 18 avril au 2 septembre. Pour la première fois dans son histoire, des spécimens vivants seront présentés au grand public.

Saviez-vous que certaines araignées dansent de manière élaborée? Qu’elles fabriquent des pièges d’une complexité et d’une diversité étonnante pour capturer leurs proies?

Voilà quelques-uns des faits remarquables que les visiteurs de tous âges pourront découvrir cet été au Centre des sciences. Après un passage à Toronto, cette exposition en provenance d’Australie contribuera à démystifier les araignées de façon ludique et amusante.

Une exposition avec l’interactivité comme toile de fond

De l’énorme mygale Goliath en passant par l’étonnante araignée-gladiateur, le public pourra observer 15 espèces d’araignées vivantes ainsi que plus de 250 spécimens naturalisés de partout dans le monde.

De plus, l’exposition offre de nombreuses stations interactives incluant de la réalité augmentée, une compétition de danse nuptiale ainsi qu’un jeu quiz conçu spécialement par notre équipe.

Lire aussi : Montréal : Vous pouvez essayer les e-trottinettes gratuitement au centre-ville la semaine prochaine

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant