Suivez-nous

Cinéma

Voici les films en tête des nominations du gala Québec Cinéma

Avatar

Publié

le

Québec Cinéma a dévoilé ce jeudi, 11 avril, les finalistes aux prix Iris 2019. Cette année, la grande fête du cinéma québécois dédiera une journée entière à la célébration et au rayonnement du talent de celles et ceux qui sont à l’origine des films d’ici.

Dès 16 h le dimanche 2 juin, Karine Gonthier-Hyndman et Guillaume Lambert donneront le coup d’envoi des festivités avec le Gala Artisans Québec Cinéma, en direct sur ICI ARTV et au RadioCanada.ca/galaquebeccinema.

La fête se poursuivra à 20 h, avec le Gala Québec Cinéma animé par Guylaine Tremblay et Édith Cochrane, en direct sur ICI TÉLÉ et sur Radio-Canada.ca/galaquebeccinema.

Ce sont 46 longs métrages de fiction, 35 longs métrages documentaires, 25 courts métrages d’animation et 25 courts métrages de fiction qui ont été évalués au cours des dernières semaines pour la nomination d’un total de 188 finalistes.

Rappelons que, pour les Iris de la catégorie long métrage de fiction, plus de 1 200 membres votants issus de l’industrie cinématographique ont allié leur voix à celles du jury, lors d’un premier tour de vote pondéré à 50/50.

1991 et À tous ceux qui ne me lisent pas, en tête des nominations du gala Québec cinéma

Ségolène Roederer, la directrice générale de Québec Cinéma s’est réjouie de la forte réponse des membres votants au nouveau système de votation pour le choix des finalistes. « 1200 votes, c’est énorme et cela montre l’intérêt du milieu pour son Gala », a-t-elle indiqué.

 En plus des finalistes qui comptent les films 1991 de Ricardo Trogi et À tous ceux qui ne me lisent pas de Yan Giroux, le public découvrira les œuvres qui se sont démarquées dans les catégories du Prix du public, Meilleur premier film, documentaire, des films qui ont brillé à l’internationale, court métrage et Iris Hommage 2019.

Lire aussi : Karine Gonthier-Hyndman et Guillaume Lambert animeront Le Gala Artisans Québec Cinéma

Avant-Première MTL est un Magazine montréalais d'actualités générales.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cinéma

« Happy Face » remporte le Prix collégial du cinéma québécois 2019

Avatar

Publié

le

Le Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ), a dévoilé ce samedi, 30 mars, son lauréat 2019. Micheline Lanctôt, cinéaste, scénariste, professeure, comédienne et marraine de l’événement, a remis le prix au grand gagnant de cette 8e édition, Alexandre Franchi, réalisateur du film Happy Face.

Pour l’édition 2019, les membres du comité de sélection étaient : Jason Béliveau, directeur de la programmation chez Antitube et chroniqueur cinéma, Catherine Pelletier, directrice générale d’Antitube, Daniel Racine, animateur et critique de cinéma, et Simon Roy, enseignant au Collège Lionel-Groulx et auteur.   

Le film s’est distingué par son casting et ses métaphores

Après les visionnements et les débats auxquels ont participé plus de 1100 étudiants de 51 cégeps de partout à travers le Québec, les représentants de chaque collège participant se sont réunis à Montréal pour déterminer le film gagnant. 

Happy Face de Alexandre Franchi est, selon les étudiants, un film qui « réussit à passer un message percutant à l’aide de fortes métaphores et d’un casting audacieux ». 

Le film gagnant s’est démarqué parmi les 5 longs métrages qui étaient en lice, soit : Chien de garde de Sophie Dupuis, Les faux tatouages de Pascal Plante, Manic de Kalina Bertin et Claire l’hiver de Sophie Bédard Marcotte.

Le comité a préalablement sélectionné les films finalistes, choisis pour leur qualité et leur capacité à générer la discussion.

Devant les étudiants réunis, la marraine du PCCQ, Micheline Lanctôt, a déclaré: « Tous les cinéastes vous le diront : le Prix collégial du cinéma québécois est le prix le plus significatif car il vient de la relève, de nos futurs cinéphiles. » 

Rappelons qu’une nouvelle initiative  » Le PCCQ fait son cinéma  » a été mise sur pied cette année pour appuyer le PCCQ et faire découvrir à un plus grand nombre de cégépiens l’un des 5 films en lice. La série de 7 projections de cette première édition a attiré plus de 1 000 participants.

Lire aussi : Florent Siaud ressuscite les entéléchies de Britannicus

Lire la suite

Cinéma

Les séries Anne with an E et Cardinal sortent grandes gagnantes des prix Ecrans Canadiens avec 7 récompenses chacune!

Avatar

Publié

le

Les Canadian Screen Awards (Les Prix Ecran canadiens en bon français) ont récompensé le meilleur de la télévision et du cinéma le dimanche 31 décembre au Sony Centre, au cœur de la ville reine.

Tout le gratin du petit et grand écran était présent lors de cette soirée annuelle. Citons notamment l’acteur américain Jerry O’Connell et sa femme Rebecca Romijn et kim Coates, connu pour son rôle dans la série américaine « Sons of Anarchy ». Ce dernier n’est d’ailleurs pas reparti les mains vides ayant gagné le prix du meilleur acteur dans une série dramatique pour « Bad blood ».

Les deux grands gagnants de cette soirée furent sans conteste « Cardinal » et « Anne, with an E ».  L’adaptation du roman « Anne of Green Gables » de Lucy Maud Montgomery était nommée pour 15 Prix Ecran canadien et est repartie avec un total de 7 dont meilleure actrice dans une série dramatique pour Amybeth McNulty, qui interprète le rôle iconique d’Anne.

La série « Cardinal », nommée 14 fois, est elle aussi repartie avec sept prix. Karine Vanasse, rôle principal de la série anglophone a été récompensée par le prix de la meilleure comédienne dans une série dramatique. Son partenaire de scène, Billy Campbell a lui aussi reçu le Prix Ecran canadien de meilleur acteur dans une série dramatique pour la deuxième année consécutive pour son interprétation de John Cardinal.

Les Québécois récompensés

Une fois n’est pas coutume, les Québécois se sont démarqués avec 164 professionnels du Québec nommés au moins une fois en Cinéma, télévision et Médias numériques. Ils ont été récompensés en grand nombre pour cette édition 2019.

Le meilleur film de l’année fut décerné au film québécois « Une colonie », le tout premier long métrage de la cinéaste Geneviève Dulude-De Celles. Elle a également remporté le prix du meilleur premier film pour son long-métrage.

A tout juste 14 ans, Émilie Bierre, l’interprète principale du film a elle remporté le prix de la meilleure actrice dans un rôle principal. Théodore Pellerin a été sacré meilleur acteur pour son rôle dans « Chien de garde ».  

La soirée a eu son lot de surprises. Jasmin Mozaffari a été sacrée meilleure réalisatrice pour son premier long métrage “Firecrackers” qui a eu sa grande première au TIFF l’année dernière.

“Je suis très surprise d’avoir eu cette récompensé étant en compétition avec des réalisateurs plus expérimentés que moi. Je ne m’y attendais pas du tout” a t-elle souligné lors de son passage en sale de presse.

Autant dire, qu’avec une récompense pareille, la carrière de la jeune réalisatrice est lancée !

La soirée a également donné la part belle à « Schitt’s Creek »  qui a gagné le Prix Ecran canadien de la meilleur série comique et de la meilleure actrice dans un rôle comique, pour Catherine O’Hara.

N’oublions pas les autres soirées Prix Ecran canadiens qui ont rythmé la semaine. Le prix de la meilleure webseries a été décernée à « How to buy a baby », un programme digital mettant en exergue la lutte que vivent certains couples à concevoir un enfant.

Rendez-vous l’année prochaine pour les Prix écran canadien en espérant que les québécois soient aussi bien lotis que cette année !

Lire aussi : Montréal : des installations RV vous plongent dans des peintures célèbres

Lire la suite

Cinéma

1991 de Ricardo Trogi remporte le prix Écran d’or

Avatar

Publié

le

La remise des certificats de mise en nomination aux prix Écrans canadiens 2019 s’est tenue ce jeudi, 21 mars, au Centre Phi à Montréal. Lors de cette soirée, le cinéaste québécois Ricardo Trogi a raflé le prix Écran d’or pour son long métrage 1991.

L’évènement festif dédié aux nommés des prix Écrans canadiens 2019 a compté 80 artistes et artisans finalistes.

Alors que les lauréats seront annoncés lors de diverses cérémonies pendant la Semaine du Canada à l’écran du 25 au 31 mars 2019, à Montréal, l’Académie a remis aux finalistes du Québec leurs certificats de mise en nomination.

Du prix Écran d’or aux Prix Écrans canadiens

1991 de Ricardo Trogi a remporté le prix Écran d’or pour le long métrage ayant enregistré les meilleures recettes au guichet dans l’ensemble du pays.

1991, produit par Nicole Robert, est le dernier chapitre de la trilogie à succès scénarisée et réalisée par Ricardo Trogi.

Ce long métrage a récolté 3 066 844 $ depuis sa sortie en salles le 25 juillet 2018 et le prix soulignant son grand succès au box-office sera remis lors du Gala honorant les arts cinématographiques le dimanche 31 mars.

Précédé par 1981 et 1987, 1991 met en vedettes les comédiens Jean-Carl Boucher, Juliette Gosselin et Alexandre Nachi.

Le Gala des prix Écrans canadiens 2019 / Canadian Screen Awards 2019 sera télédiffusé en direct le dimanche 31 mars, dès 20 h, sur les ondes de la CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts de Toronto.

Lire aussi : Le festival Vues d’Afrique 2019, le Rwanda à l’honneur

Lire la suite
Publicité

Nous suivre sur Facebook

en-avant