Suivez-nous

Actualités

Tests Volkswagen, du dioxyde d’azote à des humains et singes

Baba-Idriss FOFANA

Publié

le

Photo: @FARaVelo/Twitter

Le nom du constructeur automobile allemand rime-t-il désormais avec scandale, macabre ? En tout cas, Volkswagen vient une fois de plus faire parler de lui, de la plus mauvaise manière, en effectuant des essais sur les effets des émissions de gaz d’échappement à travers l’inhalation du dioxyde d’azote à des êtres humains et des singes.

Ces pratiques « immorales et répugnantes » – selon les propres termes du président du directoire de Volkswagen, Matthias Müller -, ont été révélées par le quotidien new-yorkais, le New York Times, le vendredi 26 janvier 2018. « Les méthodes utilisées par l’EUGT aux États-Unis étaient mauvaises, elles étaient immorales et répugnantes », a déclaré M. Müller, tout en regrettant que « Volkswagen ait été impliqué dans cette affaire en tant que l’un des parrains de l’EUGT ». Chose qui a abouti à la suspension du directeur des relations publiques, en relation avec l’affaire.

Des essais macabres !

En fait, l’EUGT est le Groupe européen de recherche sur l’environnement et la santé dans le secteur du transport qui aurait été mandaté par les constructeurs automobiles allemands dont Volkswagen, BMW et Daimler pour effectuer les essais. Sauf que lors de ces tests, des singes de laboratoire étaient forcés à inhaler des émanations de diesel provenant d’une voiture Volkswagen. Si l’on en croit aux propos rapportés par le quotidien britannique, The Times, le but de l’EUGT était de défendre l’utilisation du diesel après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) eut désigné le carburant comme cancérigène.

Matthias Müller ne regrette pas seulement l’implication de Volkswagen dans ce scandale. Pour lui, la compagnie va devoir « vivre avec des revers et les affronter ». Mais, il ne croyait pas si bien le dire. Des fanatiques canadiens de la marque allemande n’ont pas manqué de crier leur indignation. « Ces tests sont vraiment une honte pour une marque qui m’a marqué depuis ma jeunesse, étant parmi les meilleurs marques de voiture que j’ai connue. Je suis vraiment dégoûtée d’entendre qu’une grande entreprise ait pu faire des tests pareils, sans éthique, sur des humains et des singes », a vertement critiqué Laura Côté.

Droit des hommes, droits des animaux…

Cette quinquagénaire, vivant à Montréal, a décidé de mettre une grosse croix sur la marque. D’ailleurs, Mme Côté ne fait pas que « blâmer » Volkswagen. Elle encourage les consommateurs à dénoncer ces « manœuvres » d’un certain âge. « Qui sait ? Peut-être il y a d’autres entreprises qui font les mêmes tests ou des tests similaires ailleurs dans d’autres pays », s’est-elle interrogée. « Les consommateurs, poursuit-elle, doivent être vigilants et les organisations de défense des droits de l’homme et des animaux ne devraient pas laisser passer ce énième scandale sous silence ».

Pour sa part, One Voice‏, organisme français qui « défend les droits de tous les animaux » estime que les excuses du constructeur allemand ne suffiront pas à mettre fin à ce qu’on pourrait qualifier de ‘’dérapage’’. One Voice s’est résolu à écrire aux constructeurs en mettant en ligne une pétition afin que ceux-ci “s’engagent à ne plus avoir recours à l’expérimentation animale”.

C’est le lieu de rappeler qu’un juge de la Cour supérieure a autorisé, mercredi 24 janvier, un recours collectif contre Volkswagen et Audi pour l’ensemble des Québécois ayant résidé au Québec du 1er janvier 2009 au 21 septembre 2015. Une année où un scandale avait fait la lumière sur le fait que les deux constructeurs automobiles avaient équipé certains de leurs véhicules d’un dispositif permettant de fausser les résultats des tests d’émissions polluantes.

Crédit photo:
Photo: @FARaVelo/Twitter

Baba Idriss Fofana est Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où il anime notamment des chroniques politiques et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, il a occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Lire la suite
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Un calculateur gratuit pour estimer l’impact environnemental de vos déplacements

Publié

le

Pour aller de Montréal à Toronto, on a la possibilité de prendre le train, l’avion ou de faire du covoiturage. L’automobile serait le meilleur choix pour les personnes qui ont un petit budget. Par contre il ne l’est pas pour ceux qui donnent de l’importance à l’impact environnemental du moyen de transport utilisé notamment dans leurs activités professionnelles.

L’agence de design Oblik Studio a créé un outil gratuit et en ligne qui permet à quiconque de calculer les incidences environnementales de son déplacement. Appelé « emission-free travel calculator », le calculateur suggère également des transports durables pour atteindre sa destination. La plateforme Mission Emission a en fait pour mission de sensibiliser le public au problème mondial de la pollution.

Depuis la signature de l’accord de Paris en 2015, les chefs d’État et d’autres dirigeants mondiaux se sont engagés à lutter contre le changement climatique par le biais de nouvelles politiques. Cependant, les individus doivent de leur côté participer à la lutte. Tel est l’argument de l’agence de design. Selon Oblik Studio, la plateforme Mission Emission peut aider les citoyens à opter pour des choix écoresponsables dans la planification de leurs voyages.

Comment fonctionne le calculateur ?

En plus de fournir des informations sur les émissions de CO2 d’un déplacement, le calculateur indique l’empreinte carbone et les dommages qu’il peut causer au voyageur et à l’environnement. Les utilisateurs peuvent connaître le temps nécessaire à un arbre pour absorber les émissions de CO2 engendré parleur voyage.

Le calculateur demande à l’utilisateur de rentrer des informations sur le type d’automobile qu’il utilise et son énergie. Les résultats affichent la quantité d’énergie consommée et le temps du trajet parcouru. La plateforme indique en outre l’empreinte carbone du  transport en commun qui peut éventuellement remplacer l’automobile.

Lire aussi : Environnement et Économie : Legault incapable de répondre de ses promesses ?

Lire la suite

Actualités

Québec : Un hiver plus froid, des factures plus élevées

Publié

le

Les Québécois pourront recevoir des factures d’électricité plus élevées que d’habitude selon Hydro Québec. Et pour cause un mois de novembre plus froid que d’habitude. L’hiver fera un peu mal au portefeuille cette année !

Environnement Canada avait annoncé de son côté que les températures aux mois de février et de mars descendront encore plus bas. La consommation d’électricité augmentera en conséquence et particulièrement si on ne prend pas de bonnes habitudes.

Concernant le mois de novembre Hydro Québec a déclaré que « la hausse pourrait être de 3$ pourun appartement 5½ et de 18$ pour une maison moyenne de 158 m2 ».

Conseils à suivre pour réduire sa consommation :

  • Baisser de un ou deux degrés la température durant la nuit et en tout temps dans les pièces inoccupées.
  • Réduire les infiltrations d’air froid en mettant des plastiques autour des fenêtres s’il y a des courants d’air.
  • Limiter la consommation d’eau chaude en prenant des douches plus courtes et en lavant les vêtements à l’eau froide.
  • Utiliser des ampoules éco-énergétiques. Les ampoules à DEL sont environ 85 % plus efficaces que les ampoules à incandescence et durent 25 fois plus longtemps.

Pour plus d’informations ICI

Lire aussi : Un hiver doux et glacial au Canada ?

Lire la suite

Actualités

Montréal, les routes fermées durant la fin de semaine

Publié

le

Des routes au niveau de l’échangeur Turcot seront fermées à partir du vendredi 14 jusqu’au lundi 17 décembre.

Le ministère de transport informe aussi qu‘un « nouveau tronçon de l’autoroute 20 en direction est sera ouvert à la circulation entre les échangeurs Angrignon et Turcot. Les usagers sont invités à porter une attention particulière à la signalisation. »

Voici les fermetures du vendredi 23 h 59 à lundi 5 h :

  • Fermeture de l’autoroute 20 en direction est entre la sortie n° 63 – 138 ouest / Pont H.-Mercier et l’échangeur Turcot
    • Fermeture de la bretelle menant de la route 138 en direction est (en provenance du pont Honoré-Mercier) à l’autoroute 20 en direction est                                
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction nord
    • Fermeture de la bretelle menant de l’autoroute 20 en direction est à l’autoroute 15 en direction sud
  • Fermeture partielle (1 voie disponible) de la route 136 en direction est   (A-720) entre l’échangeur Turcot et la sortie n° 2 – Av. Atwater
  • Fermeture de la route 136 (A-720) / autoroute 20 en direction ouest dans l’échangeur Turcot
  • Fermeture de l’autoroute 15 en direction nord dans l’échangeur Turcot, à partir de la sortie n° 63 – P.-E.-Trudeau /A-20 ouest / Toronto

Lire la suite

en-avant