Suivez-nous

Actualités

Vote par anticipation : Plus de 500 000 Québécois déjà aux urnes

Publié

le

Déclenché depuis le 21 septembre, le vote par anticipation n’est pas boudé par les Québécois. Selon des données quotidiennement mises à jour par le Directeur général des élections (DGE), à la date du lundi 24 septembre 2018, à 9h, on comptabilise déjà 551 856 votes. De ce chiffre, les circonscriptions de la capitale nationale se taillent la part du lion.

Les taux de participation du vote par anticipation seront mis à jour tous les jours du 22 au 28 septembre indique le DGE sur son site Internet. « Le 1er octobre, les taux de participation seront mis à jour à deux reprises dans la journée, puis ils seront mis à jour au fur et à mesure après la fermeture des bureaux de vote à 20 h et lorsque le dépouillement des bulletins de vote aura commencé », précise Élections Québec.

Lire aussi : Vote par anticipation dès aujourd’hui

Aux urnes, il ressort que les électeurs de la région de Québec ont proportionnellement été les plus nombreux à se rendre aux urnes depuis le début du vote par anticipation à l’échelle provinciale. Avec 45 761 inscrits dans la circonscription de Louis-Hébert, 7 184 électeurs ont fait valoir leur vote par anticipation. Cela nous donne 15,7 % de l’ensemble des 125 circonscription à la date du 24 septembre matin.

Taux de participation préliminaire
Circonscription
Électeurs inscrits
Électeurs ayant voté
Par anticipation
Abitibi-Est 33 763 2 542 7,53 %
Abitibi-Ouest 35 309 2 446 6,93 %
Acadie 49 617 3 088 6,22 %
Anjou-Louis-Riel 43 485 3 749 8,62 %
Argenteuil 47 229 4 542 9,62 %
Arthabaska 60 770 5 779 9,51 %
Beauce-Nord 43 379 3 515 8,1 %
Beauce-Sud 48 995 4 894 9,99 %
Beauharnois 47 598 4 393 9,23 %
Bellechasse 43 890 3 047 6,94 %
Berthier 58 242 5 433 9,33 %
Bertrand 50 140 5 557 11,08 %
Blainville 57 761 5 252 9,09 %
Bonaventure 35 498 3 650 10,28 %
Borduas 57 853 4 694 8,11 %
Bourassa-Sauvé 48 419 3 000 6,2 %
Bourget 50 283 4 792 9,53 %
Brome-Missisquoi 59 349 6 161 10,38 %
Chambly 50 607 5 221 10,32 %
Champlain 58 854 5 901 10,03 %
Chapleau 54 835 4 304 7,85 %
Charlesbourg 57 590 7 348 12,76 %
Charlevoix-Côte-de-Beaupré 51 546 4 586 8,9 %
Châteauguay 52 546 3 809 7,25 %
Chauveau 56 308 6 268 11,13 %
Chicoutimi 45 888 3 983 8,68 %
Chomedey 57 002 3 709 6,51 %
Chutes-de-la-Chaudière 57 487 6 254 10,88 %
Côte-du-Sud 49 872 3 787 7,59 %
D’Arcy-McGee 55 593 4 276 7,69 %
Deux-Montagnes 48 351 4 181 8,65 %
Drummond-Bois-Francs 51 627 4 188 8,11 %
Dubuc 40 486 2 858 7,06 %
Duplessis 37 345 2 311 6,19 %
Fabre 53 546 3 733 6,97 %
Gaspé 29 982 3 416 11,39 %
Gatineau 59 136 4 161 7,04 %
Gouin 43 742 4 107 9,39 %
Granby 52 382 5 399 10,31 %
Groulx 52 556 5 345 10,17 %
Hochelaga-Maisonneuve 42 463 3 875 9,13 %
Hull 54 466 3 799 6,97 %
Huntingdon 43 426 3 069 7,07 %
Iberville 48 052 3 544 7,38 %
Îles-de-la-Madeleine 10 698 936 8,75 %
Jacques-Cartier 45 405 4 338 9,55 %
Jean-Lesage 45 738 5 199 11,37 %
Jeanne-Mance-Viger 50 495 2 299 4,55 %
Jean-Talon 45 462 5 948 13,08 %
Johnson 59 811 3 776 6,31 %
Joliette 53 932 5 977 11,08 %
Jonquière 45 044 3 949 8,77 %
La Peltrie 58 180 5 545 9,53 %
La Pinière 54 337 4 505 8,29 %
La Prairie 45 577 4 393 9,64 %
Labelle 48 589 4 411 9,08 %
Lac-Saint-Jean 42 959 3 280 7,64 %
LaFontaine 42 454 3 544 8,35 %
Laporte 53 665 4 679 8,72 %
L’Assomption 45 184 4 283 9,48 %
Laurier-Dorion 47 454 3 370 7,1 %
Laval-des-Rapides 55 507 4 278 7,71 %
Laviolette-Saint-Maurice 57 471 5 958 10,37 %
Les Plaines 39 917 3 206 8,03 %
Lévis 48 132 6 510 13,53 %
Lotbinière-Frontenac 55 572 4 699 8,46 %
Louis-Hébert 45 761 7 184 15,7 %
Marguerite-Bourgeoys 53 284 3 056 5,74 %
Marie-Victorin 46 865 4 233 9,03 %
Marquette 46 611 3 484 7,47 %
Maskinongé 44 199 4 765 10,78 %
Masson 46 137 4 429 9,6 %
Matane-Matapédia 45 821 4 852 10,59 %
Maurice-Richard 47 158 5 019 10,64 %
Mégantic 38 815 3 401 8,76 %
Mercier 44 631 3 581 8,02 %
Mille-Îles 44 200 2 983 6,75 %
Mirabel 56 860 4 547 8 %
Montarville 53 205 5 540 10,41 %
Montmorency 57 104 6 487 11,36 %
Mont-Royal-Outremont 56 268 4 805 8,54 %
Nelligan 58 149 3 929 6,76 %
Nicolet-Bécancour 39 982 3 165 7,92 %
Notre-Dame-de-Grâce 47 824 2 864 5,99 %
Orford 43 295 4 463 10,31 %
Papineau 60 051 4 262 7,1 %
Pointe-aux-Trembles 41 049 3 854 9,39 %
Pontiac 51 839 2 671 5,15 %
Portneuf 42 692 4 146 9,71 %
Prévost 45 221 5 529 12,23 %
René-Lévesque 32 909 2 232 6,78 %
Repentigny 51 649 5 435 10,52 %
Richelieu 44 307 4 778 10,78 %
Richmond 60 453 6 310 10,44 %
Rimouski 45 431 4 373 9,63 %
Rivière-du-Loup-Témiscouata 50 237 4 842 9,64 %
Robert-Baldwin 54 976 3 229 5,87 %
Roberval 44 510 4 303 9,67 %
Rosemont 53 312 6 019 11,29 %
Rousseau 41 878 3 550 8,48 %
Rouyn-Noranda-Témiscamingue 44 734 3 660 8,18 %
Sainte-Marie-Saint-Jacques 42 461 3 736 8,8 %
Sainte-Rose 52 950 4 993 9,43 %
Saint-François 57 121 6 528 11,43 %
Saint-Henri-Sainte-Anne 55 639 3 786 6,8 %
Saint-Hyacinthe 58 313 4 479 7,68 %
Saint-Jean 60 655 5 385 8,88 %
Saint-Jérôme 60 720 5 549 9,14 %
Saint-Laurent 56 570 3 216 5,68 %
Sanguinet 41 944 3 571 8,51 %
Sherbrooke 50 266 6 190 12,31 %
Soulanges 56 172 4 528 8,06 %
Taillon 52 890 5 752 10,88 %
Taschereau 48 919 6 544 13,38 %
Terrebonne 57 664 5 417 9,39 %
Trois-Rivières 54 071 5 957 11,02 %
Ungava 28 280 848 3 %
Vachon 51 380 5 432 10,57 %
Vanier-Les Rivières 57 205 7 157 12,51 %
Vaudreuil 58 376 5 122 8,77 %
Verchères 59 712 5 947 9,96 %
Verdun 49 470 4 647 9,39 %
Viau 41 485 2 196 5,29 %
Vimont 45 795 4 540 9,91 %
Westmount-Saint-Louis 45 126 3 307 7,33 %
Total 6 153 452 551 856 8,93 %
Dernière mise à jour : 24 septembre 2018, 9 h
Source: Élections Québec

Lire la suite
Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Plus d’un million de Québécois, soit 17% des électeurs, ont déjà voté avant le 1er octobre - Avant Premiere Mtl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

La rue Saint-Paul Est et le boulevard Pie-IX feront peau neuve

Publié

le

La rue Saint-Paul Est et le boulevard Pie-IX profiteront d’un programme de revitalisation des secteurs commerciaux. Suite à des études stratégiques, les bâtiments commerciaux feront peau neuve.

Dans le cadre du programme Artère en transformation, deux secteurs de la rue Saint-Paul Est et le boulevard Pie-IX, bénéficieront de soutiens stratégique et financier de la Ville de Montréal.

Les deux secteurs en question sont :

  • La rue Saint-Paul Est, entre la Place Jacques-Cartier et le boulevard Saint-Laurent
  • Le boulevard Pie IX, entre la rue J-B-Martineau et le boulevard Henri-Bourassa Est

Ce mercredi, 16 janvier, Valérie Plante, la mairesse de Montréal, a annoncé que ces artères seront dotées d’enveloppes budgétaires et d’études stratégiques dans le but de les revamper.  

Pour ce faire la rue Saint-Paul Est et le boulevard Pie IX bénéficieront, respectivement, de soutiens financiers qui s’élèvent à 482 000 $ et 846 000 $.

Après les phases d’études, les artères pourront profiter « d’un programme de subvention à la rénovation des bâtiments commerciaux pouvant aller jusqu’à 260 000$ par immeuble », peut-on lire dans le communiqué de la Ville de Montréal.

« Cet appui financier majeur permettra à la rue Saint-Paul et au boulevard Pie-IX de limiter l’impact des chantiers majeurs qui s’y déroulent, de maintenir leur dynamisme pendant la durée des travaux, et d’accélérer la relance une fois qu’ils seront complétés. » Robert Beaudry, responsable du développement économique et commercial.

Lire aussi : L’immobilier à Montréal : une hausse significative de 5% en 2018

Lire la suite

Actualités

Registre des armes à feu : face à la pression, des élues québécoises brisent le silence

Publié

le

Alors que les propriétaires de carabines et de fusils de chasse non restreints au registre des armes à feu ont jusqu’au 29 janvier 2019 pour l’immatriculation, seulement un peu plus de 305 000 carabines auraient été enregistrées sur 1,6 million en circulation au Québec.

À quelques jours de la date butoir d’inscription des propriétaires de carabines et de fusils de chasse non restreints au registre des armes à feu, la députée de l’Acadie, Christine St-Pierre, a invité le gouvernement dirigé par François Legault à sensibiliser davantage les propriétaires à l’importance d’enregistrer leurs armes. « J’ai une profonde pensée pour toutes les familles des victimes de drames impliquant des armes à feu. Trop peu de propriétaires ont actuellement enregistré leurs armes au registre », a déclaré mardi 15 janvier, Mme St-Pierre, porte-parole de l’opposition officielle en matière de sécurité publique.

Legault et Guilbault doivent faire abstraction des pressions…

Selon la députée libérale, le premier ministre François Legault, et la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault, doivent dès maintenant faire abstraction des pressions et mettre sur pied une grande campagne de sensibilisation pour informer les propriétaires de la raison d’être de ce registre.

Une amende de 500 à 5000 dollars est prévue pour les récalcitrants et peut même être doublée en cas de récidive.

Lancé le 29 janvier 2018, suite à l’entrée en vigueur d’une nouvelle législation au Québec, le registre des armes à feu suscite moins d’engouement mais plutôt de la grogne chez beaucoup de propriétaires de carabines et de fusils de chasse. Au récent Salon de l’arme et du Militaria de Longueuil, certains n’ont pas manqué de dire vertement leur opposition à l’immatriculation de leurs armes.

Mme Lessard-Therrien invite les Québécois à suivre son exemple

Mais, la députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien ne s’inscrit pas dans le sens du boycott prôné par le lobby pro-armes. L’élue incite plutôt les citoyens à inscrire leurs armes au Registre québécois des armes à feu.


Après avoir fait enregistrer, elle-même, ses deux carabines, Mme Lessard-Therrien a fait un live Facebook, lundi 14 janvier, pour « inviter ses collègues députés à donner l’exemple. « Enregistrer les armes à feu, c’est normal et rapide (15 minutes!). Après tout, on fait bien immatriculer nos voitures, pourquoi pas les armes? Comme je possède une arme pour la chasse, j’ai procédé à l’enregistrement sur le site du gouvernement: https://siaf.gouv.qc.ca/. (..) J’invite les collègues députés qui vont à la chasse ou qui pratiquent le tir sportif à donner l’exemple en invitant les citoyens et citoyennes à faire enregistrer leurs armes », a encouragé Émilise Lessard-Therrien.

Selon le dernier rapport de PolySeSouvient, le collectif des étudiants et diplômés de Polytechnique pour le contrôle des armes, 78% des Québécois ont dit oui à l’application intégrale de la Loi sur l’immatriculation des armes à feu. Cette loi oblige toute personne établie dans la province à immatriculer ses armes à feu dans un délai de 45 jours.

À lire aussi : La Loi sur l’immatriculation des armes à feu, la majorité des Québécois sont pour

Lire la suite

Actualités

GPM : nouvel outil en ligne pour les permis spéciaux de circulation de classe 1 à 7

Publié

le

Le ministère québécois des Transports a mis en ligne un nouvel outil en vue de faciliter la demande et l’émission de permis spéciaux de circulation de classe 1 à 7 et de train routier.

Le système de gestion des permis spéciaux (GPM) est un outil entièrement transactionnel qui simplifiera le travail des demandeurs et qui permettra une gestion plus efficace des demandes. Il offrira la possibilité d’adresser une demande de permis 365 jours par année, 24 heures par jour. C’est également par le biais de ce nouvel outil que le ministère procédera à l’émission des permis spéciaux de circulation.

À compter du 11 février 2019, toutes les demandes devront être faites en ligne sur le site web du ministère.

L’accès au système GPM sera rendu disponible sur le site web du ministère, à compter du 11 février prochain. Par conséquent, les centres de services et les mandataires de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) n’offriront plus ce service.

Permis spéciaux

Le ministère limite les charges et les dimensions pour les véhicules et ensembles de véhicules routiers dans le but de protéger les infrastructures et d’assurer la sécurité des autres usagers de la route.

Le Code de la sécurité routière permet aux véhicules routiers respectant les charges et les dimensions permises en vertu du Règlement sur les normes de charges et de dimensions applicables aux véhicules routiers et aux ensembles de véhicules routiers de circuler sur l’ensemble du réseau routier québécois.

À lire aussi : Sécurité des piétons au Québec, les dommages sont incomparables

Lorsqu’un véhicule routier ou un ensemble de véhicules routiers ne peut se conformer aux règles établies par le Règlement, il peut être possible d’obtenir un permis spécial de circulation.

Train routier de plus de 25 mètres

Selon les normes de dimensions applicables au Québec, la longueur maximale prescrite est de 25 mètres pour un train routier. Un train routier dont la longueur excède 25 mètres peut toutefois être autorisé à circuler selon les conditions prévues au Règlement sur le permis spécial de circulation d’un train routier.

Pour plus de détails >>> Transports Québec

À lire aussi : Alcool ou drogue au volant, les « fêtards » dans le viseur de la police et la SAAQ

Lire la suite

en-avant